AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | .
 

 Annonce des résultats annuels Eurodisney SCA (le 12 novembre 2009)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Mouetto
Admin


Masculin
Age : 36
Messages : 13695
Localisation : dans le bayou
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Annonce des résultats annuels Eurodisney SCA (le 12 novembre 2009) Jeu 12 Nov 2009 - 8:18

http://corporate.disneylandparis.fr/CORP/FR/Neutral/Images/fr-2009-11-12-euro-disney-sca-annonce-ses-resultats-de-l-exercice-2009.pdf




Suivez DCP sur twitter > https://twitter.com/DCentralPlaza
Revenir en haut Aller en bas
Julay



Féminin
Age : 38
Messages : 71
Localisation : Poissy
Inscription : 11/10/2009

MessageSujet: Re: Annonce des résultats annuels Eurodisney SCA (le 12 novembre 2009) Jeu 12 Nov 2009 - 9:09

@normand a écrit:
15 Millions de visiteurs ---> OK

CA = 1 225 millions ----> Ok (c'était mon avis après la publication du CA 9 mois)

Par contre, je trouve que tu es bcp trop optimiste sur le reste.

Je ne pense pas que les charges puissent être inférieure à 1 265 millions et cela pourrait facilement monter à 1 285 millions.

Bref, un résultat net entre - 40 millions et - 60 millions

Pour moi, si le résultat est meilleur que - 40 millions, cela serait plutôt une bonne surprise.
Par contre, si le groupe a dégagé une perte supérieure à 60 millions alors le pire est à prévoir.

je t'engage pour ma compta !
Revenir en haut Aller en bas
http://mycasual.canalblog.com
Gossip Girl



Féminin
Messages : 2911
Localisation : Alsace
Inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Annonce des résultats annuels Eurodisney SCA (le 12 novembre 2009) Jeu 12 Nov 2009 - 9:16

C'est le moment d acheter des actions, le cours est tombé a 5,04 euros.....


Celui qui a dit que l’argent ne faisait pas le bonheur ne savait pas où faire les boutiques.

Blair Waldorf

Revenir en haut Aller en bas
krusty79



Masculin
Age : 37
Messages : 54
Localisation : Huy(Belgique)
Inscription : 26/07/2008

MessageSujet: Re: Annonce des résultats annuels Eurodisney SCA (le 12 novembre 2009) Jeu 12 Nov 2009 - 10:11

Apparemment 55millions de dettes au lieu de 2.8 l'année passée....
Ca sent pas bon tout ça....
Revenir en haut Aller en bas
°o°Benoit°o°



Masculin
Age : 33
Messages : 626
Localisation : Marne-la-Vallée
Inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Annonce des résultats annuels Eurodisney SCA (le 12 novembre 2009) Jeu 12 Nov 2009 - 11:05

Très mauvais chiffres.
Le groupe ne rembourse plus sa dette.

De plus, dans le communiqué, il est indiqué noir sur blanc que des économies sont effectuées sur les réhabilitations...
Revenir en haut Aller en bas
TheForceCode



Masculin
Age : 27
Messages : 1088
Localisation : Narbonne
Inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Annonce des résultats annuels Eurodisney SCA (le 12 novembre 2009) Jeu 12 Nov 2009 - 11:08

@krusty79 a écrit:
Apparemment 55millions de dettes au lieu de 2.8 l'année passée....
Ca sent pas bon tout ça....

Non, en effet, les résultats sont plutôt mauvais, et c'est pas les économies de bout de ficelle de cet été (réduction des horaires des attractions, supression des grands spectacles), et les grosses réductions qui ont comblé le trou (à peine 100 000 guests de plus par rapport à l'année dernière, soit une stagnation en fait)

Attention, en ce moment, PG est en train de nous déplatérer son baratin sur le pourquoi du comment la Cryiiiiiseeeee




Découvrez le Val d'Europe sur Google Earth:
http://dl.free.fr/getfile.pl?file=/DcjVMtoR/Vald'Europe.kmz
La Convention de 1987:
http://dl.free.fr/mVu8WO5aR
Revenir en haut Aller en bas
happyseb



Masculin
Age : 32
Messages : 455
Localisation : Lyon
Inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Annonce des résultats annuels Eurodisney SCA (le 12 novembre 2009) Jeu 12 Nov 2009 - 11:11

Inutile d'être un fin stratège pour comprendre que le choix de l'économie n'est jamais un bon choix lorsqu'on parle de loisir, de plaisir et d'expérience extraordinaire : bradé modifie en mal la perception des guests et détériore un peu plus encore l'exigence qualité !!!
Revenir en haut Aller en bas
Gossip Girl



Féminin
Messages : 2911
Localisation : Alsace
Inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Annonce des résultats annuels Eurodisney SCA (le 12 novembre 2009) Jeu 12 Nov 2009 - 11:28

happyseb69 a écrit:
Inutile d'être un fin stratège pour comprendre que le choix de l'économie n'est jamais un bon choix lorsqu'on parle de loisir, de plaisir et d'expérience extraordinaire : bradé modifie en mal la perception des guests et détériore un peu plus encore l'exigence qualité !!!

Qui dit économie ne veux pas forcement dire baisse de la qualité.
Les économies peuvent êtres réalisées sur des postes invisible pour les guests.


Celui qui a dit que l’argent ne faisait pas le bonheur ne savait pas où faire les boutiques.

Blair Waldorf

Revenir en haut Aller en bas
TheForceCode



Masculin
Age : 27
Messages : 1088
Localisation : Narbonne
Inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Annonce des résultats annuels Eurodisney SCA (le 12 novembre 2009) Jeu 12 Nov 2009 - 11:39

@Gossip Girl a écrit:
Qui dit économie ne veux pas forcement dire baisse de la qualité.
Les économies peuvent êtres réalisées sur des postes invisible pour les guests.

