AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | .
 

 [Walt Disney] Les Mondes de Ralph (2012)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 14 ... 26  Suivant
AuteurMessage
DisneyWorld



Féminin
Age : 19
Messages : 7692
Localisation : Dans mon monde
Inscription : 24/04/2012

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Les Mondes de Ralph (2012) Jeu 8 Nov 2012 - 15:02

Hé ben à lire votre enthousiasme, on dirait bien que Disney prend un nouveau souffle après plusieurs années sans vraie "pépite" si j'ose dire Smile




"Sa vie était froide comme un grenier dont la lucarne est au nord, et l'ennui, araignée silencieuse, filait sa toile dans l'ombre à tous les coins de son cœur" 
- Madame Bovary, Gustave Flaubert -

"On s'ennuie de tout, mon Ange, c'est une loi de la Nature; ce n'est pas ma faute" 
 - Les Liaisons Dangereuses, Laclos -
Revenir en haut Aller en bas
Rinne91



Masculin
Age : 28
Messages : 2019
Localisation : île de france
Inscription : 26/09/2011

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Les Mondes de Ralph (2012) Jeu 8 Nov 2012 - 15:32

@Kazu a écrit:
@Rinne91 a écrit:

Moi aussi, ça m'a choqué, une grande révélation gaché !!!!

Spoiler:
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Benji Banjo



Masculin
Age : 31
Messages : 660
Localisation : Paris, Non Loin du Hollywood Tower Hotel...
Inscription : 24/11/2008

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Les Mondes de Ralph (2012) Jeu 8 Nov 2012 - 15:57

@Zuzu a écrit:
Voici mon avis :

Les Mondes de Ralph est à la fois un long-métrage foncièrement disneyen mais également empli de fraicheurs et d'idées nouvelles. Ses personnages attachants, son histoire émouvante et décoiffante, la richesse de ses univers font, en effet, de son visionnage une expérience vraiment grisante. Même s'il n'atteint pas le charme de Raiponce, il est ainsi sacrément divertissant et devrait sans mal accéder au rang de classique Disney moderne comme Lilo & Stitch le fut en son temps.

Les Mondes de Ralph emmitoufle le spectateur dans un univers dont il rechignera assurément à ressortir : comme un jeu vidéo, l’addiction est au bout du film : « même joueur joue encore ! »

Plus de détails ici Smile

Si je peux me permettre, je souhaiterai obtenir ton avis sur le doublage français. Est-il de qualité ? Qu'en as tu pensé ?

Comme j'ai déjà eu l'occasion de le dire, pour moi le doublage est un élément clé de la réussite d'un long-métrage d'animation. Cette question a donc une importance tout particulière pour moi.


Changement de pseudo : Benji Tower of Terror devient Benji Banjo Wink

Pourquoi ? Demandez donc à Chococlems, elle se fera un plaisir de vous répondre

Revenir en haut Aller en bas
Zuzu



Masculin
Age : 40
Messages : 3529
Localisation : sur Chronique Disney
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Les Mondes de Ralph (2012) Jeu 8 Nov 2012 - 16:18

Je l'ai vu en VOST pour l'instant. Je le vois en VF ce WE.
Par contre, Dash et Crystal l'ont vu en VF et m'ont en dit que du bien !


Revenir en haut Aller en bas
http://www.chroniquedisney.fr
Lucky



Masculin
Age : 27
Messages : 2833
Localisation : île de france
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Les Mondes de Ralph (2012) Jeu 8 Nov 2012 - 21:08

Pour les voix françaises que j'ai reconnues :

- Ralph : François Xavier Demaison : plutôt inconstant, allant du bon au passable selon les moments
- Vanellope : Dorothée Pousséo : très bon job, comme d'habitude
- Felix : Donald Reignoux : bonne performance, celle d'un professionnel, un grain plus sympa que celui de Thierry Ragueneau que l'on entend dans les bandes-annonces
- Sergent Calhoun : Isabelle Desplantes, qui remplace donc la doubleuse officielle de Jane Lynch. Le résultat est vraiment pas mal et peu seront déçu de ce revirement à mon avis.

Sinon mon avis détaillé arrivera demain si j'ai le temps et le courage, sinon ce sera ce week-end, mais très rapidement : très bonnes idées visuelles, technique irréprochable, scénario original mais anemé avec plus ou moins de subtilité, grosse déception sur l'humour gras et potache.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.disneynext.fr
DisneyWorld



Féminin
Age : 19
Messages : 7692
Localisation : Dans mon monde
Inscription : 24/04/2012

MessageSujet: ra Jeu 8 Nov 2012 - 21:16

Lucky, selon toi, l'humour de ce film est-il encore plus lourd que celui de Rebelle ?

Édit:
MissNessa: à part Merida, je trouve que le reste du casting VF est honorable ^^




"Sa vie était froide comme un grenier dont la lucarne est au nord, et l'ennui, araignée silencieuse, filait sa toile dans l'ombre à tous les coins de son cœur" 
- Madame Bovary, Gustave Flaubert -

"On s'ennuie de tout, mon Ange, c'est une loi de la Nature; ce n'est pas ma faute" 
 - Les Liaisons Dangereuses, Laclos -
Revenir en haut Aller en bas
Lucky



Masculin
Age : 27
Messages : 2833
Localisation : île de france
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Les Mondes de Ralph (2012) Jeu 8 Nov 2012 - 21:35

@Disneyworld a écrit:
Lucky, selon toi, l'humour de ce film est-il encore plus lourd que celui de Rebelle ?

Sans aucun doute pour moi, l'humour de Ralph est bien plus lourd que celui de Rebelle, du moins pour la version française qui nous a été présentée. Pour tout dire à certains passages je me serais cru devant La Ferme se Rebelle, très décevant... et je ne pense pas être le seul à le penser puisque les grosses blagues bien vaseuses n'ont fait rire personne dans la salle, pas même les gamins invités. Quelques passages ont néamoins réussi à décrocher un sourire à l'auditoire, mais ça n'a rien à voir avec Rebelle où le public a été bien plus réceptif (en VO du moins, je n'ai pas vu la VF). C'est vraiment LE point noir du film, et c'est horriblement frustrant tant le reste est réussi et aurait mérité d'être mieux mis en valeur avec un humour plus... subtil.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.disneynext.fr
Lucky



Masculin
Age : 27
Messages : 2833
Localisation : île de france
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Les Mondes de Ralph (2012) Jeu 8 Nov 2012 - 22:00

@MissNessa a écrit:
Lucky, pourtant la bande-annonce montrait des passages qui paraissaient assez sympathiques, peut-être que ce sont ceux dont tu parles et qui ont réussi a décrocher un sourire ?

