AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | .
 

 Les vacances de Mister Wolfi et Matttthieu : Walt Disney World Tour 2008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Grandmath
Fondateur


Masculin
Age : 36
Messages : 8435
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: Les vacances de Mister Wolfi et Matttthieu : Walt Disney World Tour 2008 Ven 8 Aoû 2008 - 13:29

Héhé Wolfi is back et le TR s'annonce passionnant Wink
Où est la suite??




WDW : 2001, 2003 x 5, 2004, 2005, 2006, 2007, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014
DLR : 2003 x 2, 2006, 2007, 2008, 2011, 2012, 2015
TDR : 2007, 2014 x 2 | HKDL : 2014
DCL : 2005, 2009 | Aulani : 2015
Trip Report: notre Road Trip américain 2012
Mon blog | Mes vidéos perso
Revenir en haut Aller en bas
http://www.disneycentralplaza.com
cream



Féminin
Age : 34
Messages : 2833
Localisation : sainté
Inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Les vacances de Mister Wolfi et Matttthieu : Walt Disney World Tour 2008 Ven 8 Aoû 2008 - 13:53

@Timon Timauvais a écrit:
Eh, ho ! G Force, assume ton impatience tout seul, plize...

Ouép Wolfi, je sais que Matttthieu est du mauvais côté de la barrière, mais, avoue qu'il mériterait d'être gay, non ? (attention, lis bien, j'ai pas dit qu'il mériterait d'être gérontophile...)

Bon allez, j'implore la suite, la suite !!! drunken bounce bounce


:looool:y aurais encore une vague de suicide sur la box si c'etait le cas! arrete!
Revenir en haut Aller en bas
Matttthieu



Masculin
Age : 32
Messages : 527
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Les vacances de Mister Wolfi et Matttthieu : Walt Disney World Tour 2008 Ven 8 Aoû 2008 - 19:24

Pas de panique la suite arrive tres vite.
Revenir en haut Aller en bas
wolfi
Modérateur


Masculin
Age : 51
Messages : 1216
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Les vacances de Mister Wolfi et Matttthieu : Walt Disney World Tour 2008 Lun 11 Aoû 2008 - 8:06

Mercredi 18 : Nous nous couchons fort tard donc. Le programme de la journée normalement est chargé : levé à 6h30 car pour profiter au mieux, en ces périodes de très forte affluence, du Magic Kingdom mieux vaut être à l’ouverture du parc (chose que je n’ai jamais fait pour DLRP Suspect ) c'est-à-dire 9h00. Le décalage horaire étant, j’ai du mal a trouvé le sommeil. Rolling Eyes Sur ma table de nuit, un réveil qui n’est ni a l’heure européenne, ni à l’heure américaine. Je ne sais pas pourquoi, je pensais que c’était un compte à rebours avant le lever. 4h00, je me lève, et vais regarder par la fenêtre. Matthieu qui a le sommeil assez léger se réveille, il m’oblige à me recoucher. 5h00, il reste 1h30 de sommeil à mon réveil à l’envers. Je vais aux toilettes, Matthieu se fâche de nouveau ! Pas facile à vivre le petit.Surprised 6h00, je me relève, je regarde par la fenêtre de nouveau et le jour est levé. Je décide de m’habiller pour être à l’heure. Mais, Matthieu a mal dormi,Suspect il paraît que je ronfle, non mais n’importe quoi ! Sleep Bref, il a un peu de mal à se lever. Le petit dej n’est pas compris dans le prix de la chambre. Pour ne pas perdre de temps, Matthieu a acheté des petits berlingots de jus de fruits (2 par personnes et par jour) (edit de Matthieu : [heureusement que je suis là..]) et des cookies. La navette de l’hôtel est à 9h00 donc on ne peut la prendre si on veut être à l’ouverture du parc. Notre hôtel est à ½ heure à pied de downtown marketplace. Mais les bus Disney ne passent qu’à partir de 9h00 (Rolling Eyesedit de Matthieu [super pratique…..]) Nous devons donc prendre les bus municipaux qui se rendent au ticket et transportation center.
Alors là, je ne sais pas pourquoi, mais Matthieu a eu une poisse pas possible et la malchance s’est abattue par ricochet sur moi (d’ailleurs si quelqu’un pouvait nous désenvoûter cela serait gentil Mad ).
7h45 nous sommes sur le chemin vers le resort, au moment ou nous arrivons à l’entrée du resort, notre bus passe devant notre nez. C’est pas de chance ! (Suspect :edit de Matthieu [le con il avait 15 minutes d’avance…])






(remarquez au passage, les jolis lilas roses, rouges, mauves)


Nous nous dirigeons vers l’arrêt de bus donc, vers le deuxième arrêt (je n’ai pas compris pourquoi d’ailleurs, vu qu’il y en avait un autre plus prêt mais bon ). 8h00, 8h15, pas de bus. Enfin si, mais pas le nôtre. Nous sommes à deux pas du market place, on décide d’aller voir si des navettes Disney se rendent au magic kingdom.


En effet, il y en a, mais elles ne prennent pas de voyageurs avant 9h00. Nous revenons donc à notre arrêt de bus. Pendant ce temps, notre bus municipal est passé bien entendu. Matthieu hésite à rentrer à l’hôtel pour prendre la navette : ça commence bien ! J’ai chaud, je suis fatigué, je me suis levé tôt pour rien (edit de Matthieu :[fallait dormir au lieu de regarder par la fenetre toutes les heures..]), j’ai faim, j’ai déjà bu mes petits jus, je suis prêt à le gifler Evil or Very Mad ! Ah non on ne bouge plus et on attend ! Enfin 8h45 le bus municipal 50 passe. On paye au chauffeur mais c’est self service : comme aux automates des parkings : on glisse les billets dans la machine qui les avale ainsi que les pièces. Attention, l’appareil ne rend pas la monnaie et ne donne pas de reçu ou de ticket. L’air est frais car l’air conditionner fonctionne à plein rendement. Nous arrivons au ticket and transportation center vers 8h50. Nous avons déjà nos pass que nous avions commandés sur internet. Le monorail est pris d’assaut par la foule. On décide de prendre le bateau vers l’autre côté du lac où se trouve le Magic Kingdom.

La traversée est agréable : peu de monde sur le bateau.

Sur notre droite, on aperçoit le contempory hotel avec la nouvelle aile en construction. Sur notre gauche, le polynésian hotel et plus loin le grand floridian resort
.
Juste devant nous, la gare de Main street,
le château de Cendrillon et sur la droite la silhouette blanche de Space mountain. Le voyage dure à peine 5 minutes. Nous débarquons face à la gare. Avant de pouvoir entrer au parc, nous devons passer à la fouille. La fouille n’a rien avoir avec celle de DLRP,study c’est beaucoup plus stricte et sérieux (edit de Matthieu [la moindre petite est fouillée pour dire..]) . On dépose sur une table son sac, sa banane, et le CM costumé comme un flic d’un polar américain, écarte les affaires avec un petit bâton blanc. Il me fait ouvrir toute les poches (même la toute petite de ma banane et celle de la gaine de mon appareil photo. A gauche du bâtiment central de la gare se trouvent les tourniquets et les collègues de notre Marylou. flower On passe son passeport, puis lorsque la lumière devient bleu, on pose son doigt (toujours le même) sur le lecteur d’emprunte digitale. Et oui le passeport est strictement personnel et ne peut pas être refilé au voisin. Nous passons sous la voie de chemin de fer et nous arrivons à Main Street. La ressemblance avec notre Main street est évidement frappante.




Celle-ci est par contre plus longue et les maisons sont plus hautes. City hall est nettement moins beau que le nôtre je trouve (edit de Matthieu [arrête de jouer le fan blasé…]) . La foule a déjà envahi la rue principale. Pas d’arcades ici pour se faufiler vers l’extrémité et éviter les flâneurs. Le tram tiré par un cheval de trait passe devant nous avec des CMs chantant des airs de 1900.


L’autobus vert à impérial remonte la rue.


Matthieu me tire, non je n’irai pas voir les boutiques (edit de Matthieu [aucune attraction de faite et il veut déjà visiter eporium], edit de Wolfi :[c'est emporium banane tongue] )! Devant nous se dresse le château de Cendrillon, magnifique …comme une pièce montée. Tout blanc, avec ses tourelles gothiques aux toits de tuiles bleu-ciel et or.

L’accès sous le château est fermé pour cause de future représentation. Nous gagnons fantasyland par la gauche du château. Première attraction : Peter Pan flight ! 5 minutes à peine de file (et encore). Sur le tapis roulant, un vieux cast de passé 70 ans chemine (et oui on peut faire toute une carrière comme cast en attraction Surprised ).

Comme dirait La Rouquine, Il sourit, il ne ronchonne pas, il ne soupire pas, il ne bavarde pas avec ses petits camarades, il a son chapeau, il nous salue fort gentiment, ah ! ben en effet, on n’est pas à Paris ! Shocked
Son costume est des plus simples : un short vert et une chemise blanche avec des broderies polychromes qui font vaguement penser à un motif tyrolien. Rien à dire, nos costumes en général sont beaucoup plus élaborés et soigné qu’à WDW. Il faut dire que le climat étant autre, les casts sont pratiquement tous en short. L’attraction est assez comparable à celle de Paris, si ce n’est quelques détails que les fans comme nous reconnaissent. Ainsi la ville de Londres à l’air plus étendue. Les montagnes de Neverland également et on passe derrière la voile du Jolly Roger ce qui permet de faire l’économie d’une scène avec un seul décor.

Nous passons ensuite en face : It’s a small world. Le décor extérieur n’est pas vraiment beau : un semblant de style néogothico médiévalisant fleurdelysé avec créneaux et mâchicoulis.






