AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | .
 

 Inventez votre Disney

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
mauser91



Masculin
Age : 25
Messages : 103
Localisation : Le pays des Merveilles
Inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Inventez votre Disney Jeu 2 Déc 2010 - 20:53

Ce que je pense de cette idée ? Pas mal du tout, t'as de très bonnes idées, j'ai hâte de voire ce que ça donnera Very Happy


-Purée ! Haha, CA J'AIME ! Hahahaha ! Vous arrivez içi, vous êtes MEME PAS chez vous ! Vous vous pointer avec trois quarts d'heures de r'tard, pas bonjour pas merci, vous fillez tous droit au frigo, et vous prenez la dernière bière !? Hahahaha ! VOUS vous êtes un SACREE SANS-GENE !
-Merci...bon vous m'gener là, j'vais rougir...
(La Classe Americaine-Le Grand Détournement, un grand classique de la parodie)
Revenir en haut Aller en bas
Servier



Masculin
Age : 26
Messages : 389
Localisation : Trinité, Martinique.
Inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: Inventez votre Disney Ven 3 Déc 2010 - 14:44

Faut appeler un chat un chat et un génie un génie...
Rien à dire Tai, tu as du génie...
Et à propos mauser91... Quand aurais-je droit à une nouvelle histoire... C'est vrai tout de même qu'on rigole un peu!!!
Revenir en haut Aller en bas
mauser91



Masculin
Age : 25
Messages : 103
Localisation : Le pays des Merveilles
Inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Inventez votre Disney Ven 3 Déc 2010 - 15:03

J'en ai une sur le feu, je m'y mettrzis peut-être ce soir, mais j'ai encore pas mal de trucs à voir avant de l'écrire Smile


-Purée ! Haha, CA J'AIME ! Hahahaha ! Vous arrivez içi, vous êtes MEME PAS chez vous ! Vous vous pointer avec trois quarts d'heures de r'tard, pas bonjour pas merci, vous fillez tous droit au frigo, et vous prenez la dernière bière !? Hahahaha ! VOUS vous êtes un SACREE SANS-GENE !
-Merci...bon vous m'gener là, j'vais rougir...
(La Classe Americaine-Le Grand Détournement, un grand classique de la parodie)
Revenir en haut Aller en bas
TiteVamp



Féminin
Age : 24
Messages : 2797
Localisation : à Neverland^^
Inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: Inventez votre Disney Ven 3 Déc 2010 - 18:58

C'est une super idée^^

La suite de mon histoire arriveras bientôt^^ J'ai perdu ce que j'avais écrit --'


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
mauser91



Masculin
Age : 25
Messages : 103
Localisation : Le pays des Merveilles
Inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Inventez votre Disney Ven 3 Déc 2010 - 21:54

Et maintenant, je vais vous raconter, du moins à ma façon, un conte méconnu de Perrault et qui aurait gagner à figurer parmis les courts de l'age d'or de Disney :

Trois Souhaits Ridicules :

Il était une fois, il y'a bien longtemps, dans une maisonette lointaine, très lointaine, vivait un couple dans la misère des misères, n'avait plus beaucoup d'argent et n'avait même pas finnis de payer leur vieille maison. La femme était d'une beautée sans pareil, mais pas autant que son charactère, car depuis un certain moment, elle montrait ses dents à son pauvre mari qui remuait ciels et terres pour nourrir cette bouche charactèrielle.
Quand au mari, c'était un bien brave homme, sûre de lui et musclée comme y'avait pas, un vrai trond d'arbre, du moins comme son épouse souhaitait le voir, car il fallait l'avouer : Son homme était molasson, nigaut et avait les muscle d'un bébé, une vrai brindille. Le pauvre n'arrivait plus à couper son bois correctement, quelques semaines plus tard et il n'arriverait même pas à soulever sa hâche, la fatique...
Un matin, dans une tentative malheureuse d'entammer une bûche, un drôle de bonhomme vint à lui :
-Hep, mon gars, cria l'inconnu !
-Quoi !? Qui êtes vous et comment êtes vous arriver içi ?
-Mon nom est Jupiter, amuseur et saltimbanque, pour répondre à la première question, et je suis venu A PIED à l'aide de mocassins, pour répondre à la deuxième question !
-Ah ? Bon...que voulez-vous ?
-Je viens vous proposer mon aide !
-Vôtre aide ?
-Oui, voyez-vous : Je suis magicien à mes heures perdus, et étant donner que j'ai perdu pas mal de temps en marchant jusqu'içi...
-Mais pourquoi voulez-vous m'aider ?
-Allons, ne faîtes pas l'enfant, mon petit ami, j'ai bien vu que vous et vôtre femme ça n'allait pas fort, j'ai ouie dire que vous aviez des "petits" problèmes financiers, aussi vais-je vous faire un petit cadeau : TROIS SOUHAITS !
-TROIS SOUHAITS !
-Avec ces trois souhaits, vous pourrez peut-être, disons, amèliorer vôtre conditions...
-ET JE POURRAIS SOUHAITER N'IMPORTE QUOI ??!
-Selon vos souhaits, hé hé !
-Oh, ca c'est fort, c'est...que voulez-vous en échange ?
-Rien du tout, non vraiment rien, seul vôtre bonheur me suffit, sans fausse modestie...
-Et quand les aurai-je ?
-Mais ca y est, vous les posseder ces trois souhaits !
-C'EST VRAI ?? Oh merci beaucoup !
-De rien. Bon, sur ce...
Et il s'en alla,quel chemin allait-il parcourir se demanda l'époux : juste un demi mille, car il s'arreta à cause de ses ampoules aux pieds.
Le mari, sans perdre une seconde, se précipita chez lui annoncer l'excellente nouvelle à sa femme. Fin de la 1ère partie.

LA DEUXIEME ET DERNIERE PARTIE DANS TOUT A L'HEURE (je ne sait quand exactement) !


-Purée ! Haha, CA J'AIME ! Hahahaha ! Vous arrivez içi, vous êtes MEME PAS chez vous ! Vous vous pointer avec trois quarts d'heures de r'tard, pas bonjour pas merci, vous fillez tous droit au frigo, et vous prenez la dernière bière !? Hahahaha ! VOUS vous êtes un SACREE SANS-GENE !
-Merci...bon vous m'gener là, j'vais rougir...
(La Classe Americaine-Le Grand Détournement, un grand classique de la parodie)
Revenir en haut Aller en bas
Servier



Masculin
Age : 26
Messages : 389
Localisation : Trinité, Martinique.
Inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: Inventez votre Disney Sam 4 Déc 2010 - 0:59

J'aime beaucoup...
Encore une fois tu me met l'eau à la bouche, et c'était vraiment très drôle...
Sincèrement!!!
Revenir en haut Aller en bas
mauser91



Masculin
Age : 25
Messages : 103
Localisation : Le pays des Merveilles
Inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Inventez votre Disney Sam 4 Déc 2010 - 21:49

Deuxième Partie :

