AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | .
 

 And a little bit of pixie dust (04 → 20/02) - UPDATE LE 31/08

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
ComicStrip



Féminin
Age : 20
Messages : 95
Inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: And a little bit of pixie dust (04 → 20/02) - UPDATE LE 31/08 Mer 31 Aoû 2016 - 15:23

JOUR 2 ; QUELQUES LARMES, DES SPLASH, ET DES TROMBES D'EAU

Et c'est parti pour une nouvelle journée. Je préviens donc, pour aujourd'hui, moins de photos que d'habitude. Pourquoi donc ? Tout est dans le titre. On se sera pris un peu trop d'eau sur le coin de la margoulette pendant la journée, mais de ceci, on en reparlera bien vite. Ce jour-ci est donc notre premier au Magic Kingdom, un parc qu'on s'attend à reconnaitre un peu mieux que le très nouveau EPCOT. Et c'est donc parti !


Après une bonne nuit de sommeil, départ pour magic kingdom. Pour une habituée de DLP c’est bizarre de ne pas passer sous le disney hotel pour entrer et d’arriver directement sur la place qui mène à main street. En effet, je confirme, mais on a la gare, qui est quand même du plus bel effet. Et j'ai beau avoir un amour assez certain pour le Disneyland Hotel parisien, arriver dans cette zone à quelque chose de magique. Le Disneyland Parisien nous coupe du monde extérieur. Ici, on a juste l'impression d'être dans quelque chose d'assez grand pour ne pas avoir besoin de murs. Poétique ? Je devrais peut-être arrêter de les différencier autant. J'aime les deux, et pour des raisons différentes, très probablement. Donc je ne vais pas vous en écrire ici un roman.


On a loupé la cérémonie d’ouverture. Nous sommes tous bien déçus mais on reviendra. Je ne dis rien sur le fait qu'en fin de séjour, je sois la seule à l'avoir vue cette cérémonie. Et deux fois ! Mais - on en reparlera, je ne dis rien, rien du tout. Qui sait, peut-être une prochaine fois pour ceux qui l'ont manqué ? On arrive vers 8h45 sur le Parc. C'est qu'on avait prévu de la voir cette cérémonie, pensant que le parc ouvrait à neuf heures. Mais non. M'enfin, on ne se plaindra pas, le parc est bien vide déjà, et on s'arrête devant le premier Trolley Show de la journée. Lots est toute émue ; je pense que c’est seulement maintenant qu’elle prend réellement conscience de l’endroit où elle est. C’est vrai qu’elle l’a rêvé depuis si longtemps ce voyage !!! D'accord - quand je dis qu'on s'arrête devant le Trolley Show, c'est surtout pour Papa et Yann. Moi je suis - Bon, dans un état proche de l'Ohio ? Mince, c'est à quelques kilomètres de la Floride pourtant. Et je n'ai jamais fait une blague aussi pourrie, il fallait qu'elle soit pour vous. Désolé. ( Ou pas. ). Main Street n'est pas encore trop rempli, et finalement être là me fait comme un choc, que je n'ai pas vraiment eu à EPCOT. Certes, ce parc est un des parcs de WDW, mais c'est vraiment ici, au MK, que la magie se fait sentir. Et face au château, je n'ai pas su retenir mes larmes. C'est que bon, ça faisait un peu dix ans que j'harcelais tout le monde pour le faire ce voyage. Et on se rend compte que oui, ça y est, on est là. Et je n'ai pas vraiment le temps de considérer la bizarrerie de Main Street directement, ce sentiment de connaitre chaque bâtiment sans vraiment les connaitre. La place d'entrée est assez différente de la notre, entre Tony's, la caserne, et le théâtre. C'est plus grand. Et puis - le flag pole aussi. Ce décor fait peut-être moins carton pâte que notre Main Street à cause de lui, plus traditionaliste d'une certaine facon. Il se ressent plus comme une reconstitution historique cartoonesque, quelque chose qu'on pourrait dire de Frontierland ( et sans la cartoonesque ) de Liberty Square. Quelque chose qui, en France, parait plus versé dans la fiction. Mais ce n'est là que mon ressenti. Bien que similaire, il y a une différence palpable d'ambiance entre ces deux Main Streets. Peut-être aussi à cause de ces habitants, que nous ne croiserons pas ce matin. Ou s'ils étaient là, j'en étais trop à admirer le château ( et tenter de me souvenir qu'il ne fallait pas oublier de passer par la caserne ) pour m'en rendre compte.