Ok, mais ça, c'est surtout valable du côté administratif. Quand pour réduir les coût, on fait tourner le parc avec le minimum syndical de CM, qu'on pratique des ouvertures d'attractions décalé, j'appelle pas ça tirer la qualité vers le haut. Et Monsieur Gas est un gros menteur quand il dit que cette année, la qualité n'a pas baissé, alors qu'à côté, on pratique la politique que je dénonce si-dessus, et que dans le compte rendu des résultats, il est déclaré clairement que pour réduire les coûts, on a suprimer un certain nombre de rénovations jugées "pas forcément utile".




Découvrez le Val d'Europe sur Google Earth:
http://dl.free.fr/getfile.pl?file=/DcjVMtoR/Vald'Europe.kmz
La Convention de 1987:
http://dl.free.fr/mVu8WO5aR
Revenir en haut Aller en bas
disneytot51



Masculin
Age : 25
Messages : 383
Localisation : Reims
Inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Annonce des résultats annuels Eurodisney SCA (le 12 novembre 2009) Jeu 12 Nov 2009 - 11:47

Et je crois que de plus en plus de rénovations vont être jugées "pas forcément utiles", bref on est pas près de voir la saison d'halloween changée, de voir le château, blanche neige... en réhab.
J'ai lu vite fait le document, est c'est écrit que si l'année prochaine c'était toujours aussi mauvais et qu'ils n'arriveraient pas a rembourser leurs emprunts, qu'ils feraient appel a la TWDC.
Revenir en haut Aller en bas
Gossip Girl



Féminin
Messages : 2911
Localisation : Alsace
Inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Annonce des résultats annuels Eurodisney SCA (le 12 novembre 2009) Jeu 12 Nov 2009 - 11:57

@TheForceCode a écrit:
@Gossip Girl a écrit:
Qui dit économie ne veux pas forcement dire baisse de la qualité.
Les économies peuvent êtres réalisées sur des postes invisible pour les guests.

Ok, mais ça, c'est surtout valable du côté administratif. Quand pour réduir les coût, on fait tourner le parc avec le minimum syndical de CM, qu'on pratique des ouvertures d'attractions décalé, j'appelle pas ça tirer la qualité vers le haut. Et Monsieur Gas est un gros menteur quand il dit que cette année, la qualité n'a pas baissé, alors qu'à côté, on pratique la politique que je dénonce si-dessus, et que dans le compte rendu des résultats, il est déclaré clairement que pour réduire les coûts, on a suprimer un certain nombre de rénovations jugées "pas forcément utile".

Ca peut aussi être valable sur d'autres poste, mais j'en avais déjà parlé il y à quelques semaines dans un topic similaire.

La baisse de qualité ne date pas d'hier, et tant que le parc ne gagnera pas d'argent je ne vois pas comment la qualité pourrait croitre.
La qualité se degrade depuis des années, mais le prix augmente sans aucune justification.

Économiquement parlant le parc est un mort-vivant du loisir, il ne gagne "quasiment" pas d'argent, depuis sa création, les dettes sont largement supérieurs au C.A, le parc et en retard sur ses échéances financières,..... j'imagine aussi que les charges sociales doivent etre payées....mdr

La maison de couture Christian Lacroix, se trouve dans le même cas. La maison à été declaré en faillite.


Pour moi le probleme est avant tout structurel.


Celui qui a dit que l’argent ne faisait pas le bonheur ne savait pas où faire les boutiques.

Blair Waldorf

Revenir en haut Aller en bas
ED STRIKES BACK



Messages : 70
Inscription : 05/01/2008

MessageSujet: Re: Annonce des résultats annuels Eurodisney SCA (le 12 novembre 2009) Jeu 12 Nov 2009 - 12:24

On le voit, faire promo sur promo n'est pas la solution !!!
- Les gens entre quasiment gratuitement,
- ne dépense pas plus,
- sature artificiellement le parc,
- casse l'image du parc et ....

- Brouille définitivement le prix réel de ce type de loisir.

(j'ai pas mal d'ami qui viennent uniquement avec des invitations gratuites ou des entrée à 15€; ils refusent donc d'acheter un passeport encore plus une entrée à plein tarif)

A l'avenir les personnes hésiteront encore plus à dépenser de nouveau 40€ pour venir chez Disney alors que ces même personnes vont accepter sans broncher de dépenser 80€ tous les mois pour un forfait iphone.
Revenir en haut Aller en bas
Mouetto
Admin


Masculin
Age : 36
Messages : 13695
Localisation : dans le bayou
Inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Annonce des résultats annuels Eurodisney SCA (le 12 novembre 2009) Jeu 12 Nov 2009 - 12:26

Ces résultats ne sont pas encourageants.

Un résultat net en chute libre, une dette qui fait du sur place, un report de paiement de licences et d'intérêts, une dépense par visiteur et par chambre qui chute.

Seuls points positifs: une fréquentation en légère hausse et un maintien du nombre de CM

Voici mon analyse et mon ressenti personnel de la situation, qui n'engage que moi puisque je n'ai pas leurs sondages ni leurs statistiques de vente.

Malheureusement, les visiteurs étrangers (espagnols et anglais) qui dépensent le plus ne sont pas venus.
On invite les visiteurs de proximité avec des offres promotionnelles, ce qui stabilise la fréquentation, mais qui fait chuter la dépense par visiteur puisque ceux-ci ne dépensent pas plus pour autant.