5 minutes d’attente mais là aussi c’est nettement moins. Une charmante vieille dame nous accueille avec le même costume ridicule. A notez la barque spéciale voiturette d'handicapé qui existe (comme pour Buzz chez nous). Pas de surprise, il s’agit de la même ritournelle mais qui a toujours autant de charme et bien caractéristique des parcs Disney du monde entier. Pourquoi faire des attractions que l’on a chez nous ? Et bien parce que d’abord, pour des fans comme nous, on trouve toujours des différences et qu’ils font partie de la magie disneyenne, sans elles, la magie de notre séjour ne serait pas complète !
Donc là encore quelques différences dans l’agencement des poupées, certaines n’y sont pas et des autres y sont. La scène finale est également différente : à la place des néons fluos qui donnent à cette scène un coté rose bonbon si merveilleux et si onirique, les poupées sont éclairées par des néons blancs.
Ensuite, nous nous dirigeons vers Adventureland et Pirates.

A ben pas de chance ! L’attraction est fermée aujourd’hui. C’est vraiment dommage !


Bah, c’est pas grave, on se dirige vers enchanted Tiki Room : l’attraction vient d’ouvrir, il n’y a personne. On s’installe dans la file du preshow juste en face de la cascade. On attend que le monde arrive et donc on a tout le temps d’observer les alentours. C’est ainsi que j’ai pu voir dissimuler dans la verdure, un piège à rat.

La cascade s’ouvre et deux oiseaux commencent un dialogue c’est le préshow. Nous rentrons enfin dans la salle. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’un spectacle fait d’audioanimatronics oiseaux plantes, fleurs, tam-tam chantant, sifflant, dansant.





Depuis quelques années, le show a été modifié par l’ajout de Iago et de Zazu (et non Zuzu tongue ). Après cette agréable sérénade, nous sortons de la salle climatisée sous un soleil de plomb. En sortant nous apercevons Jack Sparrow et un de ces complices qui font un duel avec de jeunes guests. La ressemblance est saisissante !

Nous nous dirigeons ensuite vers Liberty Square. Vous vous souvenez de la liberty bel de Philadelphie pour la femme de ménage de ma mère ? Et bien voici la réplique.

Liberty Square est un land particulier qui n’existe qu’en Floride. Ce joli land est la reconstitution d’une petite ville de nouvelle Angleterre au XVIIIème siècle au moment de la guerre d’indépendance. Les trois attractions de ce land patriotique sont le Hall des présidents, Liberty square riverboat et the Haunted mansion. Nous nous dirigeons vers cette version de notre phantom manor. Il n’y a pratiquement pas de file.





La thématisation est sublime. Derrière des grilles, on trouve un corbillard tiré par un cheval fantôme dont on ne voit que le Harnes. L’élégante bâtisse de briques et de pierre est de style néogothique 19ème.siècle. Avant de pénétrer dans la demeure, nous passons devant les pierres tombales d’un petit cimetière. Tout comme à Paris on pénètre dans un hall d’entrée sombre avec un lustre plein de toiles d’araignée avant de pénétrer dans l’ascenseur. Les tableaux y sont différents. En descendant, lorsque les murs s’allongent, des scènes grotesques apparaissent au lieu de nos scènes morbides. Ensuite on monte directement dans les coquilles. Le trajet est différent, même si certains éléments se retrouvent également dans notre maison hantée. En règle générale, la maison de Floride est de loin supérieur : plus de détail, plus de fantômes, et là où nous avons un hologramme, ils en ont trois, là où nous avons un squelette ou un fantôme, ils en ont de mieux fait.
Nous quittons donc cette attraction, et nous repassons à Fantasyland pour Mickey’s philharmagic.




Il s’agit d’un spectacle : la projection d’un dessin animé en 3 D (avec des lunettes à la HISTA donc) Nous assistons aux conneries de Donald (un peu comme à animagic) qui part à la recherche du chapeau de l’apprenti sorcier Mickey. Ce film qui nous balade « à l’intérieur » des grands classiques de Disney est particulièrement réussit. Je regretterai tout de fois, l’effet 3D de certaines scènes qui ont été à l’origine animée de façon traditionnelle en 2D.
Nous nous dirigeons vers Winnie The Pooh pour prendre des FP. Ah ben c’est génial on a des FP supplémentaires pour …Philarmagic, ah ben tu vois que la chance tourne ! En face de l’attraction se trouve Tigrou et Darby.

Nous nous dirigeons vers Tomorowland et nous allons prendre notre premier repas au Cosmic Ray’s starlight. Il s’agit d’un service au comptoir. Plusieurs comptoirs, justement sont divisés par menu : si on veut du poulet, c’est à un comptoir et si on veut un hamburger c’est à un autre. Hum! Pas très pratique en cas de famille nombreuse ayant des goûts différents. Je prends du poulet : des nuggets et un coca. Matthieu prendra juste une portion de frite et un coca diet. Notre caissière qui vient de Hong-kong a un peu de mal à me comprendre et ne voit pas pourquoi je prends une autre portion de frites vu qu’elles sont comprises dans le menu. Suspect Je paye avec ma carte visa. Pas de code à taper ici. Ni de signature d’ailleurs : pour de si petit montant, on ne perd pas son temps à signer le reçu. Les sauces (barbecue et les boissons sont à part : on doit remplir soi même le gobelet reçu au comptoir. Les frites sont très particulières, surtout pour un belge.silent Pas de temps à perdre : on coupe les pommes de terre en frite sans les éplucher ! Les nuggets sont aussi différent de ceux qu’on mange en Europe : la peau est assez dure, comme un beignet.



Nous nous installons dans la grande salle, où un audioanimatronics jouent des airs d’Elvis au piano.



Revenir en haut Aller en bas
wolfi
Modérateur


Masculin
Age : 51
Messages : 1216
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Les vacances de Mister Wolfi et Matttthieu : Walt Disney World Tour 2008 Lun 11 Aoû 2008 - 8:21

Like a Star @ heaven Nous prenons ensuite le Tomorrowland transit authority .

Nous sommes assis dans une sorte de baignoire qui fait le tour du land à plusieurs mètres de hauteur. La vue est jolie mais ce n’est pas très excitant tout ça. Nous faisons ensuite le carrousel of Progress.


L’air est gai et entrainant. La salle se déplace de scène en scène et nous tournons au rythme de la ritournelle en suivant les mêmes animatronics depuis le début du siècle dernier jusqu'à un futur proche. Vive le progrès et la société de consommation ! Cool

Nous nous dirigeons ensuite vers la gare de Toontown pour prendre le WDW railroad.

Le train est semblable aux nôtres, si ce n’est les wagons qui sont ouverts des deux côtés et qui ont tous les sièges vers l’avant dans le sens de la marche. Une autre particularité c’est le wagon sans siège pour permettre aux personnes à mobilité réduite de faire le voyage sans devoir quitter leur fauteuil roulant.
Nous arrivons à Main Street. La vue est fort semblable à la notre si ce n’est le côté gauche, vers l’entrée du parc qui n’est pas très jolie.
La végétation n’est pas identique non plus : beaucoup de plantes vertes exotiques que nous avons toutes petites dans nos appartements, à la place de nos sapins et bouleaux. Nous descendons à frontierland. Nous prenons un fast pass pour splash mountain avant de regagner Mainstreet. Nous repassons devant le château et nous assistons à la représentation du show Dream along with Mickey : un show avec des faces characters comme crochet et Peter Pan, et Mickey et ses amis, avec les mêmes costumes que chez nous pour la bougie. Une différence et de taille, c’est que les characters ferment les yeux, ouvrent et ferment leur bouche. Le show se termine non pas par des projections de serpentins mais des fusées de feu d’artifice (original en plein jour Laughing ).





On remonte Mainstreet. Je vais m’asseoir avec Minnie et Roy sur le banc.




Hum, que vois-je ?Shocked un pin’s de Simba ah ben j’ai de la chance, je sais déjà à qui je vais le destiner Wink . Rooh et à côté : décidément, je suis comme Picsou aujourd’hui : une pochette avec 3 billets d’entrée ! Laughing Chouette des FP en perspective ! Hum, Matthieu se rabat-joie à voulu les rapporter à City Hall. Rolling Eyes
Nous nous dirigeons ensuite vers le bord du lac pour assister à la Dream come true parade. Nous sommes très bien placés : beaucoup moins de monde que dans Main Street. La parade est assez fournie en characters. A noter la présence de Horace et la vache Clarabelle que je n’ai encore jamais vus à Paris.

La préparade nous montre la famille qui a remporté la nuit dans la suite du château.


























Après la parade, nous nous dirigeons vers le Coutry bear jamboree qui est tout proche. Dans un petit théâtre, tout un groupe d’ours (des audioanimatronics) chantent, dansent sur des airs de country. Et bien je dois dire que cela est très surprenant ! Et que le spectacle est autant dans la salle que sur la scène ! Je me souviens notamment d’une dame, tout heureuse sans doute de retrouver des airs de son Tennessee natal, sifflait, tapait du pied, riait, était aux anges ! Elle tenait son caméscope dans une main et de l’autre elle tapait la mesure sur l’épaule de son mari, n’ayant pas ses deux mains pour applaudir. geek
En sortant du théâtre, la pluie a fait son apparition. Faible mais de plus en plus forte : c’est une pluie chaude comme une douche. Le tonnerre gronde et la foudre frappe ! Pas de chance pour nous, BTM et splash mountain sont fermés pour raison de sécurité.

Nous nous réfugions au Pecos Bill Tall Tale Inn and cafe (pas facile à retenir comme nom) où nous sirotons un soda : il a beau pleuvoir, la chaleur est toujours aussi accablante.

Nous nous dirigeons vers le hall des présidents à Liberty square : un
spectacle très patriotique à la gloire de l’Amérique où les présidents
(enfin ceux que l’histoire a retenus se lèvent et discourent sur un ton
qui ne peut que tirer quelques larmes aux vrais patriotes. Pour
quelques mois encore, la séance se clôture par le discours de Bush. Rolling Eyes



La pluie s’est calmée. Le temps que splash mountain rouvre nous nous ferons Jungle Cruise.