Oui il y a des passages vraiment sympas. Je n'ai pas insisté sur ce point, mais il y a aussi beaucoup d'humour "visuel", et c'est celui-ci qui a fait mouche, en tout cas plus que l'humour "direct" rentre-dedans et moins subtil (qui est tout de même dilué dans 1h40 de film, qu'on ne me fasse pas dire ce que je n'ai pas dit : Ralph ne se résume pas à 3 ou 4 gags mal placés). Il y a enfin le fait que l'humour se cache aussi beaucoup dans les références "geeks" et "gamers", certainement très travaillées, mais c'est un univers que je ne connais pas du tout, et donc je n'ai sûrement pas pu apprécier tous ces gags chachés à leur juste valeur.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.disneynext.fr
MissNessa



Féminin
Age : 19
Messages : 5036
Localisation : Derrière toi
Inscription : 05/08/2011

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Les Mondes de Ralph (2012) Jeu 8 Nov 2012 - 22:01

D'accord je comprends totalement ton avis et ta position Wink Merci de ta réponse !

Et Disneyworld, c'est possible, en effet, mais c'est dommage :/


No right, no wrong, no rules for me. I'm free
Revenir en haut Aller en bas
Benji Banjo



Masculin
Age : 31
Messages : 660
Localisation : Paris, Non Loin du Hollywood Tower Hotel...
Inscription : 24/11/2008

MessageSujet: [Walt Disney Animation Studios] Les Mondes de Ralph - Vos avis et critiques (/! ATTENTION SPOILERS) Jeu 8 Nov 2012 - 22:14

Merci beaucoup pour ton avis sur le doublage Lucky !

Je me doutais un peu que Demaison oscillerait entre le bon et le moins bon... Cela me confirme dans l'idée qu'il est de plus en plus dommageable de recourir à des "stars" du show biz pour des raisons purement commerciales et aux fins de marketing, et ce au détriment parfois de véritables comédiens de doublage qui, eux, apportent une véritable valeur ajoutée au personnage.

Pour le reste du casting, ce que tu dis est donc plutôt de bonne augure et me rassure Wink


Changement de pseudo : Benji Tower of Terror devient Benji Banjo Wink

Pourquoi ? Demandez donc à Chococlems, elle se fera un plaisir de vous répondre

Revenir en haut Aller en bas
Crystal



Féminin
Age : 29
Messages : 3522
Localisation : Montpellier
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Les Mondes de Ralph (2012) Jeu 8 Nov 2012 - 23:32

J'ai eu la chance de découvrir ce nouveau film hier en avant-première, et quel plaisir!! (je vous préviens, c'est bourré de spoilers, mais le topic est fait pour Wink )

Si je ne l'ai, à chaud, pas apprécié autant que Raiponce, voir Volt, Héros malgré lui , je l'ai toutefois adoré, et plus j'y pense, plus j'y réfléchis, plus j'en parle, et plus je veux le revoir ("When can I see you again?" Razz )

Le projet me laissait pourtant sceptique. Ayant grandie avec les jeux vidéos, ce n'était pas ce côté là qui me turlupinait, mais plutôt l'impression que le projet pouvait partir dans tous les sens à n'importe quel moment; impression d'ailleurs confirmée par une connaissance qui avait effectué un stage aux studios à l'époque des recherches et m'avait rapporté que les artistes ne savait pas trop quelle direction prendre, tant niveau scénaristique que graphique...

C'est donc avec ces craintes que j'ai suivi l'évolution du projet. Et jusqu'aux bandes annonces, je n'étais pas emballée... Mais voir les personnages en action m'a rendue impatiente, je m'y suis vite attachée, et je piétinais d'impatience depuis des semaines de pouvoir découvrir le film!

J'ai trouvé le film très drôle, charmant, amusant, pour tous. Les gamers adoreront les références, qui sont intelligemment utilisées sans qu'un néophyte ne se sente perdu. En somme, ce sont des bonus!

Outre la multitude de trouvailles liées aux jeux vidéos, chaque univers se trouve exploité à fond, celui de Félix Fixe, Jr ou Sugar Rush. L'un et l'autre sont bourrés de clins d'oeil et de détails, d'astuces intelligentes, c'est extrêmement réussi. Je trouve le monde de Félix et Ralph particulièrement savoureux de part ce côté rétro et tout ce que cela implique!

Sugar Rush est magnifique. Certes, un peu trop rose, certes, beaucoup trop sucré, l'univers de Willy Wonka puissance mille. (je sens que les ventes de bonbons vont exploser, les dentistes vont être contents... )
En plus des milliers de petites trouvailles visuelles, il y a énormément de jeux de mots sur les gâteaux et les bonbons (ah ce "Oh vous, les révoltés du Bounty!" ) D'ailleurs, je ne sais pas si les plus fans d'entre nous y auront pensé, mais je pensais beaucoup au Silly Symphony Le Carnaval des Gâteaux, dans le monde de Sugar Rush, particulièrement au palais!

Quant aux personnages, ils sont la grande force du film. Outre les caméos très sympas (ce pauvre Sonic!), ils représentent chacun un genre bien défini et sont tous aussi attachants les uns que les autres.

J'avoue, j'ai craqué pour Félix Fixe, Jr. Ce personnage est la gentillesse incarnée, au point qu'on ne peut pas ne pas l'aimer, tant il en devient sincère et touchant. Il aurait pu être agaçant, mais très loin de là, il a un charisme fou et fonctionne à merveille. La scène entre lui et Ralph sur le palier de la fête est juste à mourir de rire!! Donald Reignoux, qui est un doubleur que j'apprécie particulièrement, en fait une interprétation très juste entre sobriété et fantaisie.

