AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | .
 

 [TR WDW/Universal Floride] Un Voyage de Noce où Sir Tomdelonge mange des burgers et Cata chante (beaucoup) - Septembre 2015 [Màj: 06/11/16]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
arwen2407



Féminin
Age : 31
Messages : 3584
Localisation : belgique
Inscription : 27/12/2012

MessageSujet: Re: [TR WDW/Universal Floride] Un Voyage de Noce où Sir Tomdelonge mange des burgers et Cata chante (beaucoup) - Septembre 2015 [Màj: 06/11/16] Dim 25 Sep 2016 - 13:21

Ça sent le be our guest!


Wdw du 5 sept au 18 au coronado et au akl.

tr dlp première fois pour notre princesse mai 2013 suite en mai 2014 et l'aventure continue en juin 2016  

tr wdw au coronado et akl

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tiphaine88



Féminin
Age : 28
Messages : 78
Localisation : 77390
Inscription : 29/05/2016

MessageSujet: Re: [TR WDW/Universal Floride] Un Voyage de Noce où Sir Tomdelonge mange des burgers et Cata chante (beaucoup) - Septembre 2015 [Màj: 06/11/16] Dim 25 Sep 2016 - 21:34

J'adore la façon dont vous racontez votre voyage entrecoupé de jolies photos qui donnent envies de voyager.

Nous nous sommes mariés la semaine dernière et nous avons également pris la décision de faire notre voyage de noces à Orlando avec bien évidemment entrées à Disney World ainsi que Universal Studio. Avez-vous des conseils à nous donner ? Réservations, hôtel, moyens de transports, etc....


Je recherche des figurines (jim shore, jester, snowglobe, WDCC, ...) de La Belle & La Bête. N'hésitez pas à me MP Wink Very Happy .

[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
tarf



Masculin
Age : 45
Messages : 16598
Localisation : Gallifrey
Inscription : 27/12/2010

MessageSujet: Re: [TR WDW/Universal Floride] Un Voyage de Noce où Sir Tomdelonge mange des burgers et Cata chante (beaucoup) - Septembre 2015 [Màj: 06/11/16] Dim 25 Sep 2016 - 21:57

@Tiphaine88 a écrit:
Avez-vous des conseils à nous donner ? Réservations, hôtel, moyens de transports, etc....


tu as tout (et meme plus) ici : http://www.disneycentralplaza.com/f40-resorts-etrangers
y compris le PréTR de ce sejour pour en voir la préparation. (et bien d'autres)


"I'm definitely a madman with a box."




feb-mar 2012 : POP / oct-nov 2012 : POP/CBR / oct-nov 2013 : AoA:LM / POR:AB
2015 : POP, OKW, CSR, RPR, CBBR 2016 POR:AB / CBBR
Revenir en haut Aller en bas
Tiphaine88



Féminin
Age : 28
Messages : 78
Localisation : 77390
Inscription : 29/05/2016

MessageSujet: Re: [TR WDW/Universal Floride] Un Voyage de Noce où Sir Tomdelonge mange des burgers et Cata chante (beaucoup) - Septembre 2015 [Màj: 06/11/16] Dim 25 Sep 2016 - 22:42

Merci beaucoup !!!!


Je recherche des figurines (jim shore, jester, snowglobe, WDCC, ...) de La Belle & La Bête. N'hésitez pas à me MP Wink Very Happy .

[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Sir Tomdelonge



Masculin
Age : 30
Messages : 257
Localisation : Près de Lyon
Inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: [TR WDW/Universal Floride] Un Voyage de Noce où Sir Tomdelonge mange des burgers et Cata chante (beaucoup) - Septembre 2015 [Màj: 06/11/16] Mer 28 Sep 2016 - 11:59

@arwen2407 a écrit:
Ça sent le be our guest!

Ah bon ? Me serais-je trahi ? Laughing Le service ne pourrait-il pas être garanti impec' dans un autre restaurant ? Wink

@Tiphaine88 a écrit:
J'adore la façon dont vous racontez votre voyage entrecoupé de jolies photos qui donnent envies de voyager.

Merci beaucoup ! Very Happy

@tarf a écrit:
@Tiphaine88 a écrit:
Avez-vous des conseils à nous donner ? Réservations, hôtel, moyens de transports, etc....

tu as tout (et meme plus) ici  : http://www.disneycentralplaza.com/f40-resorts-etrangers
y compris le PréTR de ce sejour pour en voir la préparation. (et bien d'autres)

Et bien je n'aurais pas dit mieux ! La lecture de nombreux TR, PréTR et des topics d'aide du forum sont une mine d'or si tu souhaites préparer un tel voyage !

N'hésites pas à créer toi-même ton propre PréTR pour centraliser les données et questions que tu as au cours de la préparation de ton voyage ! Préalablement à cela, le seul conseil que je me permets de te donner pour le moment, c'est de t'y mettre en avance et d'y consacrer du temps (c'est "time consuming" mais terriblement addictif), et tout se passera au mieux.


Voyage de Noce à WALT DISNEY WORLD & UNIVERSAL STUDIOS FLORIDA / ISLAND OF ADVENTURE du 14 au 26 septembre 2015 [TR par ici]
Passeport Annuel Dreams 2016 à DISNEYLAND Paris
Road-Trip Ouest américain/DISNEYLAND CALIFORNIE/UNIVERSAL STUDIOS HOLLYWOOD en préparation pour 2017[Pré-TR par là]
Revenir en haut Aller en bas
Sir Tomdelonge



Masculin
Age : 30
Messages : 257
Localisation : Près de Lyon
Inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: [TR WDW/Universal Floride] Un Voyage de Noce où Sir Tomdelonge mange des burgers et Cata chante (beaucoup) - Septembre 2015 [Màj: 06/11/16] Sam 1 Oct 2016 - 14:08

Jour 3: Magic Kingdom: un bon repas ça vaut mieux qu’un coup de trompette (2/4):

Accablés par la famine qui ronge nos estomacs prêts à s’auto-digérer si cela venait à s’éterniser Razz, nous nous dirigeons vers un restaurant dont la beauté immersive légendaire ne pouvait pas manquer d’attirer notre attention, Be Our Guest.





Comme son nom l’indique pour les anglophones, ce lieu est thématisé selon le long métrage d’animation de la Belle et la Bête, grandement apprécié par Marie, et dont l’accès se fait par une grotte laissant apercevoir en arrière-plan le château du prince maudit. Nous sommes légèrement en avance par rapport à notre horaire de réservation, mais étant donné qu’il n’y a aucune attente, la Cast Member auprès de laquelle nous nous présentons nous en permet l’accès sans piper mot.