Dans un petit bateau nous partons en expédition dans les différentes jungles du monde, Asie, Afrique, Amérique du Sud pour y découvrir des hippopotames, des éléphants prenant un bain, rhinocéros et fauves en animatronics. bounce Evidement, on peut trouver cette attraction un peu vieillotte si on la compare à ce qu’on pourra voir au Disney’s animal kingdom mais cela reste malgré tout fort sympathique (sauf qu’on était dans la barque de boulet qui criait tout le temps qu’ils avaient des fastpass) La végétation est remarquable : on se croirait dans une serre d’un jardin botanique.

Nous passons ensuite vers Splash mountain : enfin ! La file des fast pass est assez rapide et très agréable car climatisée. Nous nous retrouvons en tête de la bûche : ah ben on est vraiment verni ! Laughing





La bûche monte la montagne. La je suis consterné : les bords de la rives sont maculés de petites tâches de couleurs Evil or Very Mad : des centaines de shewing-gommes ont été jetés sur les parois par les guests indélicats. Cette attraction basée sur le film Melodie du Sud est très agréable : chansons entrainantes, animatronics de qualités, décors splendides. Arrive le moment fatidique : la descente de la montagne qui fait splash ! Heureusement j’avais toujours ma kway. Par contre, ce pauvre Matthieu qui une fois de plus à une malchance de tous les diables, est trempé, de la tête au pied. De la tête aux pieds est bien l’expression qui convient : sa casquette s’est envolée et doit aujourd’hui encore thématisé la montagne.
Le pauvre Matthieu est tout penaud : sa belle casquette qu’il avait apportée avec lui de sa mère patrie ! edit de matthieu : [laisse ma feu casquette en paix]) Nous enchaînons ensuite par un BTM. Rien de bien surprenant, je trouve ce BTM assez réussit même s’il manque la descente sous le lac.





Nous avons oublié de faire Winnie the Pooh. Vite nous nous dirigeons vers Fantasyland.

Pas trop de monde, un petit dark ride, du type de Blanche Neige mais en mieux. Nous nous promenons dans le livre d’images de Jean-Christophe où nous croisons les personnages du dessin animé. Ensuite nous avons encore le temps de faire un philharmagic.
En sortant nous avons faim. Le repas est à 21h10 exactement, on a le temps de mourir de faim. Nous prenons une glace. Que choisir ? Tiens ça a l’air original ça : un float : goût coca.

Il s’agit d’une boule de glace vanille dans un verre de coca. C’est assez surprenant, pas mauvais mais surprenant. Personnellement, je préfère le float au sprite. Nous nous baladons, dans main street le verre a la main. Matthieu me laisse carte blanche pour une fois : direction la boutique des collectibles. Je la cherche d’après mes souvenirs. La première fois elle était occupait toute la surface du pavillon kodak. La deuxième fois, elle occupait une surface plus petite : le bâtiment à gauche de city hall : il s’agit maintenant de l’endroit ou on récupère ses achats. Je la trouve enfin dans l’ancien cinéma de Main Street. Hélas, la marchandise à beaucoup changée : plus un seul cello, des dizaines de tableaux giclées et sérigraphies. Des tas de sculptures et pas seulement de la WDCC. Alors, y a-t-il ce que je me suis promis de ramener : la boîte à bijoux des trois fées de la Belle au bois dormant. Pas de chance : elle n’y est pas. Par contre, il y a le Peter Pan et les sirènes qui me font de l’œil. Hum, on verra s’il reste un peu de sous ou si je ne peux pas le trouver ailleurs. Cool
L’heure avance : 20h30, le soir tombe sur le parc : et oui, nous sommes beaucoup plus bas que chez nous et donc le jour est beaucoup plus court : à 20h45 il fait nuit. Nous avons donc rendez-vous à 21h10 au restaurant Ohana du Polynesian hotel. Quel est le plus court moyen de s’y rendre ? Le monorail qui fait le tour des hôtels mais celui-ci est archiplein. Nous prendrons donc le bateau pour le polynésian. La chance étant de notre côté, nous avons le 3ème bateau qui se présente au débarcadère. Nous arrivons sur la plage de la Polynésie. Dans l’obscurité on a un peu de mal à se repérer et on se perd autour de l’immense piscine. Un garde de la sécurité nous guide vers l’intérieur de l’hôtel. En tant que Décépistes, nous ne pouvions rater l’occasion de manger dans ce restaurant dont le nom est lié à tant de souvenirs pour les plus anciens d’entre nous.

Le restaurant se trouve au premier étage. Disney planner a non seulement établi notre programme mais également réserver nos restaurants avec service à table. A l’heure prévue, nous arrivons devant le placeur et nous lui donnons le numéro de notre réservation. Une plaquette avec des petites lampes nous est donnée. Lorsque celle-ci clignote, cela signifie que notre table est prête et que l’on va être placer, un peu comme le disque lumineux de la navette. C’est beau la technique ! Matthieuuu la plaquette clignote bounce ! ça y est, c’est notre tour. Une hôtesse nous conduit à notre table. Nous ne sommes pas trop loin d’une fenêtre donnant sur le lac et au loin le Magic Kingdom pour pouvoir admirer wishes. Notre serveur vient nous demander ce que nous désirons boire et comme tout bon américain, il nous demande d’où nous venons : France répond Matthieu. Le serveur fera gentiment l’effort de sortir les quelques phrases qu’il connaît en français.






(edit de matthieu [t'abuses de mettre cette photo, jai une tete de à réveille les morts] edit de wolfi : [non, non, t'étais comme ça ] )


Nous commençons par une salade verte agrémenter de 3 sauces : aigres-douces, cacahouette et chiichurri (sorte de vinaigrette).


Puis les entrées : ailerons de poulet au miel, pâtes, beignets, haricots et brocoli.








Le plat principal est constitué d’énorme brochettes de dindes, poulets et bœufs. Un gros chanteur hawaïen chante des airs couleur locale ou de Elvis.



Avant le dessert ( pudding ohana à la sauce à la banane) nous assistons à wishes tout en mangeant : l’image nous la voyons par la fenêtre et le son : des haut-parleurs diffusent la musique du spectacle.

Après le dessert nous retournons à pied via la route jusqu’au ticket and transportation center où nous espérions trouver une navette pour Market place. Hélas, pas de navette de bus direct. Devant notre air dépité, une employée des transportation Disney nous interpelle : Je peux vous aider peut-être, pourquoi croyez-vous que je sois déguisée ainsi ? Comme c’est con ! Il n’y a pas de bus direct : il faut se rendre à un hôtel, le plus proche est le polynesian. Nous arrivons au polynésian ou se trouve le bus pour Dowtown Disney. Le bus est frigorifié et on crève de froid, par contre comme tous les bus, les lumières sont éteintes à l’intérieur donc on ne voit pas qui est en face de soi. Nous arrivons à Dow town vers 23h10 : trop tard pour faire des achats, notamment ma boite à bijoux et des T-shirts propres car j’arrive au bout de ceux que j’ai amené avec moi. tongue
Nous rentrons et descendons toute l’avenue des Hôtels associés, avant de regagner notre hôtel Il est grand temps de ce coucher : demain, on peut dormir un peu plus : la navette pour universal studio est à 8h00. Sleep



Revenir en haut Aller en bas
alexetfab



Féminin
Age : 34
Messages : 2235
Localisation : Maine et Loire
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Les vacances de Mister Wolfi et Matttthieu : Walt Disney World Tour 2008 Lun 11 Aoû 2008 - 9:48

J'adore ton TR! tellement bien détaillé! Toujours hâte de lire la suite...
Revenir en haut Aller en bas
G-force
Animateur Facebook


Masculin
Age : 26
Messages : 7034
Localisation : Val d'Europe
Inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Les vacances de Mister Wolfi et Matttthieu : Walt Disney World Tour 2008 Lun 11 Aoû 2008 - 12:52

Rythmé ce premier jour (par la malchance et les intempéries...), allez plus vite pour la suite ! Very Happy


Revenir en haut Aller en bas
http://gforcetrack.canalblog.com/
Disney Planner



Masculin
Age : 47
Messages : 2347
Localisation : Marseille
Inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Les vacances de Mister Wolfi et Matttthieu : Walt Disney World Tour 2008 Lun 11 Aoû 2008 - 13:02

Content que vous ayez pu passé une belle journée malgré les péripéties. Ton TR illustre parfaitement pourquoi il n'est pas franchement conseillé de ne pas louer de voiture en logeant hors site. Pour info, malgré ce qu'on t'a dit, il n'y a pas de bus reliant Downtown Disney et Magic Kingdom (ce serait trop simple vu que les parkings de Downtown sont gratuits). Il aurait de toutes façons fallu passer via un hôtel Disney. Vivement la suite !!! Very Happy


Thierry
Correspondant exclusif Mouse Travels pour l'Europe
pour des séjours Walt Disney World / Disneyland Californie / Disney Cruise Line
Et on envoie même les DVD de planification en Europe !!! Smile

La magie... pas à pas Devenez fan sur Facebook !! Smile

Revenir en haut Aller en bas
http://www.wdwplanif.com
wolfi
Modérateur


Masculin
Age : 51
Messages : 1216
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Les vacances de Mister Wolfi et Matttthieu : Walt Disney World Tour 2008 Lun 11 Aoû 2008 - 18:07

@G-force a écrit:
Rythmé ce premier jour (par la malchance et les intempéries...), allez plus vite pour la suite ! Very Happy

Rolling Eyes euh il n'y a pas eu que le premier jour...pale



Revenir en haut Aller en bas
ptit lion



Masculin
Age : 35
Messages : 725
Localisation : Rennes (35)
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Les vacances de Mister Wolfi et Matttthieu : Walt Disney World Tour 2008 Mar 12 Aoû 2008 - 0:07

@wolfi a écrit:
@G-force a écrit:
Rythmé ce premier jour (par la malchance et les intempéries...), allez plus vite pour la suite ! Very Happy

Rolling Eyes euh il n'y a pas eu que le premier jour...pale
Tu devrais peut-être renommer ton topic "Les mésaventures de Mister Wolfi et Mattthieu" !