Pas grand monde dans le parc à 9h. c’est vraiment magique de découvrir le parc ainsi (sauf en ce qui concerne la grue au dessus du château ; heureusement, elle se cachera un peu l’après midi). Pour la grue, si je ne m'abuse, nous en étions débarassés tous les jours vers 14h30-15h. Enfin - débarassés. Elle restait en stationnement 'bas' côté Frontierland, bloquant beaucoup moins la vue. C'est une des choses que j'avais vu dans pas mal de TR, un des points noirs pour les photographes qui partent à cette période. Mais on fera avec, et ceci ne nous empêchera pas de faire quelques arrêts photopass, qui deviendront sacrément fréquents. Et après la séance photo d'EPCOT hier, on se retrouve ici face à une originale qui nous demande de prendre la pose. Ou plutôt - nous positionne. Une photo un peu cocasse en est le résultat. Et excusez les yeux rouges, ça ne part pas aussi vite que ça, le trop-plein d'émotion. Nous voilà donc en compagnie de deux Gastons, alors que nous tenons de sublimes robes invisibles. Mais voui. On y croit fort.


On se dirige vers frontierland. En route, nous croisons Tiana. Le Glade, donc, ou nous la croisons est à Liberty Square. Papa chéri comme Yann décident de rester en retrait, merci les excuses bidons ( c'est qu'ils parlent pas anglais, voyez. Promis, on va quand même les trainer voir Anna et Elsa dans les jours à venir. ). Moi par contre, je rentre dedans. Tiana est, avec Aurore, une de mes princesses préférées, et la voir de si bon matin, sans aucune attente, car littéralement, en nous engouffrant sous sa photolocation, nous n'avons pas à attendre une seconde. Personne devant nous - elle plaisante juste avec son photographe. Et encore une expérience personnage des plus sympathiques. On se dit que c'est peut-être le manque de monde, mais je me rendrais compte que la plupart du temps, les personnages prennent toujours leur temps, et font de leur mieux pour créer aux guests des souvenirs magiques. Puis, j'ai les oreilles qu'il fallait aussi !





Discussion finies, photos prises, carnets signés, c'est le moment de quitter Liberty Square, ou nous ne attarderons pas plus que cela. Quoi que je suis déjà en train de tâter le terrain 'mais voyons, vous êtes sûrs que le Hall of Presidents ne vous branche pas ?'. On ne récupérera pas mon âme d'angliciste, faut croire. Arrêt au stand - Frontierland Trading Post. Yann et moi étant d'avides Pin Traders, c'est un petit tour bien sympa que nous prenons le temps de faire. Une boutique qui doit faire, approximativement trois Pueblos, et pour le moment, nous ne craquerons pas. Un peu de tenue, un peu de self-control, et quatre ponchos sous le bras, et c'est reparti. Parce qu'il faut le dire, il ne fait pas si chaud que cela en Février, un peu avant 9h du matin. Et Splash Mountain, là ou certains me disent qu'on ne risque rien, on ne se fera pas trop arroser, je me dis que sans ponchos, c'est un peu une bêtise. Donc ponchos ce sera, et pour tout le monde. Un truc qui donne l'air vraiment très intelligent vraiment. ( Et de qualité... Discutable. Franchement, si vous avez moyen de ramener un poncho un peu plus solide de chez vous, pour ne pas avoir à payer le prix de l'urgence et du Mickey dans le dos, c'est peut-être une bonne idée. Peut-être. )



Puis c’est parti pour une série d’attractions ; BTM, plus soft qu’à DLP je trouve; et beaucoup plus cartoonesque surtout, avec son type dans sa baignoire-radeau de fortune. On s'arrête aussi au point photo à la sortie. Hey! Salut Naveen !



Splash mountain que l’on découvre (méfiance, vue la température exterieure, nous n’avons pas envie de nous faire tremper. On s’affuble donc de « jolis » ponchos très…seyants ;-) …et…c’est partiiiii !!!!




