AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | .
 

 Le règlement de visite de Disneyland Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le règlement de visite de Disneyland Paris Mer 28 Avr 2010 - 3:45

Apparament, Meuhnon est avocat ou travaille dans le milieu ( c'est pas un jeu de mot ^^ ) de la justice. Je pense donc qu'il a raison et que beaucoup de grosses entreprises se rédigent des réglements de visite, et même des règlements intérieurs contenant des clauses abusives.
La principale difficulté est de les reconnaitre et de les corriger.
Ce genre de textes, avant d'être affiché, doit être soigneusement vérifié, mot à mot, par l'entreprise, pour s'assurer qu'il n'est pas en contradiction avec la constitution, la loi ou les décrets. Et même après vérification, ils peuvent encore inclure des erreurs ou des abus.
Le problème, c'est que pour qu'un visiteur arrive à faire valoir ses droits, il doit passer par une plainte, un tribunal et autres procédures compliquées.
Une simple réclamation ne suffira jamais à faire reconnaitre une erreur à une entreprise pleine de thune et d'orgueuil.....et le pot de terre, s'il n'est pas assisté par un expert sera toujours écrasé.
Cette femme et sa fille auraient du entrer!
Revenir en haut Aller en bas
Sevrynn
Modératrice


Féminin
Age : 31
Messages : 6693
Localisation : Lyon
Inscription : 07/06/2009

MessageSujet: Re: Le règlement de visite de Disneyland Paris Mer 28 Avr 2010 - 9:07

surtout que bon faut le reconnaitre la nana n'avait vraiment pas du tout l'air d'avoir un costume de CM.. la y'a eu un peu trop de zèle..


Trip Report Floride 2012 (Walt Disney World, Disney Cruise Line, Universal Studios) ici


Disney California Resort : retour sur le 60ème anniversaire
Revenir en haut Aller en bas
http://roadtripsandparks.wordpress.com
Meuhnon



Messages : 37
Inscription : 15/08/2009

MessageSujet: Re: Le règlement de visite de Disneyland Paris Mer 28 Avr 2010 - 12:42

@yoda a écrit:
Quand je te lis, j'ai l'impression de lire une étudiante de seconde année de Droit
Si tu savais à quel point j'aimerais avoir encore 20 ans, en seconde année de droit...

@yoda a écrit:
S'agissant de ta jurisprudence que tu évoques (bien que cela n'est pas vraiment comparable puisque DLP n'a pas encore été jugé pour une telle affaire)
Si DLP avait déjà été jugé, on ne s'intéresserait plus à la jurisprudence, on discuterait de la condamnation elle même...
Le principe de la jurisprudence c'est justement d'avoir une idée de la pratique habituelle dans des cas similaires!

@yoda a écrit:
Il y a un souci en France tu sais: c'est qu'il faut attendre qu'un drame se produise pour prendre les bonnes mesures et que la jurisprudence évolue dans le bon sens, au contraire de certains pays qui dès le début prennent les mesures qui s'imposent comme les pays anglo-saxons.

"Pour que la jurisprudence évolue dans le bon sens" Le sens sécuritaire donc? Prends conscience d'une chose: c'est ta vision de la société. Qui t’est personnelle, qui est respectable, mais qui n’est pas partagée par tous (et à vrai dire pas par l’immense majorité des parlementaires et des magistrats).

Tu as visiblement une appréciation ultra sécuritaire de la société qui t’amène à penser que la législation actuelle est trop permissive (c’est en substance ce que tu dis on reprochant le "retard" de l’appareil législatif), mais d’autres que toi en ont une vision bien différente.

Il ne faut pas confondre une loi stricte et une application stricte de la loi. Le premier cas consiste à prôner un arsenal législatif dense et sévère pour restreindre tout comportement "à risque". Le second cas consiste à laisser chacun libre de ses actes, et d’appliquer la loi en cas d’abus.

Visiblement tu te positionnes plutôt derrière la première idée, à titre personnel ma sensibilité va évidemment vers le deuxième cas. Tu cautionnes un muselage de tout comportement gênant – quitte à ce qu’il soit d’initiative privée et donc illégal ; j’attaque pour ma part l’instruction elle-même, car privative de liberté.

J'ai tout à fait conscience d'adopter une posture sévère en appelant ainsi à l'application stricte d'une réglementation, mais celle-ci vise justement à éviter les excès et abus justifiés par une vision sécuritaire qui piétine les libertés les plus fondamentales.


Et pour ton information, le droit civil anglo-saxon (ce qui déjà ne veut rien dire: les différences entre les systèmes anglais et américains sont plus grandes encore qu'avec la France) est plus permissif que le droit français.

Au nom du droit sacré à l'initiative privée, un Act of Parliament (ou Bills) n'est jamais restrictif car il ne peut condamner un risque seulement potentiel. L'encadrement de pratiques abusives se ferra donc au travers de la Common Law, c'est à dire après la réalisation d'un risque, et d'un jugement.

Autrement dit, dans les systèmes anglais et américains, il faudra attendre que l'excès se soit produit pour que la loi existe. Contrairement à la France où la loi peut anticiper le risque. Tu ne pouvais donc pas choisir plus mauvais exemple!

Mais c'est habituel, lorsque les français cherchent à critiquer leur système judiciaire, ils prennent systématiquement l'exemple du "modèle anglo-saxon", le seul dont ils ont vaguement entendu parler à travers les médias populaires. C'est dommage, mais tu aurais évoqué le droit allemand par exemple, ton argument n'en aurait été que plus pertinent.

sandman a écrit:
Apparament, Meuhnon est avocat
Je suis de l'autre côté de la barre à vrai dire...

sandman a écrit:
Ce genre de textes, avant d'être affiché, doit être soigneusement vérifié, mot à mot, par l'entreprise, pour s'assurer qu'il n'est pas en contradiction avec la constitution, la loi ou les décrets.
En théorie... En pratique ça n'est évidemment pas le cas, soit intentionnellement soit par erreur. L'inspection du travail a déterminé que plus de 80% des contrats de travail (pourtant documents assez simples...) ne sont pas conformes.

