AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 La représentation des femmes et des hommes chez Disney

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Selon vous, ces représentations sont... ?
Généralement bonnes
46%
 46% [ 17 ]
Plutôt moyennes
0%
 0% [ 0 ]
Généralement mauvaises
3%
 3% [ 1 ]
Dépendent des personnages, films et/ou des époques
38%
 38% [ 14 ]
Trop fantasmées
13%
 13% [ 5 ]
Total des votes : 37
 

AuteurMessage
Flounder69

avatar

Masculin
Age : 24
Messages : 2151
Localisation : France
Inscription : 06/10/2012

MessageSujet: La représentation des femmes et des hommes chez Disney Jeu 28 Déc 2017 - 20:59



La représentation des femmes et des hommes chez Disney


Depuis Blanche Neige en 1937, la représentation des femmes chez Disney n'a cessé d'évoluer au fil des années et des changements dans la société. Souvent décriées comme image presque dégradante et clichée de la demoiselle en détresse qui attend sagement le prince charmant, les princesses Disney méritent-elles vraiment toutes ces critiques ? Surtout que leurs homologues masculins, qui font étonnamment moins de bruits, ne sont pas toujours bien plus actifs et/ou présents dans leurs histoires.

Mais hors des princes et princesses, qui sont souvent en première ligne de mire, c'est une multitude de personnages variés qui apparaissent au fil des différents films. Qu'en est-il de ces personnages-là ? D'ailleurs, les personnages anthropomorphes permettent-ils plus de libertés dans ces différentes représentations ?

Faut-il replacer ces représentations dans le contexte de la sortie du film selon vous ? Ces représentations n'ont-elles pas été finalement assez avant-gardistes ? Ou au contraire toujours à la traîne ?


Revenir en haut Aller en bas
Brozen

avatar

Féminin
Age : 18
Messages : 705
Localisation : A Zootopie, dans le quartier de Tundratown
Inscription : 01/10/2016

MessageSujet: Re: La représentation des femmes et des hommes chez Disney Ven 29 Déc 2017 - 11:31

Pour moi, il n'y a que dans Blanche-Neige et les Sept Nains que la place des hommes et des femmes était un peu limite. Même quand on exclut le Prince, on a quand même toujours une jeune fille qui reste travailler à la maison, pendant que les hommes vont travailler. ^^ Mais sinon, j'ai voté "Généralement bonnes" car sinon dans l'ensemble, je n'ai jamais trouvé les studios Disney aussi sexistes qu'il fait bon de dire. Car même en piochant parmi les plus vieux Disney, on trouvait déjà des personnages féminins avec du tempérament, comme Féline (surtout quand elle est petite) ou Clochette. Les personnages féminins savaient aussi déjà plutôt bien se rendre utiles, comme c'est le cas de toutes les fées que l'on voit. Quant aux personnages masculins, je trouve qu'ils sont à l'image des féminins. Pour moi, à part quelques exceptions comme La Belle au Bois Dormant (où la femme apparaît plus comme un trophée) ou Cendrillon (où là, c'est surtout le prince qui l'est), les héros ont évolué en même temps que les héroïnes. Je n'ai pas l'impression qu'à une époque, on laissait entendre que l'un des deux sexes était inférieur à l'autre.
Pour moi, c'est juste qu'autrefois les personnages étaient généralement moins complexes, et correspondaient donc un peu plus à des archétypes crées par la société. Mais avec le temps, les personnages ont généralement une personnalité un peu plus à eux, qui leur permettent d'être plus que "l'homme" ou "la femme".


Lien de mon blog: Les Critiques d'Erizu Teriyaki

Revenir en haut Aller en bas
Coppelius

avatar

Messages : 230
Inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: La représentation des femmes et des hommes chez Disney Sam 30 Déc 2017 - 10:43

