AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Disneyland Paris, le rêve ébréché...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 16  Suivant
AuteurMessage
Gounta

avatar

Masculin
Age : 40
Messages : 192
Localisation : La Rochelle
Inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 25 Nov 2017 - 9:09

Ma petite famille et moi venons de revenir d'un séjour très attendu depuis plusieurs mois dès sa réservation, voire depuis plusieurs années suivant le dernier en date. Pour vous mettre totalement dans le ton, il s'agit du pire séjour que nous ayons connu. La magie a glissé sur nous sans accrocher comme l'eau sur les plumes d'un canard. Ma femme et moi nous sommes d'ailleurs fait la même réflexion au deuxième jour, celle d'attendre que notre séjour débute réellement. Nous y étions, mais nous ne reconnaissions pas l'endroit dont nous avions jusqu'ici l'habitude. Il y a eu d'excellents et de bons moments. Rien que d'y repenser le sourire vient automatiquement aux lèvres. Et puis, il y a eu d'autres détails, plus néfastes, venant d'un peu partout : de Disney, des CM et des guests... Et ceux-là vous font serrer les dents, très fort. Ce matin, nous éprouvons un sentiment particulier qui va demander un petit examen familial, une concertation groupée pour comprendre et digérer. Autant la joie est mêlée d'amertume, autant une motivation est en train de naître dans nos coeurs, celle de tout faire pour pouvoir organiser un nouveau séjour le plus vite possible pour laver cet affront. Encore faut-il le pouvoir...

Vous connaîtrez le fin mot de cette histoire bientôt. Avec le récit qui va suivre...



- Star à domicile -
Revenir en haut Aller en bas
Tiinkerb3ll

avatar

Féminin
Age : 25
Messages : 406
Localisation : Ottmarsheim
Inscription : 01/03/2011

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 25 Nov 2017 - 10:31

Oh - Mon - Dieu...

Tellement de suspens... Gounta, je suis déçue que votre séjour ne se soit pas aussi bien passé que prévu visiblement.

J'attends de lire ton récit avec impatience !
Revenir en haut Aller en bas
les*jolies*choses

avatar

Féminin
Messages : 998
Inscription : 21/08/2017

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 25 Nov 2017 - 11:20

ho mince
Revenir en haut Aller en bas
binney

avatar

Masculin
Age : 46
Messages : 2278
Localisation : loin du froid
Inscription : 21/10/2016

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 25 Nov 2017 - 11:45

@Gounta a écrit:

Et puis, il y a eu d'autres détails, plus néfastes, venant d'un peu partout : de Disney, des CM et des guests... Et ceux-là vous font serrer les dents, très fort.

cela me fait penser à mon séjour de mai dans lequel les bons moments ont alternés avec les mauvais

@Gounta a écrit:
Il y a eu d'excellents et de bons moments. Rien que d'y repenser le sourire vient automatiquement aux lèvres.

c'est ce qu'il faut retenir de ton séjour


Séjour 2j/1n cheyenne février 2006
Séjour 3j/2n newport novembre 2015
Séjour 3j/2n cheyenne janvier 2016
Séjour 4j/3n cc/gfc novembre 2016
Journée janvier 2017
Séjour 4j/3n cc mai 2017
Séjour 3j/2n esc/cc octobre 2017
Séjour 3j/2n cheyenne/cc novembre 2017
Séjour 4j/4n cheyenne/esc/cc/sante fe février 2018
Journée mars 2018
Séjour 3j/3n cheyenne/cc/ny avril 2018
A venir
Séjour 2j/1n esc  juin 2018
Journée juillet 2018
Séjour 2j/1n esc halloween 2018
Séjour 5j/4n esc/cc novembre 2018
Revenir en haut Aller en bas
alicia73

avatar

Féminin
Age : 42
Messages : 633
Localisation : Savoie
Inscription : 24/04/2014

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 25 Nov 2017 - 12:29

Tellement désolée de lire ça Sad
Revenir en haut Aller en bas
Kakira_violene

avatar

Féminin
Messages : 1169
Inscription : 14/07/2017

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 25 Nov 2017 - 12:35

Kakira : Violène? Violence ? Et les autres? Les filles ? Allez hop venez toutes on s'installe Gounta va commencer à nous conter ( compter également ?😬) son récit
Violence lâche ce facteur, le voisin te regarde en plus, viens t'installer
 Violence : s'lut Binney, darkB il est pas là ? 

