AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | .
 

 Y a-t-il des asociaux par ici ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Dawn



Féminin
Age : 27
Messages : 839
Localisation : Dans mon monde...
Inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Y a-t-il des asociaux par ici ? Sam 7 Mar 2015 - 15:35

Bonjour à tous !

J'ouvre ce topic pour savoir si dcp est fréquenté par des asociaux ?

Attention, être asocial, asociable et être anti-social, ce n'est pas la même chose.
Quelqu'un d'asocial a du mal à appliquer ou à connaitre le code de la route des relations humaines ; il peut ainsi se sentir en décalage bien qu'il ait un besoin d'affiliation (sociable, donc) qu'il lui est de ce fait difficile d'assouvir.

Je fais partie de ces personnes asociales qui ne connait pas forcément les normes sociales, sinon en théorie. Et je dois dire que c'est assez difficile pour communiquer avec les autres qui ne comprennent pas forcément ce que je dis, et avec lesquels je me sens en décalage. J'ai d'ailleurs un humour particulier qui me vaut souvent une réaction gênée ou perplexe de la part de mes interlocuteurs.

Ce décalage, on peut le ressentir aussi lorsqu'on ne sait pas quoi répondre à quelqu'un qui tente de faire la conversation, ou que l'on se rend compte qu'on n'a pas répondu de façon conforme à une norme  sociale et qu'on ne la comprend pas.

D'autres font-il partie du club ?
Sinon, est-ce que vous en connaissez ?
Avez-vous des anecdotes à partager ?
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/lasiciledesign/
Stato



Masculin
Age : 21
Messages : 1399
Localisation : Strasbourg
Inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Y a-t-il des asociaux par ici ? Sam 7 Mar 2015 - 16:42

Ah ben je crois être comme toi.
Je sais jamais quoi répondre quand on me parle. Alors je dis de la merde. Voilà voilà, story of my life.



PS : Merci de m'avoir mis la musique de Trust dans la tête.
@Dawn a écrit:
Attention, être asocial, asociable et être anti-social, ce n'est pas la même chose.


On ne peut pas acheter le bonheur. On peut cependant acheter du fromage, et c'est presque pareil.
Mon compte Instagram, avec que des photos Disney ! : @stato_
Revenir en haut Aller en bas
Glywen



Féminin
Age : 22
Messages : 2586
Localisation : Bibliothèque du château de la Bête ou salle de bal de Phantom Manor
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il des asociaux par ici ? Sam 7 Mar 2015 - 20:38

Je pense en faire partie, et c'est à cause de cela que j'étais rejetée au collège. J'essayais d'avoir des amis, mais les gens se moquaient de moi et m'éjectaient toujours du groupe parce que j'étais plus jeune et m'intéressait à d'autres trucs (Disney en faisait partie). J'ai toujours l'impression de ne pas m'intéresser aux mêmes trucs que les gens, et de me mettre toute seule volontairement ensuite. Du coup, je suis un peu misanthrope alors que je ne demanderais pas mieux que de pouvoir discuter (sans m'engueuler avec les gens en question).



Ma fanfic sur PM: "Sherlock contre Phantom"->http://www.disneycentralplaza.com/t31782-fanfiction-sherlock-contre-phantom?highlight=sherlock

Justice for Kurt!
Revenir en haut Aller en bas
DisneyFanatic



Masculin
Age : 24
Messages : 2085
Inscription : 02/11/2010

MessageSujet: Re: Y a-t-il des asociaux par ici ? Sam 7 Mar 2015 - 21:15

Difficile de théoriser quelque chose d'aussi peu étudié, pour lequel je dispose de trop peu de références de la littérature à portée de main en psychologie et sociologie et surtout qui présente bien peu de régularité et de constance. Dans ce que dit Dawn, citation à l'appui :
Et je dois dire que c'est assez difficile pour communiquer avec les autres qui ne comprennent pas forcément ce que je dis, et avec lesquels je me sens en décalage. J'ai d'ailleurs un humour particulier qui me vaut souvent une réaction gênée ou perplexe de la part de mes interlocuteurs.
Je crois que ce qui porte en soi une importance susceptible de faire l'objet d'un rapprochement avec mon expérience, ce sont les locutions adverbiales pas forcément et souvent. L'incertitude qui caractérise la réponse asociale à une question ou plus simplement encore une intervention dans une discussion jette le trouble et propulse l'une et l'autre des parties dans un tourment délétère dont le but est la recherche incessante mais vaine de ce qui a cloché dans leur comportement. Ce rétrocontrôle me paraît ridicule autant que culpabilisant.

Comme je n'ai pas les connaissances suffisantes sur les enjeux soulevés par l'asociabilité - sa définition sociologique, son statut médical, sa prise en charge, etc. - je me contenterai d'illustrer le sujet par mon humble expérience. Je pense clairement, et cela reste mon avis, qu'il n'y a que pour Molière que la misanthropie est vécue comme une souffrance. Atrabilaire sans le côté amoureux étreignant ses propres bras, avoir un cœur de pierre ne me gêne pas particulièrement. Blesser les autres par mon asociabilité se fait sans que j'y songe franchement, sans réelle préméditation, pourrait-on dire.
J'insiste bien : il existe une nuance de taille entre le fait d'être asocial et celui d'être malveillant. Assez de cas d'école doivent démontrer que le mépris ou encore la préférence de la solitude n'ont rien à voir avec le fait d'afficher un vilain rictus après avoir volé un bonbon à un bébé. Ce qui ressemble à de la misanthropie chez moi ne tire pas plaisir de la rudesse avec laquelle elle traite parfois mes semblables. Elle la juge nécessaire mais pas satisfaisante ou concupiscente. Je me suis fait ligne de conduite de ce un proverbe d'inspiration rabelaisienne : oignez vilain, il vous poindra ; poignez vilain, il vous oindra. Ou encore sa traduction pleine de jactance : il faut traiter rudement les gens grossiers si on veut en être respecté. Et comme je pense aussi que le monde est un égout sans fond, il est naturel que tout le monde soit un jour sujet à mes haussements de sourcils.
Revenir en haut Aller en bas
nonovuvu42



Masculin
Age : 17
Messages : 782
Inscription : 15/10/2014

MessageSujet: Re: Y a-t-il des asociaux par ici ? Dim 8 Mar 2015 - 10:10

Eh bien ^^... Je pense être asocial, bien que je pense l'être de moins en moins. Comme vous avez pu le constater sur le topic dédié au harcèlement scolaire, j'ai perdu la capacité à répondre aux normes sociales (encore et toujours, ces maudits normes qui peuvent facilement gâcher une vie u_u...), et la réadaptation fut un long chemin. Les gens avaient peur de mon comportement bizarre, car sorti d'un monde froid et hostile à mon égard. La haine m'a ôté ma sociabilité, et j'avais peur des autres. La première fois qu'on m'a serré la main et fait la bise, je trouvais cela bizarre car on ne me le faisais jamais. Aussi, mon langage était celui d'un ambitieux de la classe, qui passait sa vie à travailler pour se réfugier des autres et de l'ennuie. Ma démarche droite et robotique fut adoptée à la suite de mes récréations passées seul, où la question que je me posais était "Comment se tenir pour être discret et ne pas se faire emmerder?"... Alors j'ai pensé que se tenir droit était la solution, car aussi c'est signe de sévérité et d'hostilité pour ceux qui voulaient m'emmerder. Aujourd'hui, ça va mieux, même si beaucoup de "blessures sociales" sont restées et resteront à jamais gravées sur moi.