Le mari alla raconter l'incroyable nouvelle à son épouse :
-QUEL INCROYABLE NOUVELLE, fit celle-çi !
-Mais qu'allons nous souhaiter ?
-Réfléchi, voyons : Avec ces trois souhaits, nous pourrions devenir riche, entrer dans la haute société et pourquoi pas...PARTIR EN RETRAITE !!!
-Mmhoui, peut-être...faut que je réfflechisse, c'est beaucoup d'appréhensions, de rèflexions...
-MAIS TU NE SAIT MEME PAS CE QUE VEULE DIRENT CES MOTS LA ! Quoiqu'il en soit, réfflechis-y cette nuit, mais fait attention à ce que tu va dire !
La nuit tombée, notre chère époux était assis dans son fauteil (fait mains !) tout en se demandant ce qu'il allait bien pouvoir souhaiter :
-Mmmmhhh...voyons, je souhaite...je souhaite...OOOHHH, qu'est-ce que j'ai la dent ! Si je voulais, je souhaiterais avoir une choucroute garni !
Et l'incroyable se produisit : Une boulle de lumière apparut sur le tapie et une assiette de choucroute sorti de cette lumière qui s'eteignie ! Lépouse arriva :
-ETEINT TES LUMIERE ! CA ATTIRE LES FREL...mais qu'est-ce que ?...d'oû vient cette assiète de chou...NON : Tu a utiliser, non, GASPILLER un de tes souhaits pour une CHOUCROUTE ?!!
-Ben, euh, non, mais, oui...
-J'te l'avais pourtant dit de faire attention à ce que tu dis ! Tu n'écoute jamais rien !
-Et moi, j'ai ai plein le dot de ton charactère ! TIENS, JE SOUHAITE QUE TU AIE UNE PATATE A LA PLACE DE TON NEZ !!!
Une lumière apparut sur le nez de la femme qui se retrouva donc avec une patate en guise de nez. Sa colère fût terrible, et les deux se disputèrent pendant un sacré moment, s'envoyant les pires insultes auquel nous nous abstiendront de communiquer les détails, commité de censure oblige...
-ET BIEN, s'aharne la femme, QU'ATTEND TU POUR SOUHAITER QUE JE DISPARAISSE, PENDANT QUE TU Y EST ?
-CA VA PAS NON ? Après je ne pourrais plus souhaiter que ton nez redevienne normal !
Cette phrase avait été si bien dite, avec tant de convictions et de vérités, que ca avait suffit pour calmer la femme. Un ange passe. Aucunes phrases n'était suffisantes pour expliquer la situation : Disons que les regards de notre drôle de couple, à la fois triste et heureux, résumaient un peu la situation.
-Oh, pardonne moi, dit l'épouse à la voix de nez pincée, c'est vrai que je n'aie pas été tendre ces jours-çi !
-C'est vrai, mais ca ne me donne pas le droit de te laisser ainsi !
Et il souhaita que le nez de sa bien aimée redevienne comme avant, notre couple se précipita dans leurs bras, dans un pur instant de guimauve. Tout ça sous l'oeil d'un certain amuseur saltimbanque et magicien à ses heures, ce cher Jupiter, qui s'en alla avec un petit sourir satisfait. On ignore encore la raison pour laquel il donna ces souhaits à cet homme (il s'était fait arreter par la suite pour utilisation illicite de magie), mais tout ce qu'on pouvait dire, c'était que nôtre couple c'était retrouver, et ça voyez-vous, aucune richesse au monde ne pouvait acheter ce grand moment, et encore moins Trois Souhaits Ridicules.

FIN


-Purée ! Haha, CA J'AIME ! Hahahaha ! Vous arrivez içi, vous êtes MEME PAS chez vous ! Vous vous pointer avec trois quarts d'heures de r'tard, pas bonjour pas merci, vous fillez tous droit au frigo, et vous prenez la dernière bière !? Hahahaha ! VOUS vous êtes un SACREE SANS-GENE !
-Merci...bon vous m'gener là, j'vais rougir...
(La Classe Americaine-Le Grand Détournement, un grand classique de la parodie)
Revenir en haut Aller en bas
mauser91



Masculin
Age : 25
Messages : 103
Localisation : Le pays des Merveilles
Inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Inventez votre Disney Dim 5 Déc 2010 - 19:37

Prochaine histoire à venir. Je ne peux pas dire de quoi il s'agit, sinon qu'elle ne sera inspirer d'aucun conte.


-Purée ! Haha, CA J'AIME ! Hahahaha ! Vous arrivez içi, vous êtes MEME PAS chez vous ! Vous vous pointer avec trois quarts d'heures de r'tard, pas bonjour pas merci, vous fillez tous droit au frigo, et vous prenez la dernière bière !? Hahahaha ! VOUS vous êtes un SACREE SANS-GENE !
-Merci...bon vous m'gener là, j'vais rougir...
(La Classe Americaine-Le Grand Détournement, un grand classique de la parodie)
Revenir en haut Aller en bas
Servier



Masculin
Age : 26
Messages : 389
Localisation : Trinité, Martinique.
Inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: Inventez votre Disney Jeu 9 Déc 2010 - 16:52

La fin à été a la auteur de mes attentes...
Génial!!!
Revenir en haut Aller en bas
mauser91



Masculin
Age : 25
Messages : 103
Localisation : Le pays des Merveilles
Inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Inventez votre Disney Jeu 9 Déc 2010 - 17:07

Merci beaucoup. Que ferait-tu avec trois souhaits ?


-Purée ! Haha, CA J'AIME ! Hahahaha ! Vous arrivez içi, vous êtes MEME PAS chez vous ! Vous vous pointer avec trois quarts d'heures de r'tard, pas bonjour pas merci, vous fillez tous droit au frigo, et vous prenez la dernière bière !? Hahahaha ! VOUS vous êtes un SACREE SANS-GENE !
-Merci...bon vous m'gener là, j'vais rougir...
(La Classe Americaine-Le Grand Détournement, un grand classique de la parodie)
Revenir en haut Aller en bas
Servier



Masculin
Age : 26
Messages : 389
Localisation : Trinité, Martinique.
Inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: Inventez votre Disney Jeu 9 Déc 2010 - 21:03

Bon alors si j'avais trois souhait
*premièrement je souhaiterais avoir plus de trois souhait.
*Ensuite je réaliserais mon premier et plus grand rêve je deviendrais un mannequin au succés fulgurent...
*Après je crois qu'ensuite je ferais un duo avec Rihanna...
THE DREEEEEEEEEEAM...
Voilaaaaaaaa je crois que c'est a peu près tout...
*A non non je travaillerais chez Disney en tant que scénariste... Ah si si si...
OILAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA...
Revenir en haut Aller en bas
mauser91



Masculin
Age : 25
Messages : 103
Localisation : Le pays des Merveilles
Inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Inventez votre Disney Jeu 9 Déc 2010 - 21:07

For me :

-Posseder tout les anciens doublages des films Disney
-Voir un de mes scénars porter à l'écran selon ma vision
-Rencontrer mon maître absolue : Monsieur Spielberg


-Purée ! Haha, CA J'AIME ! Hahahaha ! Vous arrivez içi, vous êtes MEME PAS chez vous ! Vous vous pointer avec trois quarts d'heures de r'tard, pas bonjour pas merci, vous fillez tous droit au frigo, et vous prenez la dernière bière !? Hahahaha ! VOUS vous êtes un SACREE SANS-GENE !
-Merci...bon vous m'gener là, j'vais rougir...
(La Classe Americaine-Le Grand Détournement, un grand classique de la parodie)
Revenir en haut Aller en bas
Servier



Masculin
Age : 26
Messages : 389
Localisation : Trinité, Martinique.
Inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: Inventez votre Disney Ven 10 Déc 2010 - 2:05

Ah bah t'es ambitieux...C'est l'hopital qui se moque de la charité...
Revenir en haut Aller en bas
Tai le magnifique



Messages : 172
Inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Inventez votre Disney Sam 18 Déc 2010 - 3:49

Il faut dire que la prochaine histoire que je vous propose s'inspire d'un film que j'ai vu aujourd'hui et qui m'a complètement déçu : À la recherche du chien Noël et une parodie du Grinch.