Elles s'assoient toutes en cercle autour de Gounta 

Les folles ( lapsus révélateur ? ) filles en choeur : dis nous tout Gounta !!!
Revenir en haut Aller en bas
Awanita

avatar

Féminin
Age : 35
Messages : 14
Localisation : LANDES
Inscription : 10/10/2017

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 25 Nov 2017 - 13:06

Comme je te comprends... Mon séjour s'est terminé jeudi dernier, et j'ai le même ressenti que toi, surtout par apport aux incivilités des guests...J'en ai vu faire uriner leur gamin dans l'eau de l'attraction du pays des contes de fées... et le lendemain même chose (même personnes) dans la file d'attente de studio tram tour...de quoi dégoûter des gens...et ce n'est pas les seules incivilités que j'ai vu malheureusement...
Et forcément des casts pas forcément au top de leur forme après avoir batailler de très longues minutes pour satisfaire les caprices de familles très très nombreuses et irrespectueuses, et ce plusieurs fois par jours... Je crois que je perdrais patience et sourire aussi dans ces cas là...et malheureusement ce sont les autres qui en pâtissent, comme à chaque fois.


Hôtel Cheyenne: Novembre 2005/2011/2012/2015
Hôtel Newport: Décembre 2007
Hôtel Séquoia (GFC): Novembre 2017  

Revenir en haut Aller en bas
pupucedlp

avatar

Féminin
Messages : 1058
Inscription : 20/04/2017

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 25 Nov 2017 - 13:25

En résumé c est vraiment la loterie 1 sejour sur 2 a des couacs.... bon mon juillet etait pas le meilleur ça me donne de l espoir pr janvier

Gounta terriblement désolée au vu de la fête que vous vous faisiez d y etre


maman fan à votre service
Revenir en haut Aller en bas
lilimax

avatar

Féminin
Age : 43
Messages : 159
Inscription : 11/11/2015

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 25 Nov 2017 - 13:44

Très déçue pour toi et ta petite famille que ce séjour ne soit pas aussi magique que ce que le parc prétend nous offrir... Néanmoins, tu évoques également de très bons moments alors ne retiens que cela, c'est le plus important


]color=#3399ff]séjour au Santa Fé en 2003
séjour au Santa Fé en 2004
[font=Sans-serif]
séjour au New port en 2005
séjour au New port en 2006

séjour au Santa fé en novembre 2014
[size=16]séjour au DLH du 27  au 29 novembre 2015  santa
[size=13] dlh février 2016  
[/size][/size]
Nuit du 19 février au Cheyenne et du 20 au 22 février 2017 au DLH pour les 8 ans de mon Loulou
A la découverte du compas club du 4 mars au 7 mars 2018
Revenir en haut Aller en bas
laurence lupino

avatar

Féminin
Age : 43
Messages : 885
Localisation : au nord du château de la belle au bois dormant
Inscription : 10/12/2011

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 25 Nov 2017 - 14:27

Je suis désolée que le séjour fut décevant , je n ai jamais connu ça. C est vrai que certains Guedes ne connaissent pas la politesse et le respect , cela en ai même honteux. Heureusement que certains souvenirs vous donnent le sourire. Hâte de découvrir le TR
Revenir en haut Aller en bas
DisneyIsa