Mais ça n'est pas un gros problème, l'existence de clauses illicites n'est pas une infraction en soi. Ca le devient si l'une des parties contraint l'autre à appliquer une clause illégale, donc nulle.
Revenir en haut Aller en bas
Meuhnon



Messages : 37
Inscription : 15/08/2009

MessageSujet: Re: Le règlement de visite de Disneyland Paris Mer 28 Avr 2010 - 13:00

@Retlaw a écrit:
Quelques questions découlant d'une situation fictive
Il y a beaucoup de choses à dire pour te répondre, on va essayer de démêler tout ça…

@Retlaw a écrit:
Un guest anglais tombe, se fracture le bras et se fait ensuite marcher dessus par d'autres entrainant multiples contusions. Tout ça parce que les guests l'ont bousculé pour prendre une photo avec un character non officiel.

La personne qui a eu le préjudice porte plainte contre :
- Les guests incriminés pour coups et blessures
- Disney pour manque de sécurité autour de ses characters
Première chose, un rappel général : lors du dépôt de plainte, le plaignant ou la victime n’a pas besoin d’expliciter l’infraction. Ca n’est pas son rôle de définir précisément la qualification judiciaire des faits. Une plainte c’est ni plus ni moins qu’un compte-rendu factuel adressé au Procureur, soit directement, soit à travers un service de police/gendarmerie ou un service spécialisé (DGCCRF pour la consommation par exemple).

En conséquence, vis-à-vis de la question que tu poses "les plaintes sont-elles recevables" : Oui, toute plainte est recevable. La question c’est de savoir ensuite quelle sera la décision du Parquet:
- Il peut considérer qu’il n’y a pas d’infraction et demander une ordonnance de non lieu : la procédure s’arrête;
- Il peut considérer que les faits, mêmes s’ils sont avérés et répréhensibles, n’intéressent pas le Ministère Public (en clair leur gravité est si faible qu’elle ne justifie pas une action judiciaire) : il prononce un classement sans suite, la procédure s’arrête. Néanmoins la victime peut "forcer" la procédure en se constituant partie civile, au risque d’être elle-même condamnée pour procédure abusive;
- Il peut poursuivre, il lui appartient alors de qualifier pénalement les faits. C’est lui qui définit l’infraction, pas la victime.

Dans ce cas présent :
- Concernant les guests impliqués dans la bousculade: sous réserve de l’établissement de leurs responsabilités individuelles (toujours très délicat), les poursuites seraient certainement engagées, sur la base du R625-2 du code Pénal ("le fait de causer à autrui, par maladresse [ou] imprudence […] une incapacité totale de travail d'une durée inférieure ou égale à trois mois"). Ca n’est pas un délit, c’est une simple contravention, de 5ème classe. Si l’ITT dépasse les 3 mois (ce qui ne serait assurément pas le cas dans ton exemple), c’est l’article 222-19 qui est concerné.

- Concernant les employés de Disney en tant que personnes physiques (en supposant qu’ils ont logiquement porté assistance aux victimes) : aucune qualification pénale, pas de poursuites.

- Concernant l’entreprise exploitant le parc en tant que personne morale : "manque de sécurité autour de ses characters" ça ne veut rien dire, pas de qualification pénale. La responsabilité de l’exploitant serait étudiée sous l’angle de l’article 222-20 ("Le fait de causer à autrui, par la violation manifestement délibérée d'une obligation particulière de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement, une incapacité totale de travail d'une durée inférieure ou égale à trois mois"). La question qui se pose est alors celle d’un éventuel manquement aux obligations légales, telles que définies par la commission de sécurité établissant l’autorisation d’exploitation de l’ERP. Il serait alors nécessaire de comparer les faits avec les prescriptions de la commission de sécurité. Si toutes les obligations étaient respectées, le juge d’instruction rendrait une ordonnance de non lieu. Si une ou plusieurs obligations (par exemple : 21 guests présents dans une salle dont la capacité maximale est établie à 20 ; encombrement d’issues de secours ; sous-effectif en personnel d’encadrement, etc.) ne l’étaient pas, les poursuites serait engagées, contre le responsable légal de l’établissement et les responsables de ces manquements (peine encourue dans la situation que tu décris : 1 an d’emprisonnement et 15000 euros d’amende, 60000 euros pour la personne morale).

@Retlaw a écrit:
Si la deuxième s'avère non recevables, le guests décide de modifier sa plainte et porte plainte contre Disney car DLP a laissé entre ledit guests non costumé.
A nouveau, une plainte n’est rien d’autre qu’un exposé des faits. Donc on ne modifie pas sa plainte pour l’orienter sur une autre infraction. Sur le fond de ta question, il n’y a absolument aucune base juridique pour poursuite l’entreprise sur cette question de costume…

@Retlaw a écrit:
Partant du principe qu'un guest étranger, lorsqu'il porte plainte, bénéficie automatiquement de la justice qui lui est la plus profitable, c'est à dire soit celle de son pays, soit la justice française
Attention, terrain glissant… Je vais essayer de te répondre le plus brièvement possible, mais ça prendrait beaucoup de temps pour être rigoureux, la question est vraiment complexe. Il faut prendre en compte beaucoup de paramètres, la nature civile ou pénale de l’action entreprise, l’appartenance ou non du guest étranger à l’UE, etc.

Pour être très clair : ce que tu écris n’est pas correct dans le cas général, mais ça peut éventuellement l’être dans certaines situations particulières. Première chose, le concept de "justice profitable" concerne l’auteur des faits, pas la victime, et les dispositions internationales favorisent toujours le défendeur au titre du droit à un procès équitable. le règlement CE44-2001 (anciennement convention de Bruxelles) pose le principe de la compétence du tribunal du défendeur, qui peut donc choisir d’être jugé "chez lui". La décision n’appartient donc pas à la victime.