J’adore cette attraction et surtout elle est pile au niveau des sensations que la froussarde que je suis aime bien (non, non, on ne se moque pas hein ? ;-) ).
Ah, les ponchos. Ah, les photos on-ride. C'est sûr que là, ils ont été utiles, pour le peu de nous qu'on en voit. C'était top, je suis d'accord, quoi que probablement pas mon attraction préférée. Peut-être parce que, voulant faire grâce à mon brushing, j'ai passé la moitié de ce premier ride cachée sous mon poncho. Le tenant à deux mains devant les yeux. Ce qui n'aura absolument pas marché d'ailleurs. Mais la musique reste en tête, et ce ride, bien que je n'ai jamais vu Mélodie du Sud, me ramène à des souvenir d'enfance, d'un livre d'enfant nous racontant les histoires de Bibi Lapin et ses 'amis', volant dans les champs de Brer Rabbit et Brer Bear. Un bouquin toujours chez ma grand-mère d'ailleurs, et qui était un de mes préférés à l'époque. Mais - je divague. L'attraction est très sympa, et la chute, quoi qu'un peu violente à une heure si matinale, reste très sympa. Bon, vu la température, je l'aurais fait avec un peu moins d'eau. En nous éloignant, Maman insiste pour faire quelques photos. Ayant vu le joli panneau 'Splash Zone', comme mon père, nous nous éloignons quelques peu. Et en la voyant esquiver une vague à la suite de la descente d'un bateau, on se dit qu'on a très bien fait. Non mais. ( C'était très drôle quand même. Quelque chose à prendre en note si le photographe de votre famille n'a, lui aussi, pas vu ce panneau. Laissez-le s'en rendre compte tout seul !). Au final, quelques jolis clichés, et un ciel qui se montre un peu plus clément qu'à notre arrivée, ce qui nous permet de souffler un peu. Et de se dire que nous sécherons au soleil. Mais malgré le bleu, toujours quelques nuages sacrément menaçant. Bah, autant les ignorer pour le moment.





Puis ce sera pirates, - A mes yeux, une attraction un peu trop vide, une réflexion que je pourrais aussi faire à propos de l'IASW floridien, plus petite, et peut-être plus oppressante. Ce n'est que mon avis, mais à part pour Jack Sparrow qui se tape l'incrust', je n'adhère que peu. Mais la zone autour me renvoie à d'anciennes vacances dans les caraibes, et là, encore une fois, tout ce qui est thémé mets le doigt sur une ambiance très particulière, et très dépaysante. Jungle cruise (bofbof mais c’est une question de gouts) Beaucoup plus mon truc, cliché, certes, mais un des classiques. Je regrette cependant ne pas l'avoir refait, notre skipper n'était pas spécialement mauvaise, mais pas vraiment dedans non plus, peut-être à cause de l'heure, toujours un peu matinale. Mais la croisière, et les puns me plaisent bien. Encore une fois, cette attraction est un grand classique, tout simplement, et comme, disons, the Carousel of Progresss, pas forcément pour tout le monde.





Et enfin haunted mansion. La batisse est complètement différente de celle de DLP qui ressemble au manoir de « psychose ». En sortant, c’est le passage obligé à la photo (je ne reviendrai jamais assez  sur le coté génial du photo pass qui permet de rentrer avec plein de souvenir ensemble) et visite du magasin dédié à la maison hantée, mémento mori. Ce n’est pas l’envie qui nous manque de craquer pour plein de souvenirs ( comme la photo hologramme), mais nous restons sages. Maman se fait plaisir côté photo dans la file d'attente. Là, pour le coup, je ne suis pas déçue. Pas vraiment. Les bestioles tressautantes dans la scène du jardin me font un peu peur, et la tête du gardien, tellement Marc Davis me donnent le sourire. Oui, je reste décidément très Phantom Manor, grand amoureux de son histoire, mais cette Haunted Mansion, ses duelistes, ses hitchikking Ghosts, son grenier et tout son joyeux bordel plus ou moins rigolo, plus ou moins cliché est un joli mic-mac dans lequel il fait bon se promener. On remerciera donc le maître de maison de nous y avoir laisser entrer. Cette attraction, quoi que sublime, n'est pas le coup de coeur du séjour à mes yeux, alors que je m'y attendais. J'ai beau être sous le charme de notre Tightrope Girl préférée, connaissant Phantom Manor, j'ai du mal à rentrer dans cette attraction que j'avais peut-être un peu trop idéalisée au travers d'autres impressions, de ses adorateurs et de quelques livres. Et peut-être qu'en connaitre trop avant même de monter dans le doombuggy à un peu changé les choses. Encore une fois, je m'étais faite une idée de cette attraction qui n'était pas vraiment ce que j'ai vécu. Mais - malgré ceci, je soulignerais que les effets sont géniaux, surtout ceux des hitchikking ghosts, et qu'ils font bien regretter une mise à niveau de notre Phantom Manor nationale avec la goule finale, jamais trop dans les temps. Quant à Memento Mori, je regrette encore de ne pas m'être pris ce portrait 'fantômifié' que je voulais pourtant déjà avant de partir. Ou la peluche de Constance ( faute qu'ils nous en fassent une de Mélanie, un jour prochain. ). Et hop, arrêt photopass aussi ! Il parait qu'un auto-stoppeur nous a suivi.