Nous pénétrons dans le restaurant où nous nous voyons confier un Menu à partir duquel nous faisons notre choix pendant notre attente dans un corridor bordés d’armures équipées de hallebardes et de jolis drapeaux bariolés arborant différentes armoiries. « Bonjour ! » s’exclame soudain une armure. « A vos souhaits ! » s’exclame une autre dans un français caricatural. Il n’aurait fallu lui inculquer qu’un mouvement soudain pendant un éternuement, pour que cela suffise à faire ma journée .







Nous arrivons en une dizaine de minutes devant une borne à écran tactile où nous sommes invités à saisir notre commande.



Le choix des plats n’étant pas des plus vastes, nous avons un peu de mal à trouver quelque chose qui convienne à notre envie du moment, sans doute parce que les plats proposés nous apparaissent très communs, puisque la cuisine est censée être représentative de notre cher pays, selon le point de vue de l’Oncle Sam. De plus, cette impression est renforcée par le fait que le déjeuner au Be Our Guest est assimilé à un Counter Service sur le Dining Plan, alors qu’en soirée, il devient un Table Service au menu plus sophistiqué. Toutefois parfaitement au fait de cela Wink, nous y sommes venus davantage pour profiter d’une ambiance exceptionnelle que pour y faire le repas de notre vie. Par conséquent, Marie se laisse tenter par un Carved Prime Chuck Roast Beef Sandwich, tandis que je m’essaye au classique Croque-Monsieur. En dessert, malgré notre malheureuse expérience « cupcakes » du matin, nous disant que nous étions peut-être mal tombés, nous réitérons l‘essai avec un Strawberry Cream Cheese Cupcake pour ma pomme, et le Master’s Cupcake coiffé de son fameux Grey Stuff pour Marie.

Nos repas choisis, nous pénétrons enfin dans l’immense salle de bal de la Belle et la Bête, reproduisant quasiment à l’identique celle du dessin animé. Si le vacarme est assourdissant, le désagrément est bien désuet en comparaison du décor grandiose soigneusement mis en valeur par une lumière à peine tamisée, et dont le point d’orgue est donné par les grandes vitres du fond à travers lesquelles se laisse admirer une nuit enneigée sur un paysage montagneux  . L’effet d’une neige tombant silencieusement est magnifiquement rendu par des effets holographiques nous laissant pantois.







Nous choisissons une table libre se trouvant tout près de ce magnifique spectacle, et le temps que nos repas nous soient servis, nous en profitons pour nous rendre dans les deux autres salles du restaurant aux ambiances radicalement différentes. Si la bibliothèque privée de Belle, ses nombreuses toiles accrochées aux murs, et sa représentation de la princesse et de la Bête valsant ensembles, nous laissent de marbre, il n’en est pas de même pour l’Aile Ouest. Reproduction de l’antre de la Bête, interdite à Belle, il s’agit selon nous de la plus belle salle du restaurant drunken, où il est possible de dîner dans les appartements dévastés du prince maudit, au milieu de rideaux déchiquetés, à proximité de son portrait lacéré, mais surtout à quelques pas de la célèbre rose qui s’étiole, flottant tristement sous une cloche de verre, symbole du cœur solitaire du monstre, et dont l’effet holographique est une fois encore saisissant (excusez les photos prises à la va-vite, mais nous n’avons pas voulu trop déranger les personnes qui y mangeaient avec notre flash et en passant sans cesse derrière elles).







Une fois notre petit tour du propriétaire achevé, nous regagnons notre table où nos plats ne tardent pas à nous être servis. Marie s’attaque à son sandwich au rosbif sans se faire prier, bien que, pour les petits français chauvins que nous sommes, le pain laisse augurer une catastrophe. Toutefois, il s’avère n’être pas si mauvais que cela, bien qu’à des lieues de ressembler à ce que nous avons de par chez nous, et le plat dans son ensemble est assez bon. Au final, si elle n’en a pas perdu une miette, elle n’en garde aujourd’hui pas un souvenir impérissable.



Le croque-monsieur qui m’est servi est quant à lui gigantesque. Constitué de larges tranches de pain entre lesquelles ont été placées d’épaisses tranches de jambon nappées généreusement d’une sauce crémeuse, il se laisse gentiment manger sans pour autant être la révélation de l’année. Sans compter que la garniture devient rapidement écœurante à mon goût, tant que je ne parviens pas à en voir le bout.



Nous nous attaquons alors aux desserts, sûrs de conclure ce repas gastronomiquement terne sur une note de douceur qui viendra rehausser le tout, mais que nenni No! Notre seconde expérience des cupcakes confirme immédiatement notre première approche du matin : nous ne rejoindrons pas la Guilde des Adorateurs du P’tit Gâteau Individuel Américain en rentrant. En effet, aimant à peu près n’importe quoi lorsque cela contient de la fraise (sans pour autant me faire manger un hachis Parmentier à la fraise non plus …), j’aurais dû au moins apprécier un minimum mon cupcake. Il n’en est rien, et encore une fois, le glaçage à base de fromage à la crème ne passe pas pale. Marie est moins catégorique que moi, et bien que peu séduite par le Grey Stuff trônant sur son cupcake au chocolat, elle le dévore héroïquement pour la beauté du geste, et pour ne pas faire offense à Cacaotl, le Dieu du Chocolat.





Au final, notre passage au Be Our Guest est mitigé . D’un côté, nous avons trouvé le repas en lui-même très moyen avec des plats passables, tout en reconnaissant néanmoins que nous en sommes ressortis gavés pour la semaine. D’un autre côté, le décor est absolument superbe , tant qu’il en est incontournable. Par conséquent, selon nous, malgré les bémols culinaires, le restaurant Be Our Guest se doit d’être vu au moins une fois s’il vous est donné l’occasion de venir à Magic Kingdom.

Il n’est qu’aux alentours de 13h30, et avant de reprendre notre marathon des attractions sous une chaleur écrasante, une promenade digestive s’impose au préalable, sous peine de voir ressortir sans ménagement tout ce que nous avons eu peine à faire rentrer dans nos estomacs. C’est donc les ventres gonflés que nous nous laissons rouler jusqu’à la fontaine à la gloire de Gaston se trouvant non loin de là . La place est charmante, reproduisant le style du village de Belle, et une file de Guests déjà longue attend le prétentieux prétendant. Initialement tentés par la rencontre après avoir vu quelques vidéos amusantes de ses exploits sur internet, la longueur de la file avant même que Monsieur n’ait pointé le bout de son nez nous en dissuade.