Féminin
Messages : 727
Localisation : pas de calais
Inscription : 23/04/2014

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 25 Nov 2017 - 18:52

Désolée pour vous .....je pars le 10 et tu me fais peur What a Face What a Face What a Face J'espère que tu vas nous expliquer tout ça ....mais je me rassure un peu car tu dis que vous allez voir pour y retourner !!!!!Beaucoup de déceptions sur les retours en ce moment ...il se passe quoi pale pale pale
Revenir en haut Aller en bas
les*jolies*choses

avatar

Féminin
Messages : 998
Inscription : 21/08/2017

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 25 Nov 2017 - 18:59

perso,je retrouve bcp moins la magie qu à une époque...cette féerie qui a existé pour l instant je ne trouve plus...et pourtant je la ressens dans bcp de TR
et les incivilités alors là pourquoi c est aussi tendu je ne sais pas...l augmentation des prix?trop de monde?mauvaise gestion des temps d attente?

on en attend peut être trop aussi
Revenir en haut Aller en bas
MissLaTiph

avatar

Féminin
Age : 23
Messages : 1425
Inscription : 12/01/2015

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 25 Nov 2017 - 19:28

Navrée Gounta
C'est ce qui ressort dans les TR ces derniers temps, ça ne donne pas envie de partir...

J'espère que les bons moments te resteront longtemps en mémoire !


"Cartographe, linguiste, plombier... Les femmes doivent se l'arracher".
Revenir en haut Aller en bas
petiteclochette

avatar

Féminin
Age : 37
Messages : 1428
Localisation : au pays des merveilles
Inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 25 Nov 2017 - 20:54

raconte nous tes mésaventures .

j ai hate de lire ce qui s est passé pour que ton séjour soit aussi moche .


Membre des VM picoleuses de jus de fruit
Revenir en haut Aller en bas
fantagarro

avatar

Féminin
Age : 31
Messages : 4354
Localisation : Var
Inscription : 03/04/2011

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 25 Nov 2017 - 21:09

Oh bah non toi qui avais si hâte d'y aller...


magicalkingdoms.com Ticker

Ici TR des séjours :
1 journée (06/03/18) pg 20
5j/4n Santa Fé (février 2018) pg 11
5j/4n Santa Fé (novembre 2017) pg 1
Ici TR des séjours :
4j/3n Santa Fé (mars 2017)  pg 9
3j/2n Newport bay club (novembre 2016) pg 1
------------
5j/4n Santa Fé (mai 2013)
4j/3n Sequoia (janvier 2012)
4j/3n Cheyenne (mai 2010)
3j/2n Newport (mars 2009)
5j/4n Santa Fé (janvier 2009)
Revenir en haut Aller en bas
Gounta

avatar

Masculin
Age : 40
Messages : 192
Localisation : La Rochelle
Inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 25 Nov 2017 - 23:03

*Un gentilhomme gravit les quelques marches d'un pupitre isolé au milieu de la scène. Réajustant sa queue de pie de quelques brefs mouvements de ses mains gantées de blanc, il s'éclaircit la gorge derrière son poing serré avant d'ouvrir un pli. Il sort une paire de lunettes d'un autre âge, aux verres arrondis, les pose sur son nez, ajuste la distance du document avec ses yeux comme un photographe manie la mire de son appareil. Il se vrille un coin de moustache. Puis, il prend la parole d'une voix hautaine.*

Un petit avant-propos pour vous signaler que tout ce qui est rapporté ici ne représente que notre opinion. Celle-ci se base sur l'ensemble de nos expériences passées pour juger la présente. Nous sommes conscients qu'indépendamment de tout chacuun a ses petits problèmes, sa propre vision des choses, ses propres principes, ses propres excuses. Par conséquent, notre avis ne demande pas de procès d'intention. Il vous rapporte notre expérience et notre ressentiment par rapport à des situations précises et répétées. Il n'appelle pas à la vindict populaire. Nous vous relatons des faits et leur influence. Merci à vous pour votre compréhension.