Alors qu'on sait très bien que les français, qui représentent la moitié des visiteurs (48% cette année), font plus attention à leurs dépenses et cherchent le meilleur rapport qualité/prix.
Et quand bien même, ils font des efforts de faire venir les visiteurs, on continue de maintenir des prix excessifs (que ce soit en merchandise ou en restauration), comme si Disney se devait d'être plus cher que ses concurrents.

J'ai l'impression que c'est psychologique.

Tant que Disney ne pratiquera pas des tarifs avec un rapport qualité/prix correct (notamment en merchandise et food), les visiteurs auront toujours l'impression de payer trop cher et ne dépenseront pas.
Actuellement, Disney fait payer le prix fort à ceux qui ont les moyens et tente de faire dépenser les revenus modestes avec diverses réductions.
Cela s'avère une mauvaise stratégie quand ceux qui ont les moyens ne viennent plus!
Visiblement, les efforts n'ont pas été suffisants pour la clientèle de proximité.

Certes "Baisser les prix, c'est prendre le risque de ne pas vendre plus et de gagner moins" mais c'est aussi prendre le risque de faire dépenser ceux qui trouvaient les prix excessifs et de redonner une image plus accessible de la restauration et des produits Disney dont les ventes sont en baisse.

En écoutant la conférence, je me rends compte qu'ils vont se conforter dans leur stratégie, c'est-à-dire profiter de l'afflux de visiteurs pour augmenter leurs prix et "réduire leur taux de discount".
Certes, ils vont proposer un pack pension complète pour les visiteurs à l'hôtel afin qu'ils budgètent plus facilement leur séjour.
C'est effectivement intéressant puisqu'ils n'auront plus qu'à dépenser de l'argent en souvenirs une fois sur place, mais quid des visiteurs à la journée qui continueront de payer (ou pas du tout) plein pot en merchandise & food?

La tendance pour 2010: la fin de crise n'est pour tout de suite, les espagnols et anglais ne reviennent pas pour le moment, poursuite des réductions de charges et de remboursement de la dette...

Bizarrement, les conclusions qu'ils ont tirées de 2009 semblent cohérentes, le pack pension complète est une bonne alternative, mais j'ai peur que cela ne suffise pas pour relever la dépense par visiteur, surtout en absence de marchés clés comme l'Espagne et l'Angleterre.
Ils adaptent bien les offres promotionnelles et sont très réactifs en fonction de leurs indicateurs, mais une fois qu'ils ont réussi à faire venir les visiteurs, ils ne font pas suffisamment d'efforts pour les inciter à consommer avec un meilleur rapport/qualité prix.

L'avenir nous dira si cette stratégie d'augmentation des prix porte ses fruits sur la dépense par visiteur, mais je reste dubitatif.




Suivez DCP sur twitter > https://twitter.com/DCentralPlaza
Revenir en haut Aller en bas
Julay



Féminin
Age : 38
Messages : 71
Localisation : Poissy
Inscription : 11/10/2009

MessageSujet: Re: Annonce des résultats annuels Eurodisney SCA (le 12 novembre 2009) Jeu 12 Nov 2009 - 12:47

eh bien il me semble que ton analyse est très sensée Mouetto.

Il y a une question que je me pose depuis longtemps, tout en sachant que ce genre de parc met des annééééééééées à faire des bénéfices après sa création.
Un prix d'entrée élevé, un nombre plutôt "restreint" d'entrées locales pourrait-il être opposé à un prix d'entrée moins cher et qui permettrait de tabler sur des entrées locales (franciliens) beaucoup plus nombreuses ?

Un prix d'entrée plus bas, dégagerait un budget pour la consommation des familles à l'intérieur du parc aussi non ?

Je pose cette question vis à vis de ma propre expérience, du bassin de population francilienne et du nombre de personnes n'ayant jamais visité le parc ou qui le souhaiteraient le faire mais n'ont pas les moyens.
Revenir en haut Aller en bas
http://mycasual.canalblog.com
normand



Messages : 507
Inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: Annonce des résultats annuels Eurodisney SCA (le 12 novembre 2009) Jeu 12 Nov 2009 - 13:41

Est ce que quelqu'un a écouté les questions/réponses de la conférence call?

Et si oui, pouvez-vous faire un petit résumé?
Merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
yann



Masculin
Age : 40
Messages : 131
Localisation : neverland
Inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: Annonce des résultats annuels Eurodisney SCA (le 12 novembre 2009) Jeu 12 Nov 2009 - 15:35

Quelqu'un pourrait-il me dire quelle est la situation dans les autres parcs "non US"? Est-ce un mal français? Que risque notre parc français dans le future?

J'ai connu le parc à ses débuts, feu d'artifice tous les soirs etc... Je le vois d'années en années se détèriorer et ça fait mal!!! Je viens un fois par an, pour la saison de noël (5 à 6 jours à l'hotel disney à chaque fois), donc je vois bien cette évolution vers le bas... Par contre les prix ne cessent d'augmenter et franchement je me demande si l'année prochaine je ne vais pas partir dans un parc US pour retrouver la magie du parc que j'aimais... La différence de prix ne sera pas énorme...

J'ai peur que les gens qui ont les moyens désertes peu à peu le parc français... Ce qui risque de plonger le resort dans une spirale infernale...
Revenir en haut Aller en bas
Gossip Girl



Féminin
Messages : 2911
Localisation : Alsace
Inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Annonce des résultats annuels Eurodisney SCA (le 12 novembre 2009) Jeu 12 Nov 2009 - 15:50

@yann a écrit:
Quelqu'un pourrait-il me dire quelle est la situation dans les autres parcs "non US"? Est-ce un mal français? Que risque notre parc français dans le future?