Alors moi je suis content d'être dans le club des asociaux car je me sens moins seul ^^! Et bonne initiative Dawn XD...


Revenir en haut Aller en bas
Aliice



Féminin
Age : 24
Messages : 362
Inscription : 05/08/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il des asociaux par ici ? Dim 8 Mar 2015 - 14:27

Asociale ? Certainement que je le suis un peu (beaucoup)
J'ai toujours été à l'écart, que ce soit au collège, au lycée ou à l'université. Je m'intéressais à des sujets "bizarres" (genre Disney), qui collaient pas vraiment avec les préoccupations des autres... Au final, j'ai dû me faire une seule amie au collège / lycée et une ou deux à l'université. Le reste, c'étaient des personnes plutôt intéressées pour travailler avec moi (pour que je fasse tout le boulot en fait) qu'autre chose...
Je panique face aux imprévus, je dis / fais des trucs que je regrette toujours après.
Au début, je me disais que c'était les autres qui avaient un problème, maintenant, je me dis que c'est moi... J'ai eu une période où ça c'est pas mal calmé, mais depuis l'année dernière, c'est de pire en pire -_-
Du coup, j'ai tendance à passer de plus en plus de temps seule chez moi depuis quelques temps :/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Y a-t-il des asociaux par ici ? Lun 9 Mar 2015 - 0:49

Je pense être associable car je suis en décalage complet avec ma génération, je ne vais pas en boite (et je compte ne jamais y aller de ma vie), je ne fume pas et ne bois pas.
Je déteste la radio NRJ et toute les radios jeunes (je préfère de loin Chérie FM), je n'aime pas trop la téléréalité, je regarde Secret d'Histoire ou encore des documentaires sur les voyages.

Je me sens complément décaler par rapport à ma génération mais alors vraiment et puis je suis fan de Disney et je regarde encore des dessins animés à mon âge et j'ai d'autres passions qui sont en décalage par rapport aux jeunes de mon âge comme mes gouts musicaux, j'aime les comédies musicales et je rêve d'aller voir un opéra et/ou un ballet...

J'ai peut d'amis sans internet la plus part soit son parti loin pour leurs études soit on couper les ponts avec moi pour X raisons.

Et je trouve aussi ma génération (ceux né dans les années 90) très immatures en générale

Je me souviens d'une phrase qu'une fille m'avait sortie il y a bien six ans de cela "Il faudrait que ailles te faire soigner tu es associable" mais je suis fière d'être ce que je suis personnellement.

Et puis sortir de la norme c'est bien je trouve je suis handicap (un petit handicap) et gay que demandé de plus et je prône par dessus tout le "Fait d'être soit" j'en ait marre de voir des troupeaux de moutons qui n'aime que la même chose, qui non aucuns avis sur rien, qui pense qu'on ne peux pas s'amuser sans alcool ou encore que l'avenir c'est la télé-réalité.

D'ailleurs choses marrant j'ai été à un petit salon du jeux-vidéos samedi, bon je suis super timide et un à moitié agoraphobe mais à ce salon (même si je n'ais parler à personne) je me sentais dans mon monde avec pleins de Geeks et de Gamers.

Donc je me souhaite la bienvenue dans le club des Asociaux. Welcome moi-même.

Pour finir : "Je m'appelle Peterpan08 je suis au club des asociaux anonyme" et tout le monde "Bonjour Peterpan08"..... ^^
Revenir en haut Aller en bas
tarf



Masculin
Age : 44
Messages : 15943
Localisation : Gallifrey
Inscription : 27/12/2010

MessageSujet: Re: Y a-t-il des asociaux par ici ? Lun 9 Mar 2015 - 16:19

je suis un veritable asocial/asociable certifié (par l'armée Francaise qui m'a reformé P4 lors de mon passage obligatoire sous les drapeaux, ils m'ont gardé 1 mois et demi avant d'en avoir marre et de me renvoyer dans mes foyers, avec un passage de 3 jours a l'hopital psy de Metz, lol)

j'ai toujours ete un solitaire.
diagnostiqué "haut potentiel", tres tot, les "autres" m'ont toujours royalement "ennuyé". Preferant la compagnie d'adultes à celle des enfants de mon age. Avec des lectures et des centres d'interet qui ont toujours ete considerés comme marginaux ou "pas de mon age". Avec rejet de la part des enfants et rejet de la part des adultes voulant absolument que j'aille avec des gens de mon age, donc, isolement complet. Je passais les deux mois des vacances d'ete dans ma chambre, rideaux tirés sans voir la lumiere ni personne à part mes parents (juste pour aller chercher mon assiette que j'allais manger dans ma chambre la plupart du temps). Abandonné à la naissance et adopté, j'ai toujours eu le sentiment que je n'etais à ma place nulle part.
Je n'ai jamais eu de vie sociale ou de conventions sociales.
Pour donner une idée, je n'ai jamais eu de copains "stables", sur l'ensemble de ma scolarité, j'ai ete invité a 1 anniversaire, ca vous donne une idée de l'aspect "popularité"
je ne supporte pas les gens, je les evite. Je rencontrais si peu de gens qu'il m'a fallu attendre d'avoir passé les 30 ans pour rencontrer ce qu'on appele "une fille" ... la premirere, qui deviendra ma femme.

Mon quotidien est simple, je suis un ours, je ne supporte pas les gens, je me sens "aggressé" par leur presence.
D'ailleurs aller à Disney, endroit ou ca grouille de monde, fait partie de ma "therapie".

Par contre j'ai du mal à me reconnaitre, ou à reconnaitre cette asociabilité dans les exemples donnés par certains.

Ne pas etre "adapté" à son epoque ou à une convention sociale, ne veut pas dire qu'on est asocial.

si on se sent bien dans une reunion de gamers, dans un salon centré sur un centre d'interet, on est pas asocial, on est juste social dans une societé alternative.