Ralph. Alors, personnage réussi lui aussi, j'ai mis plus de temps à m'y attacher. Pourquoi? Je ne saurais le dire. Il aura fallu plus de temps; bien qu'il veuille changer son destin et tout et tout, je le trouvais un peu fade face au charismatique Felix et à la pétillante Vanellope. En fait, j'ai l'impression qu'il fonctionne surtout lors des duos, en interaction avec ces deux personnages. Quand il est seul, c'est un personnage correct mais auquel il manque peut-être un petit quelques chose pour que j'y crois vraiment. Mais sa relation avec la petite Vanellope change ce point de vue au fur et à mesure du film, et je me suis mise à l'apprécier. Demaison procure un bon doublage. J'aimais un peu mieux la voix de la bande annonce, qui faisait plus force tranquille mais adulte posé, bref j'aimais bien ce qu'elle apportait au personnage. Ici, Demaison est un peu plus rustique, un peu plus bourru, bon, ça fonctionne quand même =)

Vanellope, parlons en! Bon, ceux qui me connaissent se doutaient que j'allais l'aimer ne serait-ce que par son design: une fifille kawaii mangakesque qui porte du turquoise, et qui ressemble pas mal à une version chibi de mon propre personnage, ce qui lui a valu le surnom de "Mini-Crys"!
Mais au delà de ça, elle aurait pu ne pas me plaire: je me souviens du personnage de Violette dans Les Indestructibles que j'avais adoré graphiquement, mais que je trouve assez insupportable, en fait.
Là, c'est tout le contraire: Vanellope est insupportable comme peut l'être une gamine de 8/10 ans, mais ça fait partie du personnage. Aussi, la fameuse blague sur les pets, même si je la trouve assez mal amenée en français, ne m'a pas dérangé plus que ça. C'est aussi anecdotique qu'un Mr Prout dans La Planète au Trésor. Mieux, ça s'accorde avec le personnage: gamine hyperactive, c'est une réaction très crédible... Ceux qui ont des enfants dans leur entourage me comprendront, quand un gamin se focalise sur un mot, ça y va, ça insiste, même si ça fait rire personne, c'est pas grave!!

Vanellope a la langue bien pendue et est à l'origine de nombreuses blagues et répliques cultes. La façon dont elle fait tourner Ralph en bourrique laisse vite place à un besoin d'affection on ne peut plus touchant, la médaille qu'elle donne à Ralph est juste trop mignonne...
Et au delà de ça, le personnage m'a parlé à un niveau où je ne m'y attendais pas: sa différence. Surnommée "l'anomalie", considérée comme un bug et rejetée violemment par les autres coureurs de son âge à cause de cette différence, persécutée, et même mise à l'écart par les "adultes" (ici Sa Sucrerie qui, même dans son discours mensonger, reste crédible) on la met à l'écart pour la "protéger" d'elle même, et protéger les autres. Et pourtant, la petit Vanellope, enthousiaste, passionnée, et douée dans un domaine particulier (ici, la course) ne demande pas mieux que de s'intégrer au jeu, de partager une course avec les autres, d'être accepté. Malgré un grand optimisme, elle est extrêmement solitaire. Elle ne supporte pas son bug et veut prouver qu'elle peut le maîtriser: le discours de Ralph qui essaie de lui expliquer que même avec son bug, les gens pourraient l'apprécier, est très juste... Et que dire de sa fin... Même "réparée", elle décide consciemment de garder son bug, de l'accepter et d'en faire un atout.

Dites... Ca ne vous fait pas penser à l'autisme, et ce genre de différences? J'ai trouvé, de façon inattendue, que le personnage de Vanellope est une ode aux enfants (et adultes) atteints de maladies mentales. De façon subtile, certes, mais tout comme Nemo accomplissait des merveilles malgré son handicap physique, Vanellope en fait également avec son bug. Alors que les deux tentent d'effacer cette différence au début, ils finissent par l'accepter et la surmonter, ou mieux, l'utiliser, car après tout, elle fait partie d'eux.
Et en ce sens, Vanellope m'a parlé. Dieu merci je ne suis pas atteinte d'autisme, mais d'un "trouble" qui est classé comme "spectre de l'autisme". Et c'est sans doute pour ça que je me le suis pris de plein fouet et que ça m'a longtemps trotté dans la tête cette nuit - car le chemin de Vanellope pourrait être parallèle au mien: la différence, l'exclusion, le rejet, l'acceptation, l'envie finalement d'en faire une force.
C'était inattendu, mais j'aime découvrir ce genre de chose.
Après, je ne dis pas que ça sautera aux yeux de tout le monde...

La scène dramatique entre Ralph et elle est, à mon sens, extrêmement réussie: on ressent toute la souffrance des deux personnages, ça en devient presque violent, la tension qui s'en dégage donne mal au coeur.

Pour en finir sur Vanellope, Dorothée Pousséo est parfaite, après l'avoir vu dans la bande annonce, je n'aurais pas voulu d'une autre doubleuse française pour cette petite héroïne!

Et pour finir, le sergent Calhoun est un très bon personnage aussi. Très droite et avec un sacré sens du devoir, c'est assez amusant de voir comme elle craque pour Félix.
Je sais pas vous, mais en tant que fan de Glee, je suis frappée par la ressemblance entre le personnage et sa doubleuse Jane Lynch, tant au niveau du visage que du jeu! Du coup, la VF me chagrine un peu. Isabelle Desplantes fait un bon doublage, mais je m'attendais à plus de force, là, quand elle élève la voix sur son régiment, je ne trouve pas que c'est une voix qui impose forcément du respect. La doubleuse officielle de Jane Lynch aurait été parfaite de toute façon ne serait-ce que par la ressemblance entre le perso et l'actrice américaine... C'est comme si Isabelle Desplantes doublait un épisode de Glee: c'est du bon travail, mais ça n'est pas totalement le personnage!


Pour finir, la musique: elle habille très bien le film. Maintenant, j'attends d'avoir l'occasion d'écouter la BO à part. Bon, petite mention à Owl City dont je suis fan depuis des années, et dont je réécoute la chanson en boucle depuis des semaines!!

En somme... Je veux le revoir, un défi réussi pour les studios Disney, encore une fois, qu'ils continuent sur leur lancée!
Revenir en haut Aller en bas
http://skye-crystal.blogspot.com
mickey260392



Masculin
Age : 24
Messages : 62
Localisation : Montgeron
Inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Les Mondes de Ralph (2012) Jeu 8 Nov 2012 - 23:48

Wouahou, Crystal...
Ecoute, tu as révélé des éléments du film que je n'avais pas noté lorsque je l'ai vu. Je ne le regarderai plus jamais de la même façon, et pour cela je t'en remercie. Une dimension touchante de plus au film, ça ne fait jamais de mal !

