AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 J'analyse les personnages Disney

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Florian d'Arendelle

avatar

Masculin
Age : 19
Messages : 769
Localisation : Sur le trône d'Arendelle
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: J'analyse les personnages Disney Ven 16 Mar 2018 - 20:46

Bonjour amis DCPistes,

J'ai décidé de me lancer dans la rédaction de fiches sur divers personnages Disney sur lesquels j'ai envie de parler, où je ne me ferai pas que les analyser, mais où je porterai également un regard plus personnel, point par point. Pour ma première fiche, j'ai choisi de parler de Hans :

********************

Fiche personnage : Hans



Le prince Hans des Îles du Sud apparaît dans La Reine des Neiges. On le découvre lors du couronnement de la reine Elsa, auquel il assiste en tant que représentant de son royaume. Mais lorsque les événements s’emballent, c’est lui qui est amené à diriger le royaume d’Arendelle. C’est à partir de ce moment que nous allons connaître qui il est.

Apparence

Hans a toutes les caractéristiques du prince charmant : grand, élégant, bien constitué ; il en adopte également l’attitude en se tenant toujours bien droit. Ses cheveux châtain/roux sont toujours bien coiffés et, petite originalité pour le démarquer des autres princes, il adopte des favoris. Un détail physique tout de même passé de mode. Néanmoins, la seule occasion de le voir porter une garde-robe digne de ce nom, de le voir « sapé comme jamais » est le couronnement d’Elsa, où il revêt un uniforme blanc assez clinquant. Comparé aux autres dignitaires présents à Arendelle, il paraît presque « pouilleux ». Même pour se protéger du froid, il pourrait porter autre chose que ce triste manteau gris.
Je ne sais pas vous, mais pour moi, Hans n’est clairement pas le plus charmant des princes ; chez Disney, Eugène Fitzherbert ou Henri dégagent plus de prestance. Bon, il n’est pas vilain non plus mais n’est pas le plus attirant qui soit. Je lui trouve une ressemblance physique assez (relativement) forte…avec Anna. Pas étonnant dès lors que la jeune princesse chante qu’elle ne connait personne « qui [lui] ressemble autant ».

Personnalité

En apparence, Hans inspire la confiance et la bienveillance et s’intéresse à l’autre, notamment lorsqu’il rencontre Anna, qu’il voit rapidement comme sa semblable. Mais plus on avance dans le film, et plus on se rend compte de la vraie nature de Hans. Notamment, ce que je qualifierais de qualité (qui peut devenir un défaut selon les circonstances) est qu’il s’adapte à son interlocuteur, voire il en est le reflet (naïf et excité face à Anna ou idiot comme le duc de Weselton). Il est en quelque sorte un « caméléon », il faut voir comment il feint d’être peiné par la (supposée) mort d’Anna. Il sait discerner les faiblesses de son entourage et les utiliser à profit pour arriver à ses fins (il se joue notamment de l’instabilité d’Elsa pour la conduire à sa perte). Néanmoins, Hans est aussi capable des pires vacheries, comme d’enfermer Anna sans aucune source de chaleur ou de lui indiquer explicitement qu’il va tuer sa grande sœur.
Hans est ainsi doté d’attitudes morales qui peuvent lui profiter à titre personnel, mais attention à ne pas en abuser, à consommer avec modération. Je trouve que la capacité de Hans à s’adapter si facilement à son interlocuteur peut le servir, cependant il se repose trop sur cela. Quand j’y pense, je le trouve trop sûr de lui, notons qu’il ne semble jamais se remettre en question.

Ce qu’on sait

Hans se présente comme le 13e héritier au trône des Îles du Sud. Déduction toute faite, il a douze frères plus âgés (bon, j’avoue, il le dit lui-même, je n’ai rien inventé). Il nous révèle également que trois de ceux-ci l’ont rejeté étant plus jeune ; on peut supposer qu’il s’agissait des trois aînés. Eh oui, les frères sont cruels entre eux… Bon, hormis cela, on n’en sait pas beaucoup plus. Par exemple, quelle est exactement la fonction qu’il assume aux Îles du Sud ? Mystère, même si on le voit plus tard au travail dans… une écurie. Peu glorieux. Pourquoi se rend-il à Arendelle et pas un de ses frères aînés, ou même le roi ? Hans nous assure qu’il venait chercher une épouse. Ouais, un peu léger comme argument. A-t-il renoué avec ses frères ? A priori, non, puisqu’un dignitaire chargé de le ramener chez lui précise que « nous verrons bien ce qu’[ils] penseront de sa conduite ». Qu’est-ce qui lie Arendelle aux Îles du Sud ? Euh… Je passe.
Disons que c’est ce qu’il a vécu qui le constitue. On imagine qu’il n’a pas vécu une jeunesse joyeuse vis-à-vis de ses frères, et que par conséquent, il cherche à renvoyer le mal qu’il a subi. Je peux le comprendre, être le dernier de la fratrie rime rarement avec être le mieux traité.

Evolution

Comme dit précédemment, l’avancement du film nous permet de découvrir le vrai visage de Hans. Et on dirait que, plus le danger se fait sentir, plus Hans se sent en confiance et plus il est contenté. Par exemple, lorsqu’Anna prend l’initiative de chercher seule sa grande sœur, Hans s’inquiète de sa sécurité ; pourtant il se préoccupera bien plus du cheval qui revient pressé au château que de l’absence de sa cavalière. Et lorsqu’il tient enfin Anna seule et en mauvaise posture, il prend un malin plaisir à l’anéantir. Et quand il trouve enfin la reine en disgrâce au milieu du blizzard, il fait tout pour aussi l’anéantir et mieux l’achever (d’ailleurs, il avait déjà tenté : voulait-il vraiment la sauver en déviant l’arbalète d’un garde-du-corps mal intentionné ?). Mais la chute n’en est que plus brutale pour lui. Ainsi, il est désemparé en voyant Anna bien vivante, donc l’échec de son plan ; Anna qui se permet même de l’humilier en le jetant à la mer d’une belle poigne !
Au fur et à mesure des événements, Hans goûte au risque et semble enfin atteindre le sommet qu’il convoite, non sans casse, mais il chute au pire moment, et surtout il ne le voit pas venir, et c’en est que plus douloureux pour lui. Quand j’ai vu le twist de Hans pour la première fois, curieusement, je l’avais anticipé, et je me suis dit « Pas mal, ça change de d’habitude ». Je trouverais presque dommage que son plan machiavélique n’aboutisse pas, cela partait si bien.

Ce que je pense de Hans ?

Hans est-il un bon méchant Disney ? Ça dépend dans quel sens on prend le terme. Si l’on regarde sa complexité, le fait qu’il profite des faiblesses des autres, alors oui, il est un bon méchant, intelligent, malin, et gentiment machiavélique. Maintenant, ne nous faisons pas d’illusion, il n’arrive pas à la cheville des terrifiants et diablement charismatiques Scar, Jafar ou Frollo. Et surtout, il appartient à cette nouvelle catégorie de « faux-gentils » ce qui fait qu’on oublie vite ses mauvaises intentions.
Hans est loin d'être mon antagoniste préféré. Déjà, je le trouve trop sage et trop peu inquiétant pour vraiment marquer les esprits. De plus, il me paraît trop "commun",

********************

Voilà. Dites-moi ce que vous en pensez, les bons points, ce que je dois améliorer, etc. La prochaine fiche viendra la semaine prochaine. Smile



Arrow A vous de désigner le meilleur film Disney de princesses !
Arrow A vous de désigner la meilleure chanson de DA Disney !

Nouveau sur SensCritique ! Mon profil ici
Revenir en haut Aller en bas
L'Oncle Walt

avatar

Masculin
Age : 21
Messages : 356
Localisation : Bretagne
Inscription : 19/02/2015

MessageSujet: Re: J'analyse les personnages Disney Ven 16 Mar 2018 - 23:55

Pour en savoir plus sur le rôle de Hans aux Îles du Sud et sa relation particulière avec sa famille, il existe le livre Un Cœur de Glace qui éclaircit toutes ces zones d'ombre en restant cohérent avec ce qui a été sous-entendu dans le film.