J'ai connu le parc à ses débuts, feu d'artifice tous les soirs etc... Je le vois d'années en années se détèriorer et ça fait mal!!! Je viens un fois par an, pour la saison de noël (5 à 6 jours à l'hotel disney à chaque fois), donc je vois bien cette évolution vers le bas... Par contre les prix ne cessent d'augmenter et franchement je me demande si l'année prochaine je ne vais pas partir dans un parc US pour retrouver la magie du parc que j'aimais... La différence de prix ne sera pas énorme...

J'ai peur que les gens qui ont les moyens désertes peu à peu le parc français... Ce qui risque de plonger le resort dans une spirale infernale...


Je me fais la même réflexion, les prix augmentent, mais la qualité baisse, surtout sur les offres "prenium".

J'ai encore des souvenirs de petite Gossip Girl plein la tété où les cartes d'accès était en plastique (j en gardais une dans mon porte feuille), et quand c'était le 14 juillet tout les soirs...

Disney devrait vraiment revoir la grille tarifaire de ses offres.
Par contre je conçois très bien qu'une société en difficulté doit faire des sacrifice, mais je ne comprends pas pourquoi Disney applique une politique tarifaire aussi haute alors que le pouvoir d'achat est en baisse.


Celui qui a dit que l’argent ne faisait pas le bonheur ne savait pas où faire les boutiques.

Blair Waldorf

Revenir en haut Aller en bas
TheForceCode



Masculin
Age : 27
Messages : 1088
Localisation : Narbonne
Inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Annonce des résultats annuels Eurodisney SCA (le 12 novembre 2009) Jeu 12 Nov 2009 - 16:06

@normand a écrit:
Est ce que quelqu'un a écouté les questions/réponses de la conférence call?

Et si oui, pouvez-vous faire un petit résumé?
Merci d'avance.

Beaucoup de redite dans ce qui a été dit pendant la conférance. Ce que je retient, c'est 2 questions:

* Pourquoi ne pas réduire les charges de fonctionnement maintenant, plutôt que d'attendre de voir comment la situation évolue?
Beaucoup de langue de bois dans la réponse (on préfère attendre pour ne pas dégrader l'expérience Disney, blablabla...). A mon avis, c'est surtout parce qu'on a déjà compressé les charges de fonctionnement au maximum qu'on pouvait, sans que cela ne soit trop remarqué par le guest landa.

* On parle d'une nouveauté pour le 20ème anniversaire; pouvez-vous nous en dire plus?
Là aussi langue de bois de mesure (on travaille sur des concepts, mais il est beaucoup trop tôt pour en parler, car on a pas encore fait de choix définitif). Pour moi, ça signifie qu'il faut d'attendre à fêter les "20 ans" avec le minimum du minimum syndicale.
Après, il a préféré détourner la réponse sur TSPL comme étant la "grande nouveauté de 2010, et blablabla..."




Découvrez le Val d'Europe sur Google Earth:
http://dl.free.fr/getfile.pl?file=/DcjVMtoR/Vald'Europe.kmz
La Convention de 1987:
http://dl.free.fr/mVu8WO5aR
Revenir en haut Aller en bas
jeanmarc152



Masculin
Age : 42
Messages : 293
Localisation : mouscron (belgique)
Inscription : 20/05/2009

MessageSujet: Re: Annonce des résultats annuels Eurodisney SCA (le 12 novembre 2009) Jeu 12 Nov 2009 - 17:42

@disneytot51 a écrit:
Et je crois que de plus en plus de rénovations vont être jugées "pas forcément utiles", bref on est pas près de voir la saison d'halloween changée, de voir le château, blanche neige... en réhab.
J'ai lu vite fait le document, est c'est écrit que si l'année prochaine c'était toujours aussi mauvais et qu'ils n'arriveraient pas a rembourser leurs emprunts, qu'ils feraient appel a la TWDC.


que veux tu dire par faire appel a la TWDC?
une allonge suplementaire d'argent ou un eventuel rachat de la société?
put... ca fait fliper tous ca
Revenir en haut Aller en bas
SphinX



Masculin
Age : 42
Messages : 3231
Localisation : En tête de gondoles
Inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Annonce des résultats annuels Eurodisney SCA (le 12 novembre 2009) Jeu 12 Nov 2009 - 17:47