Alors tout d’abord, oui, je pense qu’un film ne peut pas se regarder et surtout s’analyser sans prendre en compte son contexte historique. Blanche Neige a fait son apparition il y a 80 ans, et son personnage est révélateur de ce qu’était la société à l’époque. Dans les années 30, le rôle des femmes au cinéma était souvent limité. Le problème ne vient donc pas spécifiquement des studios Disney, qui, pour le coup, sont presque victimes de leur succès. En effet, combien de films des années 30 sont encore aussi connus et passent de générations en générations? Si le film véhicule des valeurs ou une image qui déplaisent, les parents d'aujourd'hui ont la liberté de ne pas le montrer à leurs jeunes enfants ou, encore mieux, de s'en servir comme base d'une discussion sur ce que devrait être pour eux la place des femmes et des hommes à la maison. Déjà dans les 90s, quand Gaston exposait à Belle sa vision de la famille idéale, Belle ne semblait pas particulièrement ravie cette perspective d'avenir. Donc, se baser sur un personnage et un film vieux de 80 ans, pour dénoncer le sexisme des studios Disney en général, c’est volontaires ignorer les productions bien plus récentes, et faire preuve d’une certaine paresse intellectuelle.
Je n'avais jamais trop penser à aborder le sujet de la représentation des femmes et des hommes chez Disney, non pas forcément en étudiant les personnages principaux, mais les personnages secondaires, et quelques constats s’imposent.
Premièrement, il me semble que les personnages secondaires sont majoritairement des personnages masculins. C’est apparemment d’ailleurs le cas encore aujourd’hui au cinéma, ou les personnages féminins sont moins nombreux. Mais parmi ces personnages masculins, on pourrait dire que beaucoup représente les hommes de façon peu valorisante. Parlons des acolytes du méchants ou de la méchante du film. Ce sont à chaque fois des hommes. Souvent ils sont malhonnêtes, sales, poltrons, carrément idiots, ou tout ça en même temps : le chasseur dans Blanche Neige, le renard et le chat dans Pinocchio, les hommes de mains de Cruella ou de Medusa, Wiggins, Phyloctete,etc... Même les serviteurs monstrueux de Maléfique, ou Peine et Panique dans Hercule sont des personnages masculins. Idem pour les animaux: Diablo, Flotsam et Jetsam, Iago. Dans le genre, le seul personnage féminin qui me vient à l'esprit c'est le varan Joanna dans Bernard et Bianca au pays des kangourous.. Bien évidemment, certains de ses personnages reste néanmoins intéressanst et attachants ,et ils sont ainsi en grande partie parce qu'ils sont du "côté obscur", mais c’est quand même curieux de constater qu'ils sont dans la très grande majorité masculins. Si Kronk avait était Kronkette, bimbo écervelée, je pense que le personnage aurait dérangé beaucoup de monde. C’est pour ça par exemple que j’ai trouvé le personnage de Charlotte dans La princesse et la grenouille, beaucoup plus original que celui de Tiana: elle assume son côté princesse, superficiel, mais au fond à un grand cœur. Les héroïnes Disney les plus récentes se ressemblent beaucoup, en ce qui concerne leur personnalité et leur parcours dans le film. Je faisais cette critique il y a un an au sujet de Mona. Dans les dernière production, on sent globalement la volonté de faire une héroïne exemplaire, intelligente, débrouillarde, sportive (au moins depuis Jasmine, qui, si elle est une princesse capable de jouer de ses charmes, est aussi capable de sauter à la perche entre deux bâtiments, beaucoup l'oublient). Ces héroïnes comme Tiana, Raiponce, Anna, Judy, Moana, se caractérisent par leur personnalité attachante, le rêve qu’elles ont envie d’accomplir, leur enthousiasme qui pour certaines est proche d’une grande naïveté. Si on ne met plus l’accent ouvertement sur leur admirable beauté physique, elles restent néanmoins d’une moralité exemplaire, mais doivent par contre faire un bout de chemin avec un personnage masculin qui, lui, est autorisé à être vantard, roublard, un peu sale parfois: Naveen, Flynn,Kristoff, Nick, Maui ( par exemple, j’imagine mal la scène du pipi qui réchauffe l’eau en inversant la place des personnages, mais pourquoi la saleté serait elle plus admissible ou drôle quand elle vient d’un homme?)
Revenir en haut Aller en bas
Princess Meg
Modérateur
avatar

Masculin
Age : 22
Messages : 9652
Localisation : Dans la citadelle de Vahla Ha'Nesh.
Inscription : 07/06/2013

MessageSujet: Re: La représentation des femmes et des hommes chez Disney Sam 30 Déc 2017 - 16:23

Avant de répondre au sujet je me permet juste de faire une petite remarque sur ton commentaire coppelius : tu mets vraiment Philoctête dans le même sac que tous les complices de méchants ? Il a beau avoir un sale caractère, c'est quand même un gentil au départ. ^^
Sinon en acolyte de méchants féminins il y a Shenzi, Vitani, Helga Sinclair, Javotte et Anastasie, et j'en oublie sûrement ! Les femmes ne dont pas toujours représentées de façon très flatteuse (sans parler des méchantes comme Médusa, La Reine de Coeur, Madame Mim, Yzma, Cruella... ^^)

Sinon pour répondre au sujet je pense effectivement qu'on ne peut pas analyser un film sans le remettre dans son contexte. Il aurait été impensable dans les années 30 que Blanche Neige soit un personnage féminin débrouillarde, et au fort caractère. Elle correspond à l'image de la femme de cette époque. Je considère que, sur tous les Disney du vivant de Walt, les personnages féminins évoluaient en même temps que la condition de la femme dans la vraie vie. En revanche, après sa mort on se retrouve avec une rivambelle de films où la femme reste passive, comme dans les années 50, alors que la condition de la femme avait beaucoup évolué dans les années 70 et 80. Donc pour moi, Duchesse, Belle Marianne, Gertrude, Vixy, et éventuellement Penny, ne sont pas en accord avec leur temps. Mis à part Bianca qui fait tout de même partie des sauveteurs et à une forte personnalité (bien que toutefois très coquette et excentrique), toutes les autres ne représentent que des damoiselles dn détresse attendant d'être sauvées, ou bien juste des femmes passives qui n'agissent en rien dans l'intrigue.
Le tout premier personnage féminin à "commencer" à avoir un fort caractère, c'est Eilonwy. Je dis "commencer" car il y a eu des divergences d'opinions entre les animateurs "old school" (ceux qui préservaient l'image faussée de la femme en détresse plus en accord avec son temps) et les animateurs de la nouvelle génération qui, eux évoluaient avec leur temps. Eilonwy est donc le parfait exemple de ce phénomène et se retrouve au final avec une personnalité mal définie, tantôt damoiselle en détresse (elle attend qu'un preux chevalier vienne la sauver, elle s'émeut en voyant que Taram a volé une épée) tantôt princesse rebelle (elle n'hésite pas a engueuler/se moquer de Taram, elle prend quelques initiatives etc...)
C'est néanmoins à partir d'Eilonwy que les choses redeviendront "à la normale" après la période post-Walt où les personnages féminins restaient en retrait. À partir de là, tous les personnages féminins sont en accord avec leur temps et ont davantage de tempérament (Ariel, Jasmine, Nala, Esmeralda, Chicha, Kida, etc...) voire son carrément sarcastique (Jessica, Georgette, Mégara, etc...)
Depuis tous les Disney ont évolués avec leur temps jusqu'à Moana. C'est pourquoi il est nécessaire de prendre chaque film dans son contexte pour pouvoir les critiquer/analyser. Smile

Concernant les hommes je pense que c'est un peu similaire au traitement des femmes mais dans le sens inverse : Ils étaient actifs dans les premiers films, allaient sauver les demoiselles en détresse, mais au fur et à mesure les personnages masculins se sont un peu effacés pour laisser plus de place aux personnages féminins. Même si c'est Éric qui tue Ursula, on ne peut pas dire qu'il a plus de tempérament ou est plus actif qu'Ariel. Et dans Moana, bien que Maui soit actif, c'est Moana qui prend les choses en main depuis le début. Le fait qu'elle côtoie un homme pendant une partie du film ne fait que mettre en avant le fait qu'elle peut se débrouiller seule.

