AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | .
 

 [Pixar] WALL•E (2008)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Timon Timauvais



Masculin
Age : 45
Messages : 7577
Localisation : sur Chronique Disney
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Pixar] WALL•E (2008) Lun 4 Aoû - 13:51

@Krakousucre a écrit:

... D'ailleurs tous les humains rencontrés dans le vaisseau sont des braves types, emblématiques de l'Amérique WASP (pas d'autres ethnies), nourris aux burgers et aux pizzas (la junk food et la malnutrition ne se résument pourtant pas aux fast food "made in USA").

En fait, il y a bien des blacks et des asiatiques (dans les bébés notamment). Ta remarque m'interpelle toutefois : l'obésité généralisée serait-elle la solution idéale pour gommer les différences ?


Revenir en haut Aller en bas
http://www.chroniquedisney.fr
oasis



Féminin
Age : 30
Messages : 1449
Localisation : Bailly Romainvilliers / Disney
Inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: [Pixar] WALL•E (2008) Lun 4 Aoû - 15:26

Timon Timauvais, les robots dans le film ont plus de personnalité que les humains (comme la très bien signalé krakousucre) pour moi, l'obésité renforce cette différence, cette "vision" que nous avons aujourd'hui des hommes, et plus particulièrement des américains à cause de leur malbouf... et lorsque leurs fauteuils se "débranchent", ils se rendent compte effectivement de tout ce dont ils ont manqué... ce que je peux mieux comprendre avec du recul, c'est que les producteurs essayent d'expliquer justement aux humains (et encore plus particulièrement aux américains excuse moi encore une fois Timon Timauvais) qu'il serait peut être temps pour les hommes de se réveiller, et de commencer a vivre, a arrêter de mal manger, et de commencer a prendre soin de notre chère planète... c'est vraiment un message avant tout également d'amour... (n'oublions pas l'histoire d'amour du film... mais il y a aussi une autre histoire d'amour en arrière plan, entre le comandant et la terre... qui sauvera finalement aussi les humains) bref, c'est assez compliqué à expliquer... mais justement, l'obésité de nos jours est tellement un problème grave, que les producteurs mettent une petite "pique" dans le film, pour encore une fois faire passer un joli message qui signifie uniquement que nous devons prendre soin de nous... car pour prendre soin de notre planète, il faut avant tout savoir prendre soin de nous et notre corps, et tout comme pour pouvoir aimer quelqu'un il faut avant tout s'aimer soit-même... c'est pourtant simple à comprendre, mais difficile à faire...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/jumpingirl
Stitch wish



Masculin
Messages : 3320
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Pixar] WALL•E (2008) Lun 4 Aoû - 17:46

Alors je viens de sortir le voir,

1er minutes Super Presto j'étais le seul a me marré dans e cinéma (on voyais des gens super simpas dire: CHUT).

A ma surprise on ne retrouve pas le bon vieux logo de Walt Disney (celui fait par Pixar je crois bien) enfin bref c'est pas ça l'important...
WALL•E commence avec une chanson qui nous met dans le rythme ^^(elle est pas mal cette musique Very Happy) et vraiment dans les 15 1er minutes du films j'en avais un peut marre enfin les couleurs, les images étaient superbes en elle même mais le film était un peut lourd.

Bon après arrive EVE et pour moi le film commençait quand il sort de Terre et ti tous... Et bon c'est vrai qu'il y'a le message faite attention a la planète.... en façon amusante bien sur Razz

Bon en bref un bon Pixar sans plus sans dépassé "Le Monde de Nemo" ou "Ratatouille". On passe un bon moment.
Revenir en haut Aller en bas
Elessar



Masculin
Age : 31
Messages : 5059
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Pixar] WALL•E (2008) Lun 4 Aoû - 17:59

@Stitch wish a écrit:
WALL•E commence avec une chanson qui nous met dans le rythme ^^(elle est pas mal cette musique Very Happy)
C'est Put on your sunday clothes de Michael Crawford

Citation :
Bon en bref un bon Pixar sans plus sans dépassé "Le Monde de Nemo" ou "Ratatouille". On passe un bon moment.
Précise bien que c'est ton avis. Wink
Car pour ma part, il surpasse de très loin Le Monde de Nemo.