*Il plie le pli, le garde entre ses mains contre sa poitrine, observe un instant de silence en regardant droit devant lui avant de faire volte-face et disparaît derrière le pupitre au rythme de petits soubresauts cadencés au gré des marches descendues.*


Le sommeil a été difficile à trouver. Il était impératif de se coucher de bonne heure pour la journée qui nous attendait le lendemain. Nos filles baignant dans l'ignorance la plus complète de ce que nous leur avions préparé, il fallait préserver le secret jusqu'au bout. Suivre le train-train quotidien du ballet de la soirée en vue d'une matinée d'école... Une fois couchées, attendre qu'elles s'endorment paisiblement avant d'envisager le moindre mouvement suspect vers le coffre de la voiture pour charger les bagages... Mais l'entraînement de la mission de Noël pour déposer les cadeaux sous le sapin sans émettre le moindre crépitement de papier est beaucoup plus périlleuse ! L'opération "Groom Ninja" se déroule sans accroc et me voilà allongé dans le lit à fixer le plafond. Ma femme s'endort rapidement et profondément à en juger par l'intensité de ses ronflements. Il me semble que le temps ralentit. La sonnerie du réveil me laisse alors penser que j'ai finalement réussi à m'endormir. Il est 1h30.


Et tout à coup, le téléphone sonne. Je me précipite dans le salon pour décrocher avant le répondeur. Une voix nasillarde se fait alors entendre à l'autre bout du fil :

"- Monsieur Gounta ? Vous êtes bien le papa des dénommées Juliette, Jade et Julia ? IL vous attend aujourd'hui. Vous êtes priés de vous présenter à la réception du Disneyland Hôtel dans les plus brefs délais. Nous serons informés de votre arrivée et reprendront contact avec vous sur place."

Je lui répondais alors :
"- Je ne suis pas certain de comprendre. Mais quand vous dites "IL", vous parlez du clown ?
- Vous vous moquez ?
- Un peu oui.
- Je n'ai pas le temps pour cela.
- Mais à qui ai-je l'honneur, s'il-vous-plaît ?
- Et bien, je pensais que vous l'aviez deviné. Je suis Albertus, lutin en chef du Père Noël. Avez-vous compris ce que je vous ai signalé ?
- J'aimerai en être sûr. Pourrait-IL m'en informer lui-même ?
- Vous plaisantez encore ?
- Non. Je ne possède pas de traîneau magique, mais une voiture qui répond à d'autres lois que celles de la magie. Un claquement de doigts ne sera pas suffisant pour nous déplacer instantanément. Mais cinq heures de route, oui.
- Je ne vous garantis rien. IL est très occupé."


- Star à domicile -


Dernière édition par Gounta le Sam 25 Nov 2017 - 23:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gounta

avatar

Masculin
Age : 40
Messages : 192
Localisation : La Rochelle
Inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 25 Nov 2017 - 23:05

La ligne raccroche. J'arpente le couloir et vérifie les chambres. Les filles ont à peine bougé. La sonnerie du téléphone n'a pas eu l'air de les réveiller quand il se met à sonner à nouveau. J'attends. Je vérifie que cette fois-ci mes princesses soient tirées de leur sommeil. Elles bougent et se frottent les yeux. Le répondeur se déclenche. Le message d'accueil n'est pas encore terminé que je prends la ligne.

"- Ho ! Ho ! Ho !, entends-je à l'autre bout.
- Bien le bonjour Père Noël ! Cela fait plaisir de vous entendre à nouveau ! Et merci de prendre le temps de nous appeler. Je sais qu'il vous est très occupé.
- Il n'y a aucun problème mon petit Gounta. Je comprends ce que cela te demande. Et si je t'appelle si tardivement ou si tôt, c'est selon, c'est qu'en te dépêchant un petit peu, vous pouvez être arrivés à temps pour l'ouverture du parc. Je vous y attends et je serai très heureux de vous accueillir. J'ai beaucoup de choses à vous dire.
- Et bien, Père Noël, ce sera avec plaisir.
- Alors c'est entendu. Je vous vois plus tard.
- J'aurai un ballon rouge accroché au poignet !
- Ho ! Ho ! Ho ! Pas besoin mon petit Gounta. Je te connais depuis tout petit tu sais !"