Sinon j'aime bien ce souci du détail qui consiste à photographier ce que tu manges en photo ! Wink (comme ça tu passes pas 3h à tenter d'expliquer ce que c'est)
Revenir en haut Aller en bas
G-force
Animateur Facebook


Masculin
Age : 26
Messages : 7034
Localisation : Val d'Europe
Inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Les vacances de Mister Wolfi et Matttthieu : Walt Disney World Tour 2008 Mar 12 Aoû 2008 - 0:13

@wolfi a écrit:
@G-force a écrit:
Rythmé ce premier jour (par la malchance et les intempéries...), allez plus vite pour la suite ! Very Happy

Rolling Eyes euh il n'y a pas eu que le premier jour...pale

Ah bon ? Soyez plus explicites alors, car pour le moment il y a eu le voyage en avion et la journée au Magic Kingdom, cela dit ça reste passionnant Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://gforcetrack.canalblog.com/
Mr.Freddy



Messages : 10871
Inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Les vacances de Mister Wolfi et Matttthieu : Walt Disney World Tour 2008 Mar 12 Aoû 2008 - 1:29

Pour les intempéries, à cette saison, en plein été, tu peux avoir ton orage tropical quotidien !!!!
J'ai vécu ça la première fois que j'ai été à WDW en août 94. Tous les après-midi, vers 16 h ou 17 h, le ciel se chargeait et ça éclatait. Entre une demi-heure et une heure de trombes d'eau. Et puis, le ciel se dégage et le soleil revient. A ce moment là, vu la chaleur, toute l'eau de pluie s'évapore et tu as l'impression d'être dans un sauna!
Revenir en haut Aller en bas
wolfi
Modérateur


Masculin
Age : 51
Messages : 1216
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Les vacances de Mister Wolfi et Matttthieu : Walt Disney World Tour 2008 Mar 12 Aoû 2008 - 7:29

@G-force a écrit:

Ah bon ? Soyez plus explicites alors, car pour le moment il y a eu le voyage en avion et la journée au Magic Kingdom, cela dit ça reste passionnant Wink

Minute papillon ! Laisse moi le temps d'écrire quand même. Pas évident d'écrire son TR au boulot. Suspect

Mais croyez moi, point de vue mésaventures, vous ne serez pas déçu... Rolling Eyes

PS : Toujours personne pour l'exorcisme ?



Revenir en haut Aller en bas
Elvisgirl



Féminin
Age : 38
Messages : 118
Localisation : Montréal, Canada
Inscription : 03/08/2007

MessageSujet: Re: Les vacances de Mister Wolfi et Matttthieu : Walt Disney World Tour 2008 Jeu 14 Aoû 2008 - 0:01

Whaou... Ce TR est vraiment passionnant. On s'immerge totalement avec toi. C'est un pur régal... Maintenant, je peux l'assurer, je suis une Wolfi's addict ! (Vivement la suite... bounce )
Revenir en haut Aller en bas
http://inlovewithmontreal.over-blog.com/
wolfi
Modérateur


Masculin
Age : 51
Messages : 1216
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Les vacances de Mister Wolfi et Matttthieu : Walt Disney World Tour 2008 Dim 17 Aoû 2008 - 19:01

Jeudi 19 : Orlando est la ville de Walt Disneyworld mais est aussi la ville de nombreux pacs d’attraction. Jeudi nous visitons deux de ceux-ci qui constituent le resort d’Universal Florida.
Je suis désolé Rolling Eyes mais mon subconscient de Disneyfan{atique} a travaillé sur ma mémoire et j’ai pratiquement tout oublié des attractions. Je vais donc faire un effort et essayer en me remémorant d’après les plans et les photos.
Ce jeudi, chouette, on ne se lève pas à l’aurore !cheers La navette a été commandée pour 8h15.
A 8h10, nous sommes fin prêt pour notre expédition. La navette est à l’heure. Nous faisons deux autres hôtels avant de faire ¼ de trajet sur l’autoroute. Premier arrêt : SeaWorld, a non, c’est pas là qu’on descend.Shocked Non, on arrive enfin au parking visiteurs des parcs universaux. Je repère l’emplacement Mearstransportation de notre navette car on a rendez-vous à 20h30 et je ne voudrais pas qu’on la loupe (surtout qu’une expédition shopping au market place est programmée bounce , j’ai plus rien à me mettre !tongue )
Du parking, nous nous dirigeons vers les parcs universaux en empruntant une galerie couverte sur des tapis roulants (un peu comme à DLRP) le chemin est long, très long. Nous arrivons enfin à la fouille, avant de descendre de la galerie vers le lac.


Beau petit lac, qui n’a rien avoir avec les lacs de WDW mais bon, c’est mignon. Autour, une sorte de Disney Village : l’ « universal city walk Orlando » cinémas (avec Narnia 2 à l’affiche), bars, boutiques, restaurant, hard rock café, NBA city, salle de concert avec le Blue man group etc .











D’un côté se trouve le parc universal studios florida et de l’autre le parc Islands of Adventure.
Nous commençons par Universal studios. L’entrée est au bout d’une allée de palmiers qui n’est pas sans rappeler ceux des WDS mais ici il s’agit de vrais palmiers !


Nous avons acheté sur internet et imprimé notre billet d’entrée ainsi que nos FP qui s’appelle des « universal express plus » : il s’agit de FP mais permanant, pas besoin de calculer, de programmer, d’aller les chercher à l’avance, on rentre par l’entrée express en présentant son papier et le code barre qui est lu par le scanner à main du cast. Le prix est quand même de 50 dollars mais bon cela les vaut bien sachant que 80 % des attractions en sont pourvues Cool . Cela nous a permis de faire les deux parcs en un jour !
Le parc universal est divisé en différant lands, on s’est pas cassé la nenette vu qu’on avait les FP, on a fait les attractions dans l’ordre.tongue
Production Central : nous empruntons la première attraction :


Shrek 4-D : comme son nom l’indique, il s’agit d’un film avec des lunettes type HISTA, Nous suivons donc les aventures de l’ogre vert de Dreamworks. Pas de rêves ni d’enchantement mais toujours autant de vulgarité.Suspect Je me souviens d’une poursuite et que les sièges bougeaient et que j’ai trouvé que ses propos et actions ne convenaient pas à un jeune public.
Nous passons ensuite en face :


Jimmy Neutron’s Nicktoon blast. Dans une fusée nous suivons les aventures de Jimmy Neutron et des autres dessins animés de Nickelodéon : Bob l’éponge et autres.


Le film commence, nous avançons. Tout d’un coup tout s’arrête : notre premier 101 : putain Matthieu t’aurais pu laisser ta malchance au vestiaire ! No
Pendant de longues minutes nous restons dans nos vaisseaux attendant la suite et que la maintenance vienne nous délivrer. Et la, je tire mon chapeau à la cast qui prit le micro en main et qui a organisé un mini quizz sur tous les personnages des dessins animés de l’attraction. « Et comment il s’appelle le copain de Bob l’éponge ? » « - Patriiiick ! » et chaque fois elle répétait « good job !»
Nous sortons enfin. La chaleur commence à se faire sentir. Nous arrivons au land New York.
Twister :







Vous hésitez sur la suppression ou pas d’ « armaggedon les effets spéciaux » ? Alors, faites cette attraction et vous n’hésiterez plus à la suprimer !Evil or Very Mad Nous assistons à une véritable tempête qui fait envoler vache, camion, voiture, ligne à haute tension, avec pleins d’effets de feux, foudre, pluie orageuse sur le public : bref j’en ai eu le souffle coupé ! (Ce qui est un comble pour une attraction si venteuse). Suspect
Nous longeons un charmant petit square new yorkais,


avant d’arriver à l’attraction suivante : Revenge of the mummy.



L’attraction a lieu dans un cinéma newyorkais des années 20. Avant de pouvoir faire l’attraction, il faut déposer nos sacs dans des lockers.



Alors ici, ce n’est pas comme à Phantasialand : pas de mange fric : le locker est gratuit le temps de faire l’attraction. La procédure est simple : on repère une couleur de casier. On se dirige vers un écran tactile, on choisit le Français (ben oui on va se casser le c..) On pose son doigt sur l’écran dans une zone prédéfinie : l’écran scanne notre emprunte digitale, on recommence pour confirmer son emprunte digitale et la porte du casier s’ouvre ! Waah c’est beau la technique ! affraid Pour récupérer votre sac, dirigez-vous vers l’écran, tapez le numéro du casier et poser votre doigt sur l’écran et si l’emprunte digitale correspond, le casier s’ouvre. Attention, veillez utiliser le même doigt évidemment, aussi, en cas d’accident, prenez garde à récupérer votre doigt si celui-ci est sectionner dans une attraction. Evitez aussi de mettre de la crème solaire, de manger des beignets gras, avant d’avoir récupérer votre sac. Ca consiste en quoi la momie ? – tu verras c’est comme Pinocchio.Rolling Eyes
Euh en effet, c’est comme Pinocchio, donc dans le noir mais cela secoue un peu plus Shocked ! Dans une sorte de train à deux wagons, nous partons vers l’Egypte et ses momies, ses scarabées, et autres morts vivants. Le tout à grande vitesse ! En fait c’est plus proche de Rock que de Pinocchio.
Nous récupérons ensuite nos sacs et nous nous dirigeons vers une petite rue neworkaise.