Disneyland Resort : 2012|2015
Walt Disney World Resort : oct 2013
Hong Kong Disneyland Resort : sep 2014
Tokyo Disney Resort : oct 2014
Revenir en haut Aller en bas
Cobain



Masculin
Age : 31
Messages : 8050
Localisation : Wonderland
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Pixar] WALL•E (2008) Lun 4 Aoû - 20:25

D'accord avec toi Elessar, j'avais adoré Le Monde de Nemo mais je trouve WALL•E mille fois mieux, moins léger et surtout encore plus poétique visuellement parlant.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.artofdisney.net
Zuzu



Masculin
Age : 40
Messages : 3529
Localisation : sur Chronique Disney
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Pixar] WALL•E (2008) Lun 4 Aoû - 20:46

@Elessar a écrit:
@Stitch wish a écrit:
Bon en bref un bon Pixar sans plus sans dépassé "Le Monde de Nemo" ou "Ratatouille". On passe un bon moment.
Précise bien que c'est ton avis. Wink
Car pour ma part, il surpasse de très loin Le Monde de Nemo.
C'est clair ! Pour moi, Le monde de Nemo étant le plus faible et celui que j'aime le moins des Pixar.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.chroniquedisney.fr
Stitch wish



Masculin
Messages : 3320
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Pixar] WALL•E (2008) Lun 4 Aoû - 20:49

C'est vrai que niveau poésie c'est WALL•E qui gagne le prix mais niveau scénario, histoire.... Je trouve que "Le monde de Nemo" est mieux placé.
Revenir en haut Aller en bas
Cobain



Masculin
Age : 31
Messages : 8050
Localisation : Wonderland
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Pixar] WALL•E (2008) Lun 4 Aoû - 21:02

Après évidemment chacun ses goûts Stitch wish. Pour ma part je trouve que WALL•E est la consécration pour Andrew Stanton après Le Monde de Nemo qui n'était qu'un échauffement pour lui.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.artofdisney.net
Zuzu



Masculin
Age : 40
Messages : 3529
Localisation : sur Chronique Disney
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Pixar] WALL•E (2008) Mar 5 Aoû - 7:38

J'aimerais revenir sur certains aspects de ton argumentaire.
@Krakousucre a écrit:

Concernant les personnages humains, je persiste à les ressentir comme le point faible des films Pixar : mous et aseptisés, ils ne collent pas très bien à l'hyperréalisme de certaines parties terrestres du film. Quant au catalogue d'expressions faciales prédéfinis sur lequel se base l'animation des visages, il introduit une distance émotionnelle : comment s'identifier complètement avec des stéréotypes ? C'est peut être une impression personnelle, mais je tenais à la dire.
A mon avis c'est voulu. Le fait d'avoir utilisé des parties "live" pour les anciens hommes et des parties "animées" pour les nouveaux est, je pense pour accentuer le côté évolution de l'humanité. Le côté stéréotypés est voulu aussi. Puisque c'est justement le message qu'il veulent faire passer. Le but n'était absolument pas que l'on soit attaché émotionnellement aux hommes. Ils ne sont qu'une toile de fond. Rien de plus. Les vrais acteurs sont WALL•E et EVE.

@Krakousucre a écrit:

Sur le fond :
WALL•E le petit nettoyeur en fait un peu trop dans le registre "je suis maladroit, donc teeeellement mignon". Pas assez de côtés sombres viennent equilibrer le caractère du personnage, qui devient un peu lénifiant (mise à part la séquence de l'oubli à la fin, qui glace). Si l'on regarde un autre personnage burlesque et maladroit, Charlot, il se montre tour à tour poli, lâche, vantard, juste, tendre etc ... son numéro gagne en profondeur.
Oui mais c'est voulu aussi. Charlot évolue dans un monde peuplé d'homme et de civilisation. WALL•E est lui né de la solitude. Son éducation, son apprentissage de "l'humanité" il l'a fait avec une vielle VHS de Hello Dolly !, une comédie musicale des années 60, par définition totalement mièvre. C'est un enfant qui apprend la vie. Le premier "être mouvant" qu'il va connaitre sera son ami (la blatte), puis le second son amour (EVE). Par contre, je ne suis pas d'accord avec toi. Il n'est pas juste "naif" ou maladroit. C'est à partir du troisième "être" que l'on va remarqué une évolution dans sa personnalité. Il devient espiègele et taquin. La scène avec M-O où il lui met délibérement sa chenille sale sur la tête en sachant pertinament que ce dernier aime le propre est un parfait exemple. Après, il va se consacrer à son objectif : retrouver son amour. Et il n'a plus le temps de s'occuper des autres. Il faudrait le voir après le film pour voir comment il réagirait dans son évolution. Mais ce n'est pas l'histoire du film
[/quote]
@Krakousucre a écrit:

D'ailleurs tous les humains rencontrés dans le vaisseau sont des braves types, emblématiques de l'Amérique WASP (pas d'autres ethnies) (...)
Pas vrai comme l'as souligné Timon Timauvais.
@Krakousucre a écrit:

Quant à la préoccupation écologique, elle est fort louable et salutaire, et je me réjouis que Pixar mettent sa notoriété au service de la planète, cependant, quand je lis que le film est révolutionnaire dans sa façon d'aborder le sujet, je reste sceptique. Les dénonciations de la cupidité humaine, cause de catastrophes écolos, sont depuis longtemps traitées au cinéma, et évidemment aussi en animation. Cela fait 25 ans que Miyazaki se préoccupe d'environnement à travers ses long- métrages.
Si évolution il y a dans WALL•E, je la vois dans cette ouverture vers les autres cultures, notamment japonaise (Lasseter révère le maître Miyazaki) à travers des séquences silencieuses, oniriques et contemplatives, si familières au public nippon et si éloignée du goût du spectaculaire fracassant qui règne aux USA. Et pourtant en 2008 aux States, ça marche ! (Lasseter disait qu'il y a 10 ans, cela aurait été trop audacieux)

Cette passerelle trans-culturelle m'a réchauffé le coeur, c'est le principal.
Oui mais là aussi je suis pas tout à fait d'accord.
Les japonais n'ont pas inventé le côté contemplatif des films d'animation. Il se le sont réaproprié. Walt Disney l'avait fait bien avant eux. Il suffit de voir Fantasia ou Bambi. Ce dernier possède très peu de mot et est surement le premier film d'animation "écologique". WALL•E ne fait que ce réapproprié un thème que les américains traité il y a une soixantaine d'année.
Même si j'adore les films de Miyazaki, l'aspect écologique n'est pas traité de la même façon. Il est au premier plan. Des films comme Nausicaa, Mononoke et même Totoro ont leur thême centrale tourné vers l'écologie. La trame centrale du film tourne autour de cela. Ici, le thême principale de WALL•E est l'amour ! C'est l'évolution de de leur relation qui est le fill rouge. La critique écologique n'est qu'un des nombreux thêmes du film. Une toile de fond. C'est ça la grande richesse du film. Car à la différence de Miyazaki, le thême centrale du film est consensuelle : l'amour. Les critiques viennent aux deuxième plan. Et l'écologie n'est qu'un des thême abordés parmi d'autre.
WALL•E est un pari risqué car, nous occidentaux, avons oublié de prendre le temps. Il nous faut de l'action à tout prix. Et pourtant, avec plus de 200 millions de $, le pari a l'air dêtre gagné, en tout cas aux US.
Pour ma part, pour la première fois, je trouve justement que WALL•E est bien plus complexe et plus profond que tous les films de Miyazaki.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.chroniquedisney.fr
Timon Timauvais



Masculin
Age : 45
Messages : 7577
Localisation : sur Chronique Disney
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Pixar] WALL•E (2008) Mar 5 Aoû - 9:06

Vas-y Zuzu, rentre lui dans le lard à ce krakounul !


*Euh, j'ai dit ça à voix haute, moi ?*


Revenir en haut Aller en bas
http://www.chroniquedisney.fr
Krakousucre



Masculin
Messages : 726
Localisation : krakouland
Inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: [Pixar] WALL•E (2008) Mar 5 Aoû - 10:54

@Zuzu a écrit:
J'aimerais revenir sur certains aspects de ton argumentaire.