Je n'ai pas le temps de lui dire "bisous" qu'il a déjà raccroché. Mes petits bouts de choux sont à moitié-réveillés dans le couloir, mais me regardent avec des yeux interrogateurs. Ma femme me demande ce qu'il se passe. Je leur dis alors que le lutin en chef et le Père Noël viennent de nous appeler pour que nous allions les rencontrer à Disneyland... Tout de suite. L'inconvénient d'élever des enfants qui ont le même sang de marmotte que leur mère est de se confronter à des zombies au réveil. Même odeur dans la bouche et démarche démembrée. J'ai donc en guise de réponse un "Ah !". Et tout le monde reste en plan, la bouche béante, les yeux creusés et vides, les cheveux dans tous les sens. "Doooonnnnc nous allons aller à Disneylaaannnnnd..." A priori la lumière n'était pas allumée à tous les étages. J'embrayais. "Quelle chance que vous vous soyiez lavées hier soir pour une fois ! Quelle coïncidence de folie ! Il ne vous reste plus qu'à sauter dans vos habits qui sont, comme par magie, préparés aux pieds de vos lits. Et zou ! Nous partons !" Tout ce petit monde s'exécute alors, suivant les directives sans la moindre once de réflexion. Leur cerveau est en veille.

Il est 2h30 quand le moteur démarre. Et nous voilà partis. Après une prise de conscience collective et un "Youhou !" lâché de bon cœur, toutes les nanas retombent en hibernation immédiatement (la maman compris dans le lot!). J'ai tout le loisir de prendre les commandes à mon aise.


"Star Command. Ici, le commandant Gounta. Séquence de décollage enclenchée. Entrée en hyper-autoroute dans approximativement 30 minutes. Nous rejoignons  la base de lancement."

"Roger, Commandant. Bon voyage !"


Tandis que nous sortons de l'hyper-autoroute, Star Command nous informe qu'un incident galactique vient d'éclater et qu'un embouteillage interstellaire gigantesque est en train de se former aux confins de la galaxie. Deux vaisseaux cargo s'étaient percutés. Heureusement pour nous, les dieux semblaient s'être penchés sur notre voyage (ce qui était bon signe pour le reste du séjour). Le soucis s'était produit dans l'autre sens de circulation. Et si nous avons connu de gros ralentissements, nous avons vu défiler des kilomètres de voitures arrêtées de l'autre côté de la Francilienne. Nous étions chanceux. Et nous avions alors en tête cette image de la voiture solitaire qui remonte une file d'embouteillage pour une publicité pour la Française des Jeux. Bientôt nous empruntions la sortie N°14 de l'A4. Quelques tours de roues plus loin, nous nous arrêtions au poste de contrôle d'accès à l'hôtel. Et cette fois-ci, nous avions le courrier de confirmation à portée de mains. Une organisation optimale pour un timing parfait. Derrière le pilote et son co-pilote, les passagères prennent enfin conscience de la destination et optent pour le regard en soucoupe et les mâchoires démontées.



- Star à domicile -
Revenir en haut Aller en bas
pupucedlp

avatar

Féminin
Messages : 1058
Inscription : 20/04/2017

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 25 Nov 2017 - 23:09

J ai pas sommeil alors : encoreeee


maman fan à votre service
Revenir en haut Aller en bas
MissLaTiph

avatar

Féminin
Age : 23
Messages : 1425
Inscription : 12/01/2015

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 25 Nov 2017 - 23:16

Ah Gounta j'adooooore ta manière de raconter ! (toi aussi tu fais les cadeaux le 25 au matin chez toi ?)

Bon déjà quelques péripéties sur l'autoroute de l'espace visiblement, heureusement que tu es là pour piloter vu les "marmottes" qui t'accompagne Wink

PS : Si tu as conservé le numéro de téléphone du Père Noël (ou du lutin du standard de l'accueil), peux-tu me le filer ?


"Cartographe, linguiste, plombier... Les femmes doivent se l'arracher".
Revenir en haut Aller en bas
Gounta

avatar

Masculin
Age : 40
Messages : 192
Localisation : La Rochelle
Inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Sam 25 Nov 2017 - 23:23

Je suis vraiment désolé, mais, de mon côté, Morphée est perchée sur mes épaules depuis le début de la soirée. Et là, elle devient vraiment lourde. Dans tous les sens du terme...