Ce que je trouve dommage c'est que les animateurs soient partis dans la facilité de lui donner un grand sourire machiavélique (et les punchlines qui vont avec) alors que ça ne fait pas sens avec ce qu'est censé être son personnage. Il est exactement comme tous les protagonistes du film, seul, rejeté, indécis, et le fait qu'il aille à l'opposé des héros en choisissant justement la haine aurait dû être imagé par un visage plus ferme, avec quelques traits qui montrent un manque de confiance, une fragilité. On aurait encore plus ressenti la menace profiler s'il s'était contenté de rester impassible et d'exécuter son plan en restant troublé.


Les adultes sont juste des enfants qui ont grandi.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.senscritique.com/Walter-Mouse
Brozen

avatar

Féminin
Age : 18
Messages : 751
Localisation : A Zootopie, dans le quartier de Tundratown
Inscription : 01/10/2016

MessageSujet: Re: J'analyse les personnages Disney Sam 17 Mar 2018 - 8:30

Comme je te l'ai dit en MP, j'aime beaucoup, c'est bien complet et personnel. ^^

Je pense aussi que Hans pourrait être un peu plus réussi. Quand on connaît depuis le début son but, on peut voir en lui un personnage complexe. Après tout, il effectue de vrais actes de gentillesse, comme quand il prend la peine de vraiment prendre soin de tous les habitants d'Arendelle. Mais après le twist, il cesse complètement d'être complexe, et devient un bad guy comme un autre. Neutral


Lien de mon blog: Les Critiques d'Erizu Teriyaki

Revenir en haut Aller en bas
Florian d'Arendelle

avatar

Masculin
Age : 19
Messages : 769
Localisation : Sur le trône d'Arendelle
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: J'analyse les personnages Disney Dim 18 Mar 2018 - 12:24

C'est certainement un choix de la production de ne pas l'avoir démarqué des autres, pour que l'on ressente un vrai effet de surprise/choc au moment de son twist. Mais surtout, le problème est qu'après ce twist, il devient un méchant banal, il aurait pu se montrer plus inquiétant/menaçant, notamment quand il retrouve Elsa dans le blizzard, un affrontement aurait pu s'engager entre les deux.



Arrow A vous de désigner le meilleur film Disney de princesses !
Arrow A vous de désigner la meilleure chanson de DA Disney !

Nouveau sur SensCritique ! Mon profil ici
Revenir en haut Aller en bas
Florian d'Arendelle

avatar

Masculin
Age : 19
Messages : 769
Localisation : Sur le trône d'Arendelle
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: J'analyse les personnages Disney Mar 20 Mar 2018 - 17:07

Au départ, je pensais poster une nouvelle fiche chaque semaine de façon régulière, mais finalement je vais suivre mon inspiration ; voici déjà ma deuxième fiche perso :

********************

Fiche personnage : Vitani



Vitani apparaît pour la première fois dans Le Roi Lion 2 : l’Honneur de la Tribu. Elle nous est présentée comme la fille cadette de Scar et Zira et la sœur de Nuka et Kovu. Personnage très secondaire dans le film, elle n’en représente pas moins d’intérêt.

Apparence

Vitani se démarque assez des petites lionnes (Nala, Kiara), tout d’abord par une touffe de poils sur le front (que je trouve très choupie !) et par des yeux bleus qui, selon l’éclairage, tendent vers le violet, doublement curieux car des yeux violets, à priori, ça n’existe pas naturellement, et car ça ne peut pas tenir de Scar (verts) ni de Zira (marron). Elle arbore aussi un pelage plus foncé que Nala, tendant vers un « beige doré » assez sympa. Vitani possède également deux détails physiques certainement dus à sa supposée place de méchante, d’abord un museau pointu, et aussi un peu plus de poils au niveau de la mâchoire. Tous ces détails font que je trouve Vitani petite toute mignonne (ouais, il y a aussi des beaux méchants). Son allure générale est plus harmonieuse et moins taillée « à la serpe » que sa mère, même quand elle devient adulte. Et pourtant, son apparence adulte… j’ai un peu plus de mal…
Vitani dispose ainsi de tous les gimmicks physiques qu’on donne aux méchants, mais je trouve que ça la rend jolie quand elle est petite. Parce que la grande Vitani me laisse perplexe, pas hideuse mais pas très réussie à mes yeux.

Personnalité

Dès sa première apparition, Vitani affirme son caractère, en s’acharnant sur un bout de racine et en réprimandant son grand frère et se moquant gentiment de lui. Elle semble d’ailleurs bien plus fûtée que Nuka, qu’elle peut considérer comme un idiot attardé (et moi aussi, à vrai dire), mais ça ne l’empêche pas de l’aimer. Notamment, sa mort l’attriste beaucoup. Vitani est aussi une petite lionne qui aime la bagarre, d’ailleurs son nom vient du swahili « Vita » qui signifie « bataille ». Mais si Vitani se caractérise par une certaine perfidie, elle n’est pas dénuée de sensibilité. En revanche, pour une méchante, je la trouve trop douce et trop obéissante, notamment face à sa mère, (presque) jamais elle ne lui répond (voir Evolution). Elle passe ainsi pour la gentille fille parfaite, c’est l’aspect moral que je n’aime pas trop chez elle.

Ce qu’on sait sur Vitani

Vitani est la fille cadette de Scar et Zira ; elle a certainement connu la Terre des Lions puisque Zira déclare « Kovu est venu au monde au moment où toi, tu nous as condamnés à l’exil ». Une rumeur de fans persistante veut que Vitani ait côtoyé Kopa, premier enfant de Simba et Nala, et ils auraient même eu une idylle, ce que n’aurait pas supporté Zira. Pour moi, c’est sans doute de là que vient l’obéissance totale de Vitani à sa mère, la pauvre petite lionne a dû être révoltée par la disparition de Kopa. D’ailleurs, quelques beaux fanarts sur ça ont été réalisés. Hormis cette histoire, Vitani est chargée par sa mère d’entraîner Kovu et l’aider dans son but d’éliminer Simba à moyen terme, la lionne suit les ordres sans broncher.
Je pense que l’épisode avec Kopa, s’il s’avère vrai, est un moment clé de ce qui constitue Vitani. Il a dû lui faire perdre toute joie de vivre et apparaître en elle une forme de méchanceté, de haine mais cause aussi sa quasi soumission à sa mère, je sens que Vitani n’ose pas répliquer.

Evolution

Une évolution ? Je n’en vois presque pas jusqu’à l’affrontement final où, cette fois, Vitani ose enfin désobéir et se rallier aux pridelanders. Auparavant, elle passe son temps à suivre les conseils et ordres de Zira, comme le départ de feu dans la forêt ou l’observation du rocher quand Simba accueille Kovu. Mais on peut quand même discerner une forme d’évolution : quand elle voit Kovu entrer dans le rocher, elle assure avoir vu de ses yeux que Kovu trahit sa famille ; quand Nuka disparaît, Vitani paraît très triste, ce qui prouve qu’elle tend doucement à s’émanciper, et c’est tant mieux. Car jusqu’alors, Vitani me laissait l’impression qu’elle ne réfléchit jamais par elle-même, elle appuie toujours ses réactions et décisions sur quelqu’un d’autre, par exemple lorsqu’elle décide de rejoindre Simba et les autres, elle déclare « Kiara a raison ». D’ailleurs, le discours de cette dernière a dû raviver des souvenirs à Vitani (liés à Kopa ?), à en croire comment elle lève la tête, et c’est sans doute l’élément déclencheur de son twist.

Ce que je pense de Vitani ?

Vitani est un personnage que j’apprécie et qui suscite l’intérêt chez moi. J’aurais aimé qu’elle s’émancipe plus et apprenne à réfléchir par elle-même. Je crois à son histoire avec Kopa et le drame qui s’en est suivi, qui a considérablement changé sa psychologie et son comportement. J’imagine facilement que Vitani a un bon fond, mais que Zira l’oblige à faire le mal pour la servir. Et même si elle paraît méchante, Vitani a de l’affection à donner.