A la place, nous nous contentons d’une simple halte shopping dans une boutique dédiée à toute sorte d’objet en rapport avec la Belle et la Bête. Soudain, sans prévenir, l’impossible se produit Shocked. En effet, une fois sortis de l’échoppe, rien Shocked. Rien dans nos mains Shocked. Rien dans nos sacs à dos Shocked. Je vous le jure, nous n’avons rien acheté Shocked ! Pas même un tout petit pin’s de rien du tout ! L’instant est exceptionnel, émouvant même Sad. C’est donc les joues humidifiées de larmes de fierté que nous nous mettons en marche vers notre première attraction de l’après-midi, Under the Sea – Journey of the Little Mermaid.

La vue extérieure de l’attraction est très belle. Nous y entrons sans nous faire prier, surtout que l’attente annoncée de 20 minutes seulement nous apparaît tout à fait raisonnable. Bien que ne proposant aucune interactivité, cette fille d’attente nous a laissé un agréable souvenir, et nous trouvons qu’il s’agit d’une des plus belles qu’il nous sera donné de faire à Walt Disney World. Débutant en extérieur dans les contrebas rocheux du domaine côtier du Prince Eric, elle s’enfonce ensuite progressivement sous l’océan, continue à travers les méandres de plus en plus sombres de cavernes, et s’achève dans les fondations de l’édifice princier où nous prenons place dans un véhicule aux allures de coquillage, embarquant dans un voyage retraçant l’histoire d’Ariel la petite sirène, de son copain Polochon le petit poisson, et de Sébastien le petit crabe, aux prises avec Ursula la petite la gro ... l’imposante méchante.













L’épopée sous-marine est superbe I love you, et la plongée sous l’eau du début offre quelques effets bien pensés. Les animatronics sont très beaux, et leurs mouvements sont très réalistes, impression particulièrement bien rendue lors du passage devant Ursula dont la gestuelle et la synchronisation labiale sont parfaitement maîtrisées ! Les animations abondent, et des étoiles de mer et divers poissons tourniquottent frénétiquement dans chaque coin sur un rythme exotique donné par une bande son de qualité. La vitesse de déplacement est bien adaptée pour profiter comme il se doit de chacun des tableaux, tous bien réalisés et harmonieusement mis en valeur par des couleurs et des jeux de lumières habiles, et dont l’enchaînement permet de suivre l’histoire de manière cohérente. L’immersion est vraiment totale, exception faite, peut-être, des flashs intempestifs pulsant des appareils photos de certains badauds mal élevés (fléau mondial selon nous …). Pour faire court, en ressortant, nous en redemandons. Logiquement, nous donnons un bon 16/20 pour ce voyage sous l’océan.

Depuis notre sortie de Be Our Guest, nous avons en tête d’atteindre Tomorrowland, en vue d’utiliser notre prochain Fast Pass pour Space Mountain, en passant au préalable par tous les endroits que nous n’avons pas encore visités. Si vous avez bien suivi notre cheminement jusqu’à présent, après notre passage par le quartier à la gloire de Gaston, puis notre périple marin, notre itinéraire nous emmène du côté du quartier Storybook Circus, situé tout au Nord-Est du parc.





Cette zone sur le thème du cirque ne comporte pas de grosse attraction, et elle ne propose que les quelques jeux d’eau de la Casey Jr Splash’N Soak Station et un grand huit pour les plus jeunes, le Barnstormer. Nous prenons toutefois bien notre temps pour arpenter ce petit quartier baigné du soleil floridien sunny, sa thématisation détaillée reprenant les anciens cartoons Disney sur fond de cirque façon « Dumbo » dégageant une agréable saveur, à la fois désuète, surannée, et enfantine.





Lors de notre entrée dans l’énorme chapiteau Big Top Souvenirs pour tenter de réitérer le miracle survenu quelques minutes plus tôt, mais l’effort est vain et nous en ressortons avec quelques pin’s et autres souvenirs de plus Razz.



Nous quittons désormais la zone, en empruntant un petit chemin isolé et calme reliant le fond de Fantasyland au Tomorrowland, destiné à nous amener à deux pas de Space Mountain ...


Voyage de Noce à WALT DISNEY WORLD & UNIVERSAL STUDIOS FLORIDA / ISLAND OF ADVENTURE du 14 au 26 septembre 2015 [TR par ici]
Passeport Annuel Dreams 2016 à DISNEYLAND Paris
Road-Trip Ouest américain/DISNEYLAND CALIFORNIE/UNIVERSAL STUDIOS HOLLYWOOD en préparation pour 2017[Pré-TR par là]


Dernière édition par Sir Tomdelonge le Mar 4 Oct 2016 - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
arwen2407



Féminin
Age : 31
Messages : 3584
Localisation : belgique
Inscription : 27/12/2012

MessageSujet: Re: [TR WDW/Universal Floride] Un Voyage de Noce où Sir Tomdelonge mange des burgers et Cata chante (beaucoup) - Septembre 2015 [Màj: 06/11/16] Sam 1 Oct 2016 - 14:18

Dommage pour votre repas. C'est vrai que le croque monsieur était écoeurant. Ma fille avait pris ça et avait à peine mangé la moitié. Par contre ma salade nicoise était délicieuse. J'ai encore le goût dans ma bouche ainsi que le Cupcake citron et pourtant je suis pas sucrée du tout. Les Goûts Et Les Couleurs. ..


Wdw du 5 sept au 18 au coronado et au akl.

tr dlp première fois pour notre princesse mai 2013 suite en mai 2014 et l'aventure continue en juin 2016  

tr wdw au coronado et akl

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
elfedemirkwood



Féminin
Age : 29
Messages : 642
Localisation : Nîmes
Inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: [TR WDW/Universal Floride] Un Voyage de Noce où Sir Tomdelonge mange des burgers et Cata chante (beaucoup) - Septembre 2015 [Màj: 06/11/16] Sam 1 Oct 2016 - 17:02

Oui je lit beaucoup de TR est les avis son tranché sur ce resto , cela dit c'est clair que juste pour la deco je pense que je le ferais quand j'irai en floride et se ne sera que du plus si je me régale des plats proposé ^^

Sinon j'aime vraiment ta façon de raconter j’attends la suite avec impatiente !