Peut-être une suite demain !

PS : Le numéro était masqué, malheureusement, MissLaTiph.


- Star à domicile -
Revenir en haut Aller en bas
Crazy-paradize

avatar

Féminin
Age : 24
Messages : 1276
Localisation : Une petite bulle de joie
Inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Dim 26 Nov 2017 - 5:02

Oh la la, ton titre et ton introduction me fait peur pale
Et ces horribles insinuation à cet horrible monstre clown ahhhhhh affraid affraid affraid

Dans tout les cas, j'adore toujours autant ta façon de raconter ! La suiiiiteuuuuuhhhhh



"Disneyland ne sera jamais achevé tant qu'il restera dans ce monde une parcelle d'imagination."
Walt Disney




Tr du 5 au 7 Décembre: Mission Chéri tombe amoureux du parc
Tr du 19 au 20 décembre: Joyeux Noël en Famille
Tr Juin 2017: On s'envole
Pré-Tr: Direction le Pays imaginaire
Revenir en haut Aller en bas
Gounta

avatar

Masculin
Age : 40
Messages : 192
Localisation : La Rochelle
Inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Dim 26 Nov 2017 - 8:45

Les choses se présentaient alors sous les meilleurs auspices. Depuis notre sortie de l'hyper-autoroute et l'évitement des répercussions du crash, la trajectoire jusqu'au spatioport avait été de plus en plus dégagée. Nous étions quasiment le seul équipage à évoluer dans le système. Une fois notre autorisation délivrée à la sécurité de Star Command, nous parvenions même à tirer un large sourire à l'agent en poste, lequel nous ouvrait alors la barrière vers le rêve tant attendu. Notre véhicule passait alors en pilotage automatique, nous laissant profiter d'un paysage qui devenait de plus en plus féérique.

"Regardez les filles ! Je n'ai plus besoin de toucher les commandes ! C'est magique !"
"Aaaaahhhh, mais papa tu es fou !!!!"
"Pas du tout ! C'est Disneyland !"

Et là, la voiture se soulève et se met à voler. Nous rejoignons une route pavée d'étoiles et d'étincelles qui contourne le parc en spirale. Ensuite, elle plonge directement vers le château de la Belle au Bois Dormant. Juste devant, le rond central s'ouvre en deux comme le terrain de basket de la maison des X-Men. Une plate-forme arrive sur laquelle vient se poser la voiture. Et nous descendons profondément dans un hangar décoré de centaines de guirlandes, de lumières, de boules de Noël. Toutes une marmaille de lutins envahit alors l'espace autour de nous en chantant et riant. Certains forment des rondes. D'autres se prennent dans les bras et se félicitent. Nous sommes maintenant au milieu d'eux quand ils nous entraînent vers... "Papa"... Vers un grand hall... "PAPAAAA"....

De ? Oulà ! Désolé. Je m'égare. Au détour d'un petit virage, la façade d'accueil de l'hôtel apparaît. Dans la voiture, tout le monde s'extasie comme des martiens dans un distributeur.


Le décor est splendide. Nous en prenons déjà plein les yeux. L'heure de vérité approche (vous vous souvenez ? L'expérience scientifique qui doit faire pencher la balance !). Je descends de la voiture. Trois personnes discutent près de la porte, habillées de noir et ne semblent pas bouger le petit doigt. Et puis, une dame que je n'avais pas vu dans la guérite sort et vient à notre rencontre. Un échange cordial, mais frais comme le temps. Après tout, il est 8h. Si elle vient de passer la nuit ici, cela peut se comprendre. Le nez penché dans une feuille, nous restons figés le temps qu'elle termine son affaire. Puis, elle me demande si cela ne me dérange pas de déposer les valises sur le chariot. "Biensûr que non !" Nous échangeons des regards avec mon épouse. Quelque chose nous gêne déjà... Bref, le piaillement des princesses attirent l'attention de tous. "Première fois chez nous ? Non ? Ah ! Première dans cet hôtel pour vous trois ? Alors je vous en prie, entrez. Nous nous occupons de tout." Je laisse les clés et les bagages. C'est super agréable. Décidément, il semblerait que la  dépression qui va nous frapper dans 72 heures va être sans égal.