Arrow A vous de désigner le meilleur film Disney de princesses !
Arrow A vous de désigner la meilleure chanson de DA Disney !

Nouveau sur SensCritique ! Mon profil ici
Revenir en haut Aller en bas
Brozen

avatar

Féminin
Age : 18
Messages : 751
Localisation : A Zootopie, dans le quartier de Tundratown
Inscription : 01/10/2016

MessageSujet: Re: J'analyse les personnages Disney Mar 20 Mar 2018 - 19:29

Vitani fait partie des personnages secondaires Disney m'ayant le plus fascinée, je trouve ça bien que tu te sois attardée sur elle. ^^
Après, pour son histoire avec Kopa, je pense que ça reste purement des rêves de fans. Car il ne faut pas oublier que Kopa est le petit-cousin de Vitani, et je sais pas si Disney voudrait officialiser une idylle entre deux personnes de la même famille. Razz Kiara et Kovu ont le même lien, mais ça passe car Kovu a été adopté (quand a Simba et Nala... et ben, le film ne confirme jamais rien sur le père de Nala Razz ).


Lien de mon blog: Les Critiques d'Erizu Teriyaki

Revenir en haut Aller en bas
Florian d'Arendelle

avatar

Masculin
Age : 19
Messages : 769
Localisation : Sur le trône d'Arendelle
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: J'analyse les personnages Disney Lun 2 Avr 2018 - 14:27

Fiche personnage : Jessie



Jessie est la cowgirl que l’on découvre dans Toy Story 2, lorsque Woody est kidnappé par Al pour compléter sa collection de produits dérivés de la série dont ils furent les héros, Woody’s Roundup. Penchons-nous sur la rousse survoltée qui a su se faire un personnage important de l’univers Toy Story.

Apparence

Jessie est un personnage haut en couleurs, tout comme son apparence. Tous ses attributs physiques sautent aux yeux, de son grand chapeau rouge comme ses cheveux, à son jean agrémenté de grandes pièces en peau de vache, en passant par son chemisier blanc et jaune aux larges manchettes. Ses grands yeux verts et son sourire constant, à tel point qu’on s’inquièterait pour ses zygomatiques (rire), font plaisir à voir et la rendent déjà attachante, avant même qu’elle ne commence à parler. On veut bien croire qu’elle ait à peu près l’âge de Woody, mais son visage tout aussi rond que ses yeux, sa longue tresse et ses fossettes roses lui donnent un aspect enfantin tout mignon, on pourrait croire qu’elle n’a que 12 ans tout au plus.
Jessie est donc supposée être une cowgirl, et on en trouve quelques gimmicks, mais Jessie a préféré une tenue moins « aventurière ». Cela n’empêche pas que Jessie est loin de passer inaperçue. En outre, donnez-lui une robe en soie et Jessie se glisserait parfaitement dans un conte de fées classique. Jessie est en quelque sorte une princesse vêtue en cavalière.

Personnalité

Avec Jessie, c’est simple, il n’y a pas de juste milieu. Quand elle est contente, Jessie est euphorique, sinon elle sombre dans la déprime. C’est un comportement qu’on peut trouver très enfantin, mais c’est ce qui la rend terriblement attachante, et puis au fond, Jessie n’est-elle pas un jouet pour enfants ? Mais Jessie n’est pas une idiote pour autant, elle sait réfléchir et raisonner par elle-même. D’ailleurs, elle n’hésite pas à sortir de ses gonds quand on la contredit. Mais Jessie a une fâcheuse tendance à lâcher des cris stridents qui peuvent très vite la rendre agaçante. La cowgirl a aussi tendance à souvent s’inquiéter, elle a besoin d’être rassurée pour être heureuse.
Jessie a beau être une femme, elle est restée une petite fille dans sa tête, expansive et changeant constamment d’humeur, et parfois petite peste. Une princesse qui lui ressemblerait beaucoup porterait le nom de Raiponce, n'est-ce pas ?

Ce qu’on sait sur Jessie

Avant de tomber entre les mains du collectionneur Al McWhiggin, Jessie a connu de longues années avec sa chère Emily la même complicité que fut celle entre Woody et Andy. Mais, inévitablement, la fillette rousse avait fini par délaisser sa poupée adorée et la laisser traînée sous son lit, dans la poussière, ce qui a profondément affecté Jessie. Et quand Emily la retrouva des années après, plutôt que de jouer une dernière fois avec elle, elle préféra l’abandonner avec ses accessoires dans un carton à destination des bonnes œuvres. Un abandon lâche, même s’il partait d’une bonne intention, qui a profondément affecté Jessie. De là, comment est-elle arrivée jusqu’à Al ? Mystère.
La belle histoire que Jessie avait entamée avec Emily s’est conclue brutalement et sans joie aucune, Jessie en garde une entaille qui n’a pas complètement cicatrisée.

Evolution

Par conséquent, elle hésita avant de rejoindre Woody, Buzz et les autres jusqu’à Andy, par crainte de connaître de nouveau un tel sort. Mais finalement, elle s’intégrera bien vite à la bande de jouets. D’ailleurs, dans le troisième opus de la saga, elle préfèrera suivre Buzz les autres contre Woody qui veut retourner chez Andy. Je crois que c’est justement Buzz qui l’a en grande partie faite évoluer, puisque depuis qu’ils se connaissent, Jessie apparaît plus modérée dans ses émotions, sans doute pour plus lui correspondre car, clairement, on ne peut pas dire que le cosmonaute ne la laisse pas indifférente. Le fait qu’Emily l’ai délaissée lui a longtemps laissé une mauvaise image des enfants avant de comprendre, après les malheurs de la crèche, que c’est l’amour d’un seul enfant qui fait vivre un jouet.
Bref, quand on découvre, Jessie, elle oscille constamment entre joie et déprime, entre tout le monde ou une seule personne, avant de devenir plus stable et de savoir ce qu’elle veut réellement.

Ce que je pense de Jessie ?

Jessie ? Je l’adore ! Elle est pleine de vie et d’énergie, elle est animée par des émotions toujours variées, et…c’est peut-être ça que j’aime chez elle, elle ne reste jamais la même plus de cinq minutes (ah, pardon, elle chante « je suis la même », c’est ça ?), c’est un personnage à plusieurs facettes. Et comme, dans son caractère, elle ressemble beaucoup à Raiponce, alors évidemment, je l’aime tout autant. Et puis sa chanson Quand elle m’aimait renvoie de telles émotions, elle fait frissonner. Bon, par contre, je l’aurais préférée en brune (rire)



Arrow A vous de désigner le meilleur film Disney de princesses !
Arrow A vous de désigner la meilleure chanson de DA Disney !

Nouveau sur SensCritique ! Mon profil ici
Revenir en haut Aller en bas
Florian d'Arendelle

avatar

Masculin
Age : 19
Messages : 769
Localisation : Sur le trône d'Arendelle
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: J'analyse les personnages Disney Mer 11 Avr 2018 - 22:52

Fiche personnage : Jenny



Jennifer Foxworth est la fillette qui recueille le chaton Oliver chez elle dans Oliver et Compagnie. Alors que le chaton est coincé dans la limousine où elle se trouvait, Jenny n’hésite pas un instant à le recueillir chez elle. Parlons de cette fillette de façon précise, en restant le plus objectif.

Apparence

En règle générale, Jenny porte ses cheveux roux attachés et soigneusement coiffés, et est vêtue d’un chemisier blanc à manches courtes par-dessus lequel elle ajoute un haut bleu sans manches, et d’une jupe courte bleu ciel à rayures, ainsi Jenny semble prendre soin de son apparence en restant simple et épurée. Certains pourront se sentir affectés par ses grands yeux bleus et son sourire constant, et son visage tout rond typique d’une enfant de 8 ans.
En apparence, Jenny ressemble à l’archétype de la fillette issue d’un milieu aisé, toujours bien vêtue et coiffée, ne portant jamais de couleurs ou habits extravagants. Les plus attentifs auront noté sa forte ressemblance avec Penny, la fillette enfermée dans Les Aventures de Bernard & Bianca.