Sinon, j'ai déjà posté ma critique: quel film ! Merci Disney, espérons qu'ils continueront sur leur bonne lancée actuelle ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Cobain



Masculin
Age : 31
Messages : 8050
Localisation : Wonderland
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Les Mondes de Ralph (2012) Ven 9 Nov 2012 - 10:00

Voici ma critique :

Après des années d'errance, les Walt Disney Animation Studios se reconstruisent petit à petit depuis 2006, sous l'impulsion de John Lasseter, devenu directeur créatif des studios et, par la même occasion, producteur exécutif de toutes les nouvelles productions. Raiponce, de par sa qualité et son succès, avait permis à Disney de retrouver son assurance d'entan. Et cela se confirme avec Les Mondes de Ralph! Désormais totalement décomplexés, les artistes des studios Disney nous livrent un nouveau long métrage d'une fraîcheur et d'une originalité rarement vue chez le studio aux grandes oreilles! Fraîcheur grâce à une histoire maîtrisée de bout en bout et une galerie de personnages délirants, mignons et attachants. Originalité de par son univers (les bornes d'arcade), mais aussi son style graphique extrêmement varié, grâce aux multiples mondes vidéoludique présents dans le film.
Je dois bien avouer que j'étais un peu sceptique en découvrant le premier visuel du film, dévoilé lors de la présentation officielle du projet. On y voyait une sorte d'ersatz de Mario (Félix Fixe) et une gamine qui avait l'air d'être un mix entre une héroïne de manga pour enfant et Charlotte aux Fraises (Vanellope Von Schweetz). Mais ces craintes furent vite effacées lors de la découverte de la première bande-annonce! Par ailleurs je suis du genre à en attendre énormément d'un nouveau film Disney, et je suis souvent "déçu" lors du premier visionnage (toute proportion gardée). Et bien ce ne fut pas le cas pour Les Mondes de Ralph! Dès les premières minutes de film le constat est là : Les Mondes de Ralph tient toutes ses promesses! Une partie de la communication du film tournait autour des nombreux clins d'oeil aux jeux vidéo de notre enfance (Mario, Sonic, Street Fighter, Pac-Man, etc.), mais autant dire qu'il s'agit plus d'un "hameçon à geek" qu'autre chose. Oui car la véritable force du film se trouve plutôt du côté des nombreux personnages et univers crées spécialement pour le film.

Outre l'univers du jeu Fix-it Felix Jr. d'où provient notre héros Ralph-La-Casse et Félix Fixe, le film regorge d'autres mondes, un pour chaque jeux de la salle d'arcade. Mais pour ne pas trop spoiler je ne vais vous parler que des trois plus importants, déjà présents dans les différentes bandes-annonce. Tout d'abord le monde de Fix-it Felix Jr., jeu vieux de plus de 30 ans composé d'un simple immeuble dont les habitants sont sauvés des destructions de Ralph-La-Casse par Félix Fixe. Bourré de bonne idées faites de pixels et d'animations saccadées, les moments passés dans ce monde permettent de faire connaissance avec Ralph-La-Casse, le méchant qui ne veut plus être méchant. Rejeté par les habitants de son jeu, Ralph-La-Casse déboule un peu plus tard dans le jeu Hero's Duty, sorte de mix entre Halo et Gears of War (pour les connaisseurs). On y fait la connaissance du sergent Calhoun, grande blonde mais aussi grosse dure à cuir. Encore de très bonnes idées dans ce monde, comme la vue FPS (vue à la première personne) du joueur, assez surprenante et inventive. Mais c'est principalement dans le monde de Sugar Rush que l'actiondu film se passe. Et quel monde! Sorte de Mario Kart à la sauce sucrée, on y retrouve Vanellope Von Schweetz qui deviendra l'accolyte de Ralph-La-Casse durant une bonne partie du film. Mignonne à souhait, la petite Vanellope est sans aucun doute mon coup de coeur du film! Il y a encore beaucoup d'autres personnages tout aussi réussis dans le film, mais je vous laisse le plaisir de les découvrir par vous-même.
Du fait de ses mondes et personnages variés, on ne s'ennuie jamais dans Les Mondes de Ralph! Chaque scène est prétexte à références, humour et rebondissement surprenants! Encore une des forces du film, nous surprendre et nous émerveiller non stop durant 1h30.

Techniquement, autant dire que ça envoie! On parlait encore il y a quelques années du retard technique des Walt Disney Animation Studios en comparaison à leurs collègues des studios Pixar. Et bien c'est désormais de l'histoire ancienne! Les Mondes de Ralph ne souffre d'aucune tare graphique et nous en met plein la vue. Le plus réussi et impressionnant étant le rendu du monde de Sugar Rush, fait de milliers de bonbons, gâteaux et sucreries en tout genre. La moindre texture a été minutieusement recrée, les couleurs sont chatoyantes et les divers effets parfaitement réalisés.
L'animation des différents personnages est également extrêmement réussie. Ralph-La-Casse, malgré ses proportions gargantuesques, bouge d'une manière extrêmement naturelle et utilise ses gros bras à bon escient. Le contraste entre le gigantisme de Ralph et la petite taille de Vanellope est d'ailleurs une belle réussite, reflétant par la même occasion leurs différences de caractère. Au final, les deux personnages de complètent parfaitement et forme un duo qui s'avèrera à la fois drôle et émouvant. Le roi du royaume de Sugar Rush est également excellent et n'est pas sans rappeler le personnage du chapelier toqué d'Alice au Pays des Merveilles, avec sa grosse tête, son col remonté et son comportement loufoque.

Drôle, émouvant, beau, moderne et bourré de bonne idées, Les Mondes de Ralph est une réussite sur toute la ligne! Les artistes des Walt Disney Animation Studios démontrent avec ce nouveau film qu'ils sont bel et bien revenu dans la course, et qu'ils comptent bien reprendre leur place de meilleur studio d'animation du monde! Et quand on voit le petit coup de mou des studios Pixar ces derniers temps, on se dit qu'il l'ont peut-être déjà reprise. Le film est dores et déjà un énorme succès aux US (le meilleur démarrage d'un film des Walt Disney Animation Studios de tout les temps), nul doute qu'il en sera de même chez nous. C'est en tout cas tout ce qu'on lui souhaite!