A mon avis c'est voulu. Le fait d'avoir utilisé des parties "live" pour les anciens hommes et des parties "animées" pour les nouveaux est, je pense pour accentuer le côté évolution de l'humanité. Le côté stéréotypés est voulu aussi. Puisque c'est justement le message qu'il veulent faire passer. Le but n'était absolument pas que l'on soit attaché émotionnellement aux hommes. Ils ne sont qu'une toile de fond. Rien de plus. Les vrais acteurs sont WALL•E et EVE.

Cette explication des expressions me laisse sceptique, d'autant plus pour avoir utilisé et vu utiliser, dans un cadre professionnel, des banques d'expressions pour animer des visages 3D ... En outre la grammaire expressive se retrouve d'un Pixar à l'autre ... et même d'un long métrage américain à l'autre ... Cela dit je te concède que le Japon, autre grande nation de l'anim, n'échappe pas à l'écueil ...
Quand au passage de l'incruste vidéo aux personnages animés, la différence me choque, et l'évolution physique ne saurait exclure la présence du grain de la peau, des rides etc... qui rende tangible et vivant un corps humain.
Tu dis ensuite que les auteurs n'ont pas voulu qu'on s'attache aux personnages humains, je te répond "pas dans le détail", mais ils ont tenté une peinture de société, or il y manque clairement la méchanceté, ou bien la présence d'un sentiment un peu moins rose que l'émerveillement et la politesse.

@Zuzu a écrit:


Oui mais c'est voulu aussi. Charlot évolue dans un monde peuplé d'homme et de civilisation. WALL•E est lui né de la solitude. Son éducation, son apprentissage de "l'humanité" il l'a fait avec une vielle VHS de Hello Dolly !, une comédie musicale des années 60, par définition totalement mièvre. C'est un enfant qui apprend la vie. Le premier "être mouvant" qu'il va connaitre sera son ami (la blatte), puis le second son amour (EVE). Par contre, je ne suis pas d'accord avec toi. Il n'est pas juste "naif" ou maladroit. C'est à partir du troisième "être" que l'on va remarqué une évolution dans sa personnalité. Il devient espiègele et taquin. La scène avec M-O où il lui met délibérement sa chenille sale sur la tête en sachant pertinament que ce dernier aime le propre est un parfait exemple. Après, il va se consacrer à son objectif : retrouver son amour. Et il n'a plus le temps de s'occuper des autres. Il faudrait le voir après le film pour voir comment il réagirait dans son évolution. Mais ce n'est pas l'histoire du film

Espiègle taquin ... on reste dans le registre bonbon candy ! WALL•E est né dans un monde d'hommes, même s'il a passé la plus grande partie de sa vie après qu'ils soient partis. Mais la terre n'a pas besoin des hommes pour contenir la rouerie, le danger etc... autant de situations de survie qui auraient permis de dessiner un WALL•E avec plus de sel, plus de saveur.

@Zuzu a écrit:

Pas vrai comme l'as souligné Timon Timauvais.

Ils devaient être bien cachés dans une petite séquence ou un coin de plan : même Plume ne les a pas remarqué. Ils sont dans tous les cas totalement sous représentés, même par rapport à la société américaine qui a des stars et des présentateurs TV d'asie et d'ailleurs qui travaillent dans les médias avec le plus grand naturel (plus qu'en France...). Cette mise en avant de l'amérique blanche traditionnelle (Pères fondateurs?) réduit la portée du film, qui pouvait être plus universelle.

@Zuzu a écrit:

Oui mais là aussi je suis pas tout à fait d'accord.
Les japonais n'ont pas inventé le côté contemplatif des films d'animation. Il se le sont réaproprié. Walt Disney l'avait fait bien avant eux. Il suffit de voir Fantasia ou Bambi. Ce dernier possède très peu de mot et est surement le premier film d'animation "écologique". WALL•E ne fait que ce réapproprié un thème que les américains traité il y a une soixantaine d'année.
Même si j'adore les films de Miyazaki, l'aspect écologique n'est pas traité de la même façon. Il est au premier plan. Des films comme Nausicaa, Mononoke et même Totoro ont leur thême centrale tourné vers l'écologie. La trame centrale du film tourne autour de cela. Ici, le thême principale de WALL•E est l'amour ! C'est l'évolution de de leur relation qui est le fill rouge. La critique écologique n'est qu'un des nombreux thêmes du film. Une toile de fond. C'est ça la grande richesse du film. Car à la différence de Miyazaki, le thême centrale du film est consensuelle : l'amour. Les critiques viennent aux deuxième plan. Et l'écologie n'est qu'un des thême abordés parmi d'autre.
WALL•E est un pari risqué car, nous occidentaux, avons oublié de prendre le temps. Il nous faut de l'action à tout prix. Et pourtant, avec plus de 200 millions de $, le pari a l'air dêtre gagné, en tout cas aux US.
Pour ma part, pour la première fois, je trouve justement que WALL•E est bien plus complexe et plus profond que tous les films de Miyazaki.

Sans être spécialiste du sujet (loin de là), je pense que les japonais se sont surtout aproprié les techniques d'animation des USA, ça c'est fort possible. En revanche quiconque a vécu à l'heure japonaise ne peut affirmer que la sensibilité contemplative qui baigne la vie japonaise est un phénomène importé, une réapropriation d'une attitude étrangère. Si elle se retrouve dans leurs films, c'est que c'est en eux. Dans cette société du non dit, de la retenue, du sombre qui dissimule, dire peu c'est dire mieux : leur façon même d'animer est différente : immobilité omniprésente (un personnage parle, seule ses lèvres bougent), peu d'images, rythme parfois très lent ...
N'oublions pas, enfin, que l'influence de la société japonaise sévit en Europe depuis des années voire de siècles, avec un pic orientaliste au tournant du XIX et XX siècle. Si ça se trouve, le caractère contemplatif des premiers disney ecolos provient de là, c'est possible.

Quant aux thèmes, j'ai l'impression que la sensibilité de chacun y est pour beaucoup dans sa détermination : Mononoké peut aussi être vu comme une histoire d'amour, Nausicaa comme un manifeste féministe, et Totoro comme un souvenir d'enfance fantasmé. Ca dépendra de chacun. Pour moi WALL•E prend le prétexte d'une histoire d'amour conventionnelle et fédératrice pour traiter du désastre écologique et de l'évolution d'une société où tous les désirs sont satisfaits sans effort. Le cœur du film, c'est au contraire sa critique.

Quant à ton avis selon lequel WALL•E est plus profond que tous les films de Miyazaki, permets moi 1) de m'étrangler ... 2) d'être en profond désaccord. On pourrait débattre pendant des heures et des heures sur ce point.


Timon, ce soir j'apporte les gants de boxe et on va travailler le low kick rotatif balayette, comme Martine :

Revenir en haut Aller en bas
Timon Timauvais



Masculin
Age : 45
Messages : 7577
Localisation : sur Chronique Disney
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Pixar] WALL•E (2008) Mar 5 Aoû - 11:16

Quitte à faire comme Martine,






Dernière édition par Timon Timauvais le Mar 5 Aoû - 11:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chroniquedisney.fr
Krakousucre



Masculin
Messages : 726
Localisation : krakouland
Inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: [Pixar] WALL•E (2008) Mar 5 Aoû - 11:28

Peuh, et ça censure le topic des photos hot ... Schizophrène va ! jocolor

De toute manière, le train de tes provocations hippo-sexuelles roule sur le rail de mon indifférence.
Revenir en haut Aller en bas
Satine



Féminin
Age : 30
Messages : 276
Localisation : Bordeaux
Inscription : 18/06/2008

MessageSujet: Re: [Pixar] WALL•E (2008) Mar 5 Aoû - 14:21

WALL•E est une excellente surprise pour ma part!
J'avoue que je ne suis pas une grande fan de pixar, je garde un bon souvenir de Nemo et de Ratatouille mais ce ne sont pas des dessins animés que je revisionnerais plusieurs fois par contre avec celui-là je suis tombée sous le charme!

J'ai adoré le début, malgré le manque de dialogue j'ai trouvé la première partie très vivante et poétique, WALL•E est un personnage très expréssif. EVE est à sa hauteur, ils forment vraiment un bon duo.