- Star à domicile -
Revenir en haut Aller en bas
binney

avatar

Masculin
Age : 46
Messages : 2278
Localisation : loin du froid
Inscription : 21/10/2016

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Dim 26 Nov 2017 - 8:45

Tu as levé tout le monde à 01h30 ??
JE te plains car tout le monde a pu dormir pendant que tu conduisais la navette vers ce lieu magique et toi 5h00 de routes , arf  !!!
Tu as réussi à cacher jusqu'au bout le séjour , chapeau , tu aurais du prendre une photo de leurs têtes !!
La Suite est attendue avec intérêt .
La suite a été rapide , quelle a été l'expression des filles en voyant qu'elles dormaient dans l’hôtel des princesses ?


Séjour 2j/1n cheyenne février 2006
Séjour 3j/2n newport novembre 2015
Séjour 3j/2n cheyenne janvier 2016
Séjour 4j/3n cc/gfc novembre 2016
Journée janvier 2017
Séjour 4j/3n cc mai 2017
Séjour 3j/2n esc/cc octobre 2017
Séjour 3j/2n cheyenne/cc novembre 2017
Séjour 4j/4n cheyenne/esc/cc/sante fe février 2018
Journée mars 2018
Séjour 3j/3n cheyenne/cc/ny avril 2018
A venir
Séjour 2j/1n esc  juin 2018
Journée juillet 2018
Séjour 2j/1n esc halloween 2018
Séjour 5j/4n esc/cc novembre 2018
Revenir en haut Aller en bas
Gounta

avatar

Masculin
Age : 40
Messages : 192
Localisation : La Rochelle
Inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Dim 26 Nov 2017 - 8:59

Les trois personnes de tout à l'heure ont disparu. Deux sont entrées et nous attendent dans le vestibule. L'épreuve du portique de sécurité commence. Nous sommes face à deux gardiens de prison qui donnent des directives. Sacs d'un côté, affaires métalliques de l'autre. Tout est en ordre. Ouf ! Nous allons éviter la fouille au corps ! Ma femme s'extasie devant l'écran des rayons X. "Ah ! Je n'avais jamais vu ça !" Elle s'extasie toujours quand elle découvre quelque chose. Elle s'extasie comme quelqu'un qui arrive d'une autre planète. Cela surprend toujours les personnes autour. Je me souviens de la première fois où elle a pris le métro avec moi. Seule personne dans le wagon à avoir l'air ébahi et heureuse, cadençant de la tête la jolie musique à l'accordéon qu'une personne jouait alors, tandis que tout le monde l'ignorait volontairement, blasés.


Enfin, voilà. Elle s'extasie. Du coup, l'agent, par réflexe, jette à nouveau un œil à l'écran, comme s'il  cherchait à comprendre ce qui était si spécial dans un outil qu'il gère au quotidien. C'est à ce moment, lorsque je reprends mon sac, qu'il tend une main en disant : "Un moment, s'il-vous-plaît ! Qu'est-ce que c'est que ça ?" Alàlàlàlàlà ! Une petite clé métallique pour écrou était restée dans le sac. Je l'avais pourtant vérifiée. Mais petite, plate et fine, elle avait échappé à ma palpation. Après un petit regard vers mon épouse, un dont elle a l'habitude pour lui signifier qu'elle n'apprendra jamais A LA FERMER !! (non, je plaisante)... C'est un regard qui nous amuse tous les deux. Le sien, pétillant et innocent, veut dire "OUPS !" et le miens est un peu plus blasé, mais lui signifie que je l'aime aussi pour ça. Des moments à contre-pied qui font vivre des instants inédits et surréalistes. Il faut donc trouver cette fichue clé. Cela dit, l'appareil ne renvoie pas de perspective. Et me voilà à fouiller dans un sac qui n'est pas vide non plus, forcément. Il est rangé méthodiquement pour faire rentrer un maximum de choses dedans. Cinq bonnes minutes passent et je trouve enfin la petite coquine.