Revenir en haut Aller en bas
http://www.artofdisney.net
quasimodoworld^^



Masculin
Age : 21
Messages : 347
Localisation : Orléans
Inscription : 20/07/2012

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Les Mondes de Ralph (2012) Ven 9 Nov 2012 - 10:05

@Rinne91 a écrit:
@Jean Christophe a écrit:
Spoiler:
 
Moi aussi, ça m'a choqué, une grande révélation gaché !!!!

J'ai déjà dit en page 37 de http://disneycentralplaza.englishboard.net/t13476p720-walt-disney-animation-studios-les-mondes-de-ralph-5-decembre-2012-topic-de-pre-sortie qu'il y avait un méchant.


Personne ne veut être enfermé ici pour toujours.

Quand les cloches sonnent, les cloches questionnent dans les tours de Notre-Dame... L'homme est-il un monstre ou le monstre un homme ?
Revenir en haut Aller en bas
http://cinochecritic.skyrock.com/
G-force
Animateur Facebook


Masculin
Age : 26
Messages : 7034
Localisation : Val d'Europe
Inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Les Mondes de Ralph (2012) Ven 9 Nov 2012 - 18:04

Avant de lire ceci, sachez qu'il s'agit d'une critique remplie de spoilers donc si vous voulez conserver la surprise, ne la lisez pas ! Exclamation


Je suis en parfait accord avec les critiques de Crystal et Cobain. Le film en lui même, de par sont histoire, ses univers créés tout spécialement se suffisent à eux-même pour créer une intrigue intéressante avec des personnages charismatiques. J'avais lu ici qu'ils y avait trop de gags à la "Dreamworks", un peu vulgaires sur les bords alors je m'étais inquiété. Mais au final, il doit y avoir 3/4 passages à tout casser, et c'est justifié par le caractère enfantin des personnages, donc rien de bien choquant en soi. Donc précipitez vous voir ce nouveau Disney ancré parfaitement dans son époque et qui ouvre de nombreuses portes pour les prochaines productions Wink

Les musiques sont très bonnes et parfaitement adaptées aux scènes et jeux où l'on peut les entendre. On notera aussi le petit caméo de Skrillex en tant que DJ dans une fête du building de Niceland (dans le jeu Fix-it Felix Jr) dont la chanson composée pour le film est diffusée pendant la scène d'attaque des créature du jeu Hero's Duty.

En tant que geek et surtout gros fan de jeux-vidéos (rétros de préférence), le film, comme vous le savez, fait participer de nombreuses "stars" du milieu par d'innombrables clins d'oeils qui constituent des bonus à une histoire déjà bien construite. D'ailleurs, même les mondes créés pour le film et leurs personnages respectifs sont inspirés de jeux bien connus:

Fix-it-Felix Jr, c'est le jeu d'arcade pixelisé par excellence, et on sent vraiment le mélange entre Mario Bros. et le vieux Donkey Kong (remplacé par Ralph en quelque sorte). Les plans se déroulant dans cet univers sont drôles à voir avec les mouvements saccadés des personnages, leurs axes de déplacement très simplistes comme s'ils étaient limités par la capacité graphique de la borne d'arcade, c'est vraiment drôle à voir ces personnages dans ce monde où est fait de pixels.

Hero's Duty qui associe pas mal de FPS (First Person Shooter/Tir à la première personne). On pense à Halo pour l'environnement aux couleurs sombres et verdâtres, à Half-Life² pour la tour ennemie façon "Citadelle" du Cartel, puis à Metroid pour ses aliens dangereux en général, et plus particulièrement pour le Sergent Calhoun, un mix de Halo, Lara Croft et surtout Samus Aran (cf: image ci-dessous). Un peu mon coup de coeur féminin du film, difficile de résister face à cette jolie guerrière au caractère bien trempé !


Sugar Rush évidemment inspiré de Mario Kart, on y retrouve les cubes à objets aléatoires, les dérapages contrôlés avec les flammes/étincelles, les boosts etc. Qui est bourré de détails plus sucrés les uns que les autres avec des trouvailles intéressantes (le volcan Diet Coke + Mentos !). D'ailleurs, pour ceux qui ont pu jouer aux jeux Mickey's Castle of Illusion et autres dérivés reconnaîtrons certaines architectures en sucre déjà arpentés par notre Souris préférée Wink

Quant aux autres personnages vidéo-ludiques faisant de brèves ou longues apparitions, il y en a des tonnes (de Sonic qui perd ses "rings" à cause du vaisseau de Ralph au point d'exclamation de Metal Gear Solid) et tout le monde en a pour son compte, jeunes et moins jeunes. Tous ces caméos bien inspirés et bien pensés (Sonic donnant ses conseils sur des écrans comme à la fin des épisodes de sa série début des années 90's) étoffent l'univers du film et le rendent d'autant plus crédible. Donc, en tant que fan de jeux vidéos, j'ai doublement apprécié Les Mondes de Ralph que j'ai vraiment hâte de revoir (en VO bien que la VF s'en sorte pas mal (contrairement aux bandes annonces horribles à mon goût)) pour fouiller encore plus dans cette pléthore "d'easter eggs", de bonus cachés comme on les nomme chez les gamers.


Revenir en haut Aller en bas
http://gforcetrack.canalblog.com/
Dash
Modérateur


Masculin
Age : 30
Messages : 16179
Localisation : Val d'Europe
Inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Les Mondes de Ralph (2012) Sam 10 Nov 2012 - 18:46

Quel bonheur, ce film !
J'en suis à mon deuxième visionnage et j'ai encore plus adoré la seconde fois.

Alors, déjà, je me permet de rebondir sur ce que disent Lucky et Kazu à propos de l'humour du film : je ne le trouve absolument pas lourd ni gras, en tout cas très largement moins que celui de Rebelle. Le film doit son humour à des gags de situation (souvent dûs à Félix et Calhoun), à des clins d’œil au monde vidéo-ludique et aux confiseries sans oublier une pléthore de jeux de mots d'une richesse rare (on se croirait dans 1001 Pattes (a bug's life)).
Oui, Vanellope fait sa blague sur les pets mais c'est comme je le pressentais exactement avec la scène qu'on voit dans la bande-annonce et ça se limite à ce gag-là (qui revient certes plus tard mais la dernière fois ne passe pas si mal étant donné que la scène est chargée en émotion). Comme Crystal, je trouve ça aussi anecdotique que M. Prout dans La Planète au Trésor - Un Nouvel Univers et largement plus que Pumbaa dans Le Roi Lion.
C'est comme si vous résumiez La Princesse et la Grenouille à la scène avec les trois voleurs dans le bayou !