Mais la question principale réside dans la nature de l’action entreprise par la victime : s’il y a dépôt de plainte sur une base pénale, alors seule la juridiction française est compétente (11-1972 "Le pouvoir de qualifier pénalement un fait et de le réprimer relève de la souveraineté nationale"). Quelles que soient les nationalités des victimes et des auteurs, les faits seront donc jugés en France, et ne pourront l’être ailleurs en application du principe non bis in idem (on ne juge pas 2 fois une personne pour les même faits).

Si aucune qualification pénale n’est retenue et qu’il s’agit d’une simple démarche d’indemnisation civile, les faits pourront alors éventuellement être jugés à l’étranger, la question n’intéressant plus le Ministère Public français.
[en fait, l’écrasante majorité des cas où la question de la juridiction compétente se pose concerne des contentieux sur des clauses contractuelles, en matière économique et commerciale. C’est rarissime en manière pénale, et dans les faits seuls sont concernés des crimes d’une grande gravité (terrorisme, crimes contre l’humanité, etc.)]

Donc pour finalement te répondre sur ton cas hypothétique : dans la mesure où une partie au moins des faits sont répréhensibles pénalement, la juridiction française sera seule compétente, on retrouve la première partie de ma réponse.

Si la plainte était déposée dans un Etat étranger sans que la juridiction française en ait connaissance (donc sans que les faits soient jugés en France), elle serait assurément close dans la mesure où elle relève en droit français de la contravention (et non du délit ou du crime), ce qui ne permet pas la transmission de procédure. En clair si la victime souhaite absolument que les faits soient jugés, elle n’a aucun intérêt à porter plainte à l’étranger, elle n’aurait pas d’autre choix que de requérir l’action publique en France.
Revenir en haut Aller en bas
Mika



Masculin
Age : 24
Messages : 2461
Localisation : Paris
Inscription : 04/02/2010

MessageSujet: Re: Le règlement de visite de Disneyland Paris Mer 28 Avr 2010 - 14:30

@Sevrynn a écrit:
surtout que bon faut le reconnaitre la nana n'avait vraiment pas du tout l'air d'avoir un costume de CM.. la y'a eu un peu trop de zèle..
C'est vrai que son costume n'étais pas très beau (comparé a ceux du costuming Disney), mais il peut quand même être dit ressemblant à ceux des Ladies qui accompagnent la belle au bois dormant.



Revenir en haut Aller en bas
yoda



Masculin
Age : 37
Messages : 4110
Localisation : Paris
Inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Le règlement de visite de Disneyland Paris Mer 28 Avr 2010 - 19:04

@Meuhnon a écrit:
Si tu savais à quel point j'aimerais avoir encore 20 ans, en seconde année de droit...
Il est facile de fanfaronner quand on a pas justement le courage d'indiquer son âge. Tu sais, quand j'ai commencé le net à la fac il y a 12 ans à peu près, il existait ce que l'on appelait la Net Etiquette, et lors des "chats" on devait se présenter sous la forme ASV pour Age Sexe Ville, qui permettait de présenter la personne lors d'une discussion, c'était une forme de correction et d'étiquette via à vis de ses interlocuteurs, chose qui se perd depuis quelques années, ce que je trouve dommage (mais ne t'en fais pas je ne vais pas en mourir).

@Meuhnon a écrit:
Pour que la jurisprudence évolue dans le bon sens" Le sens sécuritaire donc? Prends conscience d'une chose: c'est ta vision de la société. Qui t’est personnelle, qui est respectable, mais qui n’est pas partagée par tous (et à vrai dire pas par l’immense majorité des parlementaires et des magistrats) [...]
Tu changes de sujet ma foi mais je te répondrai sans détour et sans problèmes.
Tu veux dire des magistrats surtout! Il est vrai que vous êtes pour une bonne part assez laxiste sur le plan de la sécurité (et jouissez d'ailleurs chez nous d'une mauvaise réputation pleinement méritée), ce qui a donné la situation actuelle dans laquelle est notre pays, vous en êtes en bonne partie responsables mais bien-sûr tu ne seras pas d'accord car certainement atteint d'un certain angélisme très fréquent chez ceux de ta corporation.
Par contre, n'exagére pas, je ne suis ni tortionnaire ni de la gestapo, j'essaie tout simplement de raisonner de façon logique et pragmatique, et dans de multiples sujets de discussion que nous avons eu sur ce forum, plusieurs autres décépistes ressentent et pensent des choses qui vont certainement à l'encontre de tes idées.
Il y a des gens qui comprennent que le feu ça brûle seulement quand ils y ont mis la main dedans, tu fais partie de ces gens là : le jour où tu auras un gros souci dans la rue ou dans le métro, tu repenseras à certaines de tes idées, crois-moi.


Meuhon a écrit:
J'ai tout à fait conscience d'adopter une posture sévère en appelant ainsi à l'application stricte d'une réglementation, mais celle-ci vise justement à éviter les excès et abus justifiés par une vision sécuritaire qui piétine les libertés les plus fondamentales.
Ha oui il est vrai que la France c'est la Chine communiste ou l'URSS et qu'une certaine "vision sécuritaire piétine les libertés les plus fondamentales". J'avoue me demander dans quel monde tu vis.
Mais finalement ça ne m'étonne pas, tu fais partie de ces gens qui vivent dans leur bulle aseptisée, le jour où tu te réveilleras, ça fera mal, mais ça sera trop tard hélas. Tu n'as pas dû beaucoup voyager dans ta vie pour dire de telles choses. La France est l'un des pays où il y a le plus de libertés.