Projet Walt Disney World Resort en Floride octobre 2018 ? fort probable !!!!
« Pour réaliser une chose vraiment extraordinaire, commencez par la rêver. Ensuite, réveillez-vous calmement et allez d'un trait jusqu'au bout de votre rêve sans jamais vous laisser décourager. » Walter Elias Disney  

albino Ma page de création pour petit animaux : albino
https://www.facebook.com/pages/Latelier-de-lElfe/821693034564399

I love you Disneyland paris entre sœur, le 14 - 15 - 16 Janvier 2013 au Cheyenne !  I love you
Revenir en haut Aller en bas
Sir Tomdelonge



Masculin
Age : 30
Messages : 257
Localisation : Près de Lyon
Inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: [TR WDW/Universal Floride] Un Voyage de Noce où Sir Tomdelonge mange des burgers et Cata chante (beaucoup) - Septembre 2015 [Màj: 06/11/16] Dim 2 Oct 2016 - 10:25

@arwen2407 a écrit:
Par contre ma salade nicoise était délicieuse.  J'ai encore le goût dans ma bouche ainsi que le Cupcake citron et pourtant je suis pas sucrée du tout.

Pour le cupcake, ce n'est même pas que le goût qui m'a posé problème (et qui n''était pas si horrible), c'est d'avantage la texture assez particulière qui m'a déplu là-bas. J'avais toujours cru que c'était de la chantilly ou une mousse légère, mais non. Déjà qu'en France je ne suis pas très "crème au beurre" (genre dans les bûches de Noël) ... Après est-ce que c'est comme ça uniquement à Walt Disney World, je n'en sais rien, il faudra peut-être que je goûte encore l'année prochaine Razz

Et effectivement, j'avais entendu dans diverses critiques que beaucoup de personnes ont aimé la salade niçoise, mais une fois là-bas, je me suis dit que je n'allais quand même pas manger des légumes, aux USA, ça ne ferait pas très typique Laughing. J'aurais dû Laughing

@elfedemirkwood a écrit:
Oui je lit beaucoup de TR est les avis son tranché sur ce resto , cela dit c'est clair que juste pour la deco je pense que je le ferais quand j'irai en floride et se ne sera que du plus si je me régale des plats proposé ^^

Sinon j'aime vraiment ta façon de raconter j’attends la suite avec impatiente !

Merci à toi et à tout ceux qui prennent le temps de poster et de faire part de leurs remarques Very Happy

C'est clair que les avis sont très différents, particulièrement pour le Be Our Guest ! Et même si nous n'avons pas apprécié le repas, nous ne le vivons absolument pas comme un mauvais souvenir, mais d''avantage comme une anecdote de voyage. En gros, nous ne regrettons carrément pas d'y être allés, loin de là !


Voyage de Noce à WALT DISNEY WORLD & UNIVERSAL STUDIOS FLORIDA / ISLAND OF ADVENTURE du 14 au 26 septembre 2015 [TR par ici]
Passeport Annuel Dreams 2016 à DISNEYLAND Paris
Road-Trip Ouest américain/DISNEYLAND CALIFORNIE/UNIVERSAL STUDIOS HOLLYWOOD en préparation pour 2017[Pré-TR par là]
Revenir en haut Aller en bas
Fgth
Modérateur


Masculin
Age : 45
Messages : 3019
Localisation : Draveil
Inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: [TR WDW/Universal Floride] Un Voyage de Noce où Sir Tomdelonge mange des burgers et Cata chante (beaucoup) - Septembre 2015 [Màj: 06/11/16] Lun 3 Oct 2016 - 14:22

Je ne sais pas pourquoi mais le BOG ne m'attire toujours pas, même pas pour l'intérieur tant ça semble grouiller de monde et être ultra bruyant, on se croirait chez TATI Barbès un samedi après midi. Bref, pour le moment il n'est toujours pas dans ma to do list.


Mes photos d'Exploration Urbaine ici : http://www.flickr.com/photos/49673449@N08/
DLP : plus de 50 visites depuis juin 1992, PA Fantasia depuis 2000
WDW/USO/Sea World : 1989 (avec mes parents et mon frère) et 1998 (Voyage de Noces)
Disneyland Resort/USH : Eté 2015, étape de 3 jours au cours d'un Road Trip de 30 jours côte Est/côte Ouest
Pré-TR USA 2015 : http://www.disneycentralplaza.com/t49562-pre-tr-disneyland-californie-universal-studio-hollywood-vip
TR USA 2015 : http://www.disneycentralplaza.com/t50717-30-days-in-the-usa-new-york-ush-disneyland-resort-parcs-nationaux-las-vegas-san-francisco-boston
Vidéos TR USA 2015 : http://www.dailymotion.com/fgthvideo
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/49673449@N08/
Cata



Féminin
Age : 28
Messages : 334
Localisation : Lyon
Inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: [TR WDW/Universal Floride] Un Voyage de Noce où Sir Tomdelonge mange des burgers et Cata chante (beaucoup) - Septembre 2015 [Màj: 06/11/16] Lun 3 Oct 2016 - 19:47

On l'a fait surtout pour moi, grande fan de ce Disney !
Mais c'est vrai que c'est un restaurant très bruyant le midi, et le menu n'est pas exceptionnel !


Voyage de Noce à WDW et Universal Orlando (Sep. 2015) : Pré-TR et TR

Voyage Ouest américain en préparation (Aout/Sep. 2017) : Pré-TR


Revenir en haut Aller en bas
lukadam



Masculin
Age : 42
Messages : 550
Localisation : BASTIA
Inscription : 03/06/2016

MessageSujet: Re: [TR WDW/Universal Floride] Un Voyage de Noce où Sir Tomdelonge mange des burgers et Cata chante (beaucoup) - Septembre 2015 [Màj: 06/11/16] Lun 3 Oct 2016 - 22:57

Super le descriptif des attractions !!!

Un très grand merci !!!


Revenir en haut Aller en bas
ness250185



Féminin
Age : 31
Messages : 32
Localisation : 93300
Inscription : 18/11/2011

MessageSujet: Re: [TR WDW/Universal Floride] Un Voyage de Noce où Sir Tomdelonge mange des burgers et Cata chante (beaucoup) - Septembre 2015 [Màj: 06/11/16] Mar 4 Oct 2016 - 13:58

Je lissss
Revenir en haut Aller en bas
lukadam



Masculin
Age : 42
Messages : 550
Localisation : BASTIA
Inscription : 03/06/2016

MessageSujet: Re: [TR WDW/Universal Floride] Un Voyage de Noce où Sir Tomdelonge mange des burgers et Cata chante (beaucoup) - Septembre 2015 [Màj: 06/11/16] Mar 4 Oct 2016 - 14:46

Réclamation !!!
On voit bien que Tom a beaucoup mangé, par contre pour ce qui est de Cata qui chante ...
On est pas loin de la publicité mensongère !!!