J'ai du mal à croire que vous ne vous soyiez focalisés que sur cette scène alors que, question humour, on a :
- le passé torturé du Sergent Calhoun (vous êtes tellement jolie !) ;
- la scène dans les sablés mouvants Nesquik ;
- les rires incontrôlés de Sa Sucrerie même quand il devient très méchant ;
- les chiendwiches, Jean-Hubert Lingot, "Machandelle est morte !", "bon écoutez, votre Confiserie ! Vous et vos révoltés du Bounty...", "Oreo ! Oreeo !",
- la séquence où Ralph a disparu du jeu... "reste dans ton personnage !" ;
- "Mais c'est d' la haute définition ! Vous êtes belle !"
- Félix et Ralph dans une discussion gênée dans l'appart' avec la tortue qui répond "Ouais" à la salutation de Ralph.
Franchement, j'ai déjà une trentaine de répliques cultes ! Je vous raconte pas comment ça va envoyer quand je le connaîtrai par cœur en vidéo !

Mais le cœur du film, c'est quand même l'émotion !
Ça commence déjà avec les filles qui cassent la voiture de Vanellope (ce qui me rappelle les demi-sœurs de Cendrillon déchirant sa robe), ça se poursuit avec la compassion de Ralph découvrant qu'elle dort comme une sans-abri, ça devient attendrissant quand elle "adore, je l'adore, je l'adore" la voiture qu'ils ont fabriquée, ça devient carrément violent émotionnellement quand Ralph casse la voiture devant ses yeux alors qu'elle vient juste de lui offrir sa médaille "Tu es mon héros". Manquait plus que Ralph tombant vers la montagne de Cola en récitant le credo des méchants sur fond de musique symphonique pour m'achever...
Et tout cela se conclut en beauté par un plan final pré-générique de la même trempe que celui de Monstres & Cie.

Et puis, tous les personnages sont absolument géniaux et attachants ! Le moindre personnage secondaire fait mouche (Aigre Bill, les gardes Wynnchel et Duncan, Q*Bert, Tapper, Zangief, le soldat que remplace Ralph) et le quatuor principal (Ralph, Vanellope, Félix et Calhoun) sont si forts que c'est un plaisir de les voir s'amuser à passer de jeu en jeu durant le générique de fin. Sans compter qu'on a droit à un vrai méchant digne des meilleurs classiques Disney !

Pour finir, j'aimerais revenir sur une chose : je n'ai absolument jamais eu l'impression de voir un Pixar ! C'est du Disney pur et dur, à 100%, empreint d'une émotion typique des productions du studio, une émotion simple mais sincère que l'on retrouvait dans Volt, Star Malgré Lui ou dans Pinocchio.
On a même droit à une séquence finale épique et dantesque, digne de tout bon classique Disney qui se respecte (et qui ressemble beaucoup à celle de La Planète au Trésor - Un Nouvel Univers - Ralph montant sur un surf volant pour retourner au beau milieu de l'enfer pour sauver tout le monde).

Fans de Disney, courez-y, Les Mondes de Ralph est un film à l'ampleur certes moins grande que Raiponce mais qui n'en est pas moins un film majeur dans la filmographie des studios d'animation Walt Disney. Un film inventif, drôle, émouvant, attachant, beau, à voir et à revoir !

Mon enthousiasme est débordant, comme quand je voyais le nouveau Disney dans les années '90 ! Quel pied !

Turbotastic !

PS : Je ne vois absolument pas de problème avec la 3D de ce film ! Elle est tout-à-fait normale (je l'ai déjà vu deux fois en 3D) !




Mon Bilan de l'année 2015 pour Disney !

Liste exhaustive de toutes les productions Disney ! Cliquez ici !


Dernière édition par Dash le Sam 10 Nov 2012 - 21:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniquedisney.fr
Ptit Luck'



Masculin
Age : 27
Messages : 538
Localisation : 77
Inscription : 19/03/2011

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Les Mondes de Ralph (2012) Sam 10 Nov 2012 - 19:19

Je ne ferais pas de critique complète, étant grosso-modo en accord avec celle de Lucky sur Disney Next.

En vrac :

Je rejoins certains sur les blagues foireuses. Certes c'est du déjà vu dans les films que tu cites Dash mais pour moi elles ne sont pas justifiées dans le récit (comme dans les autres films d'ailleurs). Mais ce n'est pas ce qu'on retient du reste de l'humour du film qui est d'autre part d'excellente facture.
Et effectivement il s'agit surtout du comique de situation qui fait mouche. Je retiendrais juste deux idées génialissimes : les menthos dans le coca et la rivière de Nesquik !

Et c'est ce qui fait la richesse des Mondes de Ralph : des idées à chaque plan du film ! Entre les caméos, les différents mondes, la gare centrale, les références aux jeux vidéos mais aussi au quotidien... ce film fourmille d'idées plus abouties les unes que les autres.

J'ai juste sur-kiffé la scène dans Hero's Duty ! Quel rythme, quelle musique, quelle action !! Dommage que ce soit si court...

Enfin, si je me doutais bien que le roi de Sugar Rush était le méchant du film, la surprise était en tout cas totale quand j'ai découvert qu'il s'agissait de Turbo ! Excellent !

Pour le reste en résumé : excellents personnages, histoire de qualité et scénario très bien ficelé, univers totalement inédit, claque visuelle... Bref que du bon !