En revanche le constat est beaucoup plus négatif du côté des Pixar où les personnages féminins se comptent sur les doigts d'une main. Sur tous les films Pixar, seules Dory, Jessie, Elastigirl, Colette, EVE, Mérida, Joie, Tristesse et Cruze ont un réel impact sur le déroulement de l'intrigue. Et encore, elle sont toutes entourées d'une grande majorité de personnages masculins. Quand aux autres, elles ne sont là que pour la forme histoire de mettre une fille dans le film (sauf quand elle est évincée dès le départ). Alors certes, elles ont pour la plupart une forte personnalité et sont en accord avec leur temps, mais le simple fait de les mettre en minorité dans un film suffit à parler de sexisme. ><

Pour ma part j'aime beaucoup les personnages féminins c'est d'ailleurs pourquoi je n'ai jamais été hyper fan des Pixar car leur traitement des personnages féminins est vraiment à désirer. Ils font juste le minimum syndical...


Cliquez ici pour voir mes dessins en relief !
Pour accéder à ma chaîne YouTube dédiée à Disney, cliquez ici!


~ I am Illyria, god-king of the Primordium, shaper of things ~ Megara. My friends call me Meg, at least they would if I had any friend. ~ But I'm not broken, in my dream I win. In here, I'm nothing, a cosmic castaway. ~ Simba, it's to die for... ~
Revenir en haut Aller en bas
http://disneymeg.forumactif.org/forum
Childlike Empress

avatar

Féminin
Age : 28
Messages : 357
Localisation : Europe Orientale
Inscription : 20/11/2013

MessageSujet: Re: La représentation des femmes et des hommes chez Disney Lun 1 Jan 2018 - 15:28

Pour moi le sujet est un paradoxe... Je suis tres interesee de l'influence sociale des moyens de fiction (films, livres, jeux); donc je lis beaucoup d'articles et opinions sur le sujet "Disney Princesses"... La direction generale (merci beaucoup, SJW!) est de dire que les princesses sont des modeles mauvaises pour les enfants, parce qu'elles sont "feminines" dans le sens traditionel du mot. Mais au meme temps; les critiques de film et le fans sont malcontents parcequ'il n'y a pas beaucoup de personnages principales feminins... Les studios Disney sont peut-etre les seuls qui ont eu des personnages principales feminins sans les presenter comme "l'exception", pendant au moins 30 ans.

Les films Disney sont percus comme les "chick flicks" des enfants: faites pour les filles, avec des themes feminines qui sont inevitablement moques pour leur "femininite" (accuse de "superficialite" seulement parce qu'on considere les interets feminins comme "superficiels"). D'autre part, Pixar et les autres studios n'ont pas des personnages feminins (en dehors de Merida - qui est un example horrible pour moi!... Et la fille de Inside Out, qui est plus d'un enfant generique qu'un personnage feminin concret). Mais ils ne sont pas faites responsables pour l'attitude... qui est absente. Ils sont loues pour leurs contes "moins traditionels".

Donc le discours actuel me deranges. Beaucoup de ***** est jetee au chemin des princesses Disney et cela me semble une hypocrisie. Si on veut des personnages feminins; on doit accepter que beaucoup des filles veulent etre... FEMININS! Dans le sens traditionel ou pas. Les filles Disney sont jolies, oui. Ils portent des robes et ont les cheveux longues. Mais pendant leurs films, ils ont leurs propres voix (haha, sorry Ariel!); ils font leurs propres choix; et ont leur propre evolution de caractere. On doit accepter, comme societe, qu'une femme peut etre intelligente, ambitieuse, profonde - et en meme temps ne pas renoncer a son genre.

Pour moi le feminisme doit etre la philosophie d'egalite sociale et politique entre les femmes et les hommes. Et pour etre "feminist", un film ne doit pas masculiniser les personnages feminins (parce que le feminin est "superficiel" et "stupide"). Il doit representer tous les deux avec d'honnete et realisme. Il doit donner aux femmes le temps qu'il donne aux personnages masculines. Et aussi... Il doit RESPECTER ses personnages feminins. Disney fait toutes ces choses. C'est les autres studios qui ont des problemes sur ce front.

Ce n'est pas juste de critiquer Disney autant; quand ils sont les seuls qui representent constamment les femmes.


Desole, mon francais n'est pas tres bonne. Je comprends mais j'ai des difficultes en m'exprimer...
Enchantee de vous connaitre Smile

Mon magasin Society6: LINK
Mon magasin RedBubble: LINK
Mon profil deviantART: http://teo-hoble.deviantart.com/
Ma page Facebook: https://www.facebook.com/Teo.Hoble/
Revenir en haut Aller en bas
SnowTheDisneyKid

avatar

Masculin
Age : 18
Messages : 198
Inscription : 30/04/2016

MessageSujet: Re: La représentation des femmes et des hommes chez Disney Mar 2 Jan 2018 - 12:43

@Childlike Empress a écrit:
Pour moi le sujet est un paradoxe... Je suis tres interesee de l'influence sociale des moyens de fiction (films, livres, jeux); donc je lis beaucoup d'articles et opinions sur le sujet "Disney Princesses"... La direction generale (merci beaucoup, SJW!) est de dire que les princesses sont des modeles mauvaises pour les enfants, parce qu'elles sont "feminines" dans le sens traditionel du mot. Mais au meme temps; les critiques de film et le fans sont malcontents parcequ'il n'y a pas beaucoup de personnages principales feminins... Les studios Disney sont peut-etre les seuls qui ont eu des personnages principales feminins sans les presenter comme "l'exception", pendant au moins 30 ans.