Par exemple, ne pas regarder la teleralité ne veut pas dire qu'on est "asociable", ca veut juste dire qu'on fait partie du groupe social de ceux qui ne regardent pas les daubes à la teloche.
Etre à l'aise dans une reunion de gamers ne signifie pas qu'on est asocial, au contraire, on fait partie du groupe social des gamers qui est un groupe geré par des codes et des des regles sociales.

Prenons les sweet lolitas ou les gothiques, ou tout autre groupe qui est souvent, à tort, consideré comme marginal ou asocial, ils sont bien loins d'etre des asociaux, ils font simplement partie d'un groupe qui a crée ses propres codes sociaux. C'est une societé alternative.

L'asociabilité c'est etre mal en societé en toute circonstance et ne pas trouver sa place, nulle part.

donc non, peterpan08, dans l'exemple du salon de gamer que tu cites, ce n'est pas de l'asociabilité que tu decris, au contraire puisque tu as trouvé un groupe et un endroit ou tu t'es senti bien, en societé et ou tu as naturellement "vaincu" une timidité habituelle.
les gamers et les geeks ne sont pas des asociaux
les gens qui te disent "va te faire soigner", sont des gens qui ne comprennent pas les codes qui sont les tiens. Ce n'est pas parce qu'on te dis que tu n'es pas normal que c'est vrai.
la norme ne depend que de celui qui la fixe. la normalité n'existe pas, c'est la convention dictée par le plus grand nombre.


le plus difficile dans la vie c'est de trouver SON groupe social car il en existe des milliers et des millions
les conventions, les regles, dependent des cultures, des centres d'interet.

Etre en decalage, ca veut dire quoi ?

Prenez notre culture "locale" ou on va s'habiller de noir et pleurer aux enterrements, et prenez une culture "non locale", ou aux enterrements on s'habille de couleur, on chante et on ris.
une personne issue d'une culture ne sera pas à sa place et "fera tache" lorsqu'il appliquera ses codes et conventions sociales dans la societé qui n'est pas la sienne et vice versa.

Prendre et donner un cadeau avec une seule main au japon est consideré comme un impolitesse voire une insulte. Si tu ne connais pas la convention, tu passes pour un rustre voire pire, par ton decalage social, pourtant pas besoin de te faire "soigner" et pas d'asociabilité, à partir du moment ou tu as la capacité, ou la volonté d'apprendre ces conventions, ou meme de les comprendre

pour l'exemple de la teleralité, meme si on aime pas, c'est pas forcement une raison pour envoyer peter quelqu'un qui veut aborder le sujet ou qui zappe sur une de ces emissions en votre presence

en ce qui me concerne, je suis capable de dire a cette personne d'aller se faire foutre et de m'appeler quand elle aura decidé de grandir un peu.

les gens me font chier. je respecte leurs choix, leurs opinions, mais c'est surtout parce que je ne m'inscris dans aucun groupe social, c'est à la fois le concept de tout accepter parce qu'à la base on en a rien à foutre

Perso, chez moi ca se traduit par : tu fais ce que tu veut, de toute facon je m'en tape, mais surtout me fais pas chier.

en gros pour donner un exemple, il y a longtemps j'ai ete dans la position de demander le RMI. J'ai rempli les papiers pour un contrat d'insertion, ca m'a tellement pris le chou de devoir rentrer dans les cases qu'au lieu de signer j'ai dechiré les papiers et j'ai envoyé chier la nana qui etait devant moi.

sinon, à la question "est-ce que t'es suivi ?" la réponse est oui.


"I'm definitely a madman with a box."




feb-mar 2012 : POP / oct-nov 2012 : POP/CBR / oct-nov 2013 : AoA:LM / POR:AB
2015 : POP, OKW, CSR, RPR, CBB
Revenir en haut Aller en bas
LauraJava



Féminin
Age : 27
Messages : 2656
Localisation : Dans la plus haute tour du chateau, Disneyland Parc
Inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Y a-t-il des asociaux par ici ? Lun 9 Mar 2015 - 16:38

Je dirais quand même que si vous êtes sur DCP vous n'êtes pas si "asociaux" que cela, car bien que le terme désigne des personnes qui ont du mal à vivre en société, ou à s’adapter aux "codes", ici cela se passe bien pour vous, c'est déjà que ce n'est pas si grave Wink


Revenir en haut Aller en bas
tarf



Masculin
Age : 44
Messages : 15943
Localisation : Gallifrey
Inscription : 27/12/2010

MessageSujet: Re: Y a-t-il des asociaux par ici ? Lun 9 Mar 2015 - 17:03

@LauraJava a écrit:
Je dirais quand même que si vous êtes sur DCP vous n'êtes pas si "asociaux" que cela, car bien que le terme désigne des personnes qui ont du mal à vivre en société, ou à s’adapter aux "codes", ici cela se passe bien pour vous, c'est déjà que ce n'est pas si grave Wink

à la base, la quasi totalité des gens qui sont sur les forums sont "faux", dans le sens ou il y est facile de se la raconter, d'embellir les choses, ou d'assouvir des complexes (dans un sens ou dans l'autre)

99% des gens ici jouent un role, à un moment ou à un autre. Personne n'est foncierement "vrai" à 100%, 100% du temps ... d'ailleurs on a tous ici un pseudonyme.

Un reseau "social" n'a absolument rien de social, c'est un theatre ou chacun joue un role.
Et le premier qui te dira "moi, j'ai toujours ete moi meme, 100% honnete, et je n'ai jamais pris de liberté avec la realité sur ce forum" ne sera qu'un menteur patenté.
On a tous nos petits secrets, nos petites exagerations, nos petites omissions, nos petits ou gros mensonges, on a tous fait une montagne d'une souris. Bref on est juste des etres humains, et un forum laisse tout le libre court pour etre celui ou celle qu'on est pas en vrai.
Un peu comme sous l'effet de l'alcool ou de drogues, les inhibitions disparaissent, et on est "quelqu'un d'autre".

Les gens, ici ou sur d'autres forums ou reseau, sont souvent tres differents de ce qu'ils sont dans la vraie vie

ici on est des "avatars", une representation de nous meme que nous choisissons, mais qui n'est que tres rarement nous memes.


"I'm definitely a madman with a box."




feb-mar 2012 : POP / oct-nov 2012 : POP/CBR / oct-nov 2013 : AoA:LM / POR:AB
2015 : POP, OKW, CSR, RPR, CBB
Revenir en haut Aller en bas
LauraJava



Féminin
Age : 27
Messages : 2656
Localisation : Dans la plus haute tour du chateau, Disneyland Parc
Inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Y a-t-il des asociaux par ici ? Lun 9 Mar 2015 - 18:31

Ah ça, je veux bien etre du même avis que toi Tarf.

Mais tout cela est meme valable dans la "vraie" vie meme je dirais. Personne dans la vie n'est 100% honnete ou vrai. A part lorsqu'on est seul chez soi...