Matthieu se place pour filmer le spectacle des blues brothers, tandis que je me repose sur les escaliers d’un perron. Soudain, sorti de nulle par un saxophoniste se présente devant moi, fend la foule pour monter sur la petite estrade devant la maison d’en face. Il est rejoint par une chanteuse de blues et puis enfin par les fameux chanteurs (enfin leurs sosies) La ressemblance est frappante ! Et ils ont un réel talent.
La chaleur est accablante, je viens de finir mon dernier berlingot de jus. Avant de changer de land, nous nous régalons d’un brownie au starbucks coffee.
Nous gagnons ensuite le land San Francisco/Amity : un long lac avec des petites maisons de pêcheur le long du lac (c’est bizarre mais ça m'a fait penser au village de Peter et Elliott le dragon)





Première attraction Disaster !


5 ou 6 guests sont choisis parmi le public dans une salle du pré show. Nous gagnons ensuite un studio. Chaque guest sélectionné devra mimer une scène devant un décor ou un écran vert. Ensuite nous gagnons une autre salle : un tram ou plutôt une rame de métro. Nous sommes donc dans le métro lorsqu’un tremblement de terre arrive : feux, réservoirs d’eau, ouverture du sol, bref un film catastrophe …où les 6 guests sont les vedettes : sur des écrans défile une bande annonce pour un film avec nos héros amateurs qui sont dans des situations toutes différentes que celles qu’ils nous ont montrées tout à l’heure. Je dirais donc un "catastrophe cañyon" mais au cube !
Encore tout impressionné, nous nous dirigeons ensuite vers Jaws : les dents de la mer.





Sur un bateau nous faisons une petite croisière dans une petite crique lorsque notre bateau est attaqué par le fameux requin mangeur d’homme. Sans surprise mais impressionnant quand même.

Nous changeons à nouveau de land pour World expo. qui ne comprend que deux attractions (c’est quoi ce foutoir : non mais un land avec deux manèges ? hein ?Evil or Very Mad Euh pardon. )
La première attraction est Men in black alien attack !




Le principe est simple : a bord d’une voiturette, on part à la chasse aux aliens pour les dégommer avec un pistolet futuriste. Une sorte de Buzz mais en plus musclé : ici aussi on doit déposer ses sacs dans des lockers à emprunte digitale.



The simpson ride. La famille Simpson est en visite dans un parc d’attraction : Krustyland. Nous prenons place dans un véhicule à deux rangs (après de longs pré shows) ou il y a écran devant nous. En fait, il s’agit d’un "motion simulation" : notre véhicule bouge en fonction de ce que nous voyons à l’écran. C’est très amusant et pour tout public ayant le cœur bien accroché malgré tout.
Land suivant : Kidzone.


Nous sommes de grands enfants mais nous ne ferons qu’une seule des attractions du land: E.T. adventure.



A bord d’un vélo volant nous conduisons ET le gentil extraterrestre vers sa maison. Epoustouflant, de voler ainsi dans les airs. Très bien fait.
Nous terminons ce parc par Hollywood : ce qu’auraient pu être nos studios avec un peu plus de moyen.





Nous nous trouvons dans une avenue de la ville du cinéma. Nous assistons au show le Mel’s drive-in concert : en fait, on retrouve nos blues brothers dans le rôle de chanteurs de rock des années 50.





Dans cette rue aux immeubles impressionnants, nous croisons les personnages du dessin animé Madagascar ainsi que Scoobidou et sammy au volant de leur van et Maryleen Monroe (ou Catherine Deneuve, j'hésite scratch )






Nous terminerons par le show Terminator 2 : 3-D : comme son nom l’indique, il s’agit d’un film en relief basé sur le film et les créatures de Terminator 2…avec acteurs réels sortants de l’écran. A noter le préshow basé sur l’histoire du film avec une cast très bonne comédienne.



Revenir en haut Aller en bas
wolfi
Modérateur


Masculin
Age : 51
Messages : 1216
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Les vacances de Mister Wolfi et Matttthieu : Walt Disney World Tour 2008 Dim 17 Aoû 2008 - 19:03

Nous passons ensuite au deuxième parc : Universal’s Islands of Adventure.
C’est un parc qui je ne sais pas pourquoi me fais penser à Phantasialand : beaucoup de costers et d’adrénaline, un peu décousu et manque d’uniformité dans les lands où les attractions sont rassemblées là mais pourrait tout aussi bien être dans le land suivant.
L’entrée est assez bien thématisée mais en fait, j’ignore quel thème et quel style architectural.





Nous gagnons la première attraction :







Hulk mais bon, on aurait pu l’appeler diabolo menthe ou Géant vert vu que le seul rapport avec Hulk est la couleur verte des rails. Nouveau locker à emprunte digitale avant de faire l’attraction. Grâce à nos express plus, nous accédons directement à l’attraction. Et bien c’est un coster avec loopings, vries, canon etc, Il semble assez long et j’ai adoré (Matthieu par contre, n’a pas beaucoup apprécié, petite nature.tongue )


J’ai dû donc faire le Doctor Doom’s fearfall tout seul : une tour de 46 m de haut, genre les Dalton à Walibi. Le principe est simple : on monte à toute vitesse et on redescend encore plus vite. Du sommet de la tour j’aperçois Matthieu assis par terre, il ne me regarde même pas tomber !


L’attraction suivante : Spiderman : une voiture de 12 places se déplaçant dans la ville de l’homme araignée. Très original car tout ou presque est en 3D, on a donc des lunettes sur les yeux et cela secoue bien.
Cette partie du parc est thématisée d’après les comics et est donc très BD (donc à 2 dimensions), on aime ou on aime pas.


Il en est de même pour le land suivant mais nous quittons le monde des super héros pour le monde plus « enfantin » avec Popeye notamment.





Nous nous dirigeons vers Dudley do-right’s ripsaw falls (peut pas faire plus simple comme nom ?) une sorte de splash mountain locale.

Avec la vaine de Matthieu, l’attraction est en panne. Nous poursuivons donc notre périple vers Jurassik Park ! un très grand land.

Nous qui avions échappé à l’eau de l’attraction précédente, cette fois nous n’y couperons pas : Jurassic Park River Adventure. La balade commence agréablement : nous sommes dans des petits bateaux et on passe devant les dinosaures herbivores mais tout à coup, comme dans le film, le grillage est sectionner et les dinosaures carnivores nous attaquent. L’aventure se terminent par une chute vertigineuse qui nous mouille fortement ainsi que les spectateurs.

On se dirige ensuite vers Pteranodon Flyers : suspendu dans les airs par un dinosaure volant, on survole le parc un peu à la manière d’un delta plan, comme soarin' mais ici en vrai. Nous n’aurons pas l’occasion de le faire : en effet, il s’agit pratiquement de la seule attraction sans fast pass et l’attente y était interminable.


Nous nous rabattons vers camp jurassic : une zone de jeu pour les enfants et les grands, avec batailles de jets d’eau (Matthieu n’aura aucune honte à tremper un pauvre gamin sur la rive d’en face)


et ponts suspendus et ponts de singes : un mélange d’adventure isle et d’acrobranche en moins dangereux quand même.




Nous nous dirigeons ensuite vers Jurassic Park Discovery Center : une reconstitution de l’exposition du même nom dans le film.





Avant de quitter ce land, nous apercevons les futures constructions des attractions « Harry Potter » que Matthieu, en vrai paparazzi, photographie. Oui, ben faut le savoir que c’est Harry Potter.



Nous gagnons tout doucement le dernier land : the lost continent. Celui-ci reprend rassemblé plusieurs mythes et légendes (enfin c’est ce que le prospectus dirait, en réalité il n’y a pas grande unité de style entre les différentes attractions) Il fait lourd, nous avons faim, soif et très chaud. (n'est-ce pas Matthieu ? )



Nous commençons par the flying unicorn : une mini montagne russe dans des trains en forme de licorne qui n’ont pas l’air de licorne et encore moins de licorne volante. C’est très sympatique mais un peu court : c’est le casey junior local : bien fait mais trop court et donc laisse sur sa faim.


Matthieu qui n’a pas supporté Hulk, me laisse faire tout seul l’autre grande attraction à sensation : Dualing dragons : le dragon de glace et le dragon de feu. En fait de duel, il s’agit juste de deux rails qui se croisent : un rouge et un bleu, il y a donc deux trajets. Je pense me souvenir avoir fait le bleu. Il s’agit du même principe que le vampire de Walibi ou du Black Mamba à Phantasialand : 4 sièges de front soutenus par le dessus et les passagers ayant les pieds qui se balancent dans le vide. silent





Je m’installe, seul dans une file. 3 jeunes garçons se joignent à moi. Je suis à l’extrême droite et mon voisin de gauche profite des quelques minutes avant le départ pour faire connaissance et sympathiser en me posant la sempiternelle question : « where are you from ? » : c’est ça aussi l’Amérique.
Je retrouve Matthieu qui téléphone pour commander une navette pour le retour : le parc ferme à 20h00 et nous avions demandé une pour 20h30, or comme on a pratiquement fini, qu’on est épuisé et qu’on doit aller à Down Town faire des courses, autant partir plus tôt.
Il nous reste une attraction : Poseidon’s fury : un immense temple en ruine se dresse devant nous.