Les films Disney sont percus comme les "chick flicks" des enfants: faites pour les filles, avec des themes feminines qui sont inevitablement moques pour leur "femininite" (accuse de "superficialite" seulement parce qu'on considere les interets feminins comme "superficiels"). D'autre part, Pixar et les autres studios n'ont pas des personnages feminins (en dehors de Merida - qui est un example horrible pour moi!... Et la fille de Inside Out, qui est plus d'un enfant generique qu'un personnage feminin concret). Mais ils ne sont pas faites responsables pour l'attitude... qui est absente. Ils sont loues pour leurs contes "moins traditionels".

Donc le discours actuel me deranges. Beaucoup de ***** est jetee au chemin des princesses Disney et cela me semble une hypocrisie. Si on veut des personnages feminins; on doit accepter que beaucoup des filles veulent etre... FEMININS! Dans le sens traditionel ou pas. Les filles Disney sont jolies, oui. Ils portent des robes et ont les cheveux longues. Mais pendant leurs films, ils ont leurs propres voix (haha, sorry Ariel!); ils font leurs propres choix; et ont leur propre evolution de caractere. On doit accepter, comme societe, qu'une femme peut etre intelligente, ambitieuse, profonde - et en meme temps ne pas renoncer a son genre.

Pour moi le feminisme doit etre la philosophie d'egalite sociale et politique entre les femmes et les hommes. Et pour etre "feminist", un film ne doit pas masculiniser les personnages feminins (parce que le feminin est "superficiel" et "stupide"). Il doit representer tous les deux avec d'honnete et realisme. Il doit donner aux femmes le temps qu'il donne aux personnages masculines. Et aussi... Il doit RESPECTER ses personnages feminins. Disney fait toutes ces choses. C'est les autres studios qui ont des problemes sur ce front.

Ce n'est pas juste de critiquer Disney autant; quand ils sont les seuls qui representent constamment les femmes.


Woaw ! C'est profond.


Revenir en haut Aller en bas
Flounder69

avatar

Masculin
Age : 24
Messages : 2151
Localisation : France
Inscription : 06/10/2012

MessageSujet: Re: La représentation des femmes et des hommes chez Disney Sam 20 Jan 2018 - 2:10

Merci à tous pour vos avis ! Smile

@Brozen a écrit:
Pour moi, c'est juste qu'autrefois les personnages étaient généralement moins complexes, et correspondaient donc un peu plus à des archétypes crées par la société. Mais avec le temps, les personnages ont généralement une personnalité un peu plus à eux, qui leur permettent d'être plus que "l'homme" ou "la femme".

Les films se sont en effet adaptés à leurs publics et leurs époques, on n'attendait sans doute pas la même chose d'un film dans les années 30 que de nos jours. Effectivement, on peut constater une évolution de personnages plus archétypes à des personnages aux personnalités plus définies.

@Coppelius a écrit:
Alors tout d’abord, oui,  je pense qu’un film ne peut pas se regarder et surtout s’analyser sans prendre en compte son contexte historique. Blanche Neige a fait son apparition il y a 80 ans, et son personnage est révélateur de ce qu’était la société à l’époque. Dans les années 30, le rôle des femmes au cinéma était souvent limité. Le problème ne vient donc pas spécifiquement des studios Disney, qui, pour le coup, sont presque victimes de leur succès. En effet, combien de films des années 30 sont encore aussi connus et passent de générations en générations?

C'est également mon ressenti. Beaucoup de Disney "souffrent" finalement de leurs popularités et d'une certaine intemporalité, ce qui donne l'impression aux gens qu'ils sont assez récents (comme tu le dis, rares sont les "vieux" films qui traversent le temps aussi facilement). Alors que depuis leurs sorties, énormément de choses ont changé dans le monde. Beaucoup de ceux qui se plaignent des premières princesses oublient que l'image de la femme totalement indépendante dans la société est une notion très récente (et on peut même dire encore fragile), même dans les pays dit développés.

@Coppelius a écrit:
Premièrement, il me semble que les personnages secondaires sont majoritairement des personnages masculins. C’est apparemment d’ailleurs le cas encore aujourd’hui au cinéma, ou les personnages féminins sont moins nombreux.

Tu pointes un élément vraiment intéressant, il est vrai que très souvent les personnages secondaires sont masculins. Les quelques personnages secondaires féminins sont rarement aussi importantes et présentes. Et si elles le sont, elles font souvent parti d'un groupe avec des persos masculins (comme par exemple Mrs Samovar ou Shenzi). De plus, comme tu le signales, les personnages masculins incarnent souvent des traits peu flatteurs, bien moins présents chez les homologues féminins.

@Coppelius a écrit:
Bien évidemment, certains de ses personnages reste néanmoins intéressants et attachants ,et ils sont ainsi en grande partie parce qu'ils sont du "côté obscur", mais c’est quand même curieux de constater qu'ils sont dans la très grande majorité masculins. Si Kronk avait était Kronkette, bimbo écervelée, je pense que le personnage aurait dérangé beaucoup de monde. C’est pour ça par exemple que j’ai trouvé le personnage de Charlotte dans La princesse et la grenouille, beaucoup plus original que celui de Tiana: elle assume son côté princesse, superficiel, mais au fond à un grand cœur.

Encore un point intéressant. Pour autant, on peut nuancer avec le fait que si les héroïnes n'ont pour la grande majorité pas de gros défauts, beaucoup des plus grands méchants sont des personnages féminins (la Reine Grimhilde, Maléfique ou encore Ursula pour ne citer qu'elles). Mais il est clair que généralement, les femmes ont une certaine classe ou prestance. Et si elles sont ridicules, voir humiliées, elles sont très souvent accompagnées par un homme, parfois plus ridicule qu'elles (genre Izma et Kronk).