Revenir en haut Aller en bas
Dawn



Féminin
Age : 27
Messages : 839
Localisation : Dans mon monde...
Inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il des asociaux par ici ? Lun 9 Mar 2015 - 18:50

Moi je ne suis pas tellement d'accord. Être vrai et authentique ne signifie pas être transparent à l'égard de l'autre. Je ne suis pas différente sur le forum et dans la vie non virtuelle. Pourquoi modulerais-je mes dires et mes réactions ici ?
En outre, il est impossible d'être transparent envers les autres, puisqu'on ne l'est pas envers soi-même, du fait de la grande part de l'inconscient qui implique que l'on ne connait pas véritablement les motifs véritables de nos motivations. Pour e qui est du pseudonyme, il est forcément une partie de toi, que tu tentes de (te) le cacher ou non.

@LauraJava : la différence c'est qu'ici, on n'est pas forcément en relation avec, dans le sens on ne se lie pas forcément de façon relationnelle avec les autres. On discute idées, opinions...on débat...
S'il était possible de saluer en faisant la bise de façon épidermique (je n'aime pas qu'on me touche), s'il n'y avait pas un forum interposé, etc...je ne serais pas ici Wink
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/lasiciledesign/
Crystal



Féminin
Age : 28
Messages : 3472
Localisation : Montpellier
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Y a-t-il des asociaux par ici ? Lun 9 Mar 2015 - 18:59

Je suis d'accord LauraJava. Certains évidement profiteront d'Internet pour jouer un rôle plus ou moins grand, mais pour le reste c'est comme sur tout support, "vie réelle" comprise ^^ Qui arrive à lâcher prise à 100%, à part les gosses de 2 ans?

Pour en revenir au sujet pour ma part je ne sais pas si je peux me qualifier comme asociale... Disons que j'ai plutôt ce qui est définit comme "trouble de la personnalité évitante".

Disons que je maîtrise plutôt mal les codes sociaux en général, j’interprète parfois mal les signes, les codes, c'est en grande partie lié à mon TDAH et du fait que je sois "haut potentiel/zèbre/précoce" (appelez ça comme vous voulez...)
Maintenant, je crois que c'est quelque chose qui se travaille, et comme tout trouble, dépend beaucoup de l'individu: selon notre parcours, notre environnement, nos expériences, on ne le vivra pas de la même manière, et chacun aura des symptômes différents.

Je n'ai pas spécialement d'angoisse sociale, je n'ai pas peur d'aller demander mon chemin ou un renseignement dans un magasin, par exemple. Je travaille au contact de guest, ça m'a beaucoup aidé, et ça ne m'angoisse pas du tout. En fait ce genre de relation informelle et ponctuelle, ça va. C'est dès qu'on rentre un peu plus dans l'intime, dès qu'il faut s'impliquer un peu plus, que ça bloque, que ça bafouille, que ça m'angoisse. Même parfois avec des amis proches!! Ca arrive que des amis que je connais depuis 10 ans me demandent de venir les voir et mon premier reflexe est de dire non avec une excuse parfois bidon, ce qui est stupide vu que je les adore et que j'adore passer du temps avec eux et qu'après je me tape des crises dépréciatives en me disant que je n'intéresse personne et que personne ne se soucie de moi. (oui c'est extrêmement paradoxal.)
Si je dois rejoindre des amis ou des collègues, je sais pourtant que je vais passer un bon moment, que je vais rire, mais je vais toujours inconsciemment trouver des stratégies d'évitement jusqu'au dernier moment, finir par partir en retard et arrivée limite stressée.

Parmi les codes qui me stressent énormément: faire la bise. Ca peut paraître anodin mais déjà un contact physique avec quelqu'un que je connais peu ou pas, je trouve ça insupportable et je dois me faire violence, puis c'est toujours un peu sujet à maladresse: on ose pas, on sait pas combien (non mais foutu tradition qui a des variantes selon les régions en plus!), on sait pas comment font les gens (certains sont plus... démonstratifs que d'autres on va dire.), des fois ya ce moment de flottement , tu sais pas si tu dois la faire, qui doit le faire en premier, puis finalement rien ne se passe et là ça y est dans ta tête la paranoïa et le malaise s'installe "Non mais il/elle va me prendre pour une demeuré, pour quelqu'un de froid, pour quelqu'un qui snobe les autres, de pas sympathique..."
Et ce truc de la bise, ce n'est qu'un exemple parmi d'autres!!

Après l'asociabilité peut prendre différents aspects, être à différents niveaux, des cas extrêmes comme n'être qu'une légère angoisse sociale mais gérable.
A tort, je passe souvent de prime abord comme quelqu'un de timide et froid, alors je ne suis ni l'un ni l'autre... Mais après je ne suis pas non plus quelqu'un de super sociable, mon cercle d'amis proches est restreint mais, je l'espère, fort.
Mais ce qui est sûr c'est qu'en règle général je vais me sentir beaucoup plus mal dans un grand groupe de personnes bruyant (rien que le bruit finira par m'angoisser), que je connais à peine, plutôt que dans un petit comité restreint avec des gens que je connais bien...

Donc asociale, ou pas? Je dirais que j'ai une tendance à l'être, mais que plus le temps passe, plus j'apprivoise ce côté de ma personnalité et ça n'est pas un handicap (du moins, pas de façon dramatique. En temps que TDAH de toute façon, j'ai appris à me connaître, même si je ne "gère" pas toujours.) Je prends beaucoup de recul, et tant pis si des fois je passe pour une imbécile parce que je n'ai pas saisi ou que j'ai mal interprété une blague, ou un mot ou un geste et que je bafouille ou répond à côté de la plaque ^^
Je ne reviendrais pas sur mon parcours parce que ni le temps, ni l'envie, mais je suis quand même partie de loin - mais voilà où l'environnement peut jouer sur le parcours de quelqu'un, mes parents ont toujours été dans le dialogue et ne m'ont jamais laissé me renfermer sur moi-même, et m'ont appris à me faire violence, pour éviter de tomber dans les extrêmes.
Revenir en haut Aller en bas
http://skye-crystal.blogspot.com
Dawn



Féminin
Age : 27
Messages : 839
Localisation : Dans mon monde...
Inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il des asociaux par ici ? Lun 9 Mar 2015 - 19:24

@Crystal a écrit:



Parmi les codes qui me stressent énormément: faire la bise. Ca peut paraître anodin mais déjà un contact physique avec quelqu'un que je connais peu ou pas, je trouve ça insupportable et je dois me faire violence, puis c'est toujours un peu sujet à maladresse: on ose pas, on sait pas combien (non mais foutu tradition qui a des variantes selon les régions en plus!), on sait pas comment font les gens (certains sont plus... démonstratifs que d'autres on va dire.), des fois ya ce moment de flottement , tu sais pas si tu dois la faire, qui doit le faire en premier, puis finalement rien ne se passe et là ça y est dans ta tête la paranoïa et le malaise s'installe "Non mais il/elle va me prendre pour une demeuré, pour quelqu'un de froid, pour quelqu'un qui snobe les autres, de pas sympathique..."
Et ce truc de la bise, ce n'est qu'un exemple parmi d'autres!!