L'histoire se passe à Sherbrooke , une ville dans la région de l'Estrie au Québec (j'espère que les gens vivant dans cette région seront heureux que j'ai choisi cette ville pour l'histoire dont j'ai eu l'idée)

L'histoire se passe durant le temps des fêtes a notre époque dans un monde parallèle du nôtre , depuis quelques années , les francophones de la ville n'ont plus le même esprit de chanter Noël en français en trouvant chanter cette langue quétaine en plus qu'ils décident d'acheter leurs produits ailleurs que dans la province , d'ailleurs a peu près tout le monde veulent parler français mais dans le canal du lac Memphrémagog , le monstre Memphré en entendant ces paroles sont chagrinées comme si ces gens là avait perdu leurs esprits des fêtes mais comme le père noël est trop occupée a s'occuper de la fête de Noël à travers le monde , Memphré va s'occuper des habitants de la ville car contrairement au grincheux (Grinch) Memphré va aller durant la nuit de Noël aller dans toutes les maisons de la ville en faisant milles et un changement en changeant les cadeaux par des produits locaux et régionaux qui sont les mêmes cadeaux mais qui sont par des fabriquants d'ici tout en montrant l'efficacité du français , est-ce que les humains vont apprendre l'esprit de Noël en achetant les produits d'ici et l'importance de fêter Noël en français ? ce sera a vous de découvrir !
Revenir en haut Aller en bas
TiteVamp



Féminin
Age : 24
Messages : 2797
Localisation : à Neverland^^
Inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: Inventez votre Disney Mer 19 Jan 2011 - 18:32

Voilà la suite de mon histoire^^

La princesse était allongée sur le sol de sa cage et pleurait à chaudes larmes. Elle avait tellement de remords. Maintenant qu'elle avait connu Sébastien, elle regrettait d'avoir fait ce pacte avec la sorcière.
Puis elle leva la tête. Elle entendit un drôle de bruit, comme quelqu'un qui appelait son prénom. Elle se redressa alors et en fronçant les sourcils, elle parvint à distinguer plusieurs silhouettes. Puis elle finit par se rendre compte qu'il s'agissait en réalité de Sébastien et de ses trois amis oiseaux.
_ Sébastien! Mes amis! Mais que faites vous ici?
_ Nous sommes venus te chercher Daphnée, répondit Sébastien.
_ Mais vous êtes fous! Si Eponanta vous vois, elle vous tueras! Allez vous en! Je vous en prie!
_ Il n'en est pas question, nous ne repartirons pas sans toi. Sais-tu où elle a mis les clés de cette cage?
_ Oui. Elle les a gardés autour de son cou. Elle ne s'en sépare jamais, vous n'arriverez jamais à les avoir.
_ Fais nous confiance Daphnée.
Soudain un peu de lumière apparut dans la cave. Cette lumière représentait l'entrebâillement d'une porte. La sorcière avait ouvert la porte! Et elle descendait l'escalier menant à la cave.
_ Sébastien vas-t-en je t'en prie, laisse-moi mourir seule!
_ Non, je vais trouver une solution!
_ Tiens, tiens, tiens. Mais nous avons de la visite!
La voix d'Eponanta résonne dans la cave, remplie de méchanceté. Elle s'approcha de Sebastien et tint son visage dans une de ses mains en l'examinant.
_ Quel joli spécimen. Laissez-moi deviner, vous venez secourir la belle Daphnée.
Sebastien fronça les sourcils à la fois en colère et dégouté.
_ Mais il est trop tard à présent. J'ai fait un marché avec Daphnée. Vois-tu, cette pauvre jeune fille a eut le cœur brisé énormément de fois, par des jeunes prétentieux. Je lui ai donc promis de lui sceller le coeur, afin qu'elle ne tombe plus jamais amoureuse en échange de son coeur, source d'immortalité pour moi.
Puis elle partit d'un rire cruel avant de continuer.
_ Bien, à présent je vais t'attacher, afin que tu ne nuise pas à mes plans. Attatum Amurrus.
Un fil de lumière sortit de sa baguette et projeta Sebastien contre le mur derrière lui. Puis ses bras se levèrent de chaque côté et s'attachèrent dans des menottes accrochées au mur, de même que ses pieds. Il était prisonnier. La sorcière rit à nouveau puis se tourna vers la princesse.
_ A nous deux ma chère.
Elle ouvrit son livre à la recherche de la bonne formule magique. Pendant ce temps, Sébastien essaya de trouver une solution. Il vit les trois oiseaux cachés dans la pénombre et les prias de d'avancer discrètement.
_ S'il vous plait, allez chercher mon épée accrochée sur mon cheval et amenez-là moi. Lorsque cela seras fait amenez les écureuils et le lapin et attaquez la sorcière. Ils attendent dehors, ensuite, vous les oiseaux, prenez lui la clé attachée autour de son cou et amenez-là moi.
Les oiseaux obéirent et sortirent discrètement de la cave par la trappe.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
TiteVamp



Féminin
Age : 24
Messages : 2797
Localisation : à Neverland^^
Inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: Inventez votre Disney Jeu 20 Jan 2011 - 17:21

Sébastien essaya, pendant ce temps de retenir l'attention d'Eponanta. Il fallait gagner du temps en attendant les oiseaux.
_ Pourquoi faites-vous ça! hurla-t-il pour attirer son attention.
_ Je te l'ai dit, dit-elle plus cruellement. Pour la jeunesse. Vois-tu son cœur me serviras pour réaliser la potion dont j'ai besoin pour devenir jeune.
_ Et ensuite? Lorsque la potion ne marcheras plus, que ferez-vous?
_ Et bien, j'attendrais qu'une nouvelle victime me tombe entre mes serres voyons. Et je ferais le même marché qu'avec la belle Daphnée.
_ Vous n'avez vraiment aucun cœur!
_ Oui, je sais.
Puis elle rit d'un rire cruel.