Revenir en haut Aller en bas
Sir Tomdelonge



Masculin
Age : 30
Messages : 257
Localisation : Près de Lyon
Inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: [TR WDW/Universal Floride] Un Voyage de Noce où Sir Tomdelonge mange des burgers et Cata chante (beaucoup) - Septembre 2015 [Màj: 06/11/16] Mar 4 Oct 2016 - 15:05

Nop elle a chanté tout le temps, à commencer par It's a Small World, je l'avais bien dit !  Wink Réclamation rejetée votre Honneur !  

C'est vrai que je ne dis pas à chaque fois qu'on a poussé la chansonnette, et j'ai omis de préciser que j'ai eut le droit à "C'est la Fête" toute l'après-midi qui a suivie Be Our Guest     , suivi de "Sous l'Océan" (enfin ça c'était moi Razz ).
Revenir en haut Aller en bas
Sibylle



Féminin
Age : 28
Messages : 347
Localisation : Hogwarts
Inscription : 06/07/2008

MessageSujet: Re: [TR WDW/Universal Floride] Un Voyage de Noce où Sir Tomdelonge mange des burgers et Cata chante (beaucoup) - Septembre 2015 [Màj: 06/11/16] Mar 4 Oct 2016 - 16:59

Quel beau TR, je m'installe Smile Smile
Revenir en haut Aller en bas
lukadam



Masculin
Age : 42
Messages : 550
Localisation : BASTIA
Inscription : 03/06/2016

MessageSujet: Re: [TR WDW/Universal Floride] Un Voyage de Noce où Sir Tomdelonge mange des burgers et Cata chante (beaucoup) - Septembre 2015 [Màj: 06/11/16] Mar 4 Oct 2016 - 19:24

Le "c'est la fête" de Michel Fugain ?
Ah ouais, quand même ...


Revenir en haut Aller en bas
sap



Féminin
Age : 37
Messages : 242
Localisation : Genève
Inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: [TR WDW/Universal Floride] Un Voyage de Noce où Sir Tomdelonge mange des burgers et Cata chante (beaucoup) - Septembre 2015 [Màj: 06/11/16] Mar 4 Oct 2016 - 19:42

J'adore votre Tr vivement la suite!

Ps:nous aussi nous avons adoré les "frites cadrillages" miam miam!




Revenir en haut Aller en bas
Cata



Féminin
Age : 28
Messages : 334
Localisation : Lyon
Inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: [TR WDW/Universal Floride] Un Voyage de Noce où Sir Tomdelonge mange des burgers et Cata chante (beaucoup) - Septembre 2015 [Màj: 06/11/16] Mar 4 Oct 2016 - 19:58

@lukadam a écrit:
Réclamation !!!
On voit bien que Tom a beaucoup mangé, par contre pour ce qui est de Cata qui chante ...
On est pas loin de la publicité mensongère !!!

En fait, je chantais à chaque sortie d'attraction ... Et super juste en plus Razz


Voyage de Noce à WDW et Universal Orlando (Sep. 2015) : Pré-TR et TR

Voyage Ouest américain en préparation (Aout/Sep. 2017) : Pré-TR


Revenir en haut Aller en bas
Sir Tomdelonge



Masculin
Age : 30
Messages : 257
Localisation : Près de Lyon
Inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: [TR WDW/Universal Floride] Un Voyage de Noce où Sir Tomdelonge mange des burgers et Cata chante (beaucoup) - Septembre 2015 [Màj: 06/11/16] Dim 9 Oct 2016 - 14:25

PARTIE 9 : Jour 3: Magic Kingdom: La Montagne de l’Espace et le Monde de Demain (3/4):


Nous arrivons de Fantasyland à Tomorrowland par un petit sentier aboutissant entre Space Mountain et Autopia. L’ambiance change radicalement, et d’une décoration polychrome emplie de magie, nous passons vers un style plus épuré dominé de bleu et de blanc sur lequel les rayons de soleil viennent se refléter avant de tenter de percer les verres de nos lunettes de soleil sunny (d’ailleurs je triche, et parmi les trois photos ci-dessous, deux ont été prises plus tard dans le séjour).







Tant pour Discoveryland à Paris que pour Tomorrowland à Orlando, et comme le laisse entendre sans ambiguïté la traduction littérale de ce dernier, ce land dépeint le monde de demain. Malgré cela, l’ambiance floridienne est radicalement différente de ce qui est présenté à Marne-la-Vallée en raison de points de vue choisis pour construire ces visions futures émanant de passés plus ou moins proches. Si notre superbe Discoveryland s’attache à illustrer un futur inspiré de l’imaginaire visionnaire de Jules Vernes, grand homme du 19ème siècle, Tomorrowland propose quant à lui une architecture futuriste telle que rêvée par des esprits des années 1970, lors de la construction du quartier. Par conséquent, bien que quelques attractions soient communes aux deux, les comparer viendrait à devoir se prononcer sur qui du couteau suisse ou de la tronçonneuse est le meilleur pour gonfler une bouée. Je ne saurais trop dire pourquoi, mais Tomorrowland a réellement fait mouche chez moi. Peut-être me rappelle-t-il inconsciemment les dessins-animés et films de mon enfance, Ulysse 31 ou encore 2001 l’Odyssée de l’Espace de Kubrick en tête.

Nous arrivons devant Space Mountain à peine notre fenêtre horaire ouverte pour nos Fast Pass. Nous le savons, son apparence extérieure est trompeuse, car seule cette dernière, ainsi que le nom de l’attraction sont en commun avec ce que nous connaissons en France. Néanmoins, être devant cet énorme bâtiment blanc nous fait trépigner d’impatience, et nous en franchissons l’entrée sans attendre. bounce





C’est à partir de là que la différence saute davantage aux yeux, puisqu’après avoir parcouru au pas de course l’interminable fille d’attente, nous arrivons devant le quai d’embarquement. Oubliez les longs trains aux harnais descendants sur vos épaules et laissant augurer un ride plein d’inversions, et faites place à une file indienne de bobsleighs présentant pour seule sécurité une rambarde à rabattre sur vos jambes. En effet, la montagne de l’espace a émergé quelques décennies avant la nôtre, et la technologie utilisée n’est pas la même. Toutefois, il nous est régulièrement rappelé qu’il ne faut pas juger une attraction sur ce facteur, et une attraction peut devenir mythique et très fun, même si elle vieilli et qu’on y perd une côte ou deux au passage (allusion à peine voilée à l’Eurosat d’Europapark qui fut mon premier coaster Wink).