@Coppelius a écrit:
Les héroïnes Disney les plus récentes se ressemblent beaucoup, en ce qui concerne leur personnalité et leur parcours dans le film. Je faisais cette critique il y a un an au sujet de Mona. Dans les dernière production, on sent globalement la volonté de faire une héroïne exemplaire, intelligente, débrouillarde, sportive (au moins depuis Jasmine, qui, si elle est une princesse capable de jouer de ses charmes, est aussi capable de sauter à la perche entre deux bâtiments, beaucoup l'oublient). Ces héroïnes comme Tiana, Raiponce, Anna, Judy, Moana, se caractérisent par leur personnalité attachante, le rêve qu’elles ont envie d’accomplir, leur enthousiasme qui pour certaines est proche d’une grande naïveté. Si on ne met plus l’accent ouvertement sur leur admirable beauté physique, elles restent néanmoins d’une moralité exemplaire, mais doivent par contre faire un bout de chemin avec un personnage masculin qui, lui, est autorisé à être vantard, roublard, un peu sale parfois: Naveen, Flynn,Kristoff, Nick, Maui ( par exemple, j’imagine mal la scène du pipi qui réchauffe l’eau en inversant la place des personnages, mais pourquoi la saleté serait elle plus admissible ou drôle quand elle vient d’un homme?)

En effet. Pour autant, on pourra nuancer sur le fait que les héroïnes sont de moins en moins "divines" et "intouchables". On peut noter la gaffeuse et non matinale Anna parmi les dernières et plus célèbres, ou encore Vaïana qui mange les confrères de son ami le cochon ou qui se fait uriner sur la main (ça peut paraître très futile de le mentionner, mais avant elle, rares sont celles qui parlent directement de besoins naturels)... mais ça reste en effet bien minime face à la flopée de personnages masculins bien moins "parfaits".

@Princess Meg a écrit:
Sinon pour répondre au sujet je pense effectivement qu'on ne peut pas analyser un film sans le remettre dans son contexte. Il aurait été impensable dans les années 30 que Blanche Neige soit un personnage féminin débrouillarde, et au fort caractère. Elle correspond à l'image de la femme de cette époque. Je considère que, sur tous les Disney du vivant de Walt, les personnages féminins évoluaient en même temps que la condition de la femme dans la vraie vie. En revanche, après sa mort on se retrouve avec une ribambelle de films où la femme reste passive, comme dans les années 50, alors que la condition de la femme avait beaucoup évolué dans les années 70 et 80. Donc pour moi, Duchesse, Belle Marianne, Gertrude, Vixy, et éventuellement Penny, ne sont pas en accord avec leur temps. Mis à part Bianca qui fait tout de même partie des sauveteurs et à une forte personnalité (bien que toutefois très coquette et excentrique), toutes les autres ne représentent que des damoiselles en détresse attendant d'être sauvées, ou bien juste des femmes passives qui n'agissent en rien dans l'intrigue.

Je ne serais pas aussi catégorique sur cette évolution. Si Blanche Neige en effet n'est pas aussi aventurière que les dernières princesses, elle a tout de même son petit caractère, et sait mener 7 hommes plus vieux qu'elle à la baguette, étant capable de gérer facilement une maison et ses 7 "enfants", faisant preuve d'une certaine maturité pour son âge(même si notre société actuelle n'aime plus trop l'image de la femme qui gère parfaitement sa maison). A contrario, Aurore incarnera la jeune fille plus "nature", plus sauvage, plus sensuelle mais toujours de manière assez "divine" et gracieuse. Pour l'après-mort de Walt, je serais peut-être plus nuancé que toi, même si en effet les personnages féminins se sont assez effacées, je pense qu'elles ont tout de même peu à peu marqué une transition, mais bien trop en retrait et avec peu d'importance dans l'histoire pour marquer (mais Duchesse incarne par exemple la mère de famille qui refait sa vie avec un autre homme, Penny est une petite fille bien débrouillarde etc), un peu comme leurs films, qui sont en général moins marquants, en tout cas moins facilement les premiers qui viennent en mémoire en évoquant Disney.  

@Princess Meg a écrit:
En revanche le constat est beaucoup plus négatif du côté des Pixar où les personnages féminins se comptent sur les doigts d'une main. Sur tous les films Pixar, seules Dory, Jessie, Elastigirl, Colette, EVE, Mérida, Joie, Tristesse et Cruze ont un réel impact sur le déroulement de l'intrigue. Et encore, elle sont toutes entourées d'une grande majorité de personnages masculins. Quand aux autres, elles ne sont là que pour la forme histoire de mettre une fille dans le film (sauf quand elle est évincée dès le départ). Alors certes, elles ont pour la plupart une forte personnalité et sont en accord avec leur temps, mais le simple fait de les mettre en minorité dans un film suffit à parler de sexisme. ><

Pour ma part j'aime beaucoup les personnages féminins c'est d'ailleurs pourquoi je n'ai jamais été hyper fan des Pixar car leur traitement des personnages féminins est vraiment à désirer. Ils font juste le minimum syndical...

Il est vrai que les personnages féminins assez peu nombreux chez Pixar vis à vis des personnages masculins. Pour autant, la qualité d’écriture permet pour moi de contrebalancer un peu ce problème. Elastigirl/Helen Parr  est géniale en tout point, surtout pour ce coté femme actuelle très réaliste (et j'attends avec impatience et curiosité la suite des aventures de sa famille). Ellie Fredricksen apparaît peu physiquement dans son film, mais la séquence de sa vie avec Carl est l'une des plus belles et marquante de l'animation. Mérida et sa mère ont une très touchante relation mère-fille (assez rare en animation finalement) avec ses hauts et ses bas. Et dernièrement, on peut également citer les femmes du film Coco.
Un film "sans femme" n'est pas forcément un mauvais film (tout comme un film sans homme), mais effectivement on peut reprocher un certain sexisme dans la filmographie Pixar, notamment chez les plus vieux films (même si les suites ont peu à peu cherché à corriger, par exemple on peut parler de l'ajout de Jessie dans Toy Story, ou de plus de monstres féminins dans Monstres Academy).