Pendant ce temps, les oiseaux essayèrent de toutes leur force de porter l'épée, sans succès. Elle était bien trop lourde pour leurs petites pattes.
_ J'ai une idée! dit soudain l'un d'eux. Si nous allions chercher le grand faucon blanc, il pourrait nous aider!
_ Quoi? Tu rigole? Il ne ferait qu'une bouchée de nous tous.
_ Peut-être mais Daphnée l'a déjà sauvé d'un chasseur, il ne pourra pas refuser!
Puis les trois oiseaux partirent à la recherche du grand faucon blanc.
Ils arrivèrent dans son immense nid au dessus d'une falaise. Les trois oiseaux avaient peurs mais ils savaient que c'était dans le but de sauver la princesse donc ils ne reculèrent pas. Soudain une immense ombre apparut au-dessus de nos trois amis. Ils se tournèrent vers la source de cette ombre: c'était le grand faucon!
_ Hum hum, que faites-vous ici mes jeunes amis? dit-il avec un ton sadique.
_ Nous... Nous venons te demander ton aide.
_ Oh, et pourquoi cela?
_ Notre amie est prisonnière d'un sorcière. Son sauveur a été pris au piège et nous a demandé de ramener son épée attachée à son cheval. Mais l'épée est trop lourde pour nous. Toi tu es beaucoup plus grand et plus fort, tu y arriverais sans aucun effort.
_ Voyez-vous ça. Trois charmants petits moineaux venus demander de l'aide à moi, le plus beau et le plus féroce des volatiles. Savez-vous que je suis un oiseau carnivore, et que je mange tout ce qui me fait envie?
_ Euh... oui, nous le savons. Mais nous préférons que tu nous aide, plutôt que nous avaler.
_ Et pourquoi ferais-je cela? Qui vous dit que je préfère vous aider plutôt que vous manger?
Soudain, le troisième petit oiseau, le plus muet des trois s'éleva pour faire face au prédateur et lui dit sur un ton de rancoeur.
_ Te souviens-tu du jour où tu as été poursuivis par des chasseurs, qu'ils ne voulaient plus te lâcher car ils voulaient ta mort? Et te souviens-tu de la jeune fille qui t'a héroïquement sauvé des griffes des ces chasseurs par pur générosité et parce que ça lui faisait mal au coeur tant d'injustice?
_ Bien sur que je m'en souviens. Comment mon oublié ma sauveuse, celle à qui je doit tant d'être encore là aujourd'hui.
_ Et bien, cette jeune demoiselle, c'est notre amie qui emprisonnée par la sorcière Eponanta. Aujourd'hui c'est elle qui a besoin de ton aide. Elle qui t'a sauvé sans rien demander en retour, c'est à ton tour de la sauver, de lui rendre la monnaie de sa pièce.
_ Il fallait me le dire plutôt, dit soudain le faucon. Allons-y, amenez moi chez cette sorcière, pour que nous puissions sauver cette princesse.
Les quatre volatiles s'envolèrent et les trois oiseaux conduisirent le faucon chez Eponanta. Ils s'arrêtèrent au-dessus du cheval de Sébastien et le faucon prit dans ses serres l'épée du jeune homme. Puis ils s'approchèrent de la trappe et le faucon entra silencieusement dans la cave. Sébastien fut surpris de le voir mais comprit immédiatement que c'était un ami. Le volatile déposa l'épée près des jambes du jeune homme et ressortit discrètement. Puis aux ordres de Sébastien, les quatre oiseaux, Vixy er Rocky les écureuils et Eclair le lapin, entrèrent discrètement dans la cave. Alors que la sorcière était en train de faire sortir la princesse de sa cage, les oiseaux foncèrent sur la sorcière. Celle-ci hurla de terreur et secoua la main pour les faire partir. Puis les écureuils grimpèrent sur elle et la mordillèrent à tous les endroits qu'il purent mais celle-ci les envoya rouler sur le sol. Enfin le lapin arriva près des pieds de la sorcière et tendit sa pattes. Eponanta avança, trébucha et s'écroula contre les barreaux de la cage. Les oiseaux fondirent sur elle et lui picorèrent le cou et réussirent à détacher la clé accrochée en médaillon.
La princesse était heureuse d'être libre et soulagée de voir ses amis. Les oiseaux lui déposèrent la clé dans la paume de sa main et elle se hâta de libérer Sébastien. Lorsqu'il fut libre, ils se serrèrent dans leur bras, heureux et soulagés de s'être retrouvés. Puis les deux amoureux s'embrassèrent passionnément, comme s'il s'était toujours aimés, comme s'il étaient liés à présent. La princesse se recula de Sébastien et elle s'éleva dans les airs. De la lumière enveloppa la jeune fille et lorsqu'elle disparut Daphnée était métamorphosée. Au lieu de haillons, la jeune fille était à présent vêtue d'une longue et magnifique robe blanche. Le bas de la robe était fait d'un magnifique jupon volumineux et pailleté. Son bustier était fait d'un dos nu tout aussi pailleté et plein de dentelle. Ses cheveux roux flamboyants étaient à présent ondulés et étaient remontés et attachés sur sa tête avec de jolies barrettes brillantes et sa tête était paré d'un magnifique diadème scintillant de milles feux.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Servier



Masculin
Age : 26
Messages : 389
Localisation : Trinité, Martinique.
Inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: Inventez votre Disney Sam 22 Jan 2011 - 2:13

Alalalalala...Juste magnifiiiiiiiiiiiiiique...
La larme à l'oeil devant tant de poésie et de magie...
Dommage la fin d'Epauna n'est pas assez cruelle (elle méritait la mort cette harpie)...
Mais la scène du faucon était splendide...
Bravo...
Revenir en haut Aller en bas
Tai le magnifique



Messages : 172
Inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Inventez un ABC Original Movies Mar 1 Fév 2011 - 19:03

J'ai eu l'idée d'une comédie qui parodierait un film québécois dramatique institulée "Le Papillon Bleu" qui a eu un grand succès dans sa version doublée en français et non dans sa version originale.

L'histoire serait une comédie mélodramatique , l'histoire raconte les aventures d'Alice une fillette qui a le cancer et qui a très peu de chance pour survivre , elle demande l'aide de Terry O'Gillian un entomologiste qui capture des insectes malheureusement il est parti dans une expédition pendant 3 ans a la recherche d'un quelconque insecte en Amazonie (en réalité il est parti prendre des vacances a Acapulco) avec les messages et lettres qu'elle laisse , la mère croit que le rêve de sa petite fille est sans espoir jusqu'à ce que sa mère pense a la deuxième personne dont elle soupçonnerait pas l'actrice Joanna Wainwright une actrice de 24-25 ans qui joue dans la série la plus populaire à la télé américaine The Next Years malheureusement contrairement a Terry , elle n'y connait rien aux insectes ni au papillon elle ne veut pas y aller malheureusement son producteur va l'envoyer en voyage car si elle accepte pas ce contrat , elle pourrait son contrat dans l'émission heureusement elle partira en compagnie de la femme de Terry qui lui apprendra les astuces pour attraper le papillon arc-en-ciel (un papillon qui réalise des rêves) en compagnie d'Alice et de sa mère elles partiront pour cet expédition.