Personnalité

Je crois qu’on peut résumer le caractère de Jenny en deux-trois mots : gentillesse, douceur, et amour. En l’occurrence, Jenny affectionne tout particulièrement les animaux, il faut voir comment elle est tout de suite prise d’affection pour Oliver et le traite presque comme un roi. Par ailleurs, elle l’affectionne tant qu’elle fait preuve d’un certain courage en allant toute seule dans le port de New-York pour le retrouver. Jenny voit le bien partout, ainsi elle est persuadée qu’Oliver et Georgette peuvent devenir amis et que celle-ci serait contrariée par la disparition du chaton. Il arrive souvent à Jenny de s’inquiéter de l’absence de quelqu’un, et on en déduit facilement que Jenny a besoin d’être en bonne compagnie pour être heureuse.
Jenny a le caractère et le comportement typiques d’une fillette solitaire, c’est-à-dire optimiste, douce et gentille comme tout mais souvent inquiète et triste. On pourra reprocher à Jenny de manquer de caractère et de ne pas assez s’affirmer.

Ce qu’on sait sur Jenny

On ne nous cache clairement pas que Jenny est issue d’un milieu très aisé. Entre autres, on la découvre assise à l’arrière d’une limousine, pour la suivre jusque dans une maison luxueuse, elle est gardée par un majordome et fait ses gammes sur son piano personnel. La malheureuse contrepartie est que ses riches parents sont trop souvent absents pour elle, notamment on entend Jenny lire dans une lettre « Nous avons quitté Paris pour aller à la conférence à Rome », on suppose donc que ses parents occupent des postes à hautes responsabilités. Plus tard, on nous indique précisément qu’elle habite au 1125, 5e avenue, donc en plein cœur de Manhattan, quartier réputé aisé de New-York.
Ainsi, Jenny bénéficie des avantages d’avoir beaucoup de moyens, mais cela ne la rend heureuse pour autant, au contraire elle paye les voyages à répétition de ses parents.

Evolution

C’est la mésaventure d’Oliver et sa découverte qui va faire évoluer Jenny car, grâce et avec lui, elle trouve enfin le sourire. Ils deviennent vite inséparables et passent le gros de leurs journées ensemble. Jenny voit en lui bien plus qu’un simple chat de compagnie, presque un ami. Ainsi, elle se désespère quand elle découvre qu’il a disparu mais ne lâche rien et ose partir le chercher dans des endroits sombres et inquiétants. Elle n’hésitera pas non plus à faire des reproches à un vieil homme ruiné qui lui aurait volé Oliver, avant de lui demander son aide quand elle se retrouve malgré elle dans une course-poursuite. Cependant, elle n’ira pas jusqu’à affronter un dangereux malfrat.
C’est depuis qu’elle a trouvé Oliver et l’a recueilli que la paisible existence de Jenny s’est vue bousculée, son attachement au chaton a incité Jenny à essayer de s’affirmer, mais en gardant son caractère très (trop ?) doux.

Ce que je pense de Jenny ?

Ça y est, on arrive au bout. Parce qu’il faut l’avouer, j’ai galéré à écrire cette fiche. Et pour cause, je n’hésite pas à parler d’elle comme d’un personnage raté ! Jenny est typiquement le genre de personnage que je déteste, sans caractère, pas du tout affirmée, et complètement transparente. Elle correspond trop au « cliché » de la fillette de bonne famille. En comparaison, sa « grande sœur » Penny était bien plus expansive et marquait bien son caractère.



Arrow A vous de désigner le meilleur film Disney de princesses !
Arrow A vous de désigner la meilleure chanson de DA Disney !

Nouveau sur SensCritique ! Mon profil ici
Revenir en haut Aller en bas
Brozen

avatar

Féminin
Age : 18
Messages : 751
Localisation : A Zootopie, dans le quartier de Tundratown
Inscription : 01/10/2016

MessageSujet: Re: J'analyse les personnages Disney Jeu 12 Avr 2018 - 17:19

Et bien tu y es finalement arrivé, bravo! Pour un personnage aussi creux, et que tu n'affectionnes pas par dessus le marché, je trouve que ta fiche est vraiment bien complète! ^^


Lien de mon blog: Les Critiques d'Erizu Teriyaki

Revenir en haut Aller en bas
Florian d'Arendelle

avatar

Masculin
Age : 19
Messages : 769
Localisation : Sur le trône d'Arendelle
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: J'analyse les personnages Disney Jeu 12 Avr 2018 - 18:15

L'un ne va pas sans l'autre, c'est justement parce qu'elle est complètement vide et transparente que je déteste Jenny. ^^ Je commence à me demander si ce n'était pas une meilleure idée de garder Penny comme prévu au début du projet. Razz



Arrow A vous de désigner le meilleur film Disney de princesses !
Arrow A vous de désigner la meilleure chanson de DA Disney !

Nouveau sur SensCritique ! Mon profil ici
Revenir en haut Aller en bas
Brozen

avatar

Féminin
Age : 18
Messages : 751
Localisation : A Zootopie, dans le quartier de Tundratown
Inscription : 01/10/2016

MessageSujet: Re: J'analyse les personnages Disney Sam 14 Avr 2018 - 8:57

J'aurais bien aimé voir Penny! Comme ça, les univers seraient reliés, ce serait amusant. ^^


Lien de mon blog: Les Critiques d'Erizu Teriyaki

Revenir en haut Aller en bas
Florian d'Arendelle

avatar

Masculin
Age : 19
Messages : 769
Localisation : Sur le trône d'Arendelle
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: J'analyse les personnages Disney Lun 16 Avr 2018 - 18:07

Fiche personnage : Judy Hopps



Judy Hopps est la lapine dont nous suivons les péripéties dans Zootopie. Elle rêve de devenir officier dans la police de la métropole, elle qui vient d’une petite bourgade rurale peuplée de lapins. Penchons-nous sur cette héroïne prête à servir le peuple.

Apparence

Judy ressemble à tout ce qu’on imagine ressembler à un lapin : des oreilles longues et grandes, un petit museau, une tête ronde… Mais l’apparence de Judy a été influencée par sa personnalité (voir après), comme le raconte le livre The Art of Zootopia. Ainsi, ses cuisses sont plus imposantes que son buste. Mais comme tout bon lapin, Judy n’oublie pas d’être craquante, c’est certainement dans ce but qu’on lui a dessiné de (très) grands yeux… violets. Pourquoi cette couleur, et pas bleus ou verts ou marrons ? Mystère. Son apparence globale est, je trouve, très ressemblante à celle de Panpan, pas étonnant dès lors qu’elle ait la patte frémissante.
Même si cela ne correspond pas forcément à ce qu’est vraiment Judy, ses concepteurs ont tout fait pour la rendre la plus mignonne et craquante possible, peut-être justement pour volontairement contraster avec sa personnalité.

Personnalité

Seuls quelques mots suffisent à qualifier Judy, principalement : l’optimisme, la détermination, le dévouement. Ainsi, Judy n’hésita pas à se mettre dans des situations complexes pour accomplir sa tâche. Cependant, elle sait aussi prendre conscience de ses limites, et un peu comme certaines princesses Disney, elle est un brin naïve. Elle se persuade de pouvoir accomplir tout ce qu’on lui demande, mais quand elle se rend compte qu’elle veut en faire trop, elle se plonge dans la déprime, mais s’en remet toujours vite. Judy sait aussi réfléchir par elle-même et, bien souvent, n’écoute que son courage, et aussi sa raison.
Judy est une battante, une aventurière indépendante et prête à tout pour réussir, elle croit en ses rêves et on ne peut la dissuader de faire ce que d’autres jugent impossible. Ce qui peut lui poser problème quand ses plans sont contrariés par ses propres limites.