@Childlike Empress a écrit:
Donc le discours actuel me deranges. Beaucoup de ***** est jetee au chemin des princesses Disney et cela me semble une hypocrisie. Si on veut des personnages feminins; on doit accepter que beaucoup des filles veulent etre... FEMININS! Dans le sens traditionel ou pas. Les filles Disney sont jolies, oui. Ils portent des robes et ont les cheveux longues. Mais pendant leurs films, ils ont leurs propres voix (haha, sorry Ariel!); ils font leurs propres choix; et ont leur propre evolution de caractere. On doit accepter, comme societe, qu'une femme peut etre intelligente, ambitieuse, profonde - et en meme temps ne pas renoncer a son genre.

Pour moi le feminisme doit etre la philosophie d'egalite sociale et politique entre les femmes et les hommes. Et pour etre "feminist", un film ne doit pas masculiniser les personnages feminins (parce que le feminin est "superficiel" et "stupide"). Il doit representer tous les deux avec d'honnete et realisme. Il doit donner aux femmes le temps qu'il donne aux personnages masculines. Et aussi... Il doit RESPECTER ses personnages feminins. Disney fait toutes ces choses. C'est les autres studios qui ont des problemes sur ce front.

Ce n'est pas juste de critiquer Disney autant; quand ils sont les seuls qui representent constamment les femmes.


Il est vrai que la société actuelle a tendance à rejeter une image de la femme bien apprêtée, très féminine et/ou qui sait bien gérer enfants/maisons, car renverrait à une image de femme soumise dans une société patriarcale. Hors, ces caractéristiques ne deviennent synonyme de soumission patriarcale que si la femme le subit et ne l'a pas décidé elle-même, même si les gens semblent un peu mélanger. Une femme libre et indépendante n'est pas forcément une femme qui possède uniquement des caractéristiques que certains jugent plus "masculines". Oui il y a des femmes scientifiques, ingénieures, artistes, sportives mais aussi des femmes qui adorent le maquillage et les vêtements, et rêvent d'avoir des enfants (et mêmes tous ces points en même temps). Chaque individu est unique, et des traits ne devraient pas être privilégiés par rapport à d'autres, qu'ils soient jugés plus "féminins" ou plus "masculins" (et contrairement à ce que certains pensent, vouloir égalité et diversité, ce n'est pas que accepter que les genres ne soient plus aussi distincts, mais accepter aussi qu'on puisse choisir d'être très distincts justement).
Je me souviens à la sortie de Frozen, beaucoup de critiques pointaient le fait qu'Elsa était bien apprêtée alors que seule dans son palais de glace. Ils avaient omis le fait qu'elle était enfin devenue celle qu'elle voulait être, qu'elle se faisait belle pour elle-même, pour se sentir bien avec elle-même, et non pour plaire à d'autres.
Après, il y a encore du chemin à faire niveau égalités hommes/femmes, mais comme tu le dis, Disney a le mérite de montrer une grande variété de personnages différents, et notamment beaucoup de femmes.


Revenir en haut Aller en bas
DisneyWorld

avatar

Féminin
Age : 21
Messages : 8547
Localisation : Sverige
Inscription : 24/04/2012

MessageSujet: Re: La représentation des femmes et des hommes chez Disney Dim 21 Jan 2018 - 21:25

Je rebondis sur la discussion à propos des gens pour qui un personnage féministe est un personnage féminin qui serait...masculinisé et qui renierait totalement des caractéristiques de féminité.

J'aimerais parler d'une héroïne dont on ne parle pas souvent mais qui pourtant est pour moi est un modèle féminin fort, riche et qui contrebalance bien l'idée clichée qu'ont généralement les gens sur les héroïnes Disney.
Il s'agit de Jane Porter du film Tarzan de 1999. Il s'agit sans doute du personnage féminin qui je trouve est le plus "accompli" et un qui se rapproche le plus d'une "vraie" femme.  
Je m'explique. Difficile de définir Jane en usant d'un seul adjectif qui résumerait sa personnalité contrairement aux princesses Disney et les autres héroïnes en général. 

Lorsque le spectateur est introduit à Jane, il voit une jeune aristocrate anglaise du 19ème siècle dont les manières et les vêtements sont tellement en décalage avec l'environnement autour d'elle que c'en est vraiment drôle sans que le personnage n'en soit ridiculisé. Le doublage français de Valérie Lemercier accentue le côté bourgeois et quelque peu snob de la demoiselle tout en évitant de sombrer dans la caricature. Puis on apprend que la jeune femme a une passion: le dessin. Très vite, le spectateur est mis au fait de la grande curiosité du personnage qui en plus de s'avérer avoir un sens de la répartie et d'humour, assez inédit chez les héroïnes Disney, a un tempérament marqué. Ce qui est donc intéressant, c'est que malgré sa condition, Jane semble dotée d'un caractère affirmé, ce qui peut être aussi positif que négatif (lorsqu'elle veut s'acharner à récupérer son dessin).
Elle n'a pas peur de nouvelles expériences et se débrouille seule mais n'est toutefois pas infaillible et craint légitimement pour sa vie quand elle est confrontée à Kerchak.