Concernant ta réponse de bouquin à Retlaw et pour la compléter sur son début, je suis d'accord si ce n'est que dans la pratique, on ne prend évidemment pas toutes les pseudo-plaintes que les gens nous déversent tous les jours, sans ça tu pourrais multiplier les classements sans suite et le temps perdu par dix sans problèmes (au moins). Au vu du nombre croissant des réclamations des gens, on est obligé dès la base de faire un tri et de juger au mieux s'il s'agit bien d'un délit pénal ou non. Au pire on prend une main courante comme on le fait souvent.

Dis toi bien que des affaires de merde qui ne relèvent en rien d'une infraction ou qui finiraient forcément en vaines recherches seraient forcément préjudiciables aux collègues qui enquêteraient sur ces dossiers alors que d'autres dossiers plus importants attendraient (ce qui serait donc préjudiciable aux véritables victimes et avantageux aux auteurs de délits), et préjudiciables également au parquet qui croûlerait lui aussi sous des dossiers inutiles, car sur le plan pénal, crois-moi, des plaintes il y en a. Tu en souffres, je sais, mais dis-toi bien qu'au vu de l'augmentation exponentielle des dossiers, le parquet est obligé dans les faits de "déléguer" en quelque sorte son appréciation des faits à l'OPJ qui lui-même délègue aux collègues tout simplement, au pire un avis parquet est effectué par téléphone. Toujours est-il que le Proc aura bien-sûr le dernier mot quant à la qualification une fois la plainte entre ses mains.
Il s'agit là de rendre plus efficace notre boulot en général et celui du parquet, et donc indirectement celui de la Justice. Tu n'imagines pas d'ailleurs le nombre de plaintes qui ne serviront qu'aux assurances et qui finiront à coup sûr clôturées en vaine recherche, sauf que le souci est que des collègues auront passer du temps dessus à effectuer des actes de procédure.
Revenir en haut Aller en bas
jerem'



Masculin
Messages : 120
Inscription : 25/07/2007

MessageSujet: Re: Le règlement de visite de Disneyland Paris Mer 28 Avr 2010 - 20:38

Je trouve ce débat, bien qu'un peu virulant, très intéressant et pour une fois très bien argumenté, ce qui je dois bien l'avouer est devenu assez rare sur ce forum.

Qu'on soit d'accord ou non avec Meuhnon, on peut au moins lui reconnaître un excellent exposé de la situation telle qu'elle se présente aujourd'hui en France sur le plan juridique, et donc de ce qui est applicable pour DLRP en tant que personne morale. Il est clair que refuser l'entrée à un Guest qui porte un costume évoquant directement ou indirectement un personnage Disney, n'a pour l'instant aucun motif légal. Après les différentes philosophies personnelles relatives à l'aspect sécuritaire sont le droit de chacun, mais n'entrent plus, à mes yeux, dans le cadre de ce forum, (mais méritent, peut-être, d'être débatues en privé).

Meuhnon, j'ai cependant quelques questions à te poser en espérant que tu prennes la peine d'y répondre avec le soin et la précision apportés lors de tes précédents messages.

Si l'on modifie la situation légèrement: Si un guest se présente en costume Disney à un guichet, et que le Cast Member refuse de lui vendre un billet, qu'en est-il? Aucun contrat n'a été passé, et le refus de vente serait donc ici justifié par un motif sécuritaire (et non descriminatoire, tu précisais que seul celui-ci était interdit). Est-ce donc légal?

Et je voudrai revenir sur la question de la nourriture. La "clause" interdisant la nourriture extérieure dans l'enceinte du site est-elle légale? Peut-on interdire à quelqu'un de rentrer avec sa propre nourriture une fois qu'il a acheté son billet? Au regard des explications que tu as fournies, il me semble qu'elle est parfaitement abusive. De plus, pourrait-on assimiler celà, sur le plan légal, à une tentative de vente forcée?

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Tonks84



Masculin
Age : 22
Messages : 396
Localisation : Au 13ème étage
Inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Le règlement de visite de Disneyland Paris Mer 28 Avr 2010 - 20:58

Citation :
Le port de chaussures et d'un haut est obligatoire
.

Bah on a qu'à venir sans pantalon pardis !


[center]« Vous êtes les passagers d'un des ascenseurs les plus stupéfiants qui soient. Et vous allez faire le plus étrange voyage de votre vie. Votre destination...inconnue, mais une chose est sûre : une réservation a été faite en votre nom, pour une durée prolongée. » Chting ♪
Revenir en haut Aller en bas
http://www.arles-avignon.com/
EVE



Féminin
Age : 28
Messages : 4271
Localisation : *Dans le Stretch 1*
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Le règlement de visite de Disneyland Paris Mer 28 Avr 2010 - 21:17

Il n'y a pas si longtemps, avec mon homme nous avions déjeuné au Steakhouse de Disney Village, et une famille a été refusée à l'entrée du restaurant...
Ils avaient emmené leur chien !! (et pas un petit chien hein ! C'était un labrador ou golden retriever, je ne sais plus trop mais niveau taille c'était ça^^)


Faites la révérence au lieu de croire, et sachez qu'une tête ça se coupe - Queen of Hearts
*Ex castmember sur Fantasyland, Frontierland, Discoveryland, Toon Studios et Guest Flow DLP *
Revenir en haut Aller en bas
Maikeul



Masculin
Age : 30
Messages : 406
Localisation : 92
Inscription : 28/08/2009

MessageSujet: Re: Le règlement de visite de Disneyland Paris Mer 28 Avr 2010 - 21:40

Alors moi j'ai une question certes un peu farfelu, mais qui me turlupine et qui n'a un rapport que lointain avec cette affaire.

Est-ce qu'un homme habillé en femme aura t'il l'autorisation de penetrer dans le parc? La tenue correcte éxigé dans ce cas là est "correcte" je pense (dites moi si je me trompe).
Car après tout il ne porte rien de plus que ce qu'une femme porterait et elle rentrerait sans problème.