Est-ce que ce film deviendra un classique Disney comme l'est devenue Raiponce en l'espace de quelques mois ? Je ne sais pas... Mais le nouvel univers apporté par ce film est tellement riche que - pour une fois- je ne serais pas contre l'idée d'une suite, ayant bien envie de découvrir les autres jeux de l'arcade








Revenir en haut Aller en bas
http://www.disneynext.fr
Prince Kido



Masculin
Messages : 795
Inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Les Mondes de Ralph (2012) Dim 11 Nov 2012 - 11:46

Pour ma part, les blagues pipi-caca de Vanellope me faisaient craindre le pire à leur lecture préalable, puis dans le contexte du film et surtout d'une petite fille espiègle, celà ne m'a pas + dérangé que çà puisque c'est assez justifié pour son âge (et je préfère çà à un animal qui lâche un gros rôt ou un pet...).
Ensuite, même si idéalement on aurait certes pu se passer de celà, je ne trouve aucunement que celà interfère avec le reste du film, et en ce sens je rejoins les critiques de Crystal, Cobain et Dash et suis tout aussi enthousiaste, en particulier sur les aspects dramatiques et émotionnels dignes d'un Disney alors que l'univers et la thématique du film auraient pu ne pas s'y prêter plus que çà.
Je vous invite à lire ma critique et à découvrir mon travail d'illustrateur pour Disney Publishing sur les Mondes de Ralph en allant au choix sur mon BLOG : http://davidgilson.blogspot.fr/2012/11/mes-illustrations-pour-les-mondes-de.html
ou bien sur ma page de Dessins FACEBOOK : http://www.facebook.com/DavidGilsonDrawings
Merci ^^



                                     
"Magie d'Amour aux mille couleurs..." Bichon
Revenir en haut Aller en bas
http://www.princekido.com
Ice Toon



Messages : 110
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Les Mondes de Ralph (2012) Dim 11 Nov 2012 - 14:33

Encore une fois un super travail David, félicitations!
Revenir en haut Aller en bas
Coeurs Oranges



Féminin
Messages : 1115
Inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Les Mondes de Ralph (2012) Lun 12 Nov 2012 - 21:36

J'ai eu l'occasion de découvrir cette nouvelle petite merveille en avant-première, je livre donc mon avis, il comporte des spoilers et paraîtra sûrement moins complet que des critiques d'autres éminents membres de ce forum, mais allons y !

Bien que n'étant pas une geek, dès la bande annonce, je me rappelle avoir été emballée par Les Mondes de Ralph : alors à tous ceux qui craigneraient de ne pas trouver leur compte dans un film sur l'univers du jeu vidéo, détrompez-vous !

Les Mondes de Ralph, en prenant pour socle, pour décors et pour essence l'univers si particulier des jeux vidéos, des jeux d'arcade, permet une immersion totale dans cet univiers connu de tous et pourtant si lointain. Car, à la manière de Toy Story, il y a toujours eu , pour ma part en tout cas, une fascination et une curiosité enfantine à se demander ce que faisaient nos jouets/personnages virutels favoris une fois que nous n'étions plus là. et "Ces" Mondes de Ralph nous le permettent justement.

On entre alors dans un univers, plusieurs univers même, criants de réaslime, grouillants de détails, chacun y verra un clin d'oeil a son enfance et aura le sourire en renouant avec des personnages cultes ou une séquence qu'on aura déjà nous même jouée.
J'ai également beaucoup aimé, et je n'en attendais pas moins, la fresque sociale dépeinte par cet univers parallèle au nôtre : découvrir les us et coutumes de cette civilisation où tous les styles se mêlent, mais où chacun garde néanmoins sa propre spécificité, évoluant dans un "micro environnement" particulier. Et c'est pour ça que les allusions à notre propre société n'en sont que plus savoureux (les "Méchants Anonymes", un Grand Central bien à eux, les infortunés, l'élite, les Gentils, les Méchants...).

Un bref point sur l'animation. J'ai adoré les animations tout à fait réalistes : tantôt saccadées et désarticulées pour les petits personnages, type Mario (dans Felix Fix-it Jr), les personnages plus récents, plus "HD", impressionnants de crédibilité, et des personnages qui existent bel et bien dans le marché du jeu vidéo (Bowser, Pacman...) fidèlement reproduits.

il faut ajouter un dernier point concernant l'univers et l'atmosphère du film. On ne peut parler des Mondes de Ralph sans s'attarder une minute sur l'univers si sucré, si girly de Sugar Rush ! J'ai été très sensible à tout cet univers gourmand, doux et acidulé à la fois, qui fait simplement gambader l'esprit tous les gourmands et les rêveurs...lacs de chocolat, forêts de barbes à papa...à la manière de la maison en pain d'épice du célèbre conte, j'ai été transportée dans ce monde de douceur, avec une envie folle d'y plonger et de m'y promener.

Quant aux personnages, commençons par les principaux. Ralph est le type même du méchant malgré lui. Méchant par obligation, gros nounours mais un peu bourru sur les bords, son désir de socialibsation ne laisse pas indifférent car il reflète bien un mal-être connu de l'humanité : comment réussir à s'intégrer socialement au delà du travail, comment être accepté pour ce que l'on est. Son physique, plus attendrissant qu'effrayant va de paire avec son caractère bougon mais au grand coeur. Sa quête de reconnaissance sociale, à travers une médaille héroïque, ne le rend que plus intéressant encore aux yeux du spectateur.
Vanelope, campe elle le rôle titre féminin, et la "clé"de Ralph. Hyperactive, boute-en-train, téméraire, ses répliques fusent et elle emmène le spectateur dans un rythme effréné à travers son quotidien sucré. Et elle conquit vite le spectateur avec son rêve qui semble impossible, son statut de "paria", sa discrimination même...elle est alors un peu l'alter-ego de Ralph, sous-estimée, elle qui ne demande qu'à exister mais recluse dans un "dépôtoir" avec pour seule amie la solitude. le duo Ralph-Vanelope fonctionne très bien je trouve : une sorte de tandem "éléphant et souris" qui permet des situations et des dialogues savoureux (par exemple la fabrication du kart de la petite puce).
Concernant les autres personnages, je tâcherai d'être plus brève. Sa Sucrerie (j'aime beaucoup le terme), qui fait figure d'un roi qu'on dirait énervé par un excès de sucre (et c'est le cas de le dire) et à la fois délirant de légèreté, mais se révèle incroyablement puissant. Tel le personnage de Losto dans Toy Story 3, il intrigue bien vite le spectateur par ses intentions, j'ai personnellement tout de suite compris qu'il serait le véritable "méchant" mais j'ai été toutefois surprise par quelques évolutions de son personnages.
Felix, un rapide mot. Il est le contraire même de Ralph : adulé de tous, sur la simple base de son rôle dans le jeu, il savoure son statut d'idole de son jeu, mais semble un peu étriqué dans son jeu, d'où son entrain lorsqu'il s'agit de sauter de jeu en jeu pour retrouver Ralph.
Petit coup de coeur pour la si sexy sergent Calhoun. Dans le jeu ou dans la "réalité", son personnage de femme forte, entreprenante, mais au passé douloureux est tout à fait crédible, et la voir dans Sugar Rush avec Felix est très plaisant, même si leur amour est à mes yeux certes mignon mais presque irréaliste tellement il est utopique.
D'autres personnages tout à fait secondaires sont pourtant plaisants tels que les deux flics "à l'américaine" incarnés par un donut et un éclair, ou encore les habitants de l'immeuble de Felix Fix-it Jr (stéréotype de la bourgeoisie bien pensante et qui privilégie sa qualité de vie), ou les concurrentes de Vanelope (moqueuses, intolérantes et conditionnées par un certain modèle social).