Je comprends tout à fait, je vis la même chose. Je me rappelle qu'un jour, une employée de l'entreprise dans laquelle se déroulait mon stage est venue me faire la bise. Elle s'est arrêtée en me demandant su j'avais un torticolis. En fait, je ne m'était pas rendue compte que j'avais levé mes paumes à hauteur du visage pour l'empêcher de me toucher. drunken
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/lasiciledesign/
tarf



Masculin
Age : 44
Messages : 15943
Localisation : Gallifrey
Inscription : 27/12/2010

MessageSujet: Re: Y a-t-il des asociaux par ici ? Lun 9 Mar 2015 - 20:43

@Dawn a écrit:
Je ne suis pas différente sur le forum et dans la vie non virtuelle. Pourquoi modulerais-je mes dires et mes réactions ici ?
ca c'est un autre debat. Est-ce un fait, ou est-ce un ressenti/impression
je ne dis pas que tu fais une difference. Ce que je dis c'est que notre perception du monde n'est jamais une perception objective.
Notre cerveau fonctionne de telle maniere qu'on se ment à soi meme, enfin il nous ment en permanence.
Si tu as l'occasion, et si ca t'interesse, je te conseille des emissions comme Brain Games de National Geographic, qui montre comment notre cerveau influence la perception que nous avons des choses et de nous memes, et comment on se ment à soi meme en permanence.

Citation :
Pour e qui est du pseudonyme, il est forcément une partie de toi, que tu tentes de (te) le cacher ou non.

disons qu'on peut plus facilement faire de l'esbrouffe sur un forum qu'en IRL
si aujourd'hui je te dis que je fais 1m85, 70kg, que je suis blond, bronzé et que je fais du surf toute la journée, tu auras du mal à savoir si c'est vrai ou à savoir qu'en realité je fais 1m65, 100kg que je suis barbu et chauve et que je me les gele dans le nord de la france Langue

toi, tu ne vois pas l'interet de ne pas etre sur le forum comme dans la vie, mais regarde autour de nous, y'en a qui sont tres visibles et qui ne sont la que pour incarner des personnages (souvent multiples) juste pour jouer les malins.
Pour certains c'est un jeu, pour d'autres une echapatoire.
Tu as sur les forums beacoup de gens mal dans leur peau et qui font semblant d'aller bien, simplement pour avoir un contact humain, qui n'est malheureusement pas souvent si humain (cf cyber-harcelement)

Citation :
(je n'aime pas qu'on me touche), s'il n'y avait pas un forum interposé, etc...je ne serais pas ici Wink

je me reconnais à 100% la dedans. Impossible qu'on me touche. C'est d'ailleurs tres difficile à vivre dans une vie de couple, et dans une vie de papa.
je me fais violence tous les jours pour "supporter" que ma femme me touche (c'est ignoble de dire ca, mais elle le sait, et donc elle essaye de faire attention)

@Crystal a écrit:

Parmi les codes qui me stressent énormément: faire la bise. Ca peut paraître anodin mais déjà un contact physique avec quelqu'un que je connais peu ou pas, je trouve ça insupportable et je dois me faire violence

pareil qu'au dessus, et j'ai l'impression que c'est un trait "commun"
Cette difficulté d'accepter le contact physique. C'est difficile à vivre comme dit precedemment

chez moi ca va un peu plus loin, ca va jusqu'a ne pas supporter la presence de gens dans ma "bulle" immediate. Non seulement je ne supporte pas mais ca a tendance a me rendre aggressif (pas dans le sens "violent", mais dans le sens ou je ressent ca comme une veritable aggression. Je prefererais à la limite qu'on me mette un pain dans la tronche plutot qu'on me fasse la bise)

Prendre le bus par exemple est une torture. Faire les courses j'en parle meme pas.



"I'm definitely a madman with a box."




feb-mar 2012 : POP / oct-nov 2012 : POP/CBR / oct-nov 2013 : AoA:LM / POR:AB
2015 : POP, OKW, CSR, RPR, CBB
Revenir en haut Aller en bas
Dawn



Féminin
Age : 27
Messages : 839
Localisation : Dans mon monde...
Inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il des asociaux par ici ? Lun 9 Mar 2015 - 22:03

Je connaissais le caractère subjective de la perception du monde du point de vue psychologique pour avoir écrit une partie de mon mémoire dessus, mais pas d'un point de vue neurologique. Ça m'intéresse beaucoup, je vais jeter un coup d'oeil !

En ce qui concerne les personnes qui mentent sur ce qu'elles sont réellement, je suis d'accord avec toi. Il est vrai qu'elles existent, on ne peut le nier, mais c'est assez pathétique comme comportement, puisqu'elles sont frustrées sur le plan de la reconnaissance. Pour elles, autant être reconnues négativement (trolls) ou reconnues sur un mensonge (les narcissiques addicts de la publication de selfies retouchés ou fausses biographies) que de ne pas être reconnues (=exister) du tout.

Autre point en commun, le haut potentiel. Moi aussi j'ai été diagnostiquée cliniquement "surdouée"...
Du coup, comme on réfléchit autrement, on ne nous comprend pas, et on a tendance à fuire les autres sans avoir eu le temps d'apprendre les codes sociaux.


Chapeau de paille.
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/lasiciledesign/
Glywen



Féminin
Age : 22
Messages : 2586
Localisation : Bibliothèque du château de la Bête ou salle de bal de Phantom Manor
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il des asociaux par ici ? Lun 9 Mar 2015 - 22:44

Pareil, j'ai horreur des contacts physiques et le pire c'est que j'avais une pote assez tactile et donc avec je me montrait plûtot froide pour y couper court. J'ai une sorte d'espace vital a protéger et je recule quand quelqu'un me parle trop près.
Et je suis une vraie handicapée du téléphone, j'ai horreur d'appeler les gens.