Citation :
On l'appelait le war room, le cabinet de guerre. Une piece toute simple
au sein de la direction generale d'Eurodisney, imaginee par Philippe
Bourguignon, alors PDG du groupe. Les cadres autorises a y penetrer se
comptaient sur les doigts d'une main. Une sorte de saint des saints ou
se traitaient les problemes financiers les plus urgents, se souvient
l'un d'eux. A l'exterieur, sourire de rigueur face aux salaries et aux
journalistes. C'est ce cabinet secret qui, en 1994, dans l'urgence,
avait decide d'un serieux coup de serpe dans les frais generaux (? 23%)
et pris des mesures facon systeme D pour raviver le sex-appeal du parc.
Comme on n'avait plus d'argent pour lancer une nouvelle attraction, on
a inverse le sens du train du Temple du peril, une attraction phare,
raconte cet ancien cadre dirigeant. Cela a tout de suite cartonne !Dix
ans plus tard, le war room a disparu. Pas les problemes financiers du
groupe. Qui tiennent de plus en plus de la bombe a retardement. La
perte nette explose: + 70% en un an, a 56 millions d'euros. Le chiffre
d'affaires 2003 est en chute de 2%, a plus de 1 milliard d'euros.
Consequence logique: le 31 juillet dernier, Eurodisney publie un
communique laconique annoncant qu'il ne sera pas en mesure de respecter
certains de ses engagements financiers . Cette defaillance vis-a-vis
d'un creancier autorise theoriquement les banques a exiger le
remboursement immediat de la quasi-integralite de la dette de la
societe. Soit plus de 1,7 milliard d'euros ! Le probleme, c'est que
cette deroute va bien audela du simple derapage. De la politique
commerciale aux ressources humaines, depuis deux ans, Disney a tout
rate: son deuxieme parc, l'integration de ses cadres, la gestion de sa
dette. Derangeant, pour cette formidable machine à créer du rêve et du
cash admirée dans le monde entier depuis soixante-quinze ans.
TOUT SE LIGUE CONTRE MICKEY:
Bien sur, le groupe ne manque pas d'explications pour ces mauvais
chiffres. Dans le desordre: les greves du printemps, le ralentissement
economique, l'epidemie de SRAS, la guerre en Irak, la canicule, la
recession allemande. Pourtant, salaries et observateurs ne sont pas
convaincus: sou- mis aux memes aleas, le concurrent Grevin et Cie,
proprietaire du parc Asterix, affiche, lui, une croissance du chiffre
d'affaires de 4%. Des le 1 aout, les analystes du cabinet CDC Ixis
tirent la sonnette d'alarme, dans une note confidentielle au vitriol.
Au-dela d'un environnement certes defavorable, nous considerons
qu'Eurodisney paie une strategie desastreuse, materialisee notamment
par l'echec confirme du deuxieme parc de loisirs. Et d'enfoncer le
clou: Malgre un optimisme de facade [ le groupe ] depend desormais de
la bonne volonte de ses crediteurs. Lesquels lui accordent un delai
jusqu'au 31 mars 2004 pour trouver une solution viable.Panique au
royaume magique ? Pas plus que cela. Au siege de Marne-la-Vallee, on
commence a etre habitue a ces crises recurrentes. La situation actuelle
n'est qu'un mauvais remake de celle de 1994, qui avait abouti a une
premiere restructuration brutale du groupe: une dette abyssale et
impossible a rembourser (plus de 2,1 milliards d'euros ); une
frequentation en berne (12,4 millions de visiteurs en 2002, contre les
15 a 17 millions prevus ); un pro du marketing appele a la rescousse
pour relancer l'operationnel, hier Philippe Bourguignon, aujourd'hui
Andre Lacroix. Le constat est severe. Depuis sa creation, la premiere
destination touristique europeenne n'est jamais parvenue a sortir
durablement la tete de l'eau. Temoin, son taux de penetration
commercial etonnamment bas, 25% sur son cur de cible europeen apres
onze ans d'existence. Malgre des rappels a l'ordre recurrents,
Eurodisney s'est obstine a reproduire les memes erreurs. Comme si
jamais personne n'avait vraiment voulu ou ose s'attaquer a un modele
qui, decidement, ne fonctionnait pas comme on l'esperait en terre
briarde. Pour trouver les causes de cette surprenante imperitie, il
fallait plonger au cur meme du fonctionnement de la galaxie Disney. Un
pays magique qui ressemble de plus en plus a un royaume desenchante.La
scene se deroule au printemps dernier. Un elegant quadragenaire fait le
tour du parc en interrogeant, l'air de rien, les salaries. Un
consultant en goguette ? Pas du tout. Ses interlocuteurs apprendront
peu apres que ce cadre souriant n'est autre que leur futur PDG, Andre
Lacroix. Une revolution pour des cast members, salaries en langage
Disney, plus habitues au management distant, voire absent de son
predecesseur, l'Americain Jay Rasulo.
CHER, BEAUCOUP TROP CHER:Le
verdict des troupes est sans appel: elles fustigent la politique
commerciale du groupe. A commencer par le lancement du second parc,
ouvert en mars 2002, les Walt Disney Studios. Le tarif d'entree, cale
sur celui du Magic Kingdom, a 39 euros, est exorbitant quand on sait
qu'il propose quatre fois moins d'attractions , regrette Patrick
Maldidier, delegue syndical. Et, pendant plus d'un an, les personnes
qui voulaient visiter les deux parcs dans la journee n'avaient droit a
aucune reduction. Il devait ainsi debourser deux fois 39 euros !
Jusqu'a l'arrivee de Lacroix, les visiteurs devaient aussi passer au
moins deux nuits a l'hotel pour pouvoir loger dans le parc.Mais
pourquoi le parc a-t-il persiste dans cette strategie desastreuse ?
Parce que ses dirigeants n'ont pas les mains libres , explique un
ancien manager. Les decisions etaient imposees par The Walt Disney
Company (TWDC) elle-meme. La maison mere a toujours considere le PDG
d'Eurodisney comme un dirigeant fantoche, assene ce proche de la
direction. Sa conception de son role est simple: appliquer a la lettre
les recettes americaines qui ont fait leurs preuves outre-Atlantique,
comme le maintien de prix eleves et des incitations a rester plus
longtemps dans le parc. L'instrument de cette mainmise du siege ? Une
structure juridique complexe, la SCA (societe en commandite par
actions). Elle lui permet, entre autres, de faire et defaire la
direction a sa guise, tout en etant minoritaire dans le capital (40%)
Leur legitimite d'anciens d'Accor avait permis a Philippe Bourguignon
et a Gilles Pelisson, les deux PDG francais qui se sont succede de 1993
a 2000, de negocier avec la maison mere une certaine autonomie. C'etait
un bras de fer permanent pour imposer nos vues au PDG de TWDC, Michael
Eisner, raconte cet ancien de la direction generale. On devait defendre
pied a pied chacune de nos decisions. L'arriveea la tete du parc, en
2000, de Jay Rasulo, un pur produit Disney, a marque le retour a un
alignement sur les recettes americaines. Et on nous a vite fait
comprendre que nous n'etions plus indispensables , se souvient, amer,
un proche de Philippe Bourguignon contraint a la demission.Sous la
tutelle americaine, le groupe renoue avec ses vieux demons: des tarifs
eleves et une arrogance commerciale symbolisee par la fameuse
obligation de reserver deux nuits a l'hotel. Une politique suicidaire,
tant le consommateur de parcs de loisirs europeen differe de son
homologue americain. Il depense moins en produits derives, reste moins
longtemps dans les parcs, constate Mark Watkins, PDG de Coach Omnium,
un cabinet d'etudes specialise dans le tourisme. Et il renonce a son
sejour s'il le trouve trop cher. Les clients hesitent d'autant plus a
franchir le pas que le premier parc, le Magic Kingdom, est
vieillissant: il n'a plus lance d'attractions majeures depuis 1999,
avec l'animation 3 D Cherie, j'ai retreci le public . Surtout, le
resort de Marne-la-Vallee semble avoir delaisse le creneau des
attractions a fortes sensations. Ce sont pourtant celles qui seduisent
et fidelisent un public d'adolescents , regrette un cadre de l '
entertainment. Le parc Asterix, lui, s'est engouffre dans la breche en
lancant en moyenne une attraction de ce type tous les ans. Pas
etonnant, des lors, que le taux de revisite effectif a Marne-la-Vallee