Bon , je sais ça ressemble un peu a une mauvaise comédie pour ados mais l'histoire dans tout ça c'est que Joanna aura beaucoup de compassion pour Alice et ainsi elle sera une seconde soeur pour cet dernière et lui apprendra que l'amour et l'amitié peut être plus grande que celle qu'elle pensait en premier.
Revenir en haut Aller en bas
mauser91



Masculin
Age : 25
Messages : 103
Localisation : Le pays des Merveilles
Inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Inventez votre Disney Ven 4 Fév 2011 - 22:33

Les Merveilleux Contes de Grand-père Mauser :

Les Chats Sauvages

Il était une fois...oh, mais avant ça, mieux vaut prévenir, cet histoire n'est inspiré d'aucun conte. Il était une fois encore une fois, un quartier, et pas n'importe lequel, c'était un quartier très chic, le plus chic de la ville, tout les gens distingués et bien entendu fortunés se devait d'y faire un tour.
Mais ce qui attirait l'attention des visiteurs et des passants était surtout la maison Kopek, plutôt modeste et très "demeure à mémé", qui faisait quelque peu tâche par rapport au grande maisons qui l'entourait. Dans cette petite maison habitait mademoiselle Kopek. Cette demoiselle agée de 70 ans était la personnalitée la plus riche du quartier, voire de la ville. Elle ne vivait pas seule, il y'avait également Hercule, son chat.
Ce cher Hercule avait la vie belle : panier confortable, patée délicieux, air chaud (ou frais selon la saison)...il pouvait passer des heures ainsi dans son panier, voire des jours entier. Autant dire qu'il était chouchouté, mais ce qu'il ignorait, c'est que cette petite vie tranquille n'allait pas duré.

Pendant ce temps, à quelques patées de maisons, une foule sortie d'un grand batiment ou il était indiqué "Cinéma". Un couple discutait :
Femme : Mais avait-tu besoin de te gratter la tête tout le long de la séance ?
Mari : Mais, trésor, je n'y peux rien !

C'était Ash, la puce, qui sautillait de joie :
Ash : Aaah, Michael Biehn, quel talent, QUEL PRESENCE ! Mais ce type qui se grattait, j'ai bien cru qu'il allait m'éjecter de son crâne...

Se promenant dans les environs, non sans avoir abordé quelques dames-puces qui le gifflèrent poliment, car sacez que Ash était ce qu'on qualifierait de "Coureur de pucettes", il découvrit le quartier chic.
Ash : Ooooh, mais c'est gentil içi, j'était jamais v'nu !

Il se promena et découvrit la maison Kopek, il la regarda avec curiosité.
Ash : Ils sont sympas ces richards de laisser des paysans s'installer...

Et il vit Hercule, qui était obliger de sortir dans le jardin, ce qu'il n'aimait guère. C'est alors que quatres autres chats surgirent. A leurs têtes, Stanley, un gros matous des plus miteux.
Stanley : Regardez-moi ça les mecs, le p'tit minou des familles essaie d'enterrer sa balle, hahahaha !
Hercule : Allez vous-en ! Vous n'avez rien à faire içi !
Stanley : Et pourquoi je m'en irais ? Je suis bien, bien nourris, au chaud...ah oui, j'oubliais, c'est toi ça, qui est nourris et au chaud, pas vrai ?
Hercule : Justement, c'est bien ce qui me différencie de vous, les clochards, moi au moins je ne suis pas un chat de gouttière...
Stanley : Et qu'est-ce que t'as contre les chats de gouttière, mmh ?

Ils sortirent leurs griffes, prèts à bondir sur un Hercule térriffié.
"HERCULE ! Revient içi, ces chats pas beaux vont te donner des microbes !"
Stanley : T'as entendu ta mèmère, allez, dépèche toi !

Hercule s'en retourna dans son foyez sous les rires de ces clochards, tout en fesant des geste avec sa patte arrière pour exprimé son mépris. Ash, qui avait assisté à la scêne, ne pu s'empècher de faire un commentaire :
Ash : Et bien mes enfants, en voila un qui ira loin...

Hercule quand à lui, retourna dans son panier, tentant d'oublier son aventure.
Hercule : Aah, toi au moins, tu ne me dira rien, heureusement que je n'suis pas comme ces rustres, tous aussi minables les uns que les autres. Heureusement que j'ai ma maitresse, et RIEN ne pourra me l'enlever...

Il s'endormit. Mais durant son sommeil, il fit un cauchemarre, un cauchemarre horrible, et il ne s'attendait pas à la surprise du reveil car lorsqu'il se réveilla, IL ETAIT DANS LA RUE ! Mais que c'est-il passer ? Comment cela a-t-il pu se produire ? Alors qu'il chercha un endroit ou se cacher, il tomba nez-à-nez sur la bande à Stanley.
Stanley : Et bien, et bien, et bien, on dirait que tu t'es perdu en cherchant ton panier, pas vrai ?
Hercule : Euh, les gars, ça...ça va comme vous-voulez ?
Sbire de Stanley : Regarder les gars, il tremble comme une souris ! On lui fait quand même pas peur...du moins, pas encore...
Hercule : Si vous tenter quoi que ce soit je...
Stanley : Tu quoi ? Tu va prévenir ta mémé ? Sache qu'içi, on ne reçoit d'ordre de personne, c'est nous qui f'sont la loi, et les 'tits nouveaux doivent payés...

Ils s'avancèrent vers Hercule d'un air menaçant, lorsqu'il entendirent :
"QUE PRSONNE NE BOUGE !"
Qu'est-ce que c'était ? Les chats se demandèrent d'oû cela pouvait bien venir.
Stanley : Qui...qui est tu ?
Voix : Je suis...TA CONSCIENCE !!!
Stanley : ON EST POSSEDER ! TIRONS-NOUS !

Et les 4 chats s'enfuirent. Mais d'oû pouvait venir la voix ? C'étair Ash, qui fesait résonner sa voix avec de la tuyauterie.
Ash : Non mais regardez-moi ces trouillards, bientôt on va vraiment croire que la ptite bête mange la grosse !
Hercule : OH MON DIEU, UN TIQUE !
Ash: Un tique ? Mais t'as un toc...rassure toi, je ne suis pas un tique, je m'appelle Ash, je suis une puce, et toi ?
Hercule : Je...je m'appelle Hercule...mais je ne doit pas parler au étrangers !
Ash : Oh non, il va nous sortir cette rengaine, ce chat de richou. Parceque, je t'ai vu tout à l'heure, te croit-tu vraiment mieux que ces chats de gouttières ?
Hercule : Bien plus civilisé !
Ash : Et que veux vraiment dire le terme "Civilisé", mmmh ? Héhé, je suis philosophe. Alors, q'as tu prévu d'faire ? Pour l'instant, il va bien falloir que tu te débrouille dans cette rue, mmmh ?
Hercule : Mon dieu, miss Kopek, elle va s'inquietée ! Je doit retourner à la maison !
Ash : Attend, d'abord tu ne peux pas te déplacer tranquillou dans ce quartier, y faut connaitre tout les recoins de la ville, à moins que tu concente à venir avec moi...
Hercule : C'est vrai ? Tu me guiderais ?
Ash : Pourquoi pas, mais si tu veux mon avis, tu devrait plutôt essayer de t'adapter dans cette rue, car tu risque d'y être pour un petit moment...
Hercule : Non, je veux retourner chez moi !
Ash : D'accord, d'accord, comme tu voudra, allez viens !

Les deux compères marchèrent jusqu'au quartier chic, ou il retrouvèrent la maison Kopek :
Hercule : Oh, je suis sure qu'elle sera contente de me revoir !
Ash : n'espère rien quand même !