Ce qu’on sait sur Judy Hopps

Judy est issue d’une famille de lapins vivant à Lapinville, commune rurale à environ 337 kilomètres de Zootopie. Toute sa famille se plaît dans la plantation de carottes, et dans l’agriculture plus généralement. Ses parents bienveillants et très protecteurs sont à l’opposé d’elle, très prudents, ainsi ils n’hésitent pas à lui offrir tous les gadgets imaginables pour repousser les renards, ce que Judy apprécie moyennement. Enfant, elle a été agressée par Gideon Grey en récupérant des tickets qu’il avait volés à des enfants « proies », ce qui l’a encouragée d’autant plus à entrer dans la police. A l’école, elle a usé de toutes les astuces et a appris jour et nuit pour finir major de sa promotion, au nez et à la barbe de « prédateurs ».
Ce n’est pas le milieu d’origine de Judy, ni son vécu, qui l’ont découragé dans la poursuite de son rêve, et elle s’est toujours donnée les moyens pour l’accomplir.

Evolution

C’est quand elle décide de faire équipe avec Nick Wilde, aux antipodes d’elle, que Judy va évoluer, notamment leur collaboration va créer un équilibre entre eux, et Judy sera quelque peu influencée par le renard fourbe mais attachant. Si, au départ, Judy s’attache à respecter les codes et se dévouer corps et âme, elle va peu à peu les abandonner et sortir des règles et utiliser des méthodes peu communes pour accomplir sa mission. D’ailleurs, elle a dû désobéir à sa hiérarchie pour arracher une « vraie » tâche de « vrai » policier. Mais dans le même temps, et un peu paradoxalement, elle va voir son environnement avec un œil moins aveuglé et plus réaliste, ainsi elle ne s’accroche pas à son insigne lorsqu’elle estime l’avoir déshonoré.
Alors qu’elle entre dans la police enthousiaste et optimiste, elle va revoir ses ambitions un peu à la baisse, en agissant en fonction de ses capacités mais n’hésitera pas à sortir des règles.

Ce que je pense de Judy Hopps ?

Judy est typiquement un personnage que j’aime suivre, elle a un dynamisme et une bonne humeur communicatifs et on s’attache à elle, on a envie de la suivre dans ses péripéties. J’aime beaucoup le fait que son caractère déterminé et son sang-froid tranchent totalement avec son apparence innocente et inoffensive. Et surtout, elle n’est pas superficielle et veut s’accomplir et grandir par elle-même.



Arrow A vous de désigner le meilleur film Disney de princesses !
Arrow A vous de désigner la meilleure chanson de DA Disney !

Nouveau sur SensCritique ! Mon profil ici
Revenir en haut Aller en bas
Brozen

avatar

Féminin
Age : 18
Messages : 751
Localisation : A Zootopie, dans le quartier de Tundratown
Inscription : 01/10/2016

MessageSujet: Re: J'analyse les personnages Disney Lun 16 Avr 2018 - 19:30

Très bonne analyse! ^^ Je pense que si Judy a été conçue pour être aussi mignonne, c'est pour qu'elle soit encore moins prise au sérieux par les gros bras de la police. Si elle était plus terrifiante, elle aurait sans doute moins eu à prouver.


Lien de mon blog: Les Critiques d'Erizu Teriyaki

Revenir en haut Aller en bas
Florian d'Arendelle

avatar

Masculin
Age : 19
Messages : 769
Localisation : Sur le trône d'Arendelle
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: J'analyse les personnages Disney Lun 23 Avr 2018 - 17:05

Fiche personnage : Thomas



Thomas est membre de l’équipe de marins anglais qui débarquent en Amérique du Nord dans Pocahontas, une Légende Indienne. Des membres secondaires, il est le plus développé et celui qui se démarque le plus. Penchons-nous sur ce marin pas vraiment ordinaire.

Apparence

Thomas est un jeune garçon tout ce qu’il y a de plus modeste et « banal ». Il passerait presque inaperçu. Il est vêtu modestement, d’une chemise grise grande ouverte, un pantalon et des bottes marron, et un béret ; en somme, rien d’extravagant ou qui sorte du lot. En revanche, par rapport aux autres hommes, il est parfaitement rasé et a les cheveux coupés bien plus court, ce qui tend à rappeler son jeune âge. Dans le même esprit, son visage est dessiné bien plus finement que les autres, et il n’a pas de larges épaules ou des gros bras.
Il n’y a rien d’autre à dire sur l’aspect physique, et c’est bien l’idée : je crois que Thomas aurait fait un parfait figurant si on ne s’était pas intéressé à lui, tant il paraît « normal » au premier abord. Il n’a rien d’un homme costaud et dur, il paraît même frêle au milieu des autres marins.

Personnalité

C’est évident, Thomas sort tout juste de sa jeunesse. L’idée de traverser l’océan et découvrir de nouvelles terres l’émerveille comme un enfant. Il se persuade très vite qu’il peut trouver beaucoup d’or et faire fortune. D’ailleurs, il voit en John Smith un héros avant même de le connaître. Mais à vrai dire, il n’a pas toutes les aptitudes d’un « vrai » marin, notamment il fait preuve de maladresse, ce qui se révèle dangereux un fusil dans les mains. Il a également tendance à suivre muettement ceux qui l’entourent, notamment il se colle souvent à John Smith, mais c’est normal puisqu’il cherche des repères. En somme, il donne l’impression d’être perdu dans l’expédition, comme s’il était sorti d’une certaine tranquillité.
On a le sentiment que Thomas n’a pas été préparé à une expédition si importante, et le gouverneur Ratcliffe se demandera d’ailleurs à quoi il doit sa place dans l’équipage. Sa timidité et sa maladresse ne le prédestinaient pas à devenir un bon marin.

Ce qu’on sait sur Thomas

Presque rien à vrai dire. Au tout début du film, on le voit simplement saluer sa petite famille, à qui il montre beaucoup d’affection. Sinon, on ne dit rien sur son parcours, sur la possible formation qu’il a reçue avant de devenir marin ; lui-même n’en parle jamais. On peut supposer qu’il le soit devenu de son plein gré, par envie de voyager et de découvrir d’autres paysages, pour changer de la tranquillité qu’il semblait vivre avec sa famille.
J’en suis vraiment désolé mais là, je sèche. Thomas est l’un des personnages les plus mystérieux qui soit : on ne sait strictement rien sur lui ! Même durant l’expédition, il ne parle pas de sa vie quotidienne, ni de ses expériences passées, alors que cela l’aurait peut-être rendu plus intéressant.

Evolution

Paradoxalement, plus les plans du gouverneur Ratcliffe se compliquent, plus le conflit se rapproche, et plus Thomas tire son épingle du jeu. Bien que suivant toujours systématiquement les ordres, il parvient peu à peu à s’émanciper et s’affirmer comme un marin qui le mérite. Son premier tir au fusil réussi aura de graves conséquences, mais il ne se laisse pas impressionner, et c’est lui qui persuadera le reste de l’équipage de secourir John Smith. Et quand celui-ci se sacrifie devant le chef des Indiens, c’est encore Thomas qui ordonne d’emprisonner son propre chef, alors que tous comprennent grâce à lui qu’ils ne servaient que d’esclaves.
On dit souvent que c’est dans la difficulté qu’on découvre les gens, et c’est tout à fait le cas pour Thomas, et dans le bon sens. On a du coup l’impression qu’il se cachait, et met les complications à son profit pour montrer son courage, et surtout parvient à se libérer quelque peu de l’ombre de John Smith.

Ce que je pense de Thomas ?

Si Thomas ne fait pas partie de mes personnages préférés, je trouve qu’il y a un intérêt à le suivre. Il ne cherche pas à faire de la figuration et fait des efforts pour ne pas passer inaperçu, lui qui paraît si peu prêt pour l’expédition dans laquelle il est embarqué. Il aurait fallu qu’on en sache plus sur lui, il manque quelques informations de base sur son passé, pour qu’on s’attache vraiment à lui.



Arrow A vous de désigner le meilleur film Disney de princesses !
Arrow A vous de désigner la meilleure chanson de DA Disney !