Un peu en retard, il va nous falloir bouger. Un peu - beaucoup, rapidement. Nous avions Philarmagic au programme, que nous ne ferons malheureusement pas ce jour-ci, car la file d'Haunted Mansion fut un peu plus longue que prévue. Nous filons donc vers !  Seven dwarfs mine train avec nos fast pass. Ici le fast pass est vraiment « fast » (comparé à paris). Quasiment aucune attente et c’est vraiment appréciable (ce sera le cas durant tout le voyage, quasiment aucune attente avec les fastpass)
Alors cette attraction….. JE L’ADOOOOORE !!!!!c’est peut être même ma préférée de tout disney world, c’est pour dire ! Pile dans mes cordes de froussarde ( ça bouge mais pas trop), de jolis décors, une musique entêtante…). Mais sans fastpass, il vaut mieux oublier. Nous aurons l’occasion d’y retourner.
Sur le séjour, nous la ferons un paquet de fois cette attraction. Fast-Pass obligé, on ne la fera qu'une fois sans, et ce sera vers 11h du soir. Mais en journée, c'est juste à oublier, même si les temps d'attente sont franchement 'gonflés' pour beaucoup d'attractions. Mais il faut admettre que cette mine vaut le détour, un joli petit ride, bien foutu, surtout au niveau des souvenirs à récupérer. La vidéo on-ride est franchement quelque chose de génial, et encore une fois, on ne peut que remercier nos memory makers. Y avoir accès est vraiment top. Perso, j'adore la scène finale, Blanche-Neige qui danse dans la chaumières, et les animatroniques récupérés de Snow White's Scary Adventure. Un joli clin d'oeil qui ne viellit pas l'attraction, une chose que j'avais pu lire sur certains blogs, des gens se plaignant de la différence de technologie entre ceux-ci, et les nains de la mine. Sûrs qu'il sont bien différents, mais ils ne 'ruinent' en rien l'attraction. D'ailleurs, la partie Thrill Ride est top. Définitivement plus rapide que BTM, on a le temps de s'amuser et de profiter ( quoi que, sur les prochains voyages, il me semble qu'on passera la moitié du temps à faire des coucous à la caméra un peu idiots. C'est qu'on ne grandit pas à Disney. ), une attraction familiale et vraiment sympa. Par contre, l'effet de balancier des wagons sur lequel la com a pas mal insisté ( jusque dans les reportages dans le Magical Express ! )... Mouais. Je reste sceptique. Mais le plaisir qu'on prends dans cette attraction n'en est en rien retiré.



Après cette jolie surprise et la découverte de new fantasyland, c’est enfin l’heure du repas. Nous avons choisi pour aujourd’hio de déjeuner chez la bête. Direction…be our guest. Il y a du monde. Nous n’avons pas réservé nos repas comme il est possible de le faire sur internet. Nous devons donc attendre pour passer commande. Le temps passe vite en regardant les 1001 petits détails de la déco. Nous rentrons enfin et là…. Waow !!!!  la salle est sublime bien que bruyante. Nous avons de la chance, la serveuse nous place dans la petite salle (salle de la rose). Le temps de découvrir ce coté de la salle et on nous apporte nos repas. Nous prenons le temps de nous poser un peu en nous régalant. Ca fait du bien, car mine de rien la matinée fut hyper remplie en attractions et en émotions. Hey! Je l'avais dit, moi, qu'il fallait commander sur Internet. Mine de rien, on attend presque un quart d'heure. Ce qui sera probablement la plus longue attente de la journée, sans déconner. Mais malgré tout, juste dans ce couloir, il y a mille et un petits détails à regarder, et l'attente ne se ferait pas sentir si nous n'étions pas tous un peu fatigués, et affamés. La salle de Bal a quelque chose de magique, mais je suis plutôt heureuse que nous nous soyons retrouvés dans la plus sombre salle de la Rose pour manger, le bruit ambiant faisant de la salle principale un joli nid à migraine. Là encore, une très belle salle, ou chaque détail a été pensé. Nous ne jetterons pas un oeil dans l'autre petite salle, ce que je regrette un peu, mais j'ai passé une partie de ce repas un peu à côté de la plaque, entre les émotions, la météo et la fatigue. Malgré tout, notre menu nous plait bien, du très faux français, à l'américaine, ré-imaginé donc, mais qui reste très appétissant pour tout le monde, même si, à part pour le 'Grey Stuff', la magie du restaurant reste plus dans la salle que dans les plats, au moins le midi, même si nous avons bien mangés et avons finis parfaitement rassasiés, ce ne sera pas le restaurant du séjour. Même si j'ai quand même très envie d'y retourner, juste pour ce magnifique décor, qui nous transporte directement dans le film, qui est un de mes préférés. Encore une fois, les gargouilles plaisent bien à Maman. Oh, et arrêt photo avant d'entrer. Tant qu'on y est, autant y croiser une jolie fée. Mais l'orage à l'intérieur du château ne prévoit rien de bon...

