J'ai trouvé les humains très caricaturés mais ça ne m'a pas dérangé au contraire. Ca ajoute une touche d'humour (on peut même rire jaune Laughing ), certe c'est très exagéré mais finalement ça montre bien ce que nous faisons de notre planète et de la dépendance vis à vis des machines. J'ai trouvé ce thème sympa et original pour un dessin animé. Bref un gros coup de coeur pour WALL•E, j'irai sûrement le revoir d'ailleurs!
Revenir en haut Aller en bas
frantom



Masculin
Age : 25
Messages : 42
Localisation : Templeuve(59)
Inscription : 12/02/2008

MessageSujet: Re: [Pixar] WALL•E (2008) Mar 5 Aoû - 14:58

Voici ma critique postée sur Allociné.fr:

Mais comment font-ils? Mieux que "Cars", mieux que "Ratatouille",voici "WALL•E", l'histoire d'un petit robot amoureux.
Le court-métrage d'avant-film donne le ton,"Presto" est un bijou de drôlerie.Et ensuite, le paroxysme, le film commence...
Techniquement impressionnant, scénario riche de multiples rebondissements, personnages tous attachants,aucun temps mort et une fin en apothéose(comme d'habitude un happy end). Bref, "WALL•E" réinvente le genre dans lequel seul Pixar crée des chefs-d'oeuvre de cette qualité. Une grosse claque à Dreamworks et à "Kung Fu Panda", à des années-lumières de "WALL•E".
Un film à aller voir de toute urgence sous peine de rater le film de l'année.

A noter que sur Allociné, les critiques sont toutes d'excellentes factures:
4 étoiles de moyenne pour 591 critiques(seulement 6 critique à zéro étoile).
Revenir en haut Aller en bas
Mel



Féminin
Age : 34
Messages : 1826
Localisation : Lyon (enfin tout à côté)
Inscription : 12/04/2008

MessageSujet: Re: [Pixar] WALL•E (2008) Mar 5 Aoû - 19:12

Quelle belle leçon que le film WALL•E

Vraiment magnifique, en tous points l'histoire, les dessins, la musique... Tout dans ce film me plait!!!

Petite apparté mon chéri qui n'aime que très peu les dessins animés a carrément adoré WALL•E, pour lui le meilleur film d'animation depuis toujours!!!

Bon revenons à ma critique je trouve l'histoire vraiment grandiose. Ne serais ce pas notre futur qui est décrit dans ce film???? La connerie humaine, qui a fait que la vie sur terre n'est plus possible, n'existe plus même.

Quelle merveilleuse critique de notre monde actuel, tous affalés sur nos canapés, à zieuté les pubs, les films en boucle... A manger, 'boire", sans arrêt!

Espérons que les parents et les enfants, en sortant du ciné se posent les bonnes questions...

Pour conclure, allez le voir ce film est vraiment magnifique!!!


Revenir en haut Aller en bas
B-Rizz



Age : 36
Messages : 724
Localisation : New-Y... heuu Saint-é
Inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: [Pixar] WALL•E (2008) Mar 5 Aoû - 19:43

Magnifique !! un grand moment de cinema !! vu en cette fin d'aprés midi avec ma fille, on a été scotché tout les deux !! vraiement prenant du debut a la fin, rien a ajouté, rien a enlevé ... encore une fois: Bravo Pixar !! du grand art!
Revenir en haut Aller en bas
oasis



Féminin
Age : 30
Messages : 1449
Localisation : Bailly Romainvilliers / Disney
Inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: [Pixar] WALL•E (2008) Mar 5 Aoû - 20:13

@frantom a écrit:
Voici ma critique postée sur Allociné.fr:

Mais comment font-ils? Mieux que "Cars", mieux que "Ratatouille",voici "Wall-E", l'histoire d'un petit robot amoureux.

Est ce que Là Haut (2009) sera mieux que WALL•E? lol on verra...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/jumpingirl
Cédric D.