Nouveau sur SensCritique ! Mon profil ici
Revenir en haut Aller en bas
Brozen

avatar

Féminin
Age : 18
Messages : 751
Localisation : A Zootopie, dans le quartier de Tundratown
Inscription : 01/10/2016

MessageSujet: Re: J'analyse les personnages Disney Lun 23 Avr 2018 - 18:46

Oh, alors tu as suivi mes conseils. ^^ Ce serait étonnant qu'il fasse partie de tes personnages préférés, il est très secondaire. Mais ça n'empêche pas que ce personnage m'a toujours fascinée, pour un personnage bien secondaire. Il paraît tout innocent et fragile, et pourtant l'histoire ira jusqu'à le faire tuer Cocoon, je trouve ça vraiment intéressant. Quand je le vois, j'ai envie de l'aider, le p'tit gars. x)


Lien de mon blog: Les Critiques d'Erizu Teriyaki

Revenir en haut Aller en bas
Florian d'Arendelle

avatar

Masculin
Age : 19
Messages : 769
Localisation : Sur le trône d'Arendelle
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: J'analyse les personnages Disney Lun 23 Avr 2018 - 18:57

@Brozen a écrit:
Oh, alors tu as suivi mes conseils. ^^
Pour une fois que c'est moi qui te suis et pas l'inverse.

@Brozen a écrit:
Ce serait étonnant qu'il fasse partie de tes personnages préférés, il est très secondaire.
...Et ? J'aime bien Vitani par exemple, pourtant elle est tout aussi secondaire. scratch

@Brozen a écrit:
Il paraît tout innocent et fragile, et pourtant l'histoire ira jusqu'à le faire tuer Cocoon, je trouve ça vraiment intéressant. Quand je le vois, j'ai envie de l'aider, le p'tit gars. x)
Pardon ?? Comment t'as appelé Kocoum ? Shocked Laughing
Mais il laisse effectivement une impression de "Qu'est-ce que je suis venu faire dans cette galère ?". Après, le pauvre, ça doit être la première fois qu'il quitte son village. x)



Arrow A vous de désigner le meilleur film Disney de princesses !
Arrow A vous de désigner la meilleure chanson de DA Disney !

Nouveau sur SensCritique ! Mon profil ici
Revenir en haut Aller en bas
Brozen

avatar

Féminin
Age : 18
Messages : 751
Localisation : A Zootopie, dans le quartier de Tundratown
Inscription : 01/10/2016

MessageSujet: Re: J'analyse les personnages Disney Mar 24 Avr 2018 - 16:05

Mince, j'ai écrit un peu vite quand j'ai parlé de Kocoom, je me relis jamais! Razz
Ouais, sur le coup, j'avais pas pensé à Vitani. Mais personnellement, je trouve que ce n'est pas toujours facile de beaucoup s'intéresser à un personnage sur lequel l'histoire ne se centre pas beaucoup. ^^


Lien de mon blog: Les Critiques d'Erizu Teriyaki

Revenir en haut Aller en bas
Florian d'Arendelle

avatar

Masculin
Age : 19
Messages : 769
Localisation : Sur le trône d'Arendelle
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: J'analyse les personnages Disney Mer 25 Avr 2018 - 13:40

Fiche personnage : Phoebus



Phoebus est le capitaine de la garde parisienne dans Le Bossu de Notre-Dame, sous les ordres du juge Frollo. Celui-ci lui donne pour mission de capturer et rassembler tous les gitans résidant clandestinement dans Paris. Voyons qui se cache derrière le fidèle guerrier.

Apparence

A coup sûr, Phoebus sort du lot parmi le peuple parisien. Chevelure blonde bien coiffée, barbichette bien taillée, yeux bleus, carrure grande et imposante, Phoebus a l’allure d’un valeureux guerrier, il ressemble presque à un prince, allure renforcée par sa cape bleu roi et son armure dorée, rappelant parfaitement son grade de capitaine. Il a aussi l’attitude qui va avec, se tenant toujours droit, marchant d’un pas assuré, le regard parfois gentiment rieur, parfois sévère. Et son expression qui peut paraître fermée et dure cache sa bonté.
L’apparence de Phoebus correspond en tous points à l’idée que l’on se fait d’un chef, d’un guerrier, et il a justement été conçu pour qu’on le remarque au milieu des Parisiens. Même s’il n’est pas un prince Disney, il s’apparente à eux.

Personnalité

Si Phoebus a réussi dans la voie militaire, c’est parce qu’il est un homme de confiance, qui reste droit dans ses bottes et qui respecte les règles établies. D’ailleurs, il prend sa fonction et sa tâche à cœur, il accepte toujours les ordres de Frollo sans broncher. Il a aussi un sens aigu de la justice et un bon cœur, ainsi il se place toujours du côté des opprimés et apporte sa modeste aide pour corriger les injustices. Il fait preuve de beaucoup de sagesse et se met rarement en colère, uniquement quand il se sent offensé ou voit de l’injustice. Mais il n’est pas infaillible, et ne résiste pas aux charmes d’Esméralda, notamment lors de sa danse, oubliant qu’elle est une supposée ennemie.
Phoebus fait honneur à son grade de capitaine, il en a les valeurs et l’attitude requises, ce qui ne l’empêche pas d’avoir sa propre idée de la justice et d’agir parfois de son propre chef.

Ce qu’on sait sur Phoebus

Phoebus a été rappelé à Paris alors qu’il était parti en guerre, on pourrait penser à la Guerre de Cent Ans mais elle s’est achevée bien avant 1482, année où se déroule le film. Pour le reste, c’est le mystère complet. On ne sait pas s’il a une famille, ni de quel milieu il vient, ni quels exploits militaires il a accomplis auparavant. On suppose quand même qu’il doit avoir dix ou quinze ans d’expérience.
Comme pour Thomas, je serai incapable d’en dire plus, car tout simplement on ne nous dit rien sur les origines et le passé de Phoebus. Mais à vrai dire, ce n’était pas nécessaire puisqu’on s’attache surtout à son attitude vis-à-vis du plan de Frollo.

Evolution

Alors qu’il semblait compréhensif devant les intentions de Frollo, lorsque celui-ci décide de capturer avec violence tous les gitans de Paris, dégoûté par ses agissements inhumains, Phoebus finit par s’insubordonner, n’écoutant que sa bonté et son esprit de justice. Il n’hésite ainsi pas à mettre en péril toute sa carrière militaire, et risque même la mort devant la furie de Frollo. Il surmonte facilement ses rancœurs envers Quasimodo et le persuade d’aider les gitans avec lui, mais ceux-ci ne lui font confiance que difficilement, malgré l’assurance et la confiance qu’il dégage. Il n’hésite pas à combattre ses propres soldats, restés subordonnés à Frollo, et se muera même en héros en sauvant Quasimodo d’une terrible chute.
Phoebus devient de moins en moins ambivalent, et penche progressivement du côté de la vraie justice, quitte à se saboter, ce qui prouve qu’il pense d’abord aux autres, et notamment à ceux qui subissent l’injustice.

Ce que je pense de Phoebus ?

Je pense qu’il n’y a pas besoin d’en savoir beaucoup sur lui, ni de le voir longtemps en action, pour voir en Phoebus un bon personnage. Son avantage est de ne pas correspondre au guerrier type qui se subordonne bêtement à son chef ; cependant, je trouve dommage que son ambivalence qui le caractérisait s’efface trop vite, il aurait dû pencher plus entre les deux côtés et laisser une certaine interrogation sur sa vraie position.



Arrow A vous de désigner le meilleur film Disney de princesses !
Arrow A vous de désigner la meilleure chanson de DA Disney !

Nouveau sur SensCritique ! Mon profil ici
Revenir en haut Aller en bas
Florian d'Arendelle

avatar

Masculin
Age : 19
Messages : 769
Localisation : Sur le trône d'Arendelle
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: J'analyse les personnages Disney Ven 27 Avr 2018 - 9:58

Si vous comptez bien, cette nouvelle fiche est la huitième, et comme le 8 est en quelque sorte "mon" chiffre, alors pour cette nouvelle fiche, je ne pouvais pas me pencher sur quelqu'un d'autre que :

********************

Fiche personnage : Elsa



La reine Elsa d’Arendelle est l’héroïne aux pouvoirs glacés de La Reine des Neiges. Le jour de son couronnement, elle laissa échapper ses pouvoirs, jusqu’alors tenus secrets, et s’enfuit sous la panique. C’est l’un des personnages Disney qui mérite le plus d’être décryptée.