En sortant…mauvaise surprise !!!!! Il pleut des cordes !!!!! et pas des petites !!!! c’est vrai que la météo est hyper importante pour la réussite d’un séjour ici. On a eu beaucoup de chance durant ce séjour. Il n’a pas fait hyper chaud mais nous n’avons pas eu de pluie (sauf cette satanée après midi où il a plus non stop et en plus il faisait froid…bref l’horreur)
A la sortie de be our guest, nous nous séparons. Je file vers winnie (petite attraction « cute ») et les courageux filent essayer space mountain où je les retrouverai.Ici, rien à voir avec DLP. Pas de tête à l’envers mais je n’ai pas assez confiance pour tester « la chose » ;-). Je laisse lottie vous dire ce qu’elle en pense.
Ici, je ne comparerais pas. On reviendra sur l'aspect général de Tomorrowland demain - donc je vais me concentrer sur Space. L'aspect extérieur se vaut, par rapport au notre, on l'a notre... Montagne de l'espace ? C'est un rétro-futuriste différent, bien loin de Jules Verne, et très en partenariat avec la NASA. Bon, je n'ai jamais fait la version française ( les loopings, je ne peux pas, désolée. ). Le ride est sympa, quoi qu'assez violent. Pas au sens des sensations, plus au sens de la fluidité. Heureusement que nous ne sommes pas harnachés, sinon je pense qu'on se prendrait de sales baffes. Pas le ride le plus agréable donc sur ce point, mais il n'est pas tout jeune non plus, donc on le pardonnera. Gentil ride. Te vexes pas. Il me plait bien dans l'ensemble ( voir plus que bien, je l'adore ), mais le manque de fluidité est à noter, et pourrait franchement déplaire à certains. A noter aussi, qu'on sort de là par un joli tapis roulant. Qui n'a pas marché une fois du séjour. Franchement. Quelle idée. Et mine de rien, on marche pas mal jusqu'à la boutique, ou Maman nous attendait, le temps qu'on termine notre tour. Allez, bonus, la meilleur photo de Papa de tous le séjour. Je vous le promet, elle est sur instagram.