L’entrée dans le wagon est un peu périlleuse tant ces derniers sont bas, et il est difficile d’y prendre place. Une fois passés ces menus écueils, quel doux moment de paradis que de savourer les quelques instants de répit octroyés par le léger rembourrage des sièges à la position légèrement vautrée, et l’espace à l’avant me permettant de laisser traîner mes pattes endolories drunken. Le train démarre et après un passage dans un tunnel aux effets lumineux hypnotisants, nous avons droit à un ride dans l’obscurité complète, simple mais efficace en termes de sensations.



Une fois sortis tant bien que mal de notre wagon, nous nous accordons pour attribuer une note de 15/20 à l‘attraction, bien qu’avec le recul, je me rends compte que je lui ai trouvé bien plus de cachet que je ne l’aurais initialement cru I love you. Nous empruntons un interminable tapis roulant qui débouche, comble du hasard, sur la boutique accolée à Space Mountain !

« Ils sont pas bêtes chez Mickey, hein ! » disons-nous en faisant le tour de la boutique sans nous faire prier Very Happy.
« Franchement, ils ont un plan marketing hyper bien calibrés ! » dit-on en sélectionnant quelques pins des étoiles plein les yeux Very Happy.
« Tu vois, je sens l’hameçon dans ma joue, mais je suis content d’y avoir mordu » finissons-nous tout sourire en passant notre Magic Band dans le lecteur Very Happy.

Lorsque nous remettons enfin le nez dehors en vue de poursuivre une visite en règle de Tomorrowland, un ciel menaçant s’annonce au loin No. Nous n’en sommes pas vraiment étonnés, puisque, comme la veille, des pluies orageuses sont attendues, et malgré ces prévisions, nous espérions secrètement passer miraculeusement entre les gouttes. Ce ne sont que vœux pieux au vu de la saucée de la veille, de ce qui semble nous attendre dans quelques minutes, et de ce qui conclura la saison des pluies en beauté le lendemain ! Toutefois, il semble que nous ayons encore le temps avant que ces nuages noirs ne nous apprennent à nager, et nous nous promenons donc sereinement autour de la place centrale du quartier au milieu de laquelle trône fièrement l’Astro Orbiter.









De délicieux parfums de hot-dogs viennent nous chatouiller les narines depuis le Lunching Pad dont la réputation en la matière semble à la hauteur des effluves qui en émanent. Résistants aux alléchantes propositions olfactives Razz, nous dirigeons nos pas vers le Carousel of Progress, un théâtre tournant relatant les progrès technologiques au cours de différentes époques vécus par une famille d’animatronics qui a fait les frais du temps qui passe. L’attraction est un certes vieillotte, mais comme d’habitude, nous ne voulons pas juger à la hâte et sommes curieux de voir ce qu’il en est par nous-même, prêts à être stupéfaits contre toute attente. Et la surprise fut de taille !





Nous prenons place sans aucune attente dans une grande salle de théâtre, et c’est lorsque nous nous asseyons dans ce que nous trouvons être de confortables sièges plongés dans une douce pénombre que nous réalisons à quel point nous sommes exténués. La nouveauté de chaque instant nous faisait oublier cette fatigue, mais une fois vautrés lamentablement, il est évident qu’elle est bien là ! Point d’hypnotiseurs dans le coin, mais nos paupières sont lourdes, et la digestion du repas au Be Our Guest nous pousse également à la sieste postprandiale Sleep … Ca s’annonce mal Laughing … La salle étant quasiment vide et sans un bruit avant le début du show, nous tentons de ne pas tomber une nouvelle fois dans le même piège que la veille en nous laissant submerger par la fatigue et notre attitude ronchonne qui l’accompagne souvent.



Notre tentative est vaine car il faut dire que l’attraction fait tout pour saper nos efforts ! Je vous l’assure, dès le début du spectacle, nous avons essayé de toutes nos forces de nous y intéresser Wink, remarquant l’originalité de ce théâtre qui pivote, procédé ingénieux mettant en exergue les différents progrès technologiques, et distraits par ces charmants vieux automates dépassés qui tiennent encore la route. Néanmoins, la longueur de la représentation et sa monotonie est ont raison de nos esprits éteints, et nous lâchons le fil narratif dès le second tableau. Nous prions pour que l’interminable session s’achève avant que les lumières ne se rallument et que les Cast Members ne viennent nous réveiller la bave dégoulinant aux coins des lèvres Sleep. Miracle, nous parvenons à rester éveillés.









En un mot comme en cent, nous nous sommes ennuyés, et nous attribuons un petit 12/20 à cette attraction à l’attrait certain qui ne pourra se révéler toutefois qu’aux yeux des plus éveillés et intéressés d’entre vous.

En ressortant de notre simulateur de sieste, il ne pleut toujours pas, mais les nuages aperçus précédemment au loin se mettent désormais en place pour nous faire leur numéro tonitruant.



C’est imminent, et pour notre bien, la prochaine attraction devra être en intérieur. Quoi de plus naturel alors que d’enchaîner par Buzz Lightyear’s Space Ranger Spin dont l’entrée n’est qu’à quelques pas de la sortie de Carousel of Progress. De plus, il faut y être actifs et cela nous fera le plus grand bien.

Pour les réguliers d’Europapark que nous sommes, cette attraction repose sur le même principe que le très bon Abenteuer Atlantis dont nous apprécions à chaque venue la simplicité et l’efficacité du principe. De plus, nous n’avons tous deux jamais été dans la version parisienne des aventures de Buzz. Ce sont là deux raisons nous faisant trépigner d’impatience, plus motivés que jamais pour dézinguer l’Empereur Zurg. Le temps d’attente est raisonnable, et nous prenons le pari qu’en ressortant de l’attraction, nous aurons évité la copieuse averse qui arrive.



En nous plaçant dans la file d’attente, nous découvrons que si elle n’est pas interactive, elle est extrêmement vivante … Je vois déjà les connaisseurs lever un sourcil dubitatif, mais que voulez-vous, nous avons eu droit à un show personnalisé et en français je vous prie !