Et je rajouterai à cette question, si le guest à un pass annuel où sa photo normal figure, cela posera t'il des problèmes ou pas?
Revenir en haut Aller en bas
Francois



Masculin
Age : 34
Messages : 72
Localisation : Bailly-Romainvilliers, France
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Le règlement de visite de Disneyland Paris Mer 28 Avr 2010 - 22:15

Le site du Telegraph ( http://www.telegraph.co.uk/travel/travelnews/7610477/Mother-banned-from-Disneyland-for-dressing-as-princess.html ) montre la tenue de la guest, je suppose quelques instants avant le "drame" (vu la bonne humeur...). C'est un peu plus clair que l'autre photo qui circule.


L'actualité mondiale des parcs d'attractions, c'est sur NewsParcs: http://www.newsparcs.com

Une autre façon de suivre l'info: NewsParcs est également sur Facebook et Twitter.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.newsparcs.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le règlement de visite de Disneyland Paris Mer 28 Avr 2010 - 23:17

@Meuhnon a écrit:
sandman a écrit:
Apparament, Meuhnon est avocat
Je suis de l'autre côté de la barre à vrai dire...

Wouaouh...la lecture de tes messages fait remonter les procureurs dans mon estime...mais ça ne me donne quand même pas l'envie de me retrouver dans une loterie......pardon; un tribunal! C'est de l'humour....tant qu'on n'y a pas mis les pieds....
Revenir en haut Aller en bas
yoda



Masculin
Age : 37
Messages : 4110
Localisation : Paris
Inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Le règlement de visite de Disneyland Paris Jeu 29 Avr 2010 - 7:44

Mouais, moi je trouve ça plutôt inquiétant, on parle de sécurité des personnes à la base, ce que certains ne s'aperçoivent pas . Je vois bien maintenant des dizaines de décépistes déguisés en personnages Disney tenter d'entrer au sein du parc, il se feront refouler par mesure de sécurité (ce que je conçois totalement), la presse serait certainement avertie de la chose car chose exceptionnelle au vu du nombre de costumés et viendrait sur place. Si finalement quelques décépistes arrivent à passer, je vous dis pas le bordel à l'intérieur du parc et les blessés qui risquent d'y avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Dingogo



Masculin
Messages : 463
Inscription : 31/08/2009

MessageSujet: Re: Le règlement de visite de Disneyland Paris Jeu 29 Avr 2010 - 12:19

@yoda a écrit:
Mouais, moi je trouve ça plutôt inquiétant, on parle de sécurité des personnes à la base, ce que certains ne s'aperçoivent pas . Je vois bien maintenant des dizaines de décépistes déguisés en personnages Disney tenter d'entrer au sein du parc, il se feront refouler par mesure de sécurité (ce que je conçois totalement), la presse serait certainement avertie de la chose car chose exceptionnelle au vu du nombre de costumés et viendrait sur place. Si finalement quelques décépistes arrivent à passer, je vous dis pas le bordel à l'intérieur du parc et les blessés qui risquent d'y avoir.

Non mais t'as pas l'impression d'en faire des tonnes? Ca frôle le ridicule là...

Jusque là je lisais cette discussion parce que je fais partie des gens qui se disent qu'il y a certainement un peu d'excès de zèle de temps en temps vis à vis de cette règle des déguisements. Qu'on refoule quelqu'un avec le costume complet de mickey ou une princesse plus vraie que nature, je le conçois. Mais une brave dame de 40 piges avec une robe qui ne ressemble à rien, c'est objectivement abusif.

Tout ça pour dire que je peux comprendre que DLP cherche à éviter la confusion (bien que ce soit illégal apparemment), mais faut pas être trop naïf non plus, c'est à 90% pour l'image et 10% pour la sécurité. Le risque de bousculade il existe un peu mais ce que tu décris c'est du délire!

Si vraiment la sortie de personnages était dangereuse il n'y en aurait pas tout simplement. Les characters resteraient sur les estrades ou les scènes. A te lire on a l'impression que c'est l'émeute à chaque sortie! Si je n'étais jamais allé au parc je m'imaginerais une scène avec Mickey accompagné d'une dizaine de gardes du corps et des barrières stop foule. Dans les faits il y a un ou deux accompagnants et tout se passe très bien. Bien sûr il y a des gamins qui poussent, des adultes qui se passent devant, des gens qui doublent, c'est la vie. Si t'aimes pas la foule, faut pas aller dans un parc d'attraction...

C'est bien gentil ton discours "moi j'ai vu moi je sais", mais c'est notre cas à tous. J'ai accompagné des gamins pour une photo et un calin avec Mickey, c'était pas la guerre civile. Alors quand je te vois parler de "blessés", de "bagarres" (!). Franchement pour quelqu'un qui nous répète dans chaque message que c'est un "gars de terrain", qui connait tout ça, ça laisse songeur. Tu veux supprimer les fosses dans les concerts aussi? Hop tout le monde assis, pas de risque de bousculade.

Tu vois, autant je comprends que Disney surveille un peu les tenues de ses guests quitte à franchir la ligne jaune, autant je n'aime pas du tout ta vision fliquée d'un parc qui est avant tout pour les enfants et les familles...
Revenir en haut Aller en bas
MJClochette



Féminin
Age : 30
Messages : 51
Localisation : reims
Inscription : 29/04/2010

MessageSujet: Re: Le règlement de visite de Disneyland Paris Jeu 29 Avr 2010 - 15:53

Désolée d'arriver comme un cheveu sur la soupe dans votre conversation somme toute très intéréssante, mais je voulais faire une petite réflexion sur le règlement en particulier le fait qu'il est interdit de FUMER DANS LES FILES D'ATTENTE...et beh force est de constater que ça n'est absolument pas respecté...
Souvent je me sens très dérangée par les fumeurs et c'est encore pire quand il y a des enfants pas loin. Même si parfois il y a des annonces micro rappelant cette "règle" tout le monde s'en fiche!
Il devrait y avoir plus d'affichette dans les files d'attente je pense
Revenir en haut Aller en bas
Salva



Masculin
Age : 31
Messages : 103
Localisation : 48°50′S 123°20′W
Inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Le règlement de visite de Disneyland Paris Jeu 29 Avr 2010 - 16:01

@Maikeul a écrit:
Alors moi j'ai une question certes un peu farfelu, mais qui me turlupine et qui n'a un rapport que lointain avec cette affaire.