Ma fanfic sur PM: "Sherlock contre Phantom"->http://www.disneycentralplaza.com/t31782-fanfiction-sherlock-contre-phantom?highlight=sherlock

Justice for Kurt!
Revenir en haut Aller en bas
Heroisu



Féminin
Age : 18
Messages : 68
Localisation : Pays des Merveilles
Inscription : 25/02/2015

MessageSujet: Re: Y a-t-il des asociaux par ici ? Lun 9 Mar 2015 - 23:11

J'ai moi aussi un côté asociale. Déjà (dans mon cas) le fait d'être fille unique n'a pas aidé. J'ai toujours eu du mal à aller vers les autres, me faire une place dans un groupe.
C'est comme si (en cours notamment) j'étais pas vraiment là, comme déconnectée. J'ai toujours été en décalage vis à vis des gens de mon âges (arrivée au lycée ça à tendance à moins être le cas tout de même). Je suis en plus d'une timidité maladive, aller vers les autres, ce genre de choses c'est anti-naturel pour moi, je crains toujours de passer pour bizarre et étant maladroite je crois que ça arrive assez souvent.
Au collège j'ai eu en plus des amitiés malheureuses et douloureuses, on m'a trahie, rabaissée, lâchée sans raison bref, j'avais déjà du mal à faire confiance aux gens, mais après ça...
J'ai un côté plutôt solitaire, j'aime être tranquille chez moi, dans mon lit ou mon canapé à regarder films, séries vidéos sur internet, plutôt que d'être dehors à sortir en groupe. Après je n'aime pas non plus être complètement seule, peu d'amis me suffisent et m'aérer me fait le plus grand bien !
Je pense qu'avoir des contacts humains est important, après beaucoup, non. Encore moins le contact physique comment les gens peuvent venir faire de grand câlins a des gens qu'ils connaissent à peine ? Ca refroidit plus qu'autre chose.
Ahlala ! Pas facile d'évoluer dans cette société. :/


Revenir en haut Aller en bas
http://mademoisellelanxiete.blogspot.fr/
tarf



Masculin
Age : 44
Messages : 15943
Localisation : Gallifrey
Inscription : 27/12/2010

MessageSujet: Re: Y a-t-il des asociaux par ici ? Lun 9 Mar 2015 - 23:39

@Heroisu a écrit:

Au collège j'ai eu en plus des amitiés malheureuses et douloureuses, on m'a trahie, rabaissée, lâchée sans raison bref, j'avais déjà du mal à faire confiance aux gens, mais après ça...

le sentiment d'exclusion, ou de difference, finit, à un age ou on se construit (enfance -> adolescence) par generer un besoin "social" de se faire accepter.

c'est la que beaucoup on tendance à devenir naifs, (avoir conscience d'etre "plus intelligent" n'aide en rien, car on a tendance à dire qu'on gere alors qu'on est soi meme manipulé et utilisé)

ce besoin de reconnaissance, fait qu'on accepte, ou qu'on espere entrer dans cette normalité et etre accepté.
beacoup de gens s'en rendent compte et n'hesitent pas à abuser en jouant sur tes faiblesses

car pour les gens HP comme il y en a beaucoup sur ce topic, la "force" que l'on a est compensée par des faiblesses.
Une personne "surdouée" n'est pas superieure aux autres. Elle est superieure dans certains domaines mais elle est aussi "inferieure" (plus faible) dans d'autres domaines (notemment physique, affectif ou moteur)

Par exemple, mon fils de 7 ans qui est HP comme moi (il a meme 1 point de plus que moi le saligaud, lol) a les memes faiblesses que moi. Trop empathique, hyper emotif, et surtout avec de grosses difficultés pour se concentrer.
On a tellement d'antennes deployées sur tout, qu'on arrive pas à se concentrer sur une chose.

la psy a reussi a mettre ca en mots, en nous expliquant que c'etait un peu comme un ordinateur. Il est tres puissant, mais il traite tellement de choses en meme temps qu'au final ... il "rame".
un peu comme votre telephone ou votre tablette quand vous avez douze mille appli lancées en meme temps, ca a beau etre la plus puissante du marché, ca peut ramer

alors pour mon fils ca rame en emotionnel (hyperemotif) et ca rame au niveau de l'ecriture.
Il est legerement sous la normale pour la motricité et l'orientation spatiale (geometrie) par rapport à son age, par contre pour la logique, la langue et les maths il possede les capacités cognitives d'un ado de 15 ans "normal" (il a 7 ans et 3 mois ...)

alors je dis ca, parce que ca se ressent aussi dans le relationnel. Cette faiblesse, elle s'exprime aussi dans la faiblesse de croire qu'on sera accepté parce qu'on suit certaines conventions sociales, sauf qu'on a du mal à se rendre compte que des gens manipulent ces conventions pour nous "utiliser", et on a du mal a accepter ce fait que l'on devine mais que l'on occulte, car la volonté de s'integrer existe et est forte

au final on fini par en developper une carapace, voire une allergie aux relations sociales, car ne pas s'integrer dans la societé, c'est ne pas laisser les autres utiliser votre empathie à vos depends;

et en corrollaire, on devient soi meme un habile manipulateur, et souvent assez calculateur.
Le coeur sur la main, mais la main dans un coffre fort difficile à ouvrir


"I'm definitely a madman with a box."




feb-mar 2012 : POP / oct-nov 2012 : POP/CBR / oct-nov 2013 : AoA:LM / POR:AB
2015 : POP, OKW, CSR, RPR, CBB
Revenir en haut Aller en bas
Crystal



Féminin
Age : 28
Messages : 3472
Localisation : Montpellier
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Y a-t-il des asociaux par ici ? Mar 10 Mar 2015 - 0:36

@tarf a écrit:


Par exemple, mon fils de 7 ans qui est HP comme moi (il a meme 1 point de plus que moi le saligaud, lol) a les memes faiblesses que moi. Trop empathique, hyper emotif, et surtout avec de grosses difficultés pour se concentrer.
On a tellement d'antennes deployées sur tout, qu'on arrive pas à se concentrer sur une chose.

Etre HP n'implique pas forcément d'avoir des difficultés à se concentrer; du coup est-ce que votre psy a creusé la piste du TDAH pour ton fils? (trouble déficitaire de l'attention) ? (être HP n'implique pas d'être TDAH systématiquement, mais quasiment tous les TDAH sont des HP)

Mais oui je te rejoins sur tout ton dernier message. Cette maturité "intellectuelle" est souvent compensée par une immaturité "émotionnelle" et/ou "motrice".

Du coup on pourrait dire que l'asociabilité est une des possibles commorbidités (baaaah que je déteste ce mot) possible des HP ?
Revenir en haut Aller en bas
http://skye-crystal.blogspot.com
Dawn



Féminin
Age : 27
Messages : 839
Localisation : Dans mon monde...
Inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il des asociaux par ici ? Mar 10 Mar 2015 - 7:37

@Crystal a écrit:
@tarf a écrit:


Par exemple, mon fils de 7 ans qui est HP comme moi (il a meme 1 point de plus que moi le saligaud, lol) a les memes faiblesses que moi. Trop empathique, hyper emotif, et surtout avec de grosses difficultés pour se concentrer.
On a tellement d'antennes deployées sur tout, qu'on arrive pas à se concentrer sur une chose.