Nous tentons de nous balader encore un peu, mais vraiment par temps froid et pluvieux, c’est moyen. On se réfugie dans la tikki room, petit spectacle mignon tout plein qui vous laissera en mémoire pour le reste de la journée un petit air dans la tête (tikki tikki tikki room…).. C'est qu'il nous reste un FP à manger, et que je n'ai pas trop envie de le laisser passer. Nous rejoignons Adventureland, ou la Tiki Room se trouve, sur nos petites papattes. Si je ne m'abuse, ce n'est pas vraiment ce qui était prévu de base, étant donné que nous avions des FP pour refaire Splash Mountain. Mais bon. Mix de Splash et de pluis. On verra demain. Parce que là non - le brushing, tout ça, Nabilla n'aurait pas été fière de moi, voyez. C'est donc un autre classique, avec la Tiki Room, que j'avais très hâte de faire. Et on ne nous épargnera pas les clichés du perroquet francais avec son accent à couper au couteau et qui s'appelle... Pierre. Bon, l'attraction n'aura pas fait l'unanimité dans la famille, certains la trouvant un peu trop cheap, mais moi je m'éclate, très sincèrement. C'est cheap, mais c'est drôle, du classique, du Disney, pile ce dont on avait besoin. Et quand on se dit que cette attraction fait partie des 'originales', être étonné du niveau des animatroniques et voir à quel point on a avancé est franchement sympa. Et puis - Encore une fois. La musique ! Elle en deviendra presque l'hymne du séjour celle-là. Et donc, après ceci, dernier fast-Pass, direction, sous la pluie, et sous nos ponchos, vers Under the Sea ! Ce fameux Dark Ride qu'on aurait dû avoir en France mais que bon, on avait pas le budget, donc autant l'envoyer à WDW. Et bien, pour un Dark Ride, il est franchement top. Encore une fois, mon avis ici n'engage que moi. Très immersif, plus fluide que certains autres, il est parfaitement dans l'esprit de New Fantasyland. Je ne mettrais un bémol que pour la scène et la salle éponyme, peut-être trop grande pour être vraiment immersive, contrairement aux autres, et par exemple, à la descente sous l'eau qui est vraiment top. Des effets très sympas en général, et en général, je suis conquise, ayant toujours été très Dark Rides.



Il doit être aux alentours de 15H30 quand  nous jetons l’éponge et décidons de nous rendre plus tot que prévu au Polynesian où nous avons une réservation pour diner (ohana) Mais avant de partir définitivement du parc, juste une petite pause sur Main Street, dans notre caserne préférée, histoire de nous ouvrir un jeu de Sorcerers of the Magic Kingdom, et de récupérer nos premiers paquets de cartes, un joli souvenir et quelque chose que j'avais vraiment voulu faire pendant le séjour, même si au final, Yann y jouera plus que moi, peut-être plus collectionneuse. Et au final, au moment ou la parade passe, en retard, nous sortons de la caserne, et je réussis à voir des morceaux de celle-ci, super bien placée, quoi que sous la pluie ( Si je ne m'abuse, certains sont restés abrités pendant ce temps là ). Et Blanche Neige avec ton parapluie fait tout drôle - au final, nous avons plus droit à quelque chose de miniature - ce que cette cavalcade est - les personnages défilants à pieds ou dans des véhicules de Main Street très rapidement. Malgré ceci, la musique est entraînante, et les personnages font de leur mieux pour interagir avec les courageux ponchotés posés le long du chemin. Blanche, surtout, les autres, dans leur bus et voitures, ayant un peu de mal à faire de même. Les photos sont malheureusement sur mon ancien téléphone, mais je dirais qu'il était un peu plus tard que 15h30 au final quand nous sommes parties, cartes en mains, après cette 'Rainy Day Cavalcade'

Mais ! direction donc, le Poly, et en bateau s'il vous plait. Une traversée bien sympa qui nous traine devant le Grand Floridian, avant d'arriver sur les plages grisonnantes du Polynesian, qui par ce temps, ne fait vraiment pas très envie. Nous visiterons le resort avant en esperant profiter du bar pour nous poser et nous réchauffer. Ca sera impossible. Le polynesian est pris d’assaut vues les conditions météo. Même pas de place pour s’asseoir dans le lobby. Nous sommes crevés, avons froid. Du coup nous essayons d’avancer l’heure du repas…impossible…pffff…
Les hotels sont tous plus beaux les uns que les autres, les lobbies à couper le souffle mais c’est quand même bizarre qu’il n’y ait pas de place pour se poser, prendre un verre tranquillement. On retrouvera ce même souci dans la plupart des hôtels que nous visiterons. Mais bon, c’est un détail.
Perso, je ne suis pas super d'accord. On a vu pas mal de places, y compris en bas, mais c'était pas mal pris d'assaut. Contrairement, par exemple, au Grand Floridian, ou on trouvera toujours de quoi s'asseoir, car pas de situation météo de ce genre.