Est-ce qu'un homme habillé en femme aura t'il l'autorisation de penetrer dans le parc? La tenue correcte éxigé dans ce cas là est "correcte" je pense (dites moi si je me trompe).
Car après tout il ne porte rien de plus que ce qu'une femme porterait et elle rentrerait sans problème.

Je suis désolé d'avance, mais je vais pas avoir de réponse à ta question, mais je demande quand même une précision ^^

On parle ici d'un travesti ou d'un "simple" costume très "stéréotypé" dont le rendu final sera un gros barbu en tutu rose ? ^^
A mon humble avis, un costume genre "enterrement de vie de garcon" comme on voit souvent dans les rues (genre des mecs habillés en soubrette) ca ne passerait pas : pas de costume en dehors des moments prévus pour (Halloween et consorts.)

Si il s'agit d'un travesti (une personne qui serait tout le temps comme ca, pas juste pour l'occasion), franchement... J'aurais tendance à dire ya pas de problème, mais je ne me base sur rien :s
Revenir en haut Aller en bas
http://caerby.hautetfort.com
Maikeul



Masculin
Age : 30
Messages : 406
Localisation : 92
Inscription : 28/08/2009

MessageSujet: Re: Le règlement de visite de Disneyland Paris Jeu 29 Avr 2010 - 17:22

D'accord merci pour tes renseignements Salva, c'est déjà un bon début.

Donc oui je ne parlais pas du stéréotype de la soubrette ou du tutu sur un motard (où même du personnage représenté sur ton avatar si je l'identifie bien^^), mais bien du travestie, qu'il soit occasionnel ou comme tu le dis tous les jours.
Donc pas l'air d'un déguisement mais vraiment des habits "traditionnels" de femme que ce soit jupe, robe, débardeur ou autre.
Donc je me doute bien que la réponse soit difficile, mais peut être que l'un de vous aura des précision a apporter ainsi que peut être des indications sur le même cas avec passeport annuel.




Dernière édition par Maikeul le Jeu 29 Avr 2010 - 19:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
yoda



Masculin
Age : 37
Messages : 4110
Localisation : Paris
Inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Le règlement de visite de Disneyland Paris Jeu 29 Avr 2010 - 18:42

@Dingogo a écrit:

Non mais t'as pas l'impression d'en faire des tonnes? Ca frôle le ridicule là...

Jusque là je lisais cette discussion parce que je fais partie des gens qui se disent qu'il y a certainement un peu d'excès de zèle de temps en temps vis à vis de cette règle des déguisements. Qu'on refoule quelqu'un avec le costume complet de mickey ou une princesse plus vraie que nature, je le conçois. Mais une brave dame de 40 piges avec une robe qui ne ressemble à rien, c'est objectivement abusif.

Tout ça pour dire que je peux comprendre que DLP cherche à éviter la confusion (bien que ce soit illégal apparemment), mais faut pas être trop naïf non plus, c'est à 90% pour l'image et 10% pour la sécurité. Le risque de bousculade il existe un peu mais ce que tu décris c'est du délire!

Si vraiment la sortie de personnages était dangereuse il n'y en aurait pas tout simplement. Les characters resteraient sur les estrades ou les scènes. A te lire on a l'impression que c'est l'émeute à chaque sortie! Si je n'étais jamais allé au parc je m'imaginerais une scène avec Mickey accompagné d'une dizaine de gardes du corps et des barrières stop foule. Dans les faits il y a un ou deux accompagnants et tout se passe très bien. Bien sûr il y a des gamins qui poussent, des adultes qui se passent devant, des gens qui doublent, c'est la vie. Si t'aimes pas la foule, faut pas aller dans un parc d'attraction...

C'est bien gentil ton discours "moi j'ai vu moi je sais", mais c'est notre cas à tous. J'ai accompagné des gamins pour une photo et un calin avec Mickey, c'était pas la guerre civile. Alors quand je te vois parler de "blessés", de "bagarres" (!). Franchement pour quelqu'un qui nous répète dans chaque message que c'est un "gars de terrain", qui connait tout ça, ça laisse songeur. Tu veux supprimer les fosses dans les concerts aussi? Hop tout le monde assis, pas de risque de bousculade.

Tu vois, autant je comprends que Disney surveille un peu les tenues de ses guests quitte à franchir la ligne jaune, autant je n'aime pas du tout ta vision fliquée d'un parc qui est avant tout pour les enfants et les famille

A vrai dire c'est toi qui en fait des tonnes là, et ça devient lourd, ne me donne pas toi aussi des alléguations totalement imaginaires, c'est drôle cette façon de savoir et d'affirmer de façon erronée les pensées de l'autre, pourquoi jouer les mentalistes comme cela? D'autant que je n'ai aucun intérêt de loin ou de près avec DLP, j'expose mes simples arguments, et je suis surpris par de tels raisonnements. Il me parait tout simplement évident qu'il y a un risque sérieux de foules incontrôlables, je suis navré de te dire cela si ça te choque mais c'est mon point de vue, si pour toi les guests à DLP se tiennent généralement bien, c'est que nous n'avons pas la même vision des choses. Après libre à DLP d'accepter ou non ce risque.
Il suffit de constater certains points: DLP encadre parfaitement la moindre sortie de ses Characters, que ce soit pour des sorties individuelles ou lors des parades où on a droit là à tout une compagnie de CM. Mets dans la foule à ce moment là en pleine parade un guest "Mickey" et tu peux être quasi-certain que des bousculades il y en aura et des enfants piétinés également. Enfin ça me parait être d'un bon sens évident, surtout quand tu vois parfois la très forte voire inhumaine densité de population dans un périmètre donné, je ne dis pas que ça sera la guerre tout le temps mais essaie donc quand même d'être un minimum réaliste.