Etre HP n'implique pas forcément d'avoir des difficultés à se concentrer; du coup est-ce que votre psy a creusé la piste du TDAH pour ton fils? (trouble déficitaire de l'attention) ? (être HP n'implique pas d'être TDAH systématiquement, mais quasiment tous les TDAH sont des HP)

Mais oui je te rejoins sur tout ton dernier message. Cette maturité "intellectuelle" est souvent compensée par une immaturité "émotionnelle" et/ou "motrice".

Du coup on pourrait dire que l'asociabilité est une des possibles commorbidités (baaaah que je déteste ce mot) possible des HP ?

Je pense parce-qu'on est en décalage émotionnellement et intellectuellement. Winnicott en explique très bien les raisons, je vous le conseille.

Pour les "antennes" qui ne veulent pas se concentrer sur un objet précis en termes de perceptions, c'est vrai que c'est lourd, car on entend tout ce qu'il y a autour de nous sans pouvoir lire un roman si des gens parlent, par exemple.
En parlant d'entendre, est-e que vous avez une hypersensibilité perceptive ? Me concernant il y a des sons qui sont insupportables au niveau physique, comme certains aigus qui te donnent l'impression qu'on te transperce le cerveau à coups de poignard.
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/lasiciledesign/
tarf



Masculin
Age : 44
Messages : 15943
Localisation : Gallifrey
Inscription : 27/12/2010

MessageSujet: Re: Y a-t-il des asociaux par ici ? Mar 10 Mar 2015 - 8:31

@Crystal a écrit:

Etre HP n'implique pas forcément d'avoir des difficultés à se concentrer; du coup est-ce que votre psy a creusé la piste du TDAH pour ton fils?

elle n'a pas d'inquietude par rapport à ca, et n'a pas jugé necessaire de faire un "suivi" de ce coté la.
Pour elle, ca fait partie du "package" comme elle dit (ou les "commodités", lol)

@Dawn a écrit:

Pour les "antennes" qui ne veulent pas se concentrer sur un objet précis en termes de perceptions, c'est vrai que c'est lourd, car on entend tout ce qu'il y a autour de nous sans pouvoir lire un roman si des gens parlent, par exemple.

en ce qui me concerne, ca depend principalement de mon etat d'esprit.
Je suis capable de me concentrer enormement, au point de ne plus "entendre" ce qu'il y a autour.
Autant je peut etre derangé par une presence dans la piece (peut etre suis-je derangé par une presence silencieuse, qui serait "inquietante" ?) autant je peut lire avec un marteau piqueur de l'autre coté du mur.

Par contre lorsque je dis ne pas "entendre", ce n'est pas exact. C'est plutot faire "abstraction", parce que je continue à l'entendre, j'ai conscience de la presence et du bruit, je l'analyse et l'enregistre, mais je suis capable de le mettre dans un coin de ma tete et de ne plus y preter attention. Par contre, comme le processus "d'ecoute" est toujours actif, ca genere une fatigue tres importante.


Citation :
En parlant d'entendre, est-e que vous avez une hypersensibilité perceptive ? Me concernant il y a des sons qui sont insupportables au niveau physique, comme certains aigus qui te donnent l'impression qu'on te transperce le cerveau à coups de poignard.

J'ai une hypersensibilité aux sons qui est une forme d'hyperacousie.
Je n'ai pas de "douleur" avec certains sons, par contre j'entend des sons tres faibles, principalement lorsqu'ils sont repetitifs.
Par exemple, j'entend le chien d'un voisin aboyer lorsqu'il est seul (ca dure parfois des heures) et personne chez moi ne l'entend. Il faut sortir et faire le tour du batiment pour l'entendre, et c'est comme ca que ma femme a "admis" que je l'entendais, parce que je suis souvent en train de dire "fait chier le clebard du voisin" alors qu'on entendrais peter une mouche à la maison. Et pourtant, on a pu verifier qu'en effet, je l'entendais

ce sont les bruits repetitifs qui m'insupportent.
Le tic-tac d'une montre ou d'une pendule. Banni de chez moi
Le "clic-clic" du mec qui joue nerveusement avec son stylo a sortir et retracter la pointe ... ca me donne des envies de meurtre ...
quelqu'un qui chantonne a mi voix dans les transports en commun, ca m'arrive de descendre et de prendre le bus ou le metro suivant, tellement c'est "insupportable" (ou alors quelqu'un qui tapote sur son siege en jouant de l'air batterie (enfin du siege-batterie ....)
j'ai egalement un "toc" c'est celui de compter les bruits repetitifs. (nombre de coups de klaxon, de coups de cloche, de sonneries, etc ...)

mais le pire c'est sans doute les bruits "electriques". Tous les appareils,surtout bas de gamme, emettent des petits gresillements au niveau de leur transformateur interne. J'entends ces bruits, et ca fait un vacarme infernal.
Ma femme avait un radio reveil qui m'empechait de dormir.
alors le pire, c'est que je fais de l'apnée du sommeil et que j'ai une machine à pression positive. Je te raconte pas l'horreur. Avec la machine, je dors mal à cause du bruit qu'elle fait, et sans je dors mal à cause de l'apnée.

Il faut dire aussi qu'a coté de ca je fais de l'hypertension intracrannienne et que ca fait plus de 30 ans (j'en ai 43) que je suis "conscient" d'avoir des douleurs chroniques et permanentes,principalement des cephalées qui ne sont soulagées que par codeine (et pour une durée tres courte)

Ca s'accompagne egalement d'acouphenes, qui sont permanents depuis aussi longtemps que je m'en souvienne. A tel point que jusqu'a ce qu'on me diagnostique de gros soucis de santé en 2008 je pensais que c'etait "normal" et que c'etait comme ca pour tout le monde.
Depuis que je suis tout petit, j'entend une sorte de bruit blanc accompagné d'une sorte de sifflement sourd, qui est present 24/24, avec parfois des acouphenes supplementaires sous forme de sifflements aigus


la dessus, est-ce que ca vient d'une hyper-perception, liée au syndrome du zebre (lol) ou est-ce lié aux pathologies, je n'ai pas la capacité d'y repondre.