soit, selon un rapport du Senat, de 40%seulement, contre pres de 70%
chez Asterix. Un chiffre sur lequel Eurodisney refuse de communiquer,
preferant mettre en avant les 66% de visiteurs qui ont l'intention de
revenir .Aujourd'hui, le groupe paie au prix fort ces erreurs
strategiques. Jay Rasulo, le predecesseur d'Andre Lacroix, tablait sur
une frequentation de 16 a 17 millions de visiteurs en 2003. Elle a
atteint peniblement 12,4 millions. Et le groupe ne passera guere ce
plafond sans investissements enormes, comme Space Mountain, qui avait
coute 100 millions d'euros, assure un specialiste du secteur. Ce que sa
tresorerie ne lui permet pas. Car l'oncle Picsou a les poches vides:
les Walt Disney Studios, censes apporter visiteurs et argent frais, se
sont reveles un gouffre financier, avec 2 millions de visiteurs
seulement lors de la premiere annee d'exploitation. Il leur faudrait au
moins le double pour etre rentables , calcule Virginie Blin, analyste
chez Fideuram Wargny. Restaurer la rentabilite, l'obsession d'Andre
Lacroix. Des sa nomination, il annonce un retour a l'agressivite
commerciale et aux investissements marketing: grande campagne
publicitaire declinee dans les pays strategiques (France, Royaume-Uni,
Allemagne, Benelux ); creation d'un Pass'Partout a 49 euros pour
visiter les deux parcs dans la journee ; doublement des forces de vente
en France. L'effort marketing s'accompagne d'un gros travail sur les
spectacles 2004. Apres des annees de laisser-aller sur la qualite des
representations, on ressent un vrai investissement , se felicite un
manager.
UN NOUVEAU PATRON A POIGNE: Ce volontarisme
affiche par le nouveau PDG lui a permis de beneficier d'emblee du
soutien de cast members deconcertes par le flou artistique de la
direction precedente. Les salaries ont trouve en lui le patron a poigne
qu'ils cherchaient depuis longtemps , confirme Michel Defontenay,
representant CFE-CGC. Reste a savoir si Andre Lacroix dispose des
relais necessaires pour relancer le parc comme il le souhaite. Car le
terrain est glissant: quatre DRH se sont casse les dents en seulement
trois ans au pays de Mickey. La quasi-totalite des membres de
l'etat-major de Rasulo ont ete remercies debut 2003. Et le groupe est a
la recherche d'un directeur marketing depuis pres d'un an. Cette valse
des managers s'accompagne d'un afflux de cadres parachutes par le
siege. La Walt Disney Company place ses hommes aux postes cles de la
finance et de la comptabilite , constate un membre de la direction
financiere. Les nouveaux arrives ? Des transfuges de
PricewaterhouseCoopers, comme le commissaire aux comptes de TWDC depuis
le debut des annees 1990, au premier rang desquels Jeff Speed, le
nouveau directeur financier. Pas facile pour Andre Lacroix d'imposer
son autorite, d'autant queson patron actuel n'est autre que son
predecesseur, Jay Rasulo, nomme a la division parcs de loisirs de TWDC.
Andre Lacroix se retrouve dans une situation redoutable, ou il rend des
comptes a celui dont il remet en cause toutes les decisions , compatit
un ancien pilier de la direction generale. Dans sa lutte pour s'imposer
comme le patron, le nouveau PDG ne peut meme pas compter sur son top
management, ravage par les querelles intestines. Le groupe, apres le
depart de Jay Rasulo, a vecu neuf mois sans PDG, le directeur general
Yann Caillere gerant les affaires courantes. Neuf mois de guerre froide
, selon plusieurs sources internes, entre partisans et opposants au
tout-puissant DG. Yann Caillere, meme s'il s'en defend, se serait bien
vu calife a la place du calife, temoigne un proche de la direction qui
a vecu l'ascension du directeur general. Son entourage, lui, a vecu
comme un desaveu le parachutage d'un homme de l'exterieur. Andre
Lacroix a alors marque leurs territoires respectifs. Au directeur
general le pole operationnel, le PDG se consacrant a la gestion
strategique et financiere.L'energie du nouveau patron ne sera pas de
trop pour venir a bout des aberrations de management qui emaillent
l'histoire recente du parc. En mai 2003, Serge Naim, le directeur
financier, est debarque. L'affaire fait grand bruit. Apprecie des
banques et bon connaisseur des arcanes du groupe, Serge Naim etait en
premiere ligne pour la renegociation de la dette. Quelques jours plus
tard, nouveau coup de théâtre, les salaries apprennent, meduses, que
Serge Naim a ete rappele en tant que consultant pour faire le lien avec
les banques ! Eurodisney ? Un grand groupe avec des methodes de PME ,
juge ce cadre desabuse. Meme flou integral chez les managers de
terrain: Nous apprenons du jour au lendemain qu'un cadre disparait de
l'organigramme, sans explication, raconte l'un d'entre eux. La question
est de savoir qui sera le prochain sur la liste.
FLOU INTEGRAL CHEZ LES MANAGERS:
Management illisible, politique commerciale contre-productive, dette
vertigineuse. Le nouveau PDG a du pain sur la planche. Mais Eurodisney
a-t-il les moyens de sortir de l'orniere ? Un examen attentif des
comptes montre que les rares exercices beneficiaires du resort de
Marne-la-Vallee coincident avec la suspension des obligations
financieres du groupe (royalties a TWDC et remboursement de la dette).
Plusieurs sources a la direction financiere revelent meme avoir vu
passer quelques erreurs sur certaines charges dans les bilans. Qui
permettaient, heureux hasard, d'atteindre les ratios de rentabilite
exiges par les banques creancieres. Pourtant, le parc tourne. Et, de
l'avis des specialistes, il a peu de risques de fermer. Le groupe
beneficie en effet de l'importance qu'il a prise dans le tissu
economique francilien.Selon un rapport du Secretariat d'Etat au
tourisme, il represente 12 500 emplois directs, trois fois plus a
l'exterieur du parc, et fait vivre 1300 entreprises de la region.
Autant de raisons qui expliquent pourquoi l'Etat et les collectivites
locales maintiennent Eurodisney sous perfusion permanente , selon
l'expression d'un specialiste du secteur. La preuve ? Le premier parc,
ouvert en 1992, a coute pres de 3,3 milliards d'euros. La Walt Disney
Company n'en aura finance que 150 millions, contre quatre fois plus
pour l'Etat, a travers la Caisse des depots et consignations. Le reste
se partageant essentiellement entre levee de fonds en bourse et
emprunts bancaires. L'histoire du parc n'est d'ailleurs qu'une longue
succession de cadeaux du secteur public: vente des terrains a prix
coutant, construction des nouvelles gares RER, TGV, et d'une autoroute
aux frais de l'Etat ! Disneyland Paris est egalement le seul parc de
loisirs a beneficier d'un statut fiscal derogatoire, avec une TVA a
5,5%, au lieu de 19,6%. L'Etat a meme accorde a Mickey le report sine
die d'une bonne partie des impots qu'il lui doit. Paradoxalement, la
Walt Disney Company n'a que peu investi dans le parc, resume Daniel
Rovedo, delegue syndical. Elle a beau jeu de consentir regulierement
des rallonges financieres. Et de renoncer a ses royalties,
theoriquement 7% du chiffre d'affaires du parc, qu'Eurodisney n'a
jamais reglees dans leur integralite. Pourquoi TWDC persiste-t-elle
alors a investir dans le parc ? Il reste une formidable vitrine
europeenne qui ne lui coute pas bien cher , affirme Daniel Rovedo.
Surtout au vu des retombees marketing indirectes que lui garantit le
parc, notamment sur la promotion des films et DVD.Tous ces facteurs
entrent en ligne de compte dans les negociations actuelles du groupe
avec ses creanciers, qui expirent le 31 mars 2004. En cas d'echec, le
Royaume magique resterait dans la situation paradoxale a laquelle il a
fini par s'habituer: soutenu a bout de bras par l'Etat et les
collectivites territoriales, mais sans reelle possibilite d'etre un
jour profitable. Il a deja prouve qu'il pouvait s'accommoder de cette
situation , ironise un analyste. Passer sa route sans jamais avoir
gagne d'argent, c'est peutetre aussi cela, la magie Disney.