Et là, bah... Qu'est-ce qu'on en fait ? L'agent ne sait pas ce que c'est. Je lui explique que ce genre de clé est fournie avec un kit pour monter des roulettes sur les vélos pour enfant, par exemple. Et que là, elle ne me sert à rien. Donc, il peut la prendre et en faire ce qu'il veut. Il refuse comme si je lui tendais un objet radioactif. Il appelle une collègue qui ne sait pas ce que je tiens dans la main. Elle s'en amuse, mais reste interloquée. Il n'arrive pas à lui expliquer ce que je viens de lui dire. J'essaie de trancher les tergiversations qu'ils entreprennent. "Non, mais vous pouvez la jeter, hein. Je n'en ai pas l'usage." Ils me regardent, étonnés. "Vous ne voulez pas la mettre dans votre voiture ? Parce que si nous la prenons en charge, elle sera détruite." Je leur explique que ça ne me dérange pas le moins du monde. Et puis, en jetant un coup d'oeil dans mon dos, il y a trois princesses qui commencent sérieusement à baver sur les portes d'accès au hall de l'hôtel. Et si nous attendons encore plus, nous allons littéralement retrouver des plécos (vous savez, les poissons nettoyeurs des aquariums) coller aux vitres.


Il acceptent finalement de prendre en charge la destruction de l'objet, assez stupéfaits que je veuille le détruire. Une clé pour serrer des écrous, de mon côté, j'étais assez circonspect que cette explication ne soit pas claire dans leur esprit. J'en aurai presque demandé à ma femme si ces personnes ne venaient pas de sa planète ! Après cet épisode un chouilla stressant et énervant qui a bien duré 10 minutes, nous coupant dans notre élan, nous reprenons la route du rêve et franchissons les portes. Et là, BAM ! Ca fait des Chocapic ! Non, non, non. BAM ! Les yeux en prennent les... bah... euh... yeux. Constatez par vous-même...




Binney : Oui. Tous debout ! Avec le téléphone qui sonne réellement à la maison. La mission du secret a été un succès. J'ai même une vidéo de l'annonce du départ. Elle est... comment dire... différente des réactions que nous pouvons voir dans les publicités, du genre "oui, mais là, on dormait papa...". Les réations arrivent plus tard !  Wink


- Star à domicile -


Dernière édition par Gounta le Dim 26 Nov 2017 - 9:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
binney

avatar

Masculin
Age : 46
Messages : 2278
Localisation : loin du froid
Inscription : 21/10/2016

MessageSujet: Re: Disneyland Paris, le rêve ébréché... Dim 26 Nov 2017 - 9:06

Mdr pour l'épisode de la clef , de la terre à la lune quoi .
C'est sur que lorsque tu rentres par le côté voiture , tu doit rester scotché par la beauté du hall , la majesté du sapin ,la maison de pain d'épice .
Presque je rêve d'une navette pour aller au dlh


Séjour 2j/1n cheyenne février 2006
Séjour 3j/2n newport novembre 2015
Séjour 3j/2n cheyenne janvier 2016
Séjour 4j/3n cc/gfc novembre 2016
Journée janvier 2017
Séjour 4j/3n cc mai 2017
Séjour 3j/2n esc/cc octobre 2017
Séjour 3j/2n cheyenne/cc novembre 2017
Séjour 4j/4n cheyenne/esc/cc/sante fe février 2018
Journée mars 2018
Séjour 3j/3n cheyenne/cc/ny avril 2018
A venir
Séjour 2j/1n esc  juin 2018
Journée juillet 2018
Séjour 2j/1n esc halloween 2018
Séjour 5j/4n esc/cc novembre 2018
Revenir en haut Aller en bas
 
Disneyland Paris, le rêve ébréché...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 16Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Living Disney :: Trip reports Disney :: Disneyland Paris-