Sur le topic de Moana, on avait parlé du fait que limage princière de l'héroïne était "mise à mal" avec ses cheveux qu'elle prend sans cesse dans la figure ou encore quand elle se retrouve les cheveux et la figure pleins de sable.
Eh bien, ici, la pauvre Jane "subit" bien des poses ridicules avec ses jupons en l'air, une botte qui lui manque, son chignon défait, Tarzan qui la tient et la balance comme si elle n'était pas plus qu'un vulgaire sac à patates, Jane qui imite les gorilles plus tard dans le film etc. Bref, Jane est un personnage totalement démystifiée du canon féminin élégant en toute circonstance qu'on attribue (à tort?) à Disney.
Et pourtant...elle s'obstine à essayer de rester positive et débrouillarde en essayant de se redresser comme une grande sous une pluie battante tout en gardant son sens du sarcasme. Elle ne semble pas tenir compte qu'elle ne soit plus vraiment présentable d'ailleurs, pour elle l'important est de s'en sortir. Les possibles accusations de superficialité s'évaporent aussitôt.
Bien loin de se cantonner au rôle de damoiselle en détresse, elle joue aussi sa part pendant la course-poursuite des singes en se servant de son ombrelle.

Et comment parler de Jane sans évoquer le sublime "Dégage!" suivi d'un coup de pied bien senti qui contraste totalement avec l'image de l'aristocrate prude et bien éduquée qui revient à la bonne vieille méthode de la claque par la suite.

D'abord horrifiée et intriguée par le sauvage "volant à demi-nu", on voit rapidement qu'elle est ouverte d'esprit et tente de rentrer en contact avec Tarzan, toujours avec douceur et bienveillance. Ce côté maternel et tendre se verra notamment par la suite avec sa manière de se comporter avec les gorilles.
Pour finir, elle prend l'initiative du baiser à la fin en se jetant dans les bras de Tarzan et n'ayant encore une fois que faire de son apparence en sautant du bateau.

Jane est donc l'exemple même qu'on peut être douce, féminine (et amoureuse) mais aussi drôle, débrouillarde, intelligente, passionnée, sarcastique, bienveillante, un peu snob sur les bords et parfaitement indépendante, le tout saupoudré de petite fantaisie. C'est vraiment dommage que les gens ne pensent pas plus que cela à elle quand on évoque héroïne Disney.

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Scarlyn Queen

avatar

Féminin
Messages : 277
Localisation : Devant mon miroir magique, dans mon château à Fairytale
Inscription : 27/01/2013

MessageSujet: Re: La représentation des femmes et des hommes chez Disney Dim 21 Jan 2018 - 23:27

,Je rebondis sur ton long développement sur Jane Porter, DW, je trouve assez regrettable que généralement les gens ne retiennent d'elle que l'aspect assez comique du personnage.
Pour avoir revu le film récemment et comme tu le dis, les situations dans lesquelles elle se trouve son comique mais jamais en elle-même Jane est réellement ridicule. Amusante oui, mais ridicule non.
C'est d'ailleurs effectivement, un personnage féminin très bien construit.
Très à cheval sur les convenances et précieuse comme les gens de son époque, mais avant tout une scientifique. On l'oublie mais elle est comme son père à l'initiative de l'expédition pour les études de gorilles. Sa passion pour le dessin se recoupe avec son métier.
Curieuse et intelligente, on voit lors de la séquence "je veux savoir" que c'est bien elle qui prend en charge "l'éducation" de Tarzan dans les vastes détails.
Si on ne peut pas blâmer son effroi lors de sa rencontre avez Tarzan (qui serait confiante après avoir rencontré un humain complétement d'apparence mué par des instincts d'animaux?), on voit progressivement qu'elle se rend compte de sa bonté et sa curiosité croit.
Son attachement pour Tarzan, en plus de son attraction pour lui, est aussi mué par une volonté de comprendre son monde et de lui faire partager le sien qui reste celui d'origine pour Tarzan.
Je trouve ça bien parfois pour Disney de nous faire partager des héroïnes qui sont des battantes dans leur quotidien

Un autre exemple pourrait être celui de Nani. Une fille ordinaire en soi, orpheline, devant se battre pour s'occuper de sa petite sœur à charge après la mort de leurs parents, sans travail et pourtant une vraie battante avec un caractère affirmé tout en ayant aussi ses fêlures et ses faiblesses.
Ou Esméralda, évidemment son côté revendicateur est plus marqué, mais elle joint à cela une fausse séduction et une vraie vulnérabilité.
Ou encore des héroïnes comme Bianca, une souris très féminine et élégante mais également débrouillarde, intelligente et douce. Elle reste tout de même une sorte de détective.

Je te comprends et te rejoins sur tes propos Flounder69, et ton analyse m'a aidée un peu à comprendre mon ressenti sur les héroïnes Disney récentes où j'avais du mal à me retrouver.
J'avoue au risque de faire hurler ou de générer l'incompréhension que les anciennes héroïnes Disney alors que pourtant je ne me considère pas du tout comme une anti-féministe ou une femme soumise bien au contraire.
Peut-être est-ce tout simplement la sensation que leur proximité avec une personne réelle est bien plus proche. Leur simplicité est parfois plus motivante, car on sent parfois un côté assez ordinaire en elles qui laisse montrer que leur ressembler n'est pas impossible. Je les ressens proches de moi, de ce que je voudrais être et j'ai une plus grande facilité à me projeter en elles (par exemple même si je n'ai pas vu beaucoup Bernard et Bianca, je sais parfaitement que j'appréciais le personnage de Bianca comme étant un peu le style de femme que j'admirais souhaitant devenir ainsi plus tard: une jeune femme élégante, prenant soin de son apparence mais intelligente et dévouée dans de bonnes causes, prenant des risques pour elles) que dans certaines autres héroïnes qui me semblent à des lieux du reste et parfois un peu "trop".
Cela dit, je suis heureuse d'entendre qu'elles parviennent à toucher tant de monde sur ce forum.