De la statue gigantesque du dieu des océans, il ne reste que les deux pieds. Nous pénétrons dans différentes salles. Avec préshow : un cast remarquable acteur nous balade de salles secretes en salles secretes à grand coup de rayons laser, explosions et chutes d’eau. Le public reste plutôt passif dans cette attraction qui est plus un show qu’une attraction. A noter la prouesse des effets techniques, notamment le tunnel d’eau menant à la dernière salle qui impressionna fortement Matthieu qui cherche toujours à comprendre comment ça marche. scratch (Mat444, quand tu passeras par-là, on compte sur toi pour avoir une explication technique sur le tunnel d’eau Wink ). Nous sortons enchanté de ce show.
Par contre, nous avons droit à notre petite douche quotidienne : il est l’heure en effet.
En sortant du parc, je commence mon shopping c’est une chose qui m’a préoccupé tout mon séjour : trouver et ramener des souvenirs à ceux que j’aime : un cadeau pour ma mère, pour mes 5 neveux qui ont ente 15 ans et 3 ans et pour ceux que j’appelle "my family" : ma petiote, mon lion et mes trois ptits : nanar, Dreamy et Conc’. En sortant du parc, je trouve donc un des premiers cadeaux : pour mon neveu de 3 ans, une peluche de Bob l’éponge et de Patrick, il a en effet, la fâcheuse habitude de prendre la chaîne de télé Nickelodéon pour baby-sitter.Rolling Eyes
Nous nous dirigeons vers le parking. Au passage, nous croisons des dizaines de vieilles grannies membres de la Red Hat Society : elles sont toutes habillées de violet et de rouge avec un chapeau, plume, colifichet rouge dans les cheveux. Elles ont un congrès à Orlando apparemment. C’est ça aussi l’Amérique.


Nous retrouvons notre navette. Ce n’est plus le même chauffeur, c’est con, on a pas donné ses gratuités au premier pensant les donner au retour.tongue
De retour à l’hôtel, le temps de se rafraîchir un peu on va enfin pouvoir manger ! Enfin il faut encore marcher une demi heure jusqu’au Dow town Disney.



Où iront nous manger : au Mac Do bien entendu (pas cher et vite servi) : nuggets, frites et coca-cola à volonté (après avoir goûté à l'ice tea qui n’a pas du tout le même goût qu’en Europe : en effet comme son nom l’indique, c’est juste du thé froid silent et non un soda comme ici.) La dernière bouchée avalée et c’est parti pour le shopping !!! bounce
Car bien sûr en plus des cadeaux pour les autres, il faut bien aussi quelques petits souvenirs pour moi. En route donc pour World of Disney : le paradis pour moi et l’enfer pour ma carte de crédit. Rolling Eyes
Il s’agit d’un des plus grands magasins Disney vendant jouets et pluches, vêtements, décorations, CD, DVD, livres, etc.
Filons au rayon homme, je n’ai plus rien à me mettre ! Je repère une série de T-shirts bien caractéristiques. Ils taillent grands, mieux vaut les essayer. Je me dirige vers une des rares cabines d’essayage du magasins : J’attendrai longuement avant que deux petites filles déguisées en princesse, n’en sortent, le temps de faire une photo et se changent. Les 4 t-shirts me vont parfaitement. Hum, que vois-je, des chaussettes ! Flûte, pas de chance ! Il n’y a que des grands pieds, pas moyen de trouver des chaussettes pointure 42 dans ce drôle de pays. scratch
Je passe de rayon en rayon et me sert n’écoutant que mes envies : le coffret des 5 DVD des parcs et de la croisière, le double cd official : « four parks – One World », le cd Wishes et le cd fantasmic !









C’est terminé ? Que nenni Matthieu : il me reste « THE » boutique : celle que nous avons faite le plus : The Art of Disney.
Et dans cette boutique, je trouve enfin la boîte à bijou de la WDCC de la Belle Au bois dormant que j’achète bien évidement !





Avant, rapide coup d’œil sur les quelques cellos qui restent : bien peu de choses par rapport aux nombreuses lithographies, giglées, tableaux et autres posters. Mon œil fureteur est toujours à l’affût de ce que je pourrais ramener, en l’occurrence, il faut que je pense à Ptit lion qui a bientôt son anniversaire. Oui, c’est une idée, mais bon, on peut peut-être trouver mieux ailleurs.
Nous passons à côté acheter des cartes postales pour envoyer en Europe. La vendeuse demande si elle doit les faire estampiller, ben non ma grande, faut qu’on les écrive d’abord non mais !
23 heures ! La boutique ferme et mon porte feuille se ferme aussi. J’ai pas mal acheté de quoi remplir la valise à double fond, mais je n’ai qu’un cadeau d’acheter jusqu’à présent. Faudra y penser demain !Rolling Eyes
Nous gagnons notre hôtel chargés et fatigués. Juste avant de sortir du resort, Matthieu se met à crier : "Papy, papy ! Y a une drôle de bête ! Un gros rat ! Suspect (A ces mots je fais un grand pas de côté de frayeur !) avec une queue énorme et rayée !" Hum, un rat avec une grosse queue rayée ? Pauvre petit ! La fatigue ou le soleil sans doute ! scratch
Demain, une autre journée de rêve : en route pour EPCOT !



Revenir en haut Aller en bas
Mjinspace
Animateur Facebook


Masculin
Age : 24
Messages : 1406
Localisation : Cholet
Inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Les vacances de Mister Wolfi et Matttthieu : Walt Disney World Tour 2008 Mer 20 Aoû 2008 - 19:04

J'ai hate de connaitre la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Fgth
Modérateur


Masculin
Age : 45
Messages : 3030
Localisation : Draveil
Inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: Les vacances de Mister Wolfi et Matttthieu : Walt Disney World Tour 2008 Mer 20 Aoû 2008 - 21:36

Trop cool ton TR Wolfy, super drôle, plein de détails croustillants, d'anecdotes, bref, c'ests vivant comme j'aime, ça me rappelel des tonnes de souvenirs (sniff) et j'attends la visite de mon parc préfére : Animal Kingdom.

Sinon pour IOA, j'ai une vidéo des effets spéciaux de Poseidon's Fury il me semble (à vérifier). Le tunnel c'est "tout simplement" de l'eau propulsée sur une paroi en verre de forme courbe à très grande vitesse de sorte qu'elle ne tombe pas sur ta tronche Very Happy

Tu dis moisn de choses sur IOA/USF, dieney fan oblige, mais je pense que tu as dpu apprécier quand même la qualité de certains rides comme Terminator 3D ou Spiderman.

Vivement la suite !!!

Sinon, pour les litho, cello et autre, il y a une superbe boutique à Market place il me semble non ???
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/49673449@N08/
Cobain



Masculin
Age : 31
Messages : 8050
Localisation : Wonderland
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Les vacances de Mister Wolfi et Matttthieu : Walt Disney World Tour 2008 Mer 20 Aoû 2008 - 22:55

Magnifique TR wolfi, on s'y croirait! Par contre je vois que Clarabelle et Horace sont resté trop longtemps au soleil, ils sont tout bronzés Laughing !


Revenir en haut Aller en bas
http://www.artofdisney.net
wolfi
Modérateur


Masculin
Age : 51
Messages : 1216
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Les vacances de Mister Wolfi et Matttthieu : Walt Disney World Tour 2008 Jeu 21 Aoû 2008 - 18:41

@Fgth a écrit:

Sinon, pour les litho, cello et autre, il y a une superbe boutique à Market place il me semble non ???
Hey Franky ! il s'agit "The art of Disney", la boutique qu'on a le plus visité. Rolling Eyes

Un petit cello pour les 80 ans de Mickey Wink



@Cobain a écrit:
Magnifique TR wolfi, on s'y croirait! Par contre je
vois que Clarabelle et Horace sont resté trop longtemps au soleil, ils
sont tout bronzés Laughing !


C'est le soleil de la Floride ça, Cobain. sunny




Revenir en haut Aller en bas
pat06



Masculin
Age : 43
Messages : 308
Localisation : CANNES
Inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: Les vacances de Mister Wolfi et Matttthieu : Walt Disney World Tour 2008 Sam 23 Aoû 2008 - 18:31

Bravo et merci de nous avoir mis dans un petit coin de ta valise (à double fond)!
Revenir en haut Aller en bas
wolfi
Modérateur


Masculin
Age : 51
Messages : 1216
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Les vacances de Mister Wolfi et Matttthieu : Walt Disney World Tour 2008 Lun 1 Sep 2008 - 22:24

Vendredi 20 : On se lève de nouveau tôt aujourd’hui pour prendre le bus municipal puis le monorail vers Epcot. Matthieu a mis sa casquette toute neuve achetée la veille au studio universal. Je devrais bien m’en acheté une aussi, mais une Disney pour moi. Il a eu tellement chaud, qu’il s’est mis en bermudas. scratch Hum, je rêve Matthieu ou c’est le pantalon de ton pyjama que tu as laissé ?


Nous empruntons le monorail pour EPCOT. La formule familière « Please stand clear of the doors ! Por favor mantengase alejado de las puertas” nous accueille. Notre monorail file dans la campagne en direction d’EPCOT.


En arrivant nous entendons une autre phrase enregistrée mais ma compréhension à l’audition n’est pas terrible : elle parle d’umbrella ? Pourquoi il me parle de parapluie. Il faudra plusieurs voyages pour que Matthieu l’entende également (sans le comprendre) et un voyage en bus Disney qui affiche le message sur un tableau lumineux pour enfin le lire et le comprendre. "If your standing please hold on to the hand rails and stay clear of the doors until the monorail stops completely and the doors open." Il s'agissait donc de hand rails et pas de umbrella Rolling Eyes


Après la fouille habituelle, nous passons au tourniquet. Avec la malchance habituelle de Matthieu, mon emprunte digitale n’est pas reconnue. Cela doit être à cause de la crème solaire me dit la cast. Si vous le dites, je passe donc sans passer mon emprunte.
Nous passons sous le globe de space ship earth et nous nous attendons que les cordages tombent et que nous puissions avancer.


Vite, la voie est libre, nous prenons la direction de Test Track. A ben pas de chance, l’attraction est en 101, nous reviendrons plus tard.Rolling Eyes


Nous nous dirigeons vers Mission Space !




Mattheu choisi la piste orange, la plus forte en sensations. L’autre étant la verte.
Comme toujours, la file d’attente thématisée est superbe.