Masculin
Age : 33
Messages : 15
Inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: [Pixar] WALL•E (2008) Mar 5 Aoû - 21:44

Je vous jure que ça n'est pas pour le plaisir d'être à contre courant, mais je ne vous suis pas dans ces critiques dithyrambiques ... Peut-être est ce justement le concert de louanges des professionnels qui m'a un peu trop fait espérer un chef d'œuvre. Je m'étais tellement préparé à vivre un moment de cinéma comme on en vit rarement que finalement j'ai été très déçu.

Et bien oui, quitte à "choquer", j'ai bien mieux apprécié Ratatouille, je suis passé bien à côté du message de WALL•E et de sa sensibilité, pourtant je pense ne pas être un abruti et être plutot quelqu'un de sensible justement apte à capter l'essence de ce genre de film. Pourtant ça n'a pas été le cas, malgré de gros efforts pour rentrer dans le film. Pour être honnête, je me suis ennuyé durant une grande partie de WALL•E (ça ne m'étais jamais arrivé devant un pixar), j'avais hâte que ça se termine et à part quelques sourires ici et là et quelques émerveillements devant l'aspect technique de la chose (encore une fois, j'ai trouvé Ratatouille bien plus beau visuellement), pas bcp d'émotions chez moi.

Mais malgré ça PIXAR reste pour moi un large cran au dessus des productions en images de synthèses de Dreamworks & co, et ce WALL•E, malgré ma déception n'y changera rien. Après Ratatouille, j'en ai sans doute attendu trop. Mais bon, aucun film n'a jamais plu à tt le monde, donc ...

Dernière chose, on dit que le film est profond, je ne vois pas en quoi
... un dessin animé profond, pour moi, c'est plutot le Tombeau des
Lucioles, qui vous arrache les émotions ... Profond, définitivement,
non, c'est pas comme ça que je qualifierais ce WALL•E, qui reste cliché
malgré tout dans son propos. Des propos profonds sur la destruction du
monde par l'homme, vous les trouverez plutot dans des films comme
Soleil Vert ! Mais bon je perds pas de vue que WALL•E s'adresse avant tt aux plus jeunes, donc faut rester soft.

Et avant que l'on me tombe dessus à bras raccourcis :

CA N EST QUE MON AVIS!!!
Revenir en haut Aller en bas
Timon Timauvais



Masculin
Age : 45
Messages : 7577
Localisation : sur Chronique Disney
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Pixar] WALL•E (2008) Mer 6 Aoû - 5:47

Ca va... On est pas comme ça... On tolère les avis négatifs... Tranquillement... Sereinement...



Si, si, je t'assure...


Revenir en haut Aller en bas
http://www.chroniquedisney.fr
Simba



Masculin
Messages : 388
Localisation : Dreamland
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Pixar] WALL•E (2008) Mer 6 Aoû - 13:32

Avec mon copain nous sommes allé voir le film dès mercredi dernier, jour de sa sortie (dernière séance du soir pour éviter le "trop de gosses" !).
Aux vues des extraits et des teasers dissiminés ici et là nous nous attendions à quelque chose de grandiose et nous attendions sa sortie avec une impatience grandissante.
Il y avait longtemps que je n'avais attendu avec autant de fébrilité la sortie d'un Disney ! Et enfin, mercredi, le moment est arrivé...
Quel choc ! Le résultat est largement au dessus de tout ce que j'avais pu imaginer : Une pure merveille. J'ai vécu ces 97 minutes les yeux écarquillés, sous le charme.
Alors oui, bien sur, il y a le message écolo, la réflexion sur notre avenir, et tout et tout... Mais avant tout il y a la magie d'un véritable tour de force. Faire naitre autant d'émotion à travers cette petite boite de conserve tient du génie pur.

Alors je devrais peut-être éviter de raconter ça (ma crédibilité est en jeu !) mais j'ai vécu un grand moment de sollitude : Sans vouloir trop en dévoiler, je voudrais quand même faire partager un moment d'émotion intense à la fin du film.
Ce genre de moment ou vous sentez une boule monter, monter, monter inexorablement dans votre gorge. Vous faites tout ce que vous pouvez pour la retenir (Z'etes un mec, merde !) jusqu'à ce que EVE supplie "WALL•EEEEEEEEEEEEEEE !" ... Et alors là, vous ne pouvez plus tenir et vous laissez tout sortir dans un gargouillement gutural innommable. Vous sentez alors quelques regards amusés se tourner vers vous et le rouge monter sur vos joues ruisselantes !
Et ben oui ! Je l'avoue ! J'ai pleuré à chaudes larmes... (mais, heu...)
Spoiler:
 
J'avais pas été autant bouleversé depuis... Pocahontas (un autre grand moment de sollitude lorsque les lumières se rallument et que vous entendez les gamins autour de vous "T'a vu maman, le monsieur, il pleure !"... gulp Rolling Eyes ).