Ils entrèrent par la chattière ou ils entendirent Miss Kopek parler au téléphone :
Kopek : Oui, Stellaaaa, je me suis enfin débarassée d'Hercule...tu comprend : Un chat ca coute cher, et quand ça perd leurs poils, brrrr...Oh et puis ça suffit bien, moi je suis bien heureuse toute seule...

Les deux amis sortirent dehors, Hercule était visiblement attristé par ce qu'il venait d'entendre, et pour une fois, Ash se retint de commenter cet évenement.
Ash : Ecoute, viens avec moi, je vais t'apprendre des tas de choses de la rue...
Hercule : Boarf, de toute façon, je n'ai plus rien à y perdre...

Et ils s'éloignèrent devant le soleil couchant.
Ash : Le plus important, C'EST LES FILLES, tu t'approche de l'unes d'elles, tu lui dit...

A SUIVRE


-Purée ! Haha, CA J'AIME ! Hahahaha ! Vous arrivez içi, vous êtes MEME PAS chez vous ! Vous vous pointer avec trois quarts d'heures de r'tard, pas bonjour pas merci, vous fillez tous droit au frigo, et vous prenez la dernière bière !? Hahahaha ! VOUS vous êtes un SACREE SANS-GENE !
-Merci...bon vous m'gener là, j'vais rougir...
(La Classe Americaine-Le Grand Détournement, un grand classique de la parodie)
Revenir en haut Aller en bas
Servier



Masculin
Age : 26
Messages : 389
Localisation : Trinité, Martinique.
Inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: Inventez votre Disney Lun 7 Fév 2011 - 19:24

Mon diiiiiiiiiiiiiiiiieu...
La tranche de rire que je me suis taper tout seul dans mon salon...
Le prologue de ton histoire est juste extraaaaaaaaaaaaaaaaaaaa...
A oui... J'aime beaucoup...
Sisisisisi... Je n'ai rien vue venir pour madame Kopek et ASH...
J'adore déja cette puce... Ha ouiiiiiiii....
Revenir en haut Aller en bas
Tai le magnifique



Messages : 172
Inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Ma Petite (Mais Aussi Jeune) Sirène ! (Idée de Disney) Lun 14 Fév 2011 - 0:51

J'ai une idée d'une histoire qui mélangerait le film Splash avec Daryl Hannah et La Petite Sirène mais dans un contexte enfantin.

Simon , un jeune garçon de 11 ans qui vit en floride est le souffre-douleur de son école , ce petit garçon n'a pas un seul ami en plus les jeunes ont peur de le fréquenter mais un jour alors que son école vont travailler pour un cours sur l'écologie de l'océan, Simon va avoir un accident en faisant une chute dans l'eau mais a son grand hasard , il va être secouru par une petite sirène qui a son âge et ramener peu de temps sur la plage après ça il racontera qui a été sauvé par une petite sirène malheureusement personne ne le croira mais 2 jours plus tard Simon trouvera une petite fille échoué sur la plage complètement nu tout près de sa maison alors que la famille ne sait pas quoi faire et que la DPJ n'a pas le temps de s'occuper d'elle , la famille de Simon va devoir s'occuper d'elle et par la suite d'étrange faits arrive dans la maison comme si l'eau serait attirée par la petite fille et plus tard elle réussira a parler et ainsi elle dire qu'elle se nomme Marina , elle ira dans l'école de Simon et fait bizarre , elle apprends plus vite que n'importe quel élève en classe , de ce fait les jeunes seront jaloux de l'affection qu'offre l'aide que donne Marina a Simon et de fait , elle confiera son secret à lui qu'elle est en réalité la petite sirène qui l'a sauvé la vie mais si elle veut devenir complètement humaine , elle devra être plus que l'ami de Simon pour ainsi qu'en retour lorsqu'elle lui arrivera un malheur il la sauvera au retour.
Revenir en haut Aller en bas
mauser91



Masculin
Age : 25
Messages : 103
Localisation : Le pays des Merveilles
Inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Inventez votre Disney Ven 18 Fév 2011 - 23:19

Allez, la suite des Chats Sauvages :

Cela fait maintenant plusieurs semaines que la puce Ash apprend les rudiments de la vie à la rue avec le chat abandonné Hercule. Il cependant des petits inconvénients : Hercule se mettant à sautillé pour se déplacer, il était temps pour Ash de mettre les choses au points.

Ash : Hercuuuuule ? Au pieds, s'il-te plait !
Hercule : Me voila ! C'est pas si compliqué la vie à la rue !
Ash : Très bien, je suis...content pour toi, sauf que j'ai l'impression qu'on va avoir un p'tit souci : Un chat doit, comment dire, avoir des occupations autres qu'éssayer de sauter comme une grenouilles, enfin, ce que je veux dire, c'est qu'il faut que tu voit "d'autres chats" ou autres animaux de ta taille !
Hercule : QUOI ! Tu me laisse tomber, c'est ça ? Tu sait bien que je déteste les autres chats !
Ash : Je ne dit pas le contraire, mais les autres chats, comme on disait, ne sont pas tous méchants, je crois que je connait une adresse...
Hercule : J'espère que tu ne m'emmene pas chez n'importe qui !
Ash : Meuh non, t'inquiette donc pas, Dallas n'est pas méchante, ptet un peu délurée, mais pas méchante...

Le duo marcha une bonne petite heure et arrivèrent sur le pas de la porte d'une maison abandonné en plein quartier pauvre. Ash demanda à Hercule de frapper.

Ash : C'est moi Louis ! Ouvre !

La s'ouvra, et un gros chien poilu au regard naif accueillit le duo.

Hercule : Un...un...UN CHIEN ??!
Ash : T'inquiette, ce n'est que Louis ! Dit bonjour, Louis !
Louis : Bonjour Louis !
Ash : Regarde ce qu'on t'as apporter !

Et Ash montra une pelotte de laine que lui et Hercule était allez chercher auparavant.

Louis : Oh, chic chic chic !

Et le gros chien joua avec la pelotte...Comme un chat (???) en se roulant pas terre au grand éttonement d'Hercule.

Hercule : Mais, qu'est-ce que...??!
Ash : Oh, le pauvre toutou a été élevé avec des chats, il ne sait peut-être même pas qu'il est un chien !

Il montèrent tous deux au dernier étage, ou ils virent enfin Dallas, affallée sur un divan vieux comme la maison en écoutant de la grande musique sur un vieux poste de radio.