Un couple de Français semblant être du même âge que nous se place juste derrière nous, et fait ce que beaucoup d'entre nous font tous quand ils sortent de notre pays : ils parlent très fort et mal, croyant ne pas être compris par la foule étrangère Rolling Eyes.

L’Instant Langue de Vipère a écrit:

INTERLUDE SARCASTIQUE

Si c’est peut-être assez humain dans le fond, force est de reconnaître que nous avons l’insigne honneur de tomber sur des spécimens d’exception Laughing. Loin de nous l’idée de les épier volontairement, mais tout nous tombe littéralement dans nos oreilles de fatigués grincheux … ainsi qu’à toutes les esgourdes alentours. Ils font honneur à la réputation que nous avons à l’international Rolling Eyes. Nous ne connaissons pas ces personnes, mais le ton est sans ambiguïté : c’est du premier degré et terriblement caricatural.

A les écouter, nous prenons peur ! affraid S’ils disent vrai, l’attraction « ne vaut rien » et l’ultime infamie, j’exagère à peine, est d’avoir fixé les pistolets sur le wagon, largement de quoi jeter l’opprobre sur Walt Disney et toute sa famille sur douze générations. Je vous passe le long monologue péteux du « ici tout est pourri et incroyablement capitaliste, qu’ils te saignent jusqu’à la moelle, que c’est déplorable » que Monsieur articule entre deux bouchées de donuts, goodies à la main et Magic Band personnalisé au bras Razz. Bref, nous savourons sournoisement nos pop-corn sans piper mots, sourires en coin, ne loupant aucune miette de notre épisode des Ch’tis à Orlando pendant les trente minutes nécessaires pour arriver jusqu’à notre wagon.

L’attraction est vraiment sympa, un bon niveau au-dessus de ce que nous connaissons à Europapark, et un peu en deçà de ce que nous avons à Disneyland Paris que nous ferons lors de notre retour en France. Toutefois, l’univers de ce space opéra caricatural introduit par Toy Story 2 et les Aventures de Buzz l’Eclair est vraiment bien rendu, l’aspect bon-enfant le rendant à la fois sympathique et accrocheur Very Happy. Nous lui donnons un 16/20, car même Marie a adoré en dépit de sa défaite. Soyons magnanime toutefois, et reconnaissons humblement que sa prestation fut honorable . Néanmoins, son faible nombre de points permet d’autant mieux d’apprécier l’immensité astronomique de mon score … En même temps, dans le milieu fermé des tireurs en attraction, on ne m’appelle pas Hannibal Smith pour rien ! Je me délecte donc de ma gloire … tant que je le peux encore …



En ressortant, les nuages noirs sont toujours là, désormais bien en place au-dessus de Magic Kingdom, toujours aussi menaçants, sans qu’aucune goutte d’eau ne soit encore tombée. Il faudrait qu’il se décident ! Soit ils se vident plus loin, soit ils le font maintenant ! En attendant le soleil est masqué, Marie ne bronze plus, et j’ai arrêté de rougir !
Nous nous tournons naturellement vers l’attraction en intérieur la plus proche, The Stitch Great Escape, pour laquelle nous n’avons eu que peu d’échos, mais qui, sur le papier, semble prometteuse.



Après une vingtaine de minutes d’attente, nous arrivons dans le pré-show mettant en place l’histoire et les rôles que nous allons passivement y jouer. En effet, nous entrons dans la peau de jeunes gardiens de prison qui viennent d’être mutés dans une prison galactique où les pires criminels de l’univers coulent d’heureux séjours carcéraux.



Après moultes mises en gardes énoncées par un robot affublé d’un uniforme de maton en chef, nous prenons place dans une salle circulaire sur des sièges où de lourds harnais viennent s’abattre sur nos épaules. C’est à ce moment que Stitch attaque sauvagement la prison, déclenchant toutes les alarmes. Les bras robotisés tirent des rayons lasers. Il y a des explosions, des cris, des flashs. Nous sommes plongés dans le noir, et nous sentons Stitch nous marcher à chacun sur les épaules par l’intermédiaire de nos harnais. Il éructe aux narines de Marie qui m’assure d’un tonitruant « Beuââârk ! Il m’a roté dessus ! » que l’odorama est de qualité. Les effets 4D sont vraiment très originaux, ou tout du moins, ils changent de la prévisible eau qu’on y reçoit souvent à toutes les sauces.

Réussie et sans prétentions, nous avons vraiment adoré cette attraction Smile. Toutefois, n’y emmenez pas vos plus jeunes enfants ! Il est commun de voir, pour les attractions se déroulant dans le noir, une mise en garde émise sur la possibilité que les plus petits y soient effrayés. Néanmoins, elle peut être bien souvent relativisée, à l’exception de cette attraction, où il est particulièrement utile de la prendre en considération !  Stitch est réellement monstrueux Twisted Evil, et n’a rien à voir avec la petite bête bleue faussement méchante de Lilo et Stitch. Son apparence et ses mouvements, couplés au vacarme sonore et visuel, et aux impressionnants bras robotiques articulés, ont fait littéralement hurler de terreur deux enfants qui suppliaient de sortir, contraints d’attendre la fin du show.

Nous ressortons de l’attraction heureux de l’agréable surprise et lui mettons un gentil 14/20, et nous voyons alors que des trombes d’eau se déversent désormais sur le parc, accompagnées des grondements sourds d’un orage. L’accalmie ne semble pas être prévue pour tout de suite, et si nous ne sommes d’ordinaire pas du genre à nous laisser embêter par trois gouttes d’eau, la vue du déluge qui s’abat devant nous nous fait hésiter entre une attente à l’abri en piétinant douloureusement sur nos pieds endoloris, ou risquer la noyade en allant faire une attraction dans le coin Razz. Nous choisissons la seconde option, enfilons nos magnifiques ponchos Walt Disney World, et courons comme des dératés jusqu’à Monster & Cie Laugh Floor. Certes, nous n’avons eu qu’à faire quelques mètres, comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous prise plus tôt, mais nous avons vu nos vies défiler, messieurs-dames ! Surprised