Nous pénétrons dans une base de lancement ou s’entraînent des astronautes. Notre guide astonaute est le chef des experts Manathan, ce qui est un peu dommage, car sa notoriété en diminue sa crédibilité par rapport à un autre acteur moins connu. Notre groupe est divisé en équipage : un commandant, un navigateur, un pilote et un ingénieur. Nous sommes trois seulement dans notre vaisseau au lieu de quatre : j’ai donc deux fonctions, celle de navigateur et de pilote. Ma mission : pousser sur un bouton pour activer la navette au bon moment lors du vol lorsque l’astro-inspecto-expert nous le commande. Pas évident de pousser sur le poste du voisin quand on est attaché et harnaché mais j’ai réussi ma mission et nous atterrissons à bon port après ce voyage très mouvementé ! En sortant, je passe par la boutique. Matthieu est dehors. Hum, vite, des magnets pour moi et mon lion ainsi qu’une carte d’embarquement à son prénom. Oh ! Que vois-je ? Hop, encore un cadeau trouvé : celui de Dream

Nous sortons de là pour Univers of Energy : « les bienfaits du pétrole » et des différentes sources d’énergie. D’où vient le pétrole ? Des dinosaures !




Dans des immenses véhicule (sorte de morceau de salle de spectacle en mouvement nous parcourons le pays des dinosaures. Un peu vieillot et dépassé, surtout suite à la crise pétrolière que nous connaissons actuellement.
Toujours pas de Test Track ? bah tant pis, nous allons dans le pavillon Innovation. Là on participe à un petit duel par équipe sur le thème de la sécurité : armé de pistolet viseur, on se déplace de pièce en pièce d’une maison virtuelle. Sur un écran, il faut viser les objets qui sont dangereux pour la sécurité et qui peuvent provoquer un incendie. Mon équipe a remporté la victoire sur celle de ce pauvre Matthieu toujours aussi peu chanceux.

Vous l’aurez compris, cette attraction est sponsorisée par une compagnie d’assurance. Nous passons devant un magnifique camion de pompier américain.



En sortant, nous assistons à un petit spectacle des casts font de la musique sur des poubelles (très sympa mais très bruyant) : une animation sur les tris des déchets.



Je repère le magasin voisin où je pourrai acheter encore quelques cadeaux plus tard.
Nous passons une dernière fois par test track. Hélas il est encore en panne. Bon ben on se dirige alors vers Electri umbrella pour une petite glace bien rafraichissante et un float sprite pour moi. A côté, il y a juste Mouse Gear : une grande boutique pleins de souvenirs tongue : une souris (d’ordinateur) en forme de main de mickey pour mon neveu, un t shirt pour le lendemain, une montre, c’est tout ? Non, Matthieu ce tentateur, arrive avec un coffret de 4 CD et 1 DVD des BO des 3 films de pirates pirat .

En, sortant, je prends également 3 autres cadeaux pour Concombre, Narindra et pour Elow. J’ai presque tout mes cadeaux : encore deux neveux et ma nièce ainsi que ma mère.

nous nous dirigeons vers the land pour prendre notre premier vol dans soarin’. L’attende n’est pas énorme. Nous avons de la chance, nous sommes au premier rang. Une barre de protection s’abaisse nous maintenant sur notre siège puis nous grimpons dans les airs. Les sièges sont surmontés d’un auvent donnant l’impression d’ailes de deltaplane. Nos jambes balancent dans le vide tandis que nous suivons les mouvements du vent et le cours du film projeté devant nous sur l’écran géant. Nous survolons la Californie des plaines arides aux plages ensoleillées. Nous passons au-dessus d’un verger d’orangers, un délicat parfum de fleurs d’oranger s’en dégage. Notre visite se termine par un survol du parc Disneyland de nuit, éclairé par un feu d’artifice.
On assiste ensuite au Circle of life : un petit film écologique avec les personnages du roi lion.flower

Nous embarquons pour terminer dans spaceship earth : un voyage dans le temps et la communication.

Notre vaisseau deux places est pourvu d’un écran où l'on peut choisir la langue des commentaires (le français, on n'est pas maso non plus geek ). A la fin du parcours, on peut se faire thématisé une carte postale que l’on se fait envoyer par e-mail. En effet, une photo de nous deux est prise. Grâce au thème choisi on peut retrouver la photo en sortant de l’attraction sur un pc. Le problème c’est que je n’ai jamais retrouvé notre photo, j’envoie donc un e-mail sans photo. Suspect

L’heure avance, et l’orage quotidien aussi, nous décidons de regagner Down town Disney. En passant, nous passons par EPCOT caméra center ou je trouve une housse Disney pour mon nouveau caméscope. Rolling Eyes
Direction le monorail, puis le bus au polynésian village nous arrivons trempé au down town Disney. A la Disney Gallery, j’achète le cadeau d’anniversaire de ptit lion et je passe ensuite au "once upon a toy" comme par hasard et j’y trouve le cadeau pour le plus grand de mes neveux : un haut parleur pour son Ipod. YES : plus que 3 cadeaux à trouver ! Cool
La pluie a cessé. La chaleur est toujours là. Nous gagnons l’hôtel en empruntant notre chemin quotidien. Alors qu’est ce qu’on verra aujourd’hui : un rat tigré, un lapin à pois ? scratch
Et bien non, un serpent d’1.50m se glisse devant nous vers le parterre voisin What a Face ! Il file ventre terre (c’est le cas de le dire) et donc nous n’avons pas le temps de sortir notre appareil.
Nous allons déposer mes achats à l’hôtel avant de sortir manger. Matthieu se rafraîchit pendant que je regarde sur Disney Channel la première de Camp Rock. Nous allons ensuite dîner au centre commercial juste derrière l’hôtel : nous mangeons un sandwich à la dinde au subway. Avant de rentrer, nous allons faire les courses au supermarché voisin. On n’a plus de cookies ni de jus à boire pour le lendemain.
Au fond du magasin, il y a des frigos pleins de bouteilles et de canettes. J’achète 6 canettes de coca-cola classic et une bouteille OceanSpray de jus de cranberry : le cranberry est cette sorte d’airelle américaine un peu surette.



Punaise c’est lourd ! les biscuits, les canettes, les berlingots, la bouteille. La bouteille ? :houla: AA Ah flûte, j’ai lâché la bouteille et une énorme flaque rouge sang se répand sur le sol. pale
Oups, désolé Matthieu mais tu n’as rien vu. Vite, une autre bouteille et direction la caisse ni vu ni connu Rolling Eyes .
Notre chambre nous attend. Demain : retour vers le Magic kingdom et la suite du shopping de Wolfi !





Dernière édition par wolfi le Mar 2 Sep 2008 - 20:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Evy



Féminin
Age : 32
Messages : 2134
Localisation : Belgique
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Les vacances de Mister Wolfi et Matttthieu : Walt Disney World Tour 2008 Mar 2 Sep 2008 - 14:01

J'adore, jadhère ! Je suis complètement fan des "mésaventures" de Wolfi et Matttthieu !



When I'm standing in the dark, I'll still believe that someone's watching over me.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mousesbooks.com/
wolfi
Modérateur


Masculin
Age : 51
Messages : 1216
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Les vacances de Mister Wolfi et Matttthieu : Walt Disney World Tour 2008 Lun 8 Sep 2008 - 19:53

Samedi 21 : Pour une fois nous prendrons la navette de l’hôtel. La navette est à 8h00 et se prend sur le côté de l’hôtel et non en face comme on pourrait le penser. Une dizaine de personnes attendent également. Parmi celle-ci on entend parler français : des québecois. Deux jeunes américaines grignotent le restant de leur petit dej. Pour autant que je puisse en juger, elles sont super canon : blondes, minces, pulpeuses. Arrivent les parents. affraid C’est pas possible ! Elles ont été adoptées : la mère a la même frimousse mais fait un quintal de plus ! Sans généraliser, cette « évolution » est flagrante et semble irréversible : tout comme le Français se fait une raison d’avoir des cheveux blancs en vieillissant, la femme américaine se fait une raison de prendre une centaine de kilos avec le temps. :houla:
La navette arrive, en fait, il s’agit d’un car qui fait le tour des hôtels de l’avenue. Deux hôtels (arrêts) plus tard, nous arrivons au ticket and transportation center.
« Faut appeler Ptit Lion, faut appeler Ptit Lion pour lui raconter nos malheurs » bounce n’a pas arrêté de dire Matthieu, j’achète donc une carte téléphonique à 10 $. Le plus difficile sera de trouver moment pour l’appeler. « on le fera après, on le fera après » scratch

La foule se précipite vers les monorails, nous choisissons donc de prendre le bateau comme la première fois, juste à côté du polynesian resort. La traversée est calme et sereine.


Matthieu qui sent la fatigue s’accumuler, à une tête de mort vivant. Ah ces petits jeunes, aucune résistance physique !
Moi, le vieux débris, je suis en pleine forme : les années à arpenter les parcs Disney sans doute. scratch
Après la fouille habituelle, nous nous plaçons devant la gare de Main street : il est presque 9h00 et l’ouverture du parc est marquée par un petit spectacle.
Une grosse suffragette ressemblant à Bette Midler arrive pour nous souhaiter la bienvenue. « Good morning everyone ! »



Bientôt de charmants danseurs et danseuses 1900 la rejoigne et chantent un « good morning » venant du film « Singin’ in the rain ».

Le train arrive : ils amènent avec lui des characters ainsi que la famille mise à l’honneur.






Nouvel ennui pour passer mon doigt dans le détecteur d’emprunte : c’est la crème solaire certainement. geek
Nous modifions légèrement le programme de Disney Planner : en effet nous n’avons pas encore fait Pirates et donc nous partons vers Adventureland.








Pas de file à cette heure.




Nous sommes accueillis par un vieux pirate, enfin pirate, je dirais plutôt un vieux matelot, admirer la simplicité du costume et comparer à celui de notre Dash, y a pas photo, les nôtres sont mieux !