Ash : Salut, ma p'tite biche ! Ca va-ti ?
Dallas : Ash, Ash, Ash ! Cela fait combien de temps qu'on ne s'est vu, mmmh !
Ash : Oh, et bien euhm (il commenca à compter avec ces doigts).
Dallas : Et lui, ce gros matou, ce poltron-minet, je suppose que c'est ton petit protégé ?
Hercule : GROS matou ? POLTRON-MINET ? Non mais, je vous serez gré d'être polie, impétueuse malotrue...
Dallas : D'habitude, j'aime les formules de politesses, mais tu devient un peu agressif, Hercule...
Hercule : Comment sav...
Dallas : Beaucoup de gens, pardon, d'animaux te connaissent...tu es un chat de riche, pouponné par sa maîtresse et tout et tout et tout, EXACTEMENT comme je les déteste !
Hercule : Je ne vous le permet pas !
Ash : Et Louis, 12 sur Dallas...
Dallas : Et toi, le petit comique, pourquoi tu me l'as amené içi ?
Ash : Et bien, il fallait qu'il se change les idées, qu'il expérimente ce que je lui ai appris auprès des chats, que d'autres et d'autres...
Dallas : Que tu soit enfin seul peut-être ?
Ash : Oui, exactement ! Euh, je veux dire...oh, mais que voit-je, une jolie pépée sur un caniche, ça c'est une gosse de riche ! C'est pas tout ça mais...A PLUS HERCULE !

Et il filla aussi vite que vite, ce qui laissa Dallas interrogative.

Dallas : M'ouais, à le voir partir, on aurait dit qu'il avait le feu aux fesses, t'as vu un caniche toi, le minet ?
Hercule : Euh, non...
Dallas : Bon, on va pas chiquaner, après tout, il avait peut-être raison. Allez viens, on va voir du pays ! LOUIS, n'oublie ta laisse, haha !
Louis : Quel laisse ?

Fin de la partie


-Purée ! Haha, CA J'AIME ! Hahahaha ! Vous arrivez içi, vous êtes MEME PAS chez vous ! Vous vous pointer avec trois quarts d'heures de r'tard, pas bonjour pas merci, vous fillez tous droit au frigo, et vous prenez la dernière bière !? Hahahaha ! VOUS vous êtes un SACREE SANS-GENE !
-Merci...bon vous m'gener là, j'vais rougir...
(La Classe Americaine-Le Grand Détournement, un grand classique de la parodie)
Revenir en haut Aller en bas
Servier



Masculin
Age : 26
Messages : 389
Localisation : Trinité, Martinique.
Inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: Inventez votre Disney Lun 21 Fév 2011 - 18:50

Juste géééééééniiiiiiiiiial...
Comme toujours... Et petit coup de coeur pour Louis...
Revenir en haut Aller en bas
Tai le magnifique



Messages : 172
Inscription : 05/07/2007

MessageSujet: La reine des neiges (Ma version) Mar 22 Fév 2011 - 0:16

Après l'annonce que le film était annulée , j'ai décidé de faire ma propre version de la reine des neiges je dois vous dire celà sera un peu long mais j'écris le texte sur le logiciel celtx : Logiciel de scénario pour le cinéma

LA REINE DES NEIGES

SCÈNE 1 :
INTRODUCTION

NARRATION : Un jour avant que ce soit le printemps. Une famille devait se rendre à l'église.

SØREN : Avec ce froid de canard , on ne voit rien dans cette tempête

INGER : Je sais mon chérie mais la petite n'arrête pas de pleurer , on dirait qu'elle ressent quelques chose comme si elle saurait qu'il y aurait un danger

SØREN : Et bien le seul danger que je crois qu'elle a c'est de crier!

INGER : Elle doit être malade ou quelques chose de ce genre en allant voir le docteur on pourra savoir ce qu'elle a

SØREN : Mais qu'est-ce que c'est que ça ?

(Une tornade de neige approchait la carriole)

INGER : Je n'aime pas ça !

SØREN : Vite passons par cette rue !

INGER : Elle prend du terrain !

NARRATION : Aussitôt la tornade prie la famille et la famille fut séparée , Inger et Søren mourut dans la tornade de neiges et le bébé survit dans la neige , les cris de larmes du bébé fut entendue par les villageois comme si les cris du bébé fit parti la tempête de neige et laissa le petit bébé sur un jardin de rose.

(Le matin , la neige avait fondu et les villageois entendait un bébé crier dans le ravin,)

MAIRE DU VILLAGE : Ça alors mais que fais ce petit bébé dans ce jardin !

MAIRE DU VILLAGE : On dirait qu'il y a eu un accident et que la carriole se serait envolé avec le père et la mère et que ce petit serait le seul survivant de l'accident !

PETER : Vous voulez dire "la pauvre petite" , c'est une fille !

MAIRE DU VILLAGE : C'est une fille ! Comment vous le savez ?

PETER : J'ai eu un enfant vous savez , c'est encore un bébé mais je suis sûr qu'il sera aussi fort que son père

(Il parle de son fils Kai)

PETER : vous ne trouvez pas qu'elle est adorable !

MAIRE DU VILLAGE : Oui mais vers qui on va la confier ?

GRAND-Mère ELLEN : Confiez-la moi !

(Le maire du village et les villageois virent une grand-mère qui serait prêt à la prendre !)

PETER : Ah Grand-mère Ellen , vous avez adopter beaucoup d'enfants dans votre vie , pourquoi voulez-vous prendre cette enfant , vous avez assurément fait beaucoup de travail , pourquoi voulez-vous celle-ci ?

GRAND-MÈRE ELLEN : Je ne sais pas mais je sens qu'elle a besoin d'amour , je sens qu'elle pourra faire de grandes choses ! Regardez elle a des yeux bleus comme une étoile filante et elle me sourit !

PETER : D'accord comme vous voulez Ellen mais comment appellera t'ont cette petite ?

GRAND-MÈRE ELLEN : Je sais pas comme elle ressemble a une étoile , on pourra l'appellera Gerda , elle a les yeux d'une étoile qu'il brille dans le ciel , est-ce que tu aimes ça ?

(Et la petite sourit et aussitôt une lumière arrive nous faisant passer le segment en nous montrant le titre du film.)

SCÈNE 2 :
GERDA ET KAI

NARRATION : Au milieu de 1845 à Copenhague, une ville dans le Danemark où on retrouve un tas de maisons collées ensemble malheureusement ses gens ne pouvait avoir leurs jardins bien à eux mais deux enfants prénommée Gerda et Kay se connaissait avait le leur. Même si il en était pas frère et sœur, ça ne les décourageait pas car il était chacun prêt de l’autre et ça les avantageait à leur avantage. Pour les deux familles, il avait chacune une grande fenêtre, il suffisait d'enjamber les gouttières pour passer d'un logement à l'autre. Les deux familles avaient chacune devant sa fenêtre un petit jardin l’un à l’autre où poussaient des roses dont elles se servaient dans la cuisine, et dans chaque caisse poussait aussi un rosier qui se développait admirablement.

GERDA : Comme nos rosiers sentent bons et nous donnent un doux parfum

KAI : Tu sais Gerda , on a oublié de leur chanter une chanson pour qu'elles grandissent , tu devrais chanter moi je n'ai pas une belle voix comme la tienne , tu devrais lui chanter une chanson pour les fleurs.

GERDA : Ah oui c'est une idée !
Fleur fleur jolie fleur , grandissez avec bonheur , fleur douce et beau coeur resplendissez de votre couleur.

KAI : Ah Gerda , tu chantes drôlement bien , tu as une voix de rossignol , avec une voix pareille tu aurais pu aller faire de l'opéra avec une voix aussi gaie.

GERDA : Ah Kai , ne dis pas trop de blagues , ma voix est peut-être jolie mais ce que je chante est de l'amour que j'ai pour toi et ça c'est mon cadeau que j'offre a la vie.