Nous entrons dans l’attraction un peu sans savoir vers quoi nous nous engageons, si ce n’est qu’il s’agit d’une sorte de stand-up dans la logique de la fin ouverte du film Monstres & Cie de Pixar, et dont nos guides nous disent qu’il y a d’amusantes petites interactions avec le public. Petites interactions, tu parles ! Laughing Le show repose entièrement sur elles. Un comédien, grimé en monstre via de la motion-capture, déroule un numéro de stand-up en sollicitant certaines personnes du public. Les blagues sont bon enfant et l’ambiance est très bonne. Par contre, Français que nous sommes, il nous faut rester concentrés pour tout suivre, et être au taquet au cas où nous serions désignés par le caméras et que nous apparaissions en gros plan sur l’écran central de la salle. En effet, vu notre état de fatigue, notre capacité de réponse est celle d’un collégien qui arrive à son premier cours d’anglais de la journée à qui sa prof demande « How are you today ? » et qui ne parvient qu’à sortir un « Un poquito banana ! » parce qu’il n’a pas les yeux en face des trous  Razz. Heureusement, nous nous rendons compte à la fin de la séance que nous n’avions rien à craindre, que tout est calibré pour être compris même par des étrangers ne pratiquant pas couramment. Au final, nous attribuons la note de 13/20 à l’attraction.

Lorsque nous ressortons, l’orage est passé, mais la pluie n’a pas cessé pour autant. Pas de quoi nous forcer à retourner à l’hôtel, d’autant plus qu’il nous reste encore quelques choses à voir Very Happy ...


Voyage de Noce à WALT DISNEY WORLD & UNIVERSAL STUDIOS FLORIDA / ISLAND OF ADVENTURE du 14 au 26 septembre 2015 [TR par ici]
Passeport Annuel Dreams 2016 à DISNEYLAND Paris
Road-Trip Ouest américain/DISNEYLAND CALIFORNIE/UNIVERSAL STUDIOS HOLLYWOOD en préparation pour 2017[Pré-TR par là]


Dernière édition par Sir Tomdelonge le Jeu 13 Oct 2016 - 15:52, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fgth
Modérateur


Masculin
Age : 45
Messages : 3019
Localisation : Draveil
Inscription : 02/09/2007

MessageSujet: Re: [TR WDW/Universal Floride] Un Voyage de Noce où Sir Tomdelonge mange des burgers et Cata chante (beaucoup) - Septembre 2015 [Màj: 06/11/16] Lun 10 Oct 2016 - 14:15

toujours aussi drôle ce récit Smile


Mes photos d'Exploration Urbaine ici : http://www.flickr.com/photos/49673449@N08/
DLP : plus de 50 visites depuis juin 1992, PA Fantasia depuis 2000
WDW/USO/Sea World : 1989 (avec mes parents et mon frère) et 1998 (Voyage de Noces)
Disneyland Resort/USH : Eté 2015, étape de 3 jours au cours d'un Road Trip de 30 jours côte Est/côte Ouest
Pré-TR USA 2015 : http://www.disneycentralplaza.com/t49562-pre-tr-disneyland-californie-universal-studio-hollywood-vip
TR USA 2015 : http://www.disneycentralplaza.com/t50717-30-days-in-the-usa-new-york-ush-disneyland-resort-parcs-nationaux-las-vegas-san-francisco-boston
Vidéos TR USA 2015 : http://www.dailymotion.com/fgthvideo
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/49673449@N08/
willowbank



Féminin
Messages : 319
Inscription : 22/09/2012

MessageSujet: Re: [TR WDW/Universal Floride] Un Voyage de Noce où Sir Tomdelonge mange des burgers et Cata chante (beaucoup) - Septembre 2015 [Màj: 06/11/16] Lun 10 Oct 2016 - 19:38

Super la suite !


Surclassement surprise au Sequoialodge du 18 au 19 novembre pour les 3 ans de notre poupée en 2012
Séjour au Ranch Davy crockett en octobre 2014
Séjour au Santa fe en juin 2015
Séjour au Ranch Davy crockett en août 2015
Passeports fantasy commandés => Prochain séjour du 11 au 13 novembre au BB hotel
Revenir en haut Aller en bas
Sir Tomdelonge



Masculin
Age : 30
Messages : 257
Localisation : Près de Lyon
Inscription : 22/10/2014

MessageSujet: Re: [TR WDW/Universal Floride] Un Voyage de Noce où Sir Tomdelonge mange des burgers et Cata chante (beaucoup) - Septembre 2015 [Màj: 06/11/16] Jeu 13 Oct 2016 - 10:21

@Fgth a écrit:
toujours aussi drôle ce récit Smile

Merci Wink. Dans cette journée, on a de moins en moins de photos à mesure que la journée passe, et du coup, il devenait difficile d'illustrer le récit. Donc si ce dernier tient la route, c'est déjà ça Very Happy (j'en chie pour la prochaine partie sur la toute fin de la journée Razz ).


Voyage de Noce à WALT DISNEY WORLD & UNIVERSAL STUDIOS FLORIDA / ISLAND OF ADVENTURE du 14 au 26 septembre 2015 [TR par ici]
Passeport Annuel Dreams 2016 à DISNEYLAND Paris
Road-Trip Ouest américain/DISNEYLAND CALIFORNIE/UNIVERSAL STUDIOS HOLLYWOOD en préparation pour 2017[Pré-TR par là]
Revenir en haut Aller en bas
gina



Féminin
Age : 39
Messages : 1906
Localisation : Béziers
Inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: [TR WDW/Universal Floride] Un Voyage de Noce où Sir Tomdelonge mange des burgers et Cata chante (beaucoup) - Septembre 2015 [Màj: 06/11/16] Jeu 13 Oct 2016 - 11:28

T'inquiète pas , ta prose compensera le manque de photos . Ton récit est vraiment très sympa à lire. Et j'adore vos têtes dans Buzzz 😄
Revenir en haut Aller en bas
Fannychette



Féminin
Age : 35
Messages : 198
Localisation : Nancy
Inscription : 22/02/2016

MessageSujet: Re: [TR WDW/Universal Floride] Un Voyage de Noce où Sir Tomdelonge mange des burgers et Cata chante (beaucoup) - Septembre 2015 [Màj: 06/11/16] Jeu 13 Oct 2016 - 14:16

C'est vrai que tes écrits compensent le manque de photo. Je trouve ton TR très agréable et drôle à lire.
Revenir en haut Aller en bas
 
[TR WDW/Universal Floride] Un Voyage de Noce où Sir Tomdelonge mange des burgers et Cata chante (beaucoup) - Septembre 2015 [Màj: 06/11/16]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Living Disney :: Trip reports Disney :: Resorts américains-