L’heure du diner arrive , et alors là….je n’ai rien d’autre à dire que « MIAM »…une salade aigre douce, des raviolis qui me rappellent les momos nepalais,  suivis de brochettes diverses accompagnées de légumes et de nouilles chinoises, un dessert de folie…. Moi qui pensais mal manger chez disney… et ce n’est qu’un début en ce qui concerne les découvertes gastros. Bonjour, je suis fatiguée. Certes, la météo est un des trucs qui nous a poussés à rentrer vers l'hôtel aussi en avance, mais la fatigue et le jet lag aussi. Je l'admet - Le Poly sous la pluie perds beaucoup de son charme, même à l'intérieur. C'est que quand c'est gris, on a moins de lumière. Mais l'Ohana en reprend directement, dès la nuit tombée. Et il a déjà beaucoup plus de charme que le food court. La chanteuse est top, encore une fois - c'est le dépaysement total, un voyage dans un voyage. D'ailleurs, elle invite une petite mamie Hawaiienne, ancienne danseuse, avec qui elle a discuté a danser au son de son ukulélé. Un moment assez unique. Et j'ai même droit, un peu plus tard, à mon propre Happy Birthday. La nourriture est parfaite, de la salade aux brochettes, et surtout le dessert ! Et dieu sait que je n'aime pas la Banane, mais là, ce gâteau est vraiment - On a pas de mots en fait. Même que, malgré les estomacs bien remplis, on aura droit à une deuxième part. L'Ohana est définitivement un resto qui nous aura tous marqués tant pas son ambiance générale, son service ( un serveur qui parlait français, absolument adorable ! ) et sa nourriture. Surtout sa nourriture.







Après ce repas gargantuesque, retour au POFQ pour une nuit de repos bien méritée (d’autant plus que je suis malade, mais ça c’est une habitude quand je pars en vacances) Je confirme. Mais on dort bien, et on se remet, petit à petit du décalage horaire. Donc à bientôt pour une autre journée toujours aussi bien remplie !


trip report - walt disney world (02/16) ✻ we're clearly soldiers in petticoats and dauntless crusaders for woman's votes - though we adore men individually, we agree that as a group they're rather stupid! cast off the shackles of yesterday! shoulder to shoulder into the fray!


Dernière édition par ComicStrip le Ven 2 Sep 2016 - 16:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
ker mary



Messages : 5473
Localisation : au pays du caramel au beurre salé
Inscription : 22/10/2013

MessageSujet: Re: And a little bit of pixie dust (04 → 20/02) - UPDATE LE 31/08 Mer 31 Aoû 2016 - 15:42

ah super pour cette suite. Toujours aussi agréable à lire et le concept des deux avis est vraiment top


A Fait découvrir le parc à son fils de 6 ans nov 2013/2e séjour nov 2014/3e séjour mai 2015. Découverte du parc pour ma fille/ 4e séjour novembre 2015/5e séjour mai 2016/ 6e séjour novembre 2016/Un jour la Floride!!!


Lutin officiel du PNS 2016 à votre service

Mes TR:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jessduvar



Messages : 484
Localisation : Var
Inscription : 08/07/2014

MessageSujet: Re: And a little bit of pixie dust (04 → 20/02) - UPDATE LE 31/08 Jeu 1 Sep 2016 - 14:21

Une suite vraiment bien sympa


Séjour en 1995 au santa fé, en 1999 au cheyenne, en 2009 première classe villepinte, 2012 formule 1 Clichy+hôtel sur Montévrain, 14 au 15 octobre 2013 séjour en solo au New York en pension complète.

Prochain séjour du 9 au 10 janvier 2017 au santa fé en pension complète plus

Envol pour la Floride en mai 2017 avec WDW+USO+SW Hôtel Hard rock, Animal Kingdom Lodge et Polynésian

Melody ma princesse tu es née le 2 octobre 2015 tel un boulet de canon
Revenir en haut Aller en bas
ComicStrip



Féminin
Age : 20
Messages : 95
Inscription : 11/07/2010

MessageSujet: Re: And a little bit of pixie dust (04 → 20/02) - UPDATE LE 31/08 Ven 2 Sep 2016 - 16:06

Merci à vous deux ! La suite arrivera très vite, on fait de notre mieux. J'en suis déjà à trier les photos. Et je viens d'éditer un petit oubli dans la partie précédente, mais rien de bien méchant - juste quelques mots sur la cavalcade, en cas de pluie.


trip report - walt disney world (02/16) ✻ we're clearly soldiers in petticoats and dauntless crusaders for woman's votes - though we adore men individually, we agree that as a group they're rather stupid! cast off the shackles of yesterday! shoulder to shoulder into the fray!
Revenir en haut Aller en bas
 
And a little bit of pixie dust (04 → 20/02) - UPDATE LE 31/08
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Living Disney :: Trip reports Disney :: Resorts américains-