NARRATION : Gerda et Kay en était pas comme les autres, même si ils étaient des voisins, ils s’aimaient beaucoup, souvent ils se regardaient dans leurs fenêtres de chambres et à chaque soir l’un allait dans la maison et vice versa mais pourtant

SCÈNE 3 :
L'HISTOIRE AU COIN DU FEU

NARRATION : Ce soir là, la grand-mère de Kay leur raconta des histoires au coin du feu.

GRAND-MÈRE ELLEN : Mon dieu, comme la neige à neigé on dirait des abeilles qui butinent

GERDA : On ne pourrait pas aller jouer dehors devant ce temps pareil !

GRAND-MÈRE KAI : Désolé les enfants mais ce temps est dangereux surtout pour des enfants de votre âge

GERDA : Avec une neige pareille , vous croyez que ces abeilles-ci ont aussi une reine

KAI : Voyons on ne doit pas avoir peur d’une si petite tempête de cette trempe-là !

GRAND-MÈRE KAI : Il faut pas rire de la température car ceux qui serait prêt à rire de la neige pourrait se faire attraper par la reine des neiges et rester prisonnier à tout jamais.

GERDA : Aaah ! Tu crois ça Grand-mère !

KAI : Voyons Gerda , cette reine n’est qu’une légende en plus on est plus des petits enfants on a environ 11 ans et si quelques chose t’arrivait je serait prêt à te défendre contre n’importe quel intempérie.

GRAND-MÈRE KAI : Ne ris pas trop mon garçon car ceux qui serait prêt à sa battre contre elle pourrait se retrouver dans son piège , la chose qui pourrait t’arriver la plus simple pourrait devenir pour toi la pire ennemie que personne ne pourrait arriver. Bon il est presque l'heure , vous devez aller vous coucher

GERDA : A cette heure là !

KAI : Mais il est presque Noël

GRAND-MÈRE ELLEN : Je sais mais ta grand-mère Kai m'a dit que tu allais coucher ici avec nous ce soir et fais attention si le père noël vous trouve encore levé a cette heure !

GERDA : Bon d'accord , bonne nuit !

KAI : Bonne nuit !

GRAND-MÈRE ELLEN : Bonne nuit les enfants et à demain !

SCÈNE 4 :
L'APPEL POUR KAI

NARRATION : Mais durant la nuit Kai avait de la difficulté à s'endormir comme si une voix l'interpellait

VOIX : Kai mon petit Kai viens me voir mon grand !

(Kai se réveilla et entendit une voix l'appeler mais il ne vit rien !)

KAI : Que me voulez-vous , je ne vous voit pas !

VOIX : Pour me voir , il faut que tu ouvre la fenêtre pour avoir ta surprise !

(Kai essaya d'ouvrir la fenêtre mais le bruit fit réveiller Gerda !)

GERDA : Kai ? Mais que fais-tu là ?

KAI : Rien du tout !

VOIX : Oublie là , ouvre la fenêtre je te l'ordonne !

GERDA : Kai , arrête ça

(Kai ignora Gerda et essaya de continuer a ouvrir la fenêtre mais aussitôt...)

GERDA : KAI , ARRÊTE !

(Gerda referma la fenêtre !)

GERDA : Mais tu es fou ou quoi , ouvrir une fenêtre par ce temps là un soir d'hiver , tu veux attraper froid ou quoi ?

KAI : Je suis désolé mais c'est cette voix qui m'a interpellé en me disant d'ouvrir la fenêtre en me disant que j'aurais une surprise !

GERDA : Cette voix voulait te dire que tu allais te faire enlever par la reine des neiges !

KAI : La reine des neiges , n'importe quoi , ta grand-mère nous a raconté ça pour nous faire peur !

GERDA : Tu voudrais dire que ma grand-mère est une menteuse !

KAI : Non mais c'est juste qui faut pas tout croire dans la vie !

GERDA : Dans ce cas-ci va te recoucher et oublie ce que tu as entendu !

(Kai alla se recoucher et Gerda alla se coucher également )

NARRATION : Kai se demanda si tout ça était un rêve !

(Le matin sortit de sa cachette !)

NARRATION : Le temps passa et le printemps arriva et comme à chaque temps de l'année Gerda et Kai recommença a faire planter des roses dans leur petit jardin mais a ce moment là Kai ré entendit la même voix !

VOIX : Kai mon petit Kai enfin tu es sorti par la fenêtre !

KAI : Hein , qui m'appelle ?

GERDA : Kai , qu'est-ce que tu as ?

VOIX : Pour être sorti de la fenêtre , je t'offre mon cadeau pour qui te change ta vie !

(Gerda vit une étrange chose magique rentrée dans les yeux et dans le coeur !)

GERDA : Kai , est-ce que ça va ?

KAI : Ah j'ai mal , j'ai mal !

GERDA : Laisse-moi voir ce que tu as allons laisse-moi voir !

KAI : Laisse-moi tranquille , tout va bien !

GERDA : En es-tu sur ?

KAI : Oui je me sent transformée , je me sens grand , énorme et bourrée de haine en moi !

GERDA : De haine ? Mais de quoi parles-tu? Veux-tu que je te chante une chanson , l'amour ne sera pas cassée...

KAI : Arrête de chanter et laisse-moi tu ne peux pas comprendre et en plus je n'ai jamais aimer les roses !

(Kai piétina toutes les roses que Kai et elle avait plantée Gerda se mit à pleurer !)

GERDA : Mais qu'est-ce qui t'est arrivée mon ami ! Tu n'aimes plus les roses !

KAI : Les roses se fanent , la vie s'écrase et je crois que tu devrais voir la vie comme moi en glace !

GERDA : Non , je ne suis pas comme toi et je ne verrai pas le monde en glace comme tu peux le croire !

KAI : Alors , dans ce cas on est pu amis dans ce cas , adieu !

NARRATION : Gerda n'arrivait pas a le croire , qu'est-ce qui arrivé à Kai durant ces quelques minutes , son ami à elle qui était si joyeux , si courageux sans mauvaise âme est-ce que Dieu l'aurait s'il puni d'une quelconque sorte !

FIN DE LA PREMIÈRE PARTIE !
Revenir en haut Aller en bas
mauser91



Masculin
Age : 25
Messages : 103
Localisation : Le pays des Merveilles
Inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Inventez votre Disney Ven 25 Fév 2011 - 14:54

Citation :
Et petit coup de coeur pour Louis...

Son histoire viens d'une anecdote d'une collègue de travail avec le chien de ses parents.


-Purée ! Haha, CA J'AIME ! Hahahaha ! Vous arrivez içi, vous êtes MEME PAS chez vous ! Vous vous pointer avec trois quarts d'heures de r'tard, pas bonjour pas merci, vous fillez tous droit au frigo, et vous prenez la dernière bière !? Hahahaha ! VOUS vous êtes un SACREE SANS-GENE !
-Merci...bon vous m'gener là, j'vais rougir...
(La Classe Americaine-Le Grand Détournement, un grand classique de la parodie)
Revenir en haut Aller en bas
 
Inventez votre Disney
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Living Disney :: Le Royaume des enfants-