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Princess Meg
Modérateur
avatar

Masculin
Age : 22
Messages : 9652
Localisation : Dans la citadelle de Vahla Ha'Nesh.
Inscription : 07/06/2013

MessageSujet: Re: La représentation des femmes et des hommes chez Disney Lun 22 Jan 2018 - 3:29

Perso (je sais, ça n'étonnera pas grand monde ^^), je considère que le premier personnage féminin à vraiment se démarquer des héroïnes Disney, et à sembler "réelle", c'est Mégara. Avant elle, aucune autre femme du monde de Disney ne pouvait se vanter d'avoir un passé aussi fourni, aussi réaliste. Elle a été trompée par son petit ami, et se persuade par la suite que le monde est perverti, que chaque être est malveillant et qu'il vaut mieux vivre seul. Enfin une héroïne qui voit "la réalité en face" au lieu de rêver à son prince charmant.
Mégara est un personnage féminin fort car elle prend elle-même sa vie en main, et se débrouille seule, prend ses décisions seule. Et surtout, elle a des faiblesses et gait des erreurs. Ce qui la rend plus humaine que toutes les précédentes héroïnes trop parfaites.
Elle a de la répartie (elle n'hésite pas à rabattre le caquet du dieu des Enfers en personne !), elle a son propre humour.
Elle ne passe pas son temps devant les miroirs à se préoccuper de sa beauté, néanmoins elle peut se montrer coquette (lorsqu'elle se sèche les cheveux notamment), et reste sensuelle en (presque) toutes circonstances. Pour autant, elle est aussi parfois malmenée, voir ridiculisée, lorsqu'elle avoue avoir le mal de l'air et se retrouve toute décoiffée et prête à vomir. ^^
Malgré ses airs de "femme fatale" qu'elle se donne pour se forger une carapace afin de se protéger de ce monde qui l'a déçue, c'est une femme sensible et plutôt romantique. Elle refuse de céder à sa passion, mais une fois son amour pour Hercule accepté, elle sera prête à tout pour l'homme qu'elle aime, quitte à sacrifier sa propre vie. Elle fait preuve de beaucoup de courage et peut être considérée comme une vraie héroïne. Elle n'a en effet pas hésité à sauver Hercule et se faire écraser à sa place, de même qu'elle vendit sans remords son âme au diable pour sauver celui qu'elle croyait être son âme soeur. Elle est donc complètement altruiste, faisant passer les autres avant elle-même, bien qu'elle sera amenée à faire un choix regrettable essayant de trouver la faiblesse d'Hercule pour retrouver sa liberté (ce qui est compréhensible après ce qu'elle a traversé).

Pocahontas et Esmeralda ont beaucoup de qualités, cette dernière étant un véritable porte parole pour défendre les opprimés. Toutes deux ont ouvert la voie zux héroïnes plus "réalistes", mais elles sont encore trop "parfaites", tandis que Mégara est davantage crédible grâce à ses défauts. Par la suite, toutes les autres héroïnes Disney suivront à différents degrés ce schéma, aucune ne sera parfaite et sans reproches.
Mulan est un personnage féminin fort dont le courage n'est plus à démontrer. Elle fait preuve d'une grande intelligence mais à également des défauts, notamment la tricherie et la fâcheuse manie d'être toujours en retard.
Je passe la plaidoirie sur Jane, DW l'ayant parfaitement défendue. ^^
Chicha est également un personnage féminin qui se démarque des autres. Elle a beaucoup de caractère, n'hésite pas à dire se qu'elle pense, et à visiblement une grande influence sur son mari. On pourra lui reprocher de faire la vaisselle lorsqu'elle est en colère, néanmoins elle démontrera qu'elle est parfaitement apte à se défendre seule en donnant des coups de poêle, bien avant une certaine Raiponce. ^^
Il y a également Amélia, autre personnage féminin à fort caractère, capable de faire preuve de courage et qui contrôlera d'une main de fer un équipage constitué de flibustiers de la pire espèce. Elle sait se battre, fait preuve de beaucoup d'ingéniosité et d'audace, a beaucoup de répartie mais aussi d'humour. Le fait que ce soit une femme et le capitaine d'une expédition intergalactique la place selon moi sur le podium des plus forts personnages féminins de l'univers Disney.
Pour autant on ne pourra lui reprocher son manque de coquetterie ou de raffinement, étant une chatte élégante et légèrement excentrique, voire maniérée, appréciant les soirées mondaines autour d'une bonne tasse de thé.
Après elle, le seul personnage féminin qui soit de la même trempe n'est autre que le sergent Calhoun (qui en revanche fait beaucoup moins dans la subtilité ^^)


Cliquez ici pour voir mes dessins en relief !
Pour accéder à ma chaîne YouTube dédiée à Disney, cliquez ici!


~ I am Illyria, god-king of the Primordium, shaper of things ~ Megara. My friends call me Meg, at least they would if I had any friend. ~ But I'm not broken, in my dream I win. In here, I'm nothing, a cosmic castaway. ~ Simba, it's to die for... ~
Revenir en haut Aller en bas
http://disneymeg.forumactif.org/forum
Flounder69

avatar

Masculin
Age : 24
Messages : 2151
Localisation : France
Inscription : 06/10/2012

MessageSujet: Re: La représentation des femmes et des hommes chez Disney Dim 25 Mar 2018 - 18:25

Depuis quelques temps, on peut remarquer un changement assez conséquent même du coté merchandising, notamment l'image des fameuses Princesses Disney. On n'insiste non plus uniquement sur leurs beautés et leurs jolies robes, mais bien plus sur leurs nombreuses qualités, forces et désirs propres.

La nouvelle chanson thème des Princesses Disney, Live Your Story, en totalement à l'image de ce changement :


On peut y voir une simple manœuvre marketing pour coller aux nouvelles attentes d'une époque, mais le message est très positif pour les nouvelles générations.


Revenir en haut Aller en bas
 
La représentation des femmes et des hommes chez Disney
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Du petit au grand écran :: L'animation Disney au cinéma-