Tu dis avoir déjà accompagné des gamins faire une photo avec "Mickey" et que ce n'était pas la "guerre civile", oui car justement tout était prévu et encadré par DLP: une queue était organisée et des CM accompagnateurs veillaient au grain ( et s'ils font tout ça, c'est bien que les gens sont par nature indisciplinés, le nombre de sujets sur ce forum le démontre largement depuis toujours), or comment veux tu concrètement encadrer des situations à risque telles des guests qui une fois à l'intérieur du parc se mettrait à enfiler un costume Disney comme Mickey ou Dingo et qui pourraient, par définition, le faire à tout moment tandis que des guests excités se presseraient vers eux? ça ne sera pas certes une "guerre civile" mais si on peut éviter que tous les mois un enfant se casse une jambe c'est déjà ça.


Pour revenir sur la photo de la femme de 40 ans, je ne pense pas qu'elle aurait été la cause d'un débordement de foule (quoique on sait jamais) mais je fais allusion surtout aux personnages emblématiques de Disney: une Alice en jupe courte par exemple, et ça s'est déjà produit.
Tu sais les gens, notamment lorsqu'ils sont en foule, peuvent devenir incontrôlables, une masse peut vite devenir dangereuse, mais je peux concevoir que toi-même tu ne conçois pas une telle chose, car peut-être feras-tu parti d'une telle masse un jour.


Je suis conscient qu'il y a également derrière la mesure prise par DLP une question d'image, mais ce n'est pas le plus important à mes yeux, car même si comme tu le dis DLP prend cette mesure quant à la sécurité pour une part de 10% seulement, pour moi ces 10% sont bien plus importants que les 90% de protection de l'image.

Ensuite tes raccourcis du genre je joue les "gars de terrain", tu te les garde pour toi d'autant que ce n'est pas du tout mon style, au contraire j'aime renseigner de façon tout à fait normale les internautes et décépistes des connaissances que je peux leur fournir lors de diverses discussions, or il se trouve que Meuhnon a la fâcheuse habitude de remettre en cause mes compétences dès lors qu'il (ou elle car on ne connait même pas son sexe) se retrouve déstabilisé, j'ai dû recadrer les choses en lui disant que celui de nous deux qui a manifestement le plus de compétences dans le domaine de la protection des personnes ben c'est quand même moi tout simplement .

Enfin pour te confirmer que je ne suis pas le seul professionnel à penser une telle chose, à savoir que cela créérait un problème de sécurité vis à vis des guests, Retlaw qui est CM infirmier au sein du parc a lui aussi évoqué les mêmes raisons s'agissant de la sécurité. Si tu n'écoutes pas un policier et un infirmier, ma foi, qui vas-tu écouter?

Autant je pense qu'une telle chose pourrait bien se passer dans un parc américain ou japonais, autant ici en Europe, ma réponse est clairement NON. Mais cela reste mon humble avis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le règlement de visite de Disneyland Paris Sam 1 Mai 2010 - 3:49

@MJClochette a écrit:
mais je voulais faire une petite réflexion sur le règlement en particulier le fait qu'il est interdit de FUMER DANS LES FILES D'ATTENTE...et beh force est de constater que ça n'est absolument pas respecté...
Tout le resort est non fumeur! A l'exception de quelques petites zones disséminées dans les parcs.
Mais les fumeurs feraient mieux de se coller un patch pour la journée, ce serait plus pratique pour eux et moins gênant pour "nous autres".
Revenir en haut Aller en bas
MJClochette



Féminin
Age : 30
Messages : 51
Localisation : reims
Inscription : 29/04/2010

MessageSujet: Re: Le règlement de visite de Disneyland Paris Sam 1 Mai 2010 - 11:14

sandman a écrit:
Tout le resort est non fumeur! A l'exception de quelques petites zones disséminées dans les parcs.
Mais les fumeurs feraient mieux de se coller un patch pour la journée, ce serait plus pratique pour eux et moins gênant pour "nous autres".

Pour une fois que quelqu'un est de mon avis

Mais quand je vois que si je me permets de faire des réflexions polies aux fumeurs ils se fichent de ce que je dis, c'est décourageant! et tellement irrespecteux!

Il faudrait leur coller un patch effectivement mais obligatoire à l'entrée
Revenir en haut Aller en bas
Walter_Elias_D



Masculin
Age : 27
Messages : 173
Localisation : Belgique
Inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: Le règlement de visite de Disneyland Paris Sam 1 Mai 2010 - 19:47

J'ignorais que l'entièreté du parc était non-fumeur. Enfin, j'ai toujours été un fumeur respectueux, jamais dans les files, jamais où j'étais susceptible de gêner, jamais un mégot par terre.
Revenir en haut Aller en bas
MJClochette



Féminin
Age : 30
Messages : 51
Localisation : reims
Inscription : 29/04/2010

MessageSujet: Re: Le règlement de visite de Disneyland Paris Sam 1 Mai 2010 - 22:30

Tu dois faire partie d'une minorité alors mais je te félicite, parce que vraiment le coup dans les files ça me le fait souvent...les fumeurs me poursuivent il faut croire
Revenir en haut Aller en bas
Julien-Fantillusion



Masculin
Age : 27
Messages : 545
Localisation : Alameda Ave
Inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Le règlement de visite de Disneyland Paris Sam 1 Mai 2010 - 22:50

Pour avoir vu déja des gens déguisés en un personnage Disney et qui signaient des autographes dans le parc, il n'y a absolument pas d'émeutes ou autres conneries dans le genre que vous venez de citer.

la raison principal c'est l'image de la boite.
Et puis çà va de soit quand meme! faudrai pas que se soit le monde à l'envers, eux et leurs costumes nul à ch*er n'ont rien à faire dans le parc encore moin à ce faire passer pour les vrais personnages Disney.