Article paru en 2004 (merci Eryx, AmeWorld)




Et Rue Efteling aussi ....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.newsriders.net/
Oliwood



Masculin
Messages : 244
Inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Re: Annonce des résultats annuels Eurodisney SCA (le 12 novembre 2009) Jeu 12 Nov 2009 - 17:55

En vue du contexte actuel, les résultats ne sont pas surprenants. Cependant, l'avenir s'annonce riche en obstacles du fait de la récurrence des mauvais résultats.
Ce que j'ai remarqué dans le rapport, c'est que l'activité touristique n'a ni été positive en 2009 NI en 2008 - année où le résultat net a été positif -. Dès lors, on peut s'imaginer que les parcs et le Disney Village n'atteignent pas leurs objectifs financiers, contrairement à Val d'Europe où l'activité touristique est positive cette année, et ce, pour la seconde année consécutive.
A savoir qui du Disney Village, du parc Walt Disney Studios et/ou du parc Disneyland empêche la société de sortir la tête de l'eau est une autre question, même si l'on peut penser que le second parc ne remplit toujours pas ses objectifs, à l'aube de son dixième anniversaire (d'où les investissements massifs qui ont été fait jusqu'à présent).
Ce problème d'activité touristique négative a sans doute dû les perturber car, pour eux, l'augmentation des visiteurs aurait sauvé leur résultat net. Il s'avère que l'objectif de la fréquentation semble plutôt réussi mais que celui de ramener de l'argent dans la trésorerie ne l'est pas. Et c'est là le problème.
Ils ont cherché à diminuer leurs charges afin de trouver un équilibre avec les recettes perçues. Ceci leur a permis d'éponger la fuite mais pas de la résorber. En baissant leurs charges, la qualité sur le parc s'en est ressentie: shows supprimés, personnel embauché en baisse (d'où les problèmes d'embauche pour cet été, les premiers depuis la création du resort), demande de polyvalence pour les employés sur le terrain...
La qualité baisse - c'est un fait - mais les prix eux, ne s'adaptent pas du tout aux services proposés. Ils se sont adaptés de telle manière à ce que l'objectif de la fréquentation soit rempli.