Si l’attraction comporte plus ou moins les même scènes, il y a quelques différences : le parcourt est moins long que chez nous et inverser : on commence par les scènes de squelettes et on termine par la scène du chien tenant dans sa gueule les clefs du cachot. Sinon on retrouve le personnage de Jack Sbarrow par trois fois dans 3 scènes différentes.
En quittant Pirates, nous passons devant les tapis volants

pour regagner Central plaza puis Tomorrowland.





Nous commençons par Monster inc Laugh Floor.



Comme il semble que cela soit la grande mode en ce moment dans les parcs Disney, il s’agit d’un show interactif comme Stitch Life chez nous.

Nous passons juste devant Buzz Lightyear's Space Ranger Spin : outre le parcourt qui est différent, il n’y a pas de cible ronde, losange, triangle et le pistolet est sur un axe tenant sur le bord du vaisseau.

Nous enchaînons avec Space mountain.



Il y a beaucoup de différences entre notre montagne et sa sœur aînée yankee. Les fusées sont des navettes une place, pas de harnet, pas de vrie, beaucoup de néons et lumières.

Nous retournons vers Fantasyland où nous faisons Blanche-Neige.






En gros, il s’agit du même que le nôtre si ce n’est quelques scènes différentes et les décorations à l’entrée et sortie de l’attraction. On va faire la petite sirène ? Ben euh, Arielle n’est pas là, tant pis.


On va faire Pinocchio ? Ah ben ici il n’y a pas de Pinocchio.

Nous changeons de land et nous arrivons à Toontown : le pays où habite réellement Mickey et ses amis (si si, c'est ici, enfin quand il n'est pas à DLRP). Wink


Nous commençons par la maison de Minnie, très rose et féminine, un peu kitch quand même mais j'adorre Razz









Nous passons celle de Mickey. Je me dirige vers la grande halle, où se trouvent des tas de souvenirs.
Perfidement Twisted Evil , j’entraine Matthieu dans la file d’attente pour rencontrer les charaters. Minnie et Mickey ne sont malheureusement pas disponible. Nous attendons de longues et interminables minutes. Matthieu me compare à Character fan mais bon j’allais pas venir de si loin sans une ptite photo avec les vrais personnages.Rolling Eyes Enfin nous entrons. Avant nous une petite famille : le père, la mère et deux enfants. Le plus jeune hurle en voyant Donald, le père essaye de le distraire le temps de la photo : on a pas attendu si longtemps pour qu’il nous casse les c* lles avec ses caprices ! Rien y fait : la photo pourra servir juste comme photo d’halloween tellement le petit fait des grimaces de peur. On passe ensuite à Dingo, pardon Goofy. Même comédie, même cris. Peut-être avec le chien Pluto ? non même pas.
C’est enfin mon tour. Matthieu prend les photos ainsi qu’un photographe Disney : il me donne ensuite une carte avec un code : avec ce code, je pourrai télécharger mes photos sur internet (moyennant payement évidement).







L’heure est fort avancée avec tout ça. Nous irons déjeuner au Casey corner : un hot dog avec frite et soda. Les sauces ainsi que la choucroute sont disponible en libre service dans la salle.






L’après-midi est normalement programmée comme temps libre et shopping.
Nous décidons de visiter les studios puis de faire les boutiques de Dow town Disney avant de retourner un moment à l’hôtel déposé les éventuels achats.Cool
Nous empruntons le monorail. La pluie quotidienne a commencé à tomber. Nous passons par le Contempory hotel et j’en profite pour faire des photos de la nouvelle partie en construction.



Au polynesian nous prenons le bus pour les studios.
Nous sommes samedi, premier jour du week-end star war. Le parc est décoré de bannières de la guerre stellaire. J’emmène Matthieu vers la première boutique : une boutique sur le cinéma ou on vend affiche, costume, photo de toutes les stars hollywoodienne. On y vend aussi des autographes : ceux-ci sont très bien présentés : dans un cadre est disposé la signature et à côté une photo du people, en dessous une plaquette rappelle le nom de la star. Le prix de l’autographe est un excellent moyen de connaître la popularité et la valeur du signataire : plus la personne est célèbre et plus la signature vaut cher évidement.
Voici un de ces cadres qui serait le clou de la collection de Thierry « Disney's Wall of Fame » son prix : 9000 $



Nous remontons l’allée principale vers l’immense chapeau de notre apprenti sorcier : il est monumental et magnifique, mais je trouve que sa situation n’est pas top : en effet, il masque la vue de la reproduction de la façade du Grauman's Chinese Theatre d’Hollywood.


Nous prenons à droite, direction l’animation Gallery à la sortie de the magic of Disney animation. Ici encore, les cellos sont passés de mode : juste quelques cellos qui sont peints sur place par ce qui reste d’animateur-goacheurs. Assez bien de collectible par contre, notament des WDCC. Hum, y a pas de Peter Pan ici, faudra que je me retape la boutique de Main Street.Rolling Eyes


Nous reprenons la navette pour le polynesian et ensuite Down Town. Nous descendons à pleasure Island près du Planet Hollywood.



Nous arpentons cette longue avenue en direction du Virgin. En passant, nous admirons un immense WALL•E à côté des cinémas.







Le tour du Virgin sera vite fait. Nous goûtons -dînons avec une glace. On repart vers l'hôtel. Au passage, on achète le cadeau pour ma mère (encore un en moins sur ma liste) : des décorations de noël que nous n'avons pas à DLRP : le roi lion, simplet, Cendrillon valsant avec son prince. Le prix n'est pas donné , heureusement que le dollar est bas. Nous repassons à la galerie où j'achète le cadeau d'anniversaire de mon ptit lion. drunken Après avoir déposé tout ça à l'hôtel, nous regagnons le magic kingdom pour une soirée féerique : au programme : Wishes et la parade spectromagic.



Revenir en haut Aller en bas
wolfi
Modérateur


Masculin
Age : 51
Messages : 1216
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Les vacances de Mister Wolfi et Matttthieu : Walt Disney World Tour 2008 Lun 8 Sep 2008 - 19:55

Le crépuscule tombe sur le parc et petit à petit les lumières illuminent les façades de main street et les attractions.











Une petite faim avant le spectacle ? Le temps et lourd et étouffant. Bah, on va prendre une glace. Matthieu demande un cornet et moi ben 1 float fanta, j'ai pas encore essayé. On commande à la caisse puis on passe au comptoir chercher la commande. La cast me présente deux floats scratch j'avais commandé 1 float et pas deux ! je retourne vers mon caissier qui est enbêté. Il me rembourse un des deux et je lui donne mon float et ce charmant garçon me l'offre. A ben je fais toujours de l'effet apparemment .
Les mains chargées, l'estomac plein de glace et de fanta, on se dirige vers central plaza pour assister aux feux.

Que dire si ce n'est que wishes n'a en commun avec feu le nôtre (elle est bonne celle là ) que le nom et la musique. Le feu étant beaucoup plus long, la BO est donc nettement plus longue aussi. Il n'y a pas de projection sur le château si ce n'est à un moment le chapeau de l'apprenti sorcier. Le château passe de couleur en couleur suivant les moments du feu : bleu, vert, rose.
La fée clochette qui a pris quelques kilos survole la foule.













Après le feu nous assistons au deuxième passage de SpectroMagic : il y a en effet deux représentations avec entre les deux Wishes.

Un superbe spectacle et une féérie de lumière !














































Bientôt minuit, il est grand temps d'entrainer Matthieu vers la boutique de collectible.
Nous y voilà, hum, scratch trouver un CM pas trop occupé. Tiens ce caissier. C'est fou comme l'anglais revient facilement et rapidement dans ce cas là : aucun problème pour se faire comprendre. :houla:
Exucusez moi, je voudrais ceci et ceci : la statue "Peter Pan and the Mermaids" et celle de Wendy de la Walt Disney collectors society. J'ai ma carte de membre toute prête, ainsi que mes bons de réservations emporter d'Europe.

Le cast va voir la vitrine et me dit : vous êtes sur ? 399 $ et 99 $ ? Ben oui mon vieux, j'ai pas l'air d'avoir les moyens. Oui oui, je suis sûr, parce qu'en Europe, c'est 399 euros et 99 euros ! Il disparaît de longues minutes en réserve. Finalement il revient : l'exemplaire dans la vitrine d'exposition sont les derniers exemplaires : il doit les retirer. Comme toujours, le plus difficile c'est de remballer les pièces dans les boîtes. Aider de sa team leader il y arrive finalement.
Hum la boîte de Peter est très encombrante : un cube énorme de 37 x 37 x 37 cm. Même trop grand par rapport à ma valise à double fond. Je sais pas trop comment je vais le ramener en Europe mais quand on aime, on réfléchit pas trop : on verra plus tard ! Je paye sans avoir dû montrer ni ma carte ni mes bons de commandes. Ca veut bien la peine d'être membre scratch !
La boîte est si grande qu'aucun sac ne peut la contenir. Les casts toujours ingénieux et serviable me font un sac sur mesure avec du scotch et quelques sacs plastique. Une poignée artisanale en sac plastique permet de porter la boîte sans trop de peine.
Lourdement chargés nous repartons pour le polynesian et ensuite Toon Town... sauf que là il est tard et les bus ne s'arrêtent pas à market place mais à Pleasure Island. nous devons remonter à pied tout le down town et le hotel plaza boulevard. Nous arrivons enfin à l'hôtel : avant de nous coucher, nous devons faire nos valises : en effet, demain nous changeons d'hôtel et partons au Animal Kingdom Lodge.bounce



Revenir en haut Aller en bas
 
Les vacances de Mister Wolfi et Matttthieu : Walt Disney World Tour 2008
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Living Disney :: Trip reports Disney :: Resorts américains-