Apparence

Même en restant objectif, je trouve qu’Elsa est l’une des plus belles femmes conçues par les studios Disney. Les premiers concept-arts la présentaient brune mais, certainement compte tenu de ses pouvoirs, elle porte une chevelure blond platine brillante et une longue tresse qui la rendent unique. Etonnamment, son regard bleu ciel adoucit plus souvent qu’il ne perce. Et pour l’adoucir encore, par rapport aux premiers dessins, son visage est arrondi et sa silhouette affinée. Elle troquera sa lourde et sombre robe de reine pour une robe bleu ciel bien plus légère mais aussi très brilante, presque aveuglante selon la source de lumière. Elsa se force à se présenter comme le veut son statut de reine, droite, assurée et sereine mais on la voit souvent penchée, recroquevillée lorsqu’elle sombre dans ses doutes.
Conçue au départ comme une sorcière, Elsa a été changée en femme complexe comme on la connaît, et son apparence a suivi ce changement, avec des formes et traits plus doux. Pourtant, on peut lui trouver encore quelques aspects « maléfiques », comme sa coiffure, ses yeux bleu clair ou son corps et ses bras et jambes fins.

Personnalité

Depuis le jour où elle a manqué de tuer sa petite sœur, Elsa est une jeune femme douteuse, refermée sur elle-même et distante avec les gens, même avec ceux qui lui sont chers. Ainsi, elle prend peur à l’idée de rencontrer son peuple lors de son couronnement. Sous la pression qu’elle peut subir, ses pouvoirs peuvent lui échapper et cela ne fait que perdre plus encore confiance en elle-même. En fait, ce n’est que dans la solitude qu’elle se sent pleinement sereine et en paix avec elle-même, ce que l’on peut trouver curieux puisque c’est dans cette même solitude qu’Elsa a grandi et tenté en vain de maîtriser ses pouvoirs. Pourtant, Elsa n’a rien de volontairement mauvais en elle, au contraire, elle veut faire le bien mais elle ne sait pas comment.
Elsa a un bon fond mais, de par son douloureux vécu, elle ne peut et ne sait pas l’extérioriser, et ses doutes continuels la font mal utiliser ses pouvoirs, et elle passe ainsi pour mauvaise aux yeux des autres. La curiosité est que la solitude semble être son seul refuge, alors qu’elle a causé son enfance malheureuse.

Ce qu’on sait sur Elsa

Elsa est la fille du roi et de la reine d’Arendelle, royaume fictif apparenté à la Norvège. Elle est née avec le pouvoir de créer et maîtriser la neige et la glace, pouvoir dont l’origine nous reste un mystère (et c’est tant mieux). Enfant, elle manqua de tuer sa sœur alors qu’elles jouaient dans la salle de bal, malheureux événement qui provoqua son isolement et lui fit perdre toute confiance en elle. Comme personne ne savait rien de ses pouvoirs, le jour de son couronnement, en les laissant s’échapper, elle prit la fuite hors du royaume et se bâtit un palais de glace dans les Montagnes du Nord. Pourtant, successivement, sa sœur et un mystérieux prince la retrouvèrent et celui-ci la condamna à l’exécution mais elle parvint à s’échapper.
Alors qu’elle est issue du plus aisé qui soit des milieux, alors qu’Elsa avait une voie tracée dans la réjouissance et la sérénité, un malheureux geste la remplit de détresse et de doutes, et on ne peut pas dire que ses parents l’aient aidée à se construire, c’est comme s’ils l’avaient abandonnée alors que ce n’était pas leur intention. Elsa a dû se construire par elle-même mais sa peur d’elle-même l’en empêcha.

Evolution

Isolée hors du royaume, la reine en fuite se sentit enfin libérée, délivrée de ne plus avoir à mentir et se cacher. Pour marquer le coup, elle s’établit dans un palais translucide de sa création. Mais quand elle apprit qu’elle avait plongé Arendelle dans l’hiver, elle sombra de nouveau dans ses doutes et ses pouvoirs lui échappèrent à nouveau sur sa sœur, geste qu’elle regretta presque immédiatement. Elle est désormais prête à tout pour rester seule, quitte à tuer tous ceux qui l’approchent. Curieusement, c’est quand l’étau se referme sur elle qu’elle commence à contrôler ses pouvoirs. Finalement capturée, elle constata avec désolation l’étendue des dégâts qu’elle avait causés sans le vouloir. Et la supposée mort de sa sœur l’abattit complètement, pensant l’avoir tuée mais par un concours de circonstances, elle se retrouvèrent et purent enfin vivre heureuses.
Elsa pensait trouver un refuge loin de la civilisation, où elle se sentirait enfin heureuse, mais la moindre allusion à ses pouvoirs où à une chose qui lui est chère la fait de nouveau sombrer. Elsa oscille sans cesse entre sérénité et doutes.

Qu’est-ce que je pense d’Elsa ?

Fascinante ! Merveilleuse ! Géniale ! Je pourrais encore trouver d’autres superlatifs pour qualifier mon personnage préféré de toute la gamme Disney. Dès mon premier visionnage de La Reine des Neiges, j’ai été séduit par la belle blonde. Son vécu, sa psychologie, son instabilité, son mal-être ont tout de suite attisé ma curiosité et m’on fait avoir de l’affection pour elle. C’est d’ailleurs parce qu’elle me fascine tant que je trouve dommage qu’elle soit encore si peu exploitée, même dans les spin-offs sortis après le film.



Arrow A vous de désigner le meilleur film Disney de princesses !
Arrow A vous de désigner la meilleure chanson de DA Disney !

Nouveau sur SensCritique ! Mon profil ici
Revenir en haut Aller en bas
Brozen

avatar

Féminin
Age : 18
Messages : 751
Localisation : A Zootopie, dans le quartier de Tundratown
Inscription : 01/10/2016

MessageSujet: Re: J'analyse les personnages Disney Ven 27 Avr 2018 - 12:49

Ouiiii! Je savais que ce serait elle, la huitième! ^^
Très bonne analyse, on sent bien tout ton amour du personnage! Pour le château, tu dis que sa transparence est un symbole de son secret qu'elle ne cache plus, mais il est intéressant de noter que son château est dans le creux de la montagne, et non au sommet. Comme si elle prétendait ne plus se cacher, mais ne parvenait pas à montrer sa vraie elle avec autant de fierté qu'elle le dit. En tout cas, c'est en partie pour ça que j'adore ce personnage. Voir dans un film familial un héros qui se ment autant à lui-même, c'est rare et très fascinant.


Lien de mon blog: Les Critiques d'Erizu Teriyaki

Revenir en haut Aller en bas
Florian d'Arendelle

avatar

Masculin
Age : 19
Messages : 769
Localisation : Sur le trône d'Arendelle
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: J'analyse les personnages Disney Ven 27 Avr 2018 - 13:46

Translucide, pas transparent, nuance. Razz

Ce point est délicat à analyser : d'un côté, le fait qu'Elsa s'établisse au creux de la montagne appuie le fait qu'elle soit toute en contradictions, puisqu'elle clame qu'elle n'a plus à se cacher mais veut que son refuge reste un mystère pour le peuple d'Arendelle. Et pour cause : a-t-elle envie qu'on vienne la repêcher et la ramène au royaume ?

Sinon, elle aurait pu s'établir au sommet de la montagne, qui reste bien visible depuis le royaume, en disant au peuple "regardez où je me suis installée, essayez de venir me rattraper !", mais ça ne lui ressemblerait pas, Elsa n'a aucun mauvais fond, elle ne se permettrait pas de narguer son peuple.

Ou alors, elle aurait pu se dire que, comme tout le monde la voit désormais comme un monstre et la craint, personne ne viendrait la chercher, alors qu'elle se rende visible de tous ou pas, peu importe. Mais comme elle n'est pas sotte, elle pense bien que tout le monde va vouloir la faire disparaître, alors elle se cache.



Arrow A vous de désigner le meilleur film Disney de princesses !
Arrow A vous de désigner la meilleure chanson de DA Disney !