Dès lors, la politique prix a été mal menée en 2009 et n'a pas fait face à la conjoncture actuelle qui a rendu les obstacles un peu plus consistants.
Mais en baissant la qualité du Resort, la satisfaction des visiteurs risque de plonger, ceci pouvant agir, sur le long terme, sur la fréquentation.

Les solutions?
Adapter les finances au contexte économique actuel tout en sauvegardant une fréquentation stable. Adapter les finances en baissant les prix ou en augmentant la qualité est une solution. Maintenir la fréquentation en allant attirer de nouvelles clientèles (pays de l'est?) est une solution.

Je comprends mieux pourquoi un nouveau directeur général des finances a été choisi.
Je comprends mieux pourquoi les embauches de 2009 ont été un calvaire - aussi bien pour ceux qui recherchaient un emploi que pour Disney -.
Par contre, la question des réhabilitations ne me semble pas rassurante: ils vont les diminuer afin de diminuer leurs frais. Exit donc la hause de la qualité pour le prochain exercice. Prions que la politique-prix en soit adaptée. Nous pourrons souhaiter un autre bon anniversaire à la bâche du studio 1 et voir sa soeur jumelle prendre de l'âge au batîment Disney Channel.
Quant au recours à la TWDC si le résultat net en 2010 n'est toujours pas résorbé, cela montre bien qu'actuellement Disneyland Paris se trouve dans une période de flou total, où l'avancée n'est qu'incertaine et où donc leurs prévisions ne sont qu'espérances. Etant donné la conjoncture actuelle, j'espère de tout coeur que 2010 portera ses fruits. Le temps leur est compté: un an! On apprend donc que l'avenir de l'entreprise sera dépendra de l'exercice 2010 et qu'il sera fixe après cela. "Toy's story Playland" porte le lourd fardeau de renverser la situation. Difficile, difficile.

Bon courage aux actionnaires et employés actuels!


Dernière édition par Oliwood le Jeu 12 Nov 2009 - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ED STRIKES BACK



Messages : 70
Inscription : 05/01/2008

MessageSujet: Re: Annonce des résultats annuels Eurodisney SCA (le 12 novembre 2009) Jeu 12 Nov 2009 - 18:17

Avec de tels résultats, je pense qu'à l'assemblée générale de cette année, on aura encore un grand show "langue de bois" .
Revenir en haut Aller en bas
TheForceCode



Masculin
Age : 27
Messages : 1088
Localisation : Narbonne
Inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Annonce des résultats annuels Eurodisney SCA (le 12 novembre 2009) Jeu 12 Nov 2009 - 18:40

@ED STRIKES BACK a écrit:
Avec de tels résultats, je pense qu'à l'assemblée générale de cette année, on aura encore un grand show "langue de bois" .

J'espère que notre petit Pinocchio s'en prendra plein la figure , à moins que d'ici là, il soit enfin sortie de son autisme, car si on continue comme ça, on fonce droit dans le mur, et TWDC risque de devoir venir nous racheter peut-être plutôt que prévu




Découvrez le Val d'Europe sur Google Earth:
http://dl.free.fr/getfile.pl?file=/DcjVMtoR/Vald'Europe.kmz
La Convention de 1987:
http://dl.free.fr/mVu8WO5aR
Revenir en haut Aller en bas
normand



Messages : 507
Inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: Annonce des résultats annuels Eurodisney SCA (le 12 novembre 2009) Jeu 12 Nov 2009 - 19:00

Personnellement, ce qui me dérange le plus dans ces résultats, ce n'est pas le CA ni le résultat net.

Le CA et le résultat net sont sans surprise mais quand on creuse un peu, on n'arrive à une conclusion évidente :

Le problème d'Eurodisney est qu'il ne maitrise pas ses coûts.

Une comparaison entre l'exercice 2007 et 2009 est révélatrice :

CA 2007 = 1 214 millions et Résultat d'exploitation = 50 millions

CA 2009 = 1 230 millions et RE = 26 millions.

Il ne faut pas être expert comptable pour comprendre que les charges ne sont pas assez tenues.

Bref, j'ai vraiment l'impression qu'Eurodisney est un gros paquebot qui ne marche que si le vent est porteur.
Par contre, si le vent est contraire alors là il n'y a pas de flexibilité.

En conclusion et quitte à choquer certains, le problème essentiel du groupe est bien de maitrisé ses dépenses plutôt que de relancer ses ventes.
Revenir en haut Aller en bas
°o°Benoit°o°



Masculin
Age : 33
Messages : 626
Localisation : Marne-la-Vallée
Inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Annonce des résultats annuels Eurodisney SCA (le 12 novembre 2009) Jeu 12 Nov 2009 - 19:05

J'ai du mal à voir dans tout ça, des célébrations des 20 ans en grandes pompes avec un développement du Disney Village...
Revenir en haut Aller en bas
 
Annonce des résultats annuels Eurodisney SCA (le 12 novembre 2009)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney Central Plaza :: Les parcs à thèmes Disney :: Disneyland Paris-