Par ailleurs, ce qui est marrant c'est qu'on est passé d'etre asocial à etre HP, et en effet, il semblerait qu'il y ai un lien d'inadaptation
Est-ce une condition necessaire, ou une condition suffisante ?
Qu'en est il pour les personnes qui ne sont pas "HP" (et si elles ne le sont pas, est-ce par defaut de "diagnostic" ... faut dire que c'est pas donné non plus) existe il une "asocialité" liée au caractere (et si oui, pourquoi, comment)

je dis ca parce qu'on parle principalement de HP comme si on avait un truc en plus, alors qu'en realité, souvent, il nous manque beaucoup de choses (ce qui est d'autant plus difficile à vivre que l'on est "hyper-conscients" de ces manques)


"I'm definitely a madman with a box."




feb-mar 2012 : POP / oct-nov 2012 : POP/CBR / oct-nov 2013 : AoA:LM / POR:AB
2015 : POP, OKW, CSR, RPR, CBB
Revenir en haut Aller en bas
Dawn



Féminin
Age : 27
Messages : 839
Localisation : Dans mon monde...
Inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il des asociaux par ici ? Jeu 19 Mar 2015 - 17:20

Oui c'est sûr que ce doit être pénible à vivre au quotidien.

Je pense aussi qu'il peut exister une corrélation entre être inadapté socialement et être hp. Et c'est crai que c'est vrai que c'est un "manque", de même que l'hyperacousie, paradoxalement.


Chapeau de paille.
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/lasiciledesign/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Y a-t-il des asociaux par ici ? Dim 5 Avr 2015 - 0:28

Je voulais avoir votre avis car niveau ami (sans Facebook) j'en ai très peu (entre 1 et 3) et puis je les peu car ils sont dans des grandes villes pour leurs études.

Et aujourd'hui j'ai eu un ami (que j'ai connu à une journée sur le handicap dans sa région ; lui et moi on a quasi le même handicap) qui est en vacances chez moi et on parle, il me dit qu'avant il était comme moi et depuis qu'il est rentré dans le moule (boite, alcool) il a beaucoup d'amis qu'il a rencontré sans internet, donc il m'a dit qu'il faudrait que je rentre dans le moule pour avoir des amis.

Vous en pensez car personnellement je me suis toujours interdit d'aller en boite (j'en ai des mauvaises images en générale) et puis je bois pas d'alcool (enfin j'ai déjà gouté de l'alcool et je n'aime pas ça du tout).

Et pour finir dans mon village en gros de mon âge ont étaient pas beaucoup et donc cette amie de mon village qui après son bac est partie à Paris et là elle est en Allemagne (mais bon depuis le collège on a coupé un peu les ponts) et son frère qui passe son bac et qui en septembre part dans une grande ville donc déjà que je sors pas beaucoup (voir quasiment jamais) mais là si mon (du village) ami part pour ces études j'ai peur de m'isoler encore plus.

Sinon niveau pro je suis sur la bonne voie, niveau petit ami je pense a me mettre dans une agence matrimonial pour trouver un homme qui me conviendrait, je pense déménager aussi sous-peu car j'en peu plus de mon village que je connais par cœur donc de ces cotés tout ça bien, la seul chose qui me manque dans ma vie pour être totalement heureux c'est des amis (hors internet) qui partages les même centres intérêts que moi et donc faire avec eux des sortis au musée, à l'opéra.

Enfaite avant le lycée j'avais beaucoup d'amis et depuis le lycée (donc depuis septembre 2008) sa été la dégringolade niveaux amicales j'en ai perdu beaucoup car je n'allais pas en boite et que je ne buvais (vous voyez la mentalité des jeunes d'aujourd'hui)
Et puis le peu encore j'ai encore contact (1 à 3 amis sans compter internet avec qui j'ai des centres d'intérêts communs) mais que je les vois quasiment jamais par rapport à leurs études, c'est clair mes journées je les passes chez moi à passer mon temps sur internet, alors que j'aimerais aller dans des resto avec mes amis, aller à l'opéra avec eux, au ciné avec eux...

Résultat sa fait deux ans que je fais le 31 décembre seul à regarder la télé le soir du réveillons.

Mon rêve c'est simple j'aimerais avoir une petite bande d'amis (que je n'aurais pas rencontré par internet ; et pas beaucoup entre 4 et 6) et qu'on est des points communs et qu'on fait des sortis ensemble.

Donc je me posais la question à votre avis pour avoir des amis (sans internet je parle) faut mieux resté soit-même est donc être en dehors du moule ou commencer à aller en boite et boire (contre mon grès et tout ce que je déteste) et me faire des amis comme ça ?

Car selon mon ami (que j'ai rencontré une journée sur notre handicap dans sa région) qui est en vacances chez moi je devrais aller en boite pour me faire des amis car depuis qu'il va en boite il s'est fait des amis.
Revenir en haut Aller en bas
Princess Meg
Modérateur


Masculin
Age : 20
Messages : 7971
Localisation : Dans la citadelle de Vahla Ha'Nesh.
Inscription : 07/06/2013

MessageSujet: Re: Y a-t-il des asociaux par ici ? Dim 5 Avr 2015 - 1:00

Je suis comme toi, peterpan08, je n'aime pas boire ni sortir en boîte ni rien de tout ça... Résultat j'ai peu d'avis, mais au moins je peux être moi-même !
Et perso j'aurais horreur de devenir quelqu'un d'autre en faisant des choses que je déteste juste pour plaire aux autres... Je ne saurais que trop te conseiller de rester toi-même, sinon tu n'auras que des amis superficiels ! S'ils ne sont pas capable d'être ami avec le "vrai" toi, alors ils ne méritent pas d'être tes amis... Car de vrais amis ne t'obligeraient pas à changer pour que tu sois à leur image ! :/

Alors après déjà si tu déménage et que tu vas dans une plus grande ville, forcément tu auras plus de chances de te faire des amis qui auront les même centres d'intérêt que toi (que tu pourrais rencontrer au théâtre ou à l'opéra, enfin en faisant des choses que TU aimes faire ! Smile)
Après si tu préfères te forcer à faire des choses que tu n'aimes pas pour être sûr de te faire des amis,, c'est toi qui vois, mais dis toi que par la suite votre "amitié" ne sera jamais sincère : en étant quelqu'un d'autre, tu leur ment et tu te mens à toi-même, résultat : tu n'es pas heureux, et si avoir des amis de cette façon te rend malheureux je ne pense pas que ça vaille la peine...
C'est comme dans un couple : si l'un des deux impose ses choix à l'autre, je ne crois pas que ce soit un couple harmonieux...

Maintenant mon avis vaut ce qu'il vaut, et je sais aussi que la solitude est dure à supporter à la longue, mais il ne faut pas pour autant baisser les bras et laisser les autres te dire comment être ! Smile


Cliquez ici pour voir mes dessins en relief ! Cool
Pour ma vente de dessins, portraits et autres, c'est par ici


~ But I'm not broken, in my dreams I win
In here I'm nothing, a Cosmic Castaway ~
Revenir en haut Aller en bas
http://disneymeg.forumactif.org/forum
 
Y a-t-il des asociaux par ici ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Le forum :: Le Café Fantasia-