Nouveau sur SensCritique ! Mon profil ici
Revenir en haut Aller en bas
Florian d'Arendelle

avatar

Masculin
Age : 19
Messages : 769
Localisation : Sur le trône d'Arendelle
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: J'analyse les personnages Disney Ven 8 Juin 2018 - 13:55

Fiche personnage : Bernard



Bernard est le concierge de la SOS Société qui, associée à la déléguée hongroise Bianca, part sauver Penny dans Les Aventures de Bernard & Bianca. Alors qu’il n’est pas au départ inspiré par le voyage, il se révèlera malgré lui en héros. Penchons-nous sur la sympathique souris grise.

Apparence

Rien en apparence ne fait de Bernard un héros, et tous ses points physiques et esthétiques traduisent sa modeste condition. Déjà, son pelage gris et ses rondeurs ne font pas de lui un modèle de « beau » souriceau. Petit détail intriguant, il n’a pas le fond des yeux blancs contrairement aux autres souris. Loin des habits élégants des membres de la SOS Société, il revêt seulement un pull rouge délavé qui trahit son embonpoint et porte toujours un béret brun. Il se tient souvent penché et fronce souvent les sourcils, signe ou de son manque d’assurance, ou de son doute constant.
Je ne pense pas qu’on puisse en dire tellement plus, vu le manque de contenu et l’apparence simpliste de Bernard. Je dirais simplement que son apparence traduit parfaitement son refus de se mettre en valeur, et surtout il est aux antipodes de sa partenaire improvisée, la coquette et gracieuse Miss Bianca.

Personnalité

Comme dit juste avant, Bernard ne cherche absolument pas à sortir du lot, et d’ailleurs on le sent un peu mal à l’aise en public, il a notamment une forte tendance à bégayer. Il a un caractère un peu grognon sur les bords, mais Bianca semble s’en accommoder. Un paradoxe apparaît entre son tempérament parfois pressé et ses diverses peurs, notamment de voler à dos d’albatros ou de mettre les pieds dans des endroits sombres. Il refuse d’ailleurs au départ la proposition d’accompagner Bianca et baisse souvent les bras lorsque la tâche qui leur est confiée s’avère trop compliquée. Néanmoins, il fait preuve d’intelligence et d’esprit critique, cherchant toujours des solutions aux problèmes. Il est très superstitieux, en témoigne sa phobie maladive du numéro 13, et passe même un instant pour sexiste quand il remarque « On ne doit pas y envoyer Miss Bianca, c’est dangereux ».
Le caractère et la personnalité de Bernard ne donnent à priori pas envie d’en faire un exemple, pourtant il se montrera meilleur qu’il n’en paraît.

Ce qu’on sait sur Bernard

Pas grand-chose. On sait simplement qu’il officie à la SOS Société en tant que concierge, et qu’il possède la nationalité étasunienne (on le saura dans Bernard & Bianca au Pays des Kangourous, où il est devenu ambassadeur des Etats-Unis de la SOS Société). On ne nous dit rien sur une éventuelle famille ou des amis, ni comment il est arrivé à la SOS Société. On peut cependant supposer qu’il voyage beaucoup quand il déclare « Moi, j’adore le train ». On sait au moins qu’il n’a jamais visité le Bayou du Diable puisqu’il se renseigne sur les lieux durant le voyage.
Comme pour Thomas, navré de devoir faire si court mais le film ne nous en dit que très peu sur Bernard ! D’autant qu’il ne semble pas du genre à déballer toute sa vie comme ça. Néanmoins, cela suffit à rendre cohérentes ses actions.

Evolution

Bien malgré lui, Bernard deviendra sauveteur improvisé. Notamment, il apprendra à surmonter ses peurs, en s’approchant de la cage d’un lion ou en traversant la remontée d’eau dans la caverne. D’abord timide et réticent à accompagner Bianca, et même gêné quand elle s’approche trop près de lui, il finira par se sentir attiré par la charmante souris blanche, au point même qu’il lui refuse de se mettre en danger. Personnage au départ solitaire, il apprendra peu à peu à s’ouvrir aux autres et aussi à prendre confiance, les encouragements des ambassadeurs lui donnent le sourire et de la fierté. Néanmoins, le voyage dans le Bayou du Diable semble lui avoir suffi au niveau aventure, puisque c’est bien contre sa volonté que Bianca l’embarque tout de suite après dans un autre sauvetage.
Sous la contrainte ou par lui-même, Bernard prouvera sa valeur mais ne semble pas près à jouer les justiciers, ayant toujours vécu sans soucis. Il se découvrira des qualités que lui-même ne devait pas soupçonner.

Ce que je pense de Bernard ?

Bernard est l’anti-héros par excellence, timide, peureux et grognon. Et c’est justement le fait de mettre en lumière un personnage à l’existence banale et tranquille qui le rend intéressant. Sans être méchant, il s’accorde parfaitement à l’ambiance grise du film. Son duo avec Bianca fonctionne sans accroc, malgré leurs conceptions opposées, et se laisse apprécier. Il n’est pas ma souris préférée dans les films Disney, j’aurais tendance à lui préférer Timothée, plus enjoué et dynamique, mais n’est pas détestable pour autant, au contraire il fait un sympathique ami, sans plus.



Arrow A vous de désigner le meilleur film Disney de princesses !
Arrow A vous de désigner la meilleure chanson de DA Disney !

Nouveau sur SensCritique ! Mon profil ici
Revenir en haut Aller en bas
Brozen

avatar

Féminin
Age : 18
Messages : 751
Localisation : A Zootopie, dans le quartier de Tundratown
Inscription : 01/10/2016

MessageSujet: Re: J'analyse les personnages Disney Ven 8 Juin 2018 - 18:11

C'est cool que tu te sois centré sur Bernard, malgré sa personnalité simple je le trouve vraiment attachant. Comme tu le dis, le fait qu'il ait commencé sa vie de façon complètement banal, et ait été complètement improvisé dans le sauvetage de Penny, je trouve que ça donne vraiment quelque chose au personnage. ^^
C'est dommage que tu n'ai pas plus parlé de Bernard et Bianca au Pays des Kangourous, par contre. Je trouve qu'il y a pas mal à dire, on note qu'il devient encore plus badass que jamais, puisqu'il doit sauver un peu tout le monde à la fin (même si ça se fait au détriment de la personnalité de Bianca, qui paraît juste comme une demoiselle en détresse).


Lien de mon blog: Les Critiques d'Erizu Teriyaki

Revenir en haut Aller en bas
Christmas

avatar

Masculin
Age : 59
Messages : 5462
Localisation : Rezé 44
Inscription : 09/08/2009

MessageSujet: Re: J'analyse les personnages Disney Ven 8 Juin 2018 - 18:42

Travail passionnant bravo
Revenir en haut Aller en bas
Florian d'Arendelle

avatar

Masculin
Age : 19
Messages : 769
Localisation : Sur le trône d'Arendelle
Inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: J'analyse les personnages Disney Sam 9 Juin 2018 - 15:58

@Brozen a écrit:
C'est dommage que tu n'ai pas plus parlé de Bernard et Bianca au Pays des Kangourous, par contre. Je trouve qu'il y a pas mal à dire, on note qu'il devient encore plus badass que jamais, puisqu'il doit sauver un peu tout le monde à la fin (même si ça se fait au détriment de la personnalité de Bianca, qui paraît juste comme une demoiselle en détresse).

J'ai vu une fois Bernard & Bianca au Pays des Kangourous, et il ne m'a pas laissé un grand souvenir. Je n'ai pas eu le même feeling que quand, enfant, je l'avais en livre illustré. Mais je me rappelle qu'à cette époque (du livre), je pensais que Bernard voyait Jake comme un ennemi. Razz

Merci Christmas ! Smile



Arrow A vous de désigner le meilleur film Disney de princesses !
Arrow A vous de désigner la meilleure chanson de DA Disney !

Nouveau sur SensCritique ! Mon profil ici
Revenir en haut Aller en bas
 
J'analyse les personnages Disney
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Living Disney :: Le Royaume des enfants-