Sinon, dans une autre gamme d'émotion, j'ai eu mon fou-rire traditionnel (c'est une tradition : J'ai toujours un fou-rire à un moment donné... dans chaque Disney !).
Et cette année... c'est cette scène qui m'a carrément fait "exploser" de rire :




Bref, vous aurez compris que je suis fan de ce petit robot et je me prosterne bien bas devant ses concepteurs.

Ha oui, j'allais oublier ! Mon copain... il me réclamme tout les soirs "on y retourne dis ?" Rolling Eyes


Revenir en haut Aller en bas
renan framboisier



Masculin
Age : 30
Messages : 3434
Localisation : Nantes (Bretagne)
Inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: [Pixar] WALL•E (2008) Mer 6 Aoû - 17:31

Ça y est, c'est programmé pour demain, youhou Langue:p:p:p
A vous entendre, ça me tente encore plus ^^.
Vivement demain ...
En attendant, jvais regarder Kung Fu Panda Smile


"- On y est ! Tiens bon ! Ne lâche pas ma main ! - Je ne renoncerais jamais" Jack et Rose, Titanic.
Revenir en haut Aller en bas
Dash
Modérateur


Masculin
Age : 30
Messages : 16197
Localisation : Val d'Europe
Inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: [Pixar] WALL•E (2008) Mer 6 Aoû - 18:40

@Cédric D. a écrit:
Mais bon je perds pas de vue que WALL•E s'adresse avant tt aux plus jeunes, donc faut rester soft.
Heu... non.



Mon Bilan de l'année 2015 pour Disney !

Liste exhaustive de toutes les productions Disney ! Cliquez ici !
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniquedisney.fr
rainbow



Masculin
Age : 40
Messages : 544
Localisation : poitiers
Inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: [Pixar] WALL•E (2008) Jeu 7 Aoû - 8:18

Je l'ai vu Hier soir et....j'ai adoré !

Et oui je l'ai trouvé émouvant dans sa description de l'amour inconditionnel (mais peut etre faut il avaoir connu ce sentiment pour etre touché et sans méchanceté certains ne le connaisse pas). Dans sa description de la solitude et de sa douleur (meme remarque que précedement...)
Dans sa philosophie de la surconsomation (ou se dirige notre societe puisque son fonctionnement est fondé sur ça....snif)et ses consequences
Sur L'individualisme et son inhumanite
Sur La peur des autres et son irrationalité...
finalement sur la Solidarite....l'amour des uns des autres (La pollution n est a mon sens qu un message secondaire si on s arrete la en effet on a pas capté la profondeur de WALL•E)
qui a dit que Disney representait l'Amerique et le capitalisme dans toute sa splendeur...
Ce film est juste énorme, et le fait qu'il fonctionne est plutot bon signe...une partie la société prends conscience des defauts du systeme puisqu elle se reconnait dans le film! L'autre partie....et en si elle considere qu'est est plus heureuse des qu'elle s'achete le dernier objet a la mode plutot que quand elle sympathise avec un inconnu...
Je dirai meme que c est le Pixar qui delivre le message le plus important donc le profond à ce jour....!
Meme si j'ai adoré tous les autres Pixar
Revenir en haut Aller en bas
leroipierre



Masculin
Age : 21
Messages : 90
Localisation : nice
Inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: [Pixar] WALL•E (2008) Jeu 7 Aoû - 13:19

WALL•E , c'est encore un merveilleux chef d'euvre pixar:o
Revenir en haut Aller en bas
http://blogs.gulli.fr/leroipierre/
 
[Pixar] WALL•E (2008)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Du petit au grand écran :: L'animation Disney au cinéma-