Mes photos des Walt Disney Studios à Burbank, Californie.
http://www.flickr.com/photos/fiftystars/

Ex. Cast Member | Big Thunder Mountain | Phantom Manor | Thunder Mesa Riverboat Landing |
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/fiftystars
jacouille



Messages : 127
Inscription : 07/06/2009

MessageSujet: Re: Le règlement de visite de Disneyland Paris Sam 1 Mai 2010 - 23:40

@Julien-Fantillusion a écrit:


la raison principal c'est l'image de la boite.

ben c'est logique: le guest occasionnel qui voit un perso habillé avec un costume pourri fait maison ou de supermarché, risque de penser que disney s'emmerde pas trop coté qualité, s'il n' a pas pigé que c'était pas un vrai cm en set. donc ça peu donner une très mauvaise image du parc.

en tout cas, cette règle me parait normale !
Revenir en haut Aller en bas
Meuhnon



Messages : 37
Inscription : 15/08/2009

MessageSujet: Re: Le règlement de visite de Disneyland Paris Mar 4 Mai 2010 - 21:52

Bonsoir, réponse un petit peu tardive, désolé...

@jerem' a écrit:
Si l'on modifie la situation légèrement: Si un guest se présente en costume Disney à un guichet, et que le Cast Member refuse de lui vendre un billet, qu'en est-il? Aucun contrat n'a été passé, et le refus de vente serait donc ici justifié par un motif sécuritaire (et non descriminatoire, tu précisais que seul celui-ci était interdit). Est-ce donc légal?
En un mot: oui, c'est légal.

Si l'entreprise considère que pour une raison objective (= non discriminatoire) elle n'est pas à même de pouvoir offrir une prestation, elle peut en refuser la vente. Mais une fois que la vente est effectuée, la prestation doit être réalisée, et le contrat correspondant est tenu de se conformer à la loi. La base juridique, c'est l'article 122-1 du code de la Consommation qui définit l'infraction de refus de vente, sauf pour "motif légitime".

Un autre exemple classique pour comprendre cette distinction entre l'avant et l'après contrat: un client dans un supermarché qui veut acheter 1 boite de conserve ne peut pas se voir refuser la vente. Mais s'il veut acheter 3000 boites, le magasin peut refuser.
Par contre si le magasin accepte sans condition de délai, il est tenu de livrer les 3000 boites immédiatement. Rien ne l'obligeait à le faire, mais une fois le contrat passé, il y a engagement.
On retrouve la même chose par exemple dans les stations services (avec cette fois un minimum imposé, ce qui est parfaitement légal), etc.

Pour résumer: le refus de vente n'est pas constitué s'il y a motif légitime, même subjectif. Dans la situation dont on parle, est-ce que la tenue d'un visiteur peut être considérée comme légitime? On peut estimer que oui. Mais une fois la vente réalisée, le motif de non exécution ne l'est plus.

@jerem' a écrit:
Et je voudrai revenir sur la question de la nourriture. La "clause" interdisant la nourriture extérieure dans l'enceinte du site est-elle légale?
Très clairement: non.
Du reste cette "clause" (si tant est qu'elle existe réellement) n'est pas appliquée à ma connaissance.

@jerem' a écrit:
Peut-on interdire à quelqu'un de rentrer avec sa propre nourriture une fois qu'il a acheté son billet?
Petite subtilité pour commencer: avoir sur soi de la nourriture, ça n'est pas la même chose que consommer de la nourriture. L'interdiction de consommation peut être légitime dans certains cas, mais rien ne justifie une restriction sur sa détention simple (hors éventuellement problèmes sanitaires, mais c'est une autre question). Un restaurant peut vous interdire de consommer votre nourriture personnelle à table, il ne peut en aucun cas vous interdire d'entrer avec vos courses.

Cette petite subtilité étant dite (et anecdotique bien sûr), la vraie question repose sur la pertinence de la consommation de nourriture dans un endroit donné. Sans rentrer dans trop de détails, il sera admis qu'une interdiction soit établie dans les restaurants, sanitaires, attractions, magasins, à peu près tous les endroits couverts. Il ne sera par contre pas admis qu'une interdiction touche les espaces non couverts. Interdire à un visiteur de manger un sandwich dans une allée serait clairement abusif.

@jerem' a écrit:
De plus, pourrait-on assimiler celà, sur le plan légal, à une tentative de vente forcée?
Non.

@Maikeul a écrit:
Alors moi j'ai une question certes un peu farfelu, mais qui me turlupine et qui n'a un rapport que lointain avec cette affaire.

Est-ce qu'un homme habillé en femme aura t'il l'autorisation de penetrer dans le parc? La tenue correcte éxigé dans ce cas là est "correcte" je pense (dites moi si je me trompe).
L'article 6 du code Civil impose le respect des bonnes moeurs, le code Pénal prévoit lui plusieurs dispositions concernant la décence, notamment en matière de protection de l'enfance.

Ceci étant dit, dans la situation que tu décris (pour être clair: une tenue correcte et compatible avec un environnement d'enfants), il n'y a pas matière à interdire l'entrée à un homme travesti. La jurisprudence établit l'importance du respect des choix personnels de chacun, dont le travestissement ou la transsexualité.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le règlement de visite de Disneyland Paris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Les parcs à thèmes Disney :: Disneyland Paris-