L'humour est assez présent, certains calembours et jeux de mots sont savoureux, le comique de situation fait souvent effet. On pourrait reprocher une tendance régressive avec quelques répliques dignes d'enfantillages entre Vanelope et Ralph, mais ca ne m'a pas dérangée non plus, plus que ça : on retrouve le côté chipie attendrissante de Vanelope.
Tant qu'on est dans les sentiments, il faut souligner le très juste équilibre avec l'émotion : tantôt sucitée par Ralph, puis par Vanelope, puis même par la si dure à cuire Sergent...comment rester insensible à un gros bonhomme mal dans sa peau ? Comment ne pas éprouver colère et empathie pour une petite fille persécutée par d'autres pestes, anéantissant chaque jour son rêve ? Comment ne pas fondre devant les fêlures d'une femme brisée par un mariage avorté ? Le film a su trouver un très bon rythme humour/action/émotion qui permet une profondeur aux personnages et une identification plus directe. cela nous permet de mieux comprendre les rêves, les choix et les pensées des personnages à travers leurs souffrances et leurs secrets.

Au niveau de l'histoire en elle-même, je l'ai déjà dit j'ai beaucoup aimé. J'ai été surprise par quelques éléments du dénouement, et j'ai aimé le combat final, mélange de deux jeux complètement différents pour sauver toute une civilisation. J'aime également la morale finale du film, la situation finale, pleine d'optimisme, un réel happy ending qui fait du bien.

Les Mondes de Ralph est un vrai coup de coeur pour moi, des personnages attachants et travaillés, un univers où ne demande qu'à plonger dedans, un humour présent sans tomber dans le grossier...il sera source d e nostalgie pour les plus âgés et d'émerveillement pour les plus jeunes, et nul doute que ce nouveau Disney fera ressoritr de vieux jeux du placard...
Je ne peux que vous recommander d'aller le voir !



Dernière édition par Coeurs Oranges le Ven 16 Nov 2012 - 15:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dash
Modérateur


Masculin
Age : 30
Messages : 16179
Localisation : Val d'Europe
Inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Les Mondes de Ralph (2012) Mer 14 Nov 2012 - 13:12

Et sinon, j'ai vu le film deux fois mais je n'ai toujours pas compris comment Vanellope finit en prison !



Mon Bilan de l'année 2015 pour Disney !

Liste exhaustive de toutes les productions Disney ! Cliquez ici !
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniquedisney.fr
Coeurs Oranges



Féminin
Messages : 1115
Inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Les Mondes de Ralph (2012) Ven 16 Nov 2012 - 15:51

Dash, je n'ai vu le fim qu'une seule fois, mais y a une ellipse non ? Entre le moment où le roi fait ordonner son arrestation et le moment où on la découvre effectivement derrière les barreaux...enfin j'ai pas compris ce que tu n'as pas compris.

J'en profite pour évoquer la musique dont je n'ai pas parlée dans ma critique ci-dessus : j'ai beaucoup aimé (de toute façon, il sera facile de comprendre que j'ai adoré le film) le choix des chansons. Il faudrait, comme toujours, écouter la bande-originale à part, pour me faire une réelle opinion, mais j'ai trouvé que les morceaux étaient bons, ça donnait la pêche, il y avait beaucoup d'énergie (rien que les musiques du générique de fin qui donnent envie de danser sur son siège). il y a notamment la chanson de Rhianna "Shut up and Drive" : au début j'ai été surprise quand j'ai entendu les premières notes car j'étais étonnée du choix de "s'associer" avec Rihanna pour un film Disney (s'associer notamment avec l'image de provoc' qu'elle véhicule), mais le thème du morceau colle tout à fait avec la séquence qui l'accompagne, on ne peut pas faire plus explicite !
Bref, même au niveau des musiques j'ai été conquise, pour la simple et bonne raison que "ça envoie" quand il faut envoyer, ça donne de l'énergie !
Revenir en haut Aller en bas
Dash
Modérateur


Masculin
Age : 30
Messages : 16179
Localisation : Val d'Europe
Inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Les Mondes de Ralph (2012) Ven 16 Nov 2012 - 20:58

Vaneloppe s'enfuit en pleurant après que Ralph ait détruit sa voiture.
Ralph rentre à Niceland, voit l'image de Vaneloppe sur la borne de Sugar Rush et retourne à Sugar Rush où il parle avec Aigre Bill. Ils n'évoquent jamais où se trouve Vaneloppe et Ralph va la libérer en prison.
Je ne suis pas le seul à avoir fait la remarque, Prince Kido a également cité ce problème alors qu'il bosse sur les illustrations des livres dérivés du film depuis bien des mois.
Pour moi, y'a clairement un problème.



Mon Bilan de l'année 2015 pour Disney !

Liste exhaustive de toutes les productions Disney ! Cliquez ici !
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniquedisney.fr
Zuzu



Masculin
Age : 40
Messages : 3529
Localisation : sur Chronique Disney
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Les Mondes de Ralph (2012) Ven 16 Nov 2012 - 21:01

Aigre Bill dit bien que Vanelloppe est en prison !! En tout cas, moi j'avais parfaitement bien compris qu'il l'avait capturer et mis dans le donjon. Et les deux fois, cela ne m'a jamais frappé qu'il y avait un manque...


Revenir en haut Aller en bas
http://www.chroniquedisney.fr
Stitch wish



Masculin
Messages : 3320
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: [Walt Disney] Les Mondes de Ralph (2012) Sam 17 Nov 2012 - 1:00

Spoiler s'il vous plait !!!!
Revenir en haut Aller en bas
 
[Walt Disney] Les Mondes de Ralph (2012)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 26Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 14 ... 26  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Du petit au grand écran :: L'